PATLOTCH / COMMUNISME et CIVILISATIONS

CONTRE LE CAPITAL, LES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» DES RIENS DU TOUT
Hier à 19:52 par PEUTÊTRE

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Hier à 18:59 par PEUTÊTRE

» VERS D'ÉTÉ, puis d'AUTOMNE
Hier à 17:12 par Patlotch

» LE MONDE DES VIEUX
Hier à 16:28 par Patlotch

» LE CONCEPT DE RÉVOLUTION en questions
Hier à 14:58 par Patlotch

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Hier à 13:16 par PEUTÊTRE

» PAUVRETÉS et RICHESSES : produit de l'exploitation et des dominations capitalistes
Lun 24 Sep - 20:31 par PEUTÊTRE

» LA HAINE DES PELOUSES ET AUTRES AVERSIONS
Lun 24 Sep - 12:46 par Patlotch

» PERMACULTURE : MODE ou 'RÉVOLUTION' ? Expériences et réflexions
Dim 23 Sep - 15:13 par Patlotch

» L'EMPIRE EXTRACTIVISTE. Vols, dette, malnutrition, accaparement de terres et ressources...
Dim 23 Sep - 13:26 par PEUTÊTRE

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Dim 23 Sep - 9:38 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Sam 22 Sep - 18:41 par Patlotch

» PENSÉES diverses à marier sans modération
Sam 22 Sep - 17:31 par PEUTÊTRE

» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Sam 22 Sep - 14:44 par Patlotch

» LA LOGIQUE COLONIALE, histoire et actualité, du COLONIALISME aux COLONIALITÉS sans oublier le CAPITAL
Sam 22 Sep - 13:44 par Patlotch

» LECTURES de TRAVERSES
Sam 22 Sep - 13:42 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT français et RESTRUCTURATION de la géoéconomie du CAPITAL
Sam 22 Sep - 12:32 par PEUTÊTRE

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE dans celle du capitalisme
Sam 22 Sep - 12:14 par PEUTÊTRE

» "GUERRE AU TERRORISME" : la grande imposture / CALIFAT et CAPITALISME
Mer 19 Sep - 18:54 par PEUTÊTRE

» actualités des LUTTES et de la PENSÉE DÉCOLONIALE
Lun 17 Sep - 19:37 par PEUTÊTRE


Partagez | 
 

 POLICE, ARMÉE, RÉPRESSION, MILITARISATION et VIOLENCES POLICIÈRES

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
PEUTÊTRE



Messages : 471
Date d'inscription : 21/12/2017

MessageSujet: Re: POLICE, ARMÉE, RÉPRESSION, MILITARISATION et VIOLENCES POLICIÈRES   Ven 20 Juil - 22:13


l'Élysée et la barbouzeraie

les affaires ne sont que les affaires

dans l'affaire Benalla et environs, le plus surprenant n'est pas que ça existe, car ce n'est pas nouveau. Pour s'en tenir aux débuts de la Cinquième République, cf de Gaulle, Jacques Foccart, Charles Pasqua et le SAC, qui paraissaient pourtant plus discrets à l'époque, sans doute en l'absence de vidéo-portables et de réseaux sociaux

le plus surprenant est le manque de prudence de Macron, pourtant vu comme un Machiavel, dans le choix de ce(s) barbouze(s) de proximité. Surprenant qu'un collaborateur aussi proche, - physiquement à en juger par les photos de la sécurité rapprochée en toutes circonstances -, et officiellement à un tel niveau de visibilité (adjoint au Chef de Cabinet de l'Élysée, proposé comme Sous-Préfet hors cadre...), éprouve le besoin de se dégourdir sur le terrain des manifestations, sans qu'on sache vraiment s'il y était en service commandé et par qui, car si sa hiérarchie directe ne l'y a autorisé qu'en "observateur", il a pu user de son rang à l'Élysée contre l'avis de hauts gradés de la gendarmerie, en shuntant le ministère de l'Intérieur : c'est donc qu'il aurait été piloté quasi directement par Emmanuel Macron, qui savait tout et a donc couvert tous les autres (y compris Gérard Collomb qui s'est tu sous ordres)

la vidéo du 1er mai a circulé dès les premiers jours (nous l'avions vue), et il aurait fallu deux mois et demi pour qu'on reconnaisse l'agresseur ? Enquête du Monde ou "fuite" depuis le sommet de l'État, où l'on sait tout depuis le début (Collomb le 2 mai, qui informe l'Élysée mais pas la Justice) ? Pourquoi ont-ils attendu si longtemps pour faire sauter le bouc émissaire protégé de Jupiter ?



ça sent quand même un peu l'amateurisme, à ce niveau de l'État, et renvoie donc au sentiment de toute puissance du Président, qui s'autorise pas mal d'écarts dans l'exercice de la fonction présidentielle, ce sur quoi appuient les oppositions politiques de tous bords : ce qui choque la droite et la police est que ce ne soit pas un vrai flic ! Mais ce n'est pas nous qui demanderons la démocratisation du fonctionnement de la monarchie présidentielle et de l'État toujours réellement policier

quel enjeu ? Cela peut devenir une affaire politique d'État, car l'homme en cause, Alexandre Benalla, d'une part n'en est pas à sa première "bavure", d'autre part entretiendrait des relations interlopes avec des vendeurs d'armes et par ailleurs avec des proches de milieux au bord du terrorisme. Ci-dessous, une commande d'armes pour "En Marche" pendant la campagne présidentielle, où Benalla assurait la sécurité de Macron, commande certes refusée...



à ce jour, nous ne disposons pas de plus d'informations, mais après la gesticulation autour de la victoire de la France en coupe du monde de football, ça fait un peu désordre. Ça marquera sans doute les péripéties politiques à venir (à commencer par une fronde et une scission probable au sein de LREM), et restera comme un accroc dans le quinquennat de Macron. Une affaire comme une autre...

Allez les Bleus !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PEUTÊTRE



Messages : 471
Date d'inscription : 21/12/2017

MessageSujet: Re: POLICE, ARMÉE, RÉPRESSION, MILITARISATION et VIOLENCES POLICIÈRES   Sam 18 Aoû - 10:51


La police a de plus en plus recours aux armes
Coline Vazquez AFP/Le Figaro 17/08/2018

Dans la nuit de mardi à mercredi, un jeune homme a été tué par un policier après une course-poursuite dans Paris. Deux mois auparavant, un rapport de l'IGPN soulignait l'augmentation du recours à certaines armes lors d'interventions policières, avec une hausse de 54% pour le pistolet automatique.


Citation :
Un automobiliste est mort sous les coups de feu d'un policier, tirés après une course-poursuite dans les rues de Paris. Le conducteur de 26 ans avait été pris en chasse après avoir refusé de se soumettre à un contrôle routier. Le policier, âgé de 23 ans, a été placé en garde à vue et l'enquête confiée à la police judiciaire et à l'inspection générale de la police, IGPN.

Un événement qui fait écho au dernier rapport de l'IGPN, paru en juin 2018, recensant les tués et blessés lors d'interventions policières. Des chiffres qui mettent surtout en lumière une plus grande utilisation de certaines armes par les policiers en particulier le pistolet automatique. Il connaît une hausse de 54% soit 394 utilisations depuis le 1er juillet 2017. Même constat pour le recours au pistolet à impulsion électrique (de type Taser), 20% et 46% pour le lanceur de balle de défense.

Seul chiffre en baisse, celui de l'usage de la grenade à main de désencerclement, souvent utilisée lors des manifestations contre la loi travail en 2016, qui diminue de 8%.

Pour la cheffe de l'IGPN, Marie-France Monéger-Guyomarc'h qui avait réagi après la publication de ce rapport, cette hausse ne doit pas être perçue comme une conséquence de l'assouplissement des règles encadrant la légitime défense. Elle tire surtout son origine de l'augmentation «préoccupante» du nombre de conducteurs refusant les contrôles.

Autre chiffre clé du rapport, les 14 décès survenus lors d'interventions policières depuis juillet 2017. Parmi eux, 4 concernent des personnes s'étant suicidées ou mortes en ayant pris la fuite lors d'une intervention de police. Le rapport dénombre également une centaine de blessés avec plus de huit jours d'incapacité de travail. «Ce recensement n'est pas le recensement des bavures policières», selon la cheffe de l'IGPN. «Mais dans une démocratie, il n'est pas anormal que l'on puisse savoir combien de tués sont recensés en intervention de police», avait-elle précisé.

De leurs côtés, les saisines judiciaires sont stables avec une baisse de 3% par rapport à 2016 tout comme les sanctions disciplinaires. De même au niveau de la plateforme de signalement à destination des particuliers, qui enregistre une légère augmentation de 3% avec 3361 signalements dont 2897 relevant bien de l'IGPN.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
POLICE, ARMÉE, RÉPRESSION, MILITARISATION et VIOLENCES POLICIÈRES
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Armée Tunisienne
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» éducation, sv, pression sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / COMMUNISME et CIVILISATIONS :: ENTRÉES THÉMATIQUES : POÉTIQUE, CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: ÉTAT, POLICE et ARMÉE, GUERRES, PRISONS, MÉDIAS, DOMINATIONS...-
Sauter vers: