PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Aujourd'hui à 18:56 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Aujourd'hui à 2:50 par PEUTÊTRE

» MICROCOSME, roman initiatique, en 7 chapitres de 12 épisodes quotidiens
Aujourd'hui à 2:36 par Patlotch

» notes parallèles à MICROCOSME, roman initiatique...
Hier à 19:50 par Admin

» DES RIENS DU TOUT
Hier à 17:45 par PEUTÊTRE

» UN DISCOURS "DE CLASSE" (?) EUROPÉISTE et RACISTE ? L'idéologie française en versions anti-système ultra-gauche-droite
Hier à 11:28 par PEUTÊTRE

» 1968 ANNÉE révolutionnaire pour le CAPITAL : documents, récits, et considérations théoriques
Hier à 11:07 par PEUTÊTRE

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Hier à 10:26 par PEUTÊTRE

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Hier à 10:14 par PEUTÊTRE

» LES MURS ONT LA PAROLE : SLOGANS DE NOS JOURS (ET NUITS)
Jeu 21 Juin - 22:52 par PEUTÊTRE

» MACRONISME, ÉTAT français et RESTRUCTURATION de la géoéconomie du CAPITAL
Mar 19 Juin - 10:53 par PEUTÊTRE

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Mar 19 Juin - 8:01 par PEUTÊTRE

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE dans celle du capitalisme
Mar 19 Juin - 6:47 par PEUTÊTRE

» 'RACES' et rapports de CLASSES, racisme structurel ou systémique, racisme d'État... (Black Lives Matter...)
Mar 19 Juin - 6:05 par PEUTÊTRE

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Mar 19 Juin - 5:48 par PEUTÊTRE

» LIVRES de TRAVERSES
Lun 18 Juin - 12:37 par PEUTÊTRE

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI et CROYANCES, renvoi à l'étude et suites
Sam 16 Juin - 18:01 par PEUTÊTRE

» 1968 POÈMES et SLOGANS, AFFICHES, ARTS et LUTTES... UNE POÉTIQUE RÉVOLUTIONNAIRE ? (tour d'horizons et debriefing théorique)
Sam 16 Juin - 14:35 par PEUTÊTRE

» JOHNNY HALLYDAY, ROCK FRANÇAIS et IDÉOLOGIE POLITIQUE du MACRO N' POPULISME
Sam 16 Juin - 12:26 par PEUTÊTRE

» PRINTEMPS 2018, la convergence sans luttes vers les vacances, chronique et théorie
Jeu 14 Juin - 19:37 par PEUTÊTRE


Partagez | 
 

 UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI

Aller en bas 
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Ven 23 Fév - 20:13


SUICIDE MOT D'EMPLOI

Épitaphe de Patlotch, 2001-2018

On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
d'écrire sans emploi pour un autre que soi

On ne tue pas le pair quand il est mort de soif
de vivre n'attend pas le nombre des aînés

Pendu de vaineté sur le gouffre du temps
à la langue perdante au goût frais gangrené

Par l'attente trahie d'un présent jamais là
l'escarre de la chair et dans l'écart du verbe

Le silence assassin de vérités en herbe
aconites vertus d'un trouble tralala

Qu'il nous faut bien finir pour tout recommencer
peut-être va savoir et personne qui sait

Personne qui n'entend ni personne qui parle
nul écho tout raisonne où rien n'est résonné

Patlotch, Ailleurs, 21 février 2018 0:07



?

la sentence descend remonte l'ascendance
à travers la censure ayant pris l'échafaud

pour l'ascenseur social qui hérite de qui
sans mérite attirant irritant la relique

et relookant le loup sous le masque attirant
le tyran syllabique et sibyllin relou

dans le soir alambique et l'espoir d'un redoux

ailleurs, 21 février 2018 23:13



tout pis toupie

il vole en éclats d'eau bue
croupie, et de rire accroupi
sur son talent d'agile abus
à prou piller, sans roupie,
sans répit et sans but

ailleurs, 23 février 2018 12:58


cuisine à méninger

mettre des petits riens dans un très grand faitout
puis à bouillir jusqu'à l'avenir
[...]
dormir
[...]
faire revenir  
en mieux partout
et non pas rien

ailleurs, 23 février 2018 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Dim 25 Fév - 18:34


chaud de vin

à John Le Carré, La Fontaine, Ronsard, Fernand Raynaud, Boris Vian et Claude Nougaro

une vague de froid vachement ressentie
venait comme l'espion de Moscou sur Paris

le peuple français se trouva fort dépourvu
pour cerner la notion, qui dépendait... du vent

Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain
allez boire un canon et soûlez-vous avant

que le jaja ne gèle et la java s'en vâ

ailleurs, 25 février 2018 18:34


« Moscou-Paris » : Attention, demain la vague de froid arrive !
La température ressentie dans certains régions de France descendra jusqu'à -18°C


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mar 27 Fév - 18:01


le moral déménage

le froid montait la confiance baissait
des ménages' et le peuple français
se démoralisait

ainsi parlait l'Insee

que fera-t-il au printemps chaud
attendre les sondages
ou sortir du cachot ?

ailleurs 27 février 2018 11:41


Le moral des ménages en baisse en février



ma neige

la neige est bleue pas un orage
sous un ciel qui songe au printemps

madame merle en est volage
et monsieur lui prend tout son temps

que vienne Adonis fleur sauvage
et je sortirai de ma cage
la rage du lion sous la dent

ailleurs 27 février 2018 14:02

Neige à Paris et en Île de France


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Jeu 1 Mar - 18:49


masque à ma rade

sans être prolétaire
et sans sabots crottés
il se sentait à l'aise

dans ses basses quêtes révolutionnaires
de rentier retraité  
sans fard et sans fadaise

camarade à conter

ailleurs, 28 février 2018 21:49


germaines

il neige en mars un anagramme de flocons
cousins germains graines minées
d'inconsolées énigmes

nos manières en sont remaniées
et marinés nos paradigmes
en mirages abscons

et la marge gelée s'anime des gamines

ailleurs, 1er mars 2018 12:18


tontons

chez les tontons le temps s'étend
et tout y est tentant
de l'assiette kefta au kebab et au thon

c'est pas cher et c'est bon
des vers on peut y faire

au pied d'un verre
on est content

ailleurs, 1er mars 2018 15:46


bons à marier

les poèmes' il faudra les semer
comme des graines
des grains de riz
qu'on jette aux mariés

sortis de l'encrier
ou gris sous la souris
ils auront de nombreux enfants

ailleurs, 1er mars 2018 18:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Ven 2 Mar - 18:12


insomniaque

(anagramme)

si mienne que l'ennui
mon amie l'insomnie
le manque m'insinue
au maquis de la nuit

que la main impudique
amène à l'onanique

où la musique moque

ailleurs, 2 mars 2018 03:49


le sexe des anges

l'ange abolit le genre
son sexe est bien caché
s'il est montré faut l'arracher

s'il en a deux j'en re
demande un au bon dieu

avec des ailes
pardieu !


ailleurs, 2 mars 2018 12:49

Montauban. Des militants antiavortement ont voulu cacher le sexe des anges La Dépêche  29 juillet 2009





pas un pet

l'hiver suspendu
au plafond du ciel
la neige a fondu

au balcon de scène
saoul je suis perdu

et je fais sous elle
un bruit défendu

ailleurs, 2 mars 2018 17:44



escrime

il fait dehors du monde un temps
à défendre la rime
résistance extime
pour lui rentrer dedans

changing the time
they are printemps
est-ce crime ?

ailleurs, 2 mars 2018 18:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Dim 4 Mar - 13:29


infatigable ?

vers à soi

il est un fatigable mais il y faut long temps
du labeur, le malheur de cette insoutenable
lourdeur de l'être

cet inconvénient d'être nez
à nez dans la nécessité de se traîner
en ver de terre en ver mi-sot de vers envers
et contre soi

ailleurs, 4 mars 2018 07:54


le port des voiles

à Charles Baudelaire

instants de cette joie triste du pessimiste
en petits riens du tout heureux comme un Ulysse
à rebours d'un voyage au bout d'un monde clos
n'invitant pas la foule à suivre ses vaisseaux

dans la nuit des assauts, on ira tous ensemble
en revenir ou pas, car ça dépend des vents

alors soufflons amis comme un gaillard d'avant

ailleurs, 4 mars 2018 13:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mer 7 Mar - 16:21


variable assaisonnée

- j'en pleus plus de la pluie
dit le nuage
- moi non plus
répond le printemps

mais ils font bon ménage
un emploi à plein temps
au soleil s'éclatant

ailleurs, 7 mars 2018 07:36


Emmanuel Macron

anagramme


le caméléon mélomane
malmènera le neuronal
et romancera l'éculé

l'auréole à l'or morcelée
menacera de l'écrouler
et calmera ce camelo

canular annoncé moral

ailleurs, 7 mars 2018 15:01


giboulées

anagramme

oubliée l'obligée, éblouie giboulée

Louise bileuse
belle logeuse
Eusebio bigle

bluesie l'église
où gé les boules
blogue Éloïse

ailleurs, 7 mars 2018 16:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Dim 11 Mar - 18:09


fausse boussole

anagramme

fabuleuse fusée
foule abusée
saoule absolue
seule et blousée

flouée bosseuse
obèse élue
bouseuse usée

ailleurs, 11 mars 2018 18:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Lun 12 Mar - 20:11


vernal

un bourgeon borgne ronge son mors
au-dedans comme un œil
au bord des lèvres du soleil
attendant un baiser d'amor

téton sot et grenu
en robe rouge et gorge nue

en rogne et rangé des verts

ailleurs, 12 mars 2018 13:30


Tarnac

ma B.A. du jour

Il t'arnaque tu renacles...
Qui c'est il ? C'est l'État
scélérat, tu le tacles !

Et c'est qui le coupable ?
c'est Coupat ? Errata !
société du Spectacle...

Et cætera et cætera

ailleurs, 12 mars 2018 16:54


farce ou tragédie ?

cow-boys et indiens
cobayes et gardiens
cortège de tête
collège en fête

danse du sacre
et du printemps
massacre et simulacre

ailleurs, 12 mars 2018 17:16

« tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois […]
la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce »

Marx, 18 Brumaire


la genèse

de son rêve il descend
sur l'aplat net des songes

il est nu, indécent
mais dieu passe l'éponge

en gardien du zoo
il est bon en lessive

c'est Zorro il arrive

ailleurs, 12 mars 2018 18:52


le militant

éloge

le militant mentant
la litanie latente
imitée limitant
l'intimé irritant

c'est un lundi matin
qu'antimythe et miné
on l'a éliminé

ailleurs, 12 mars 2018 20:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mar 13 Mar - 15:16


poémique

- au trapèze tu fais le singe mais combien tu pèses, Patlotch ?
- de plume poids l'on a chez soi toujours besoin
- du goudron et des...
- aidez-vous, le ciel ne vous...
- ailera pas, mais je ne veux...
- neveux de rats morts, crevez de remords !
- morde à vos bans, Gavroche !

ailleurs, 13 mars 2018 14:29/15:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Jeu 15 Mar - 16:16


le merle

De mon arbre perché
rôle d'oisif je vous emmerle
en enfilant mes perles
de mots au cœur des luttes

Sorti du bois j'en fais mes flûtes
en moqueur haut branché
des lettres de cachet

ailleurs, 15 mars 2018 09:43


chouette effraie



autant il fait temps chouette
le font de l'air est frais

le front de l'air effraie
et sous le mien il boue

j'y joue : caillou, hibou...

sans suriner l'idée
pas de poux sous la couette

ailleurs, 15 mars 2018 16:18

Classification des hiboux et chouettes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Sam 17 Mar - 20:29


causer

à onze temps

causer, disait-il, mais il parlait tout seul
et
tendant l'oreille pourtant n'entendait rien
que
les chiens aboyer et les chats prétoriens
ou
siffler les serpents et des tigres la gueule
de
l'emploi, et dans celle du loup grammairien
il
perdait ses moyens et son style icarien


parole est d'art, gens, votre silence endort

ailleurs, 16 mars 2018 10:42



sortie neige

fondue à la neige
une pluie crachée

il pleure un cliché
caprice des yeux
sur la page vierge

complice des cieux
vicieux sortilège

ailleurs, 17 mars 2018 20:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Dim 18 Mar - 17:21


mon chat gris



à Max Jacob, Mon chien noir

La nuit mon chat est gris
le jour aussi mais ma minette
est plus coquette
et mon chat gris la craint

Matin vont aux croquettes
et le monde au chagrin

Jamais mon chat aigri

ailleurs, 18 mars 2018 06:01

aller au chagrin : aller au travail





dégâts des goûts

des gars des filles
des os défilent
de glas des hauts

gras des bagous
doigts aux bagouses
dégâts des mots

où là-bas fuir ?

ailleurs, 18 mars 2018 17:17

bagouse : bague ou anus en argot

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Lun 19 Mar - 18:00


barde

je suis toujours ailleurs
jamais à l'avant-garde

ce qui garde d'ailleurs
me monte au nez moutarde

la paresse me barbe
je suis un travailleur
attendant que ça barde

ailleurs, 19 mars 2018 15:19


taupe

je suis un travailleur
au fond d'une tranchée

la taupe en moi fouilleur
me creuse sans trancher

qui a raison du cœur
ou d'idée déraison

floraisons la sueur

ailleurs, 19 mars 2018 17:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mer 21 Mar - 8:50


la défaite

à Guillaume Apolinaire La victoire

Nous n'aimons pas assez la joie

d'entendre un chant volatile
Ô mon amie hâte-toi
Crains qu'un jour un oiseau ne t'émeuve
       Plus

       disparu

       Inutile

ailleurs, 20 mars 2018 11:50

« Nous n'aimons pas assez la joie
   De voir les belles choses neuves
   Ô mon amie hâte-toi
   Crains qu'un jour un train ne t'émeuve
       Plus »


Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une « vitesse vertigineuse » Le Monde 20.03.2018



migrants

migratoire est l'oiseau, avec solde
pleure pas ce migrant disparu
en Bardot écolo radicolde

un de perdu dix à la rue
cent à l'arrêt mille à la mer

pauvre poète amer
t'avais qu'à les enregistrer

ailleurs, 21 mars 2018 08:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Ven 23 Mar - 14:34


les adieux

quand j'ai poussé la porte de tes rêves
j'ai vu des miens la mort
le dentier de Dante et ton sourire de glaive

j'ai su le vent mauvais
dans ton haleine aux effluves de haine

j'ai décidé la grève et sans remords
je suis venu te dire que je m'en vais

ailleurs, 23 mars 2018 03:58


oblitéré

tu es le déserté
d'un passé la passoire
d'un présent sans mémoire
le récit ras conté

l'affreux mage raté
d'un futur sans victoire

tu es l'oubli terré

ailleurs, 23 mars 2018 08:53




sous l'épave est la page
blanche où l'oubli s'écrit
corruptible ou proscrit
du droit au rattrapage

hier refait demain
tout tracé par chemin
d'un obscur palimpseste

ailleurs, 23 mars 2018 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mer 28 Mar - 11:46


faux et usage de vrai

à l'Appel pour la marche blanche
en hommage au coupable inconnu
héros français porté aux nues
sous les micros en avalanche

il est qui vient en vos procès
haut perché aux fils caténaires
dégorger vos saints doctrinaires
et chier sa fiente à vos succès

sur les toits de vos Mercedes
plus invisible qu'un policier
plus loin qu'un bazar épicier
clochemerle de vos promesses

chante merle au présent compissé
depuis vos salons pour qu'on puisse
honorer justice et police
d'un non lieu d'avenir au passé

ailleurs, 28 mars 2018 11:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mer 28 Mar - 17:02



les larmes d'Yldune

Julien Coupat est innocent, la preuve il est inoffensif, comme le démontra son brillant procès devant son monde unanime. Il n'aura jamais fait dérailler qu'une mouche, sur la joue d'Yldune, sa seule proie un soir de pleine lune, alors qu'il tentait d'en attraper sept d'un coup et que les loups sortaient de Paris

toute la vie des sociétés dans lesquelles était appelée araignée sur la toile Julien et ses conquêtes s'annonçait comme une immense accumulation de détournements à son profit. Leur histoire était celle de son monde, du lundi matin au dimanche soir, pendant que Boby donnait un croissant au chien, et que la bête du Gévaudan harcelait la Petite Ourse, comprenne qui Pourrat

la pièce à conviction est un tube à essai, L'Insurrection du vent, entièrement détourné de Le Noir et le Rouge, roman baclé dans lequel Julien Sorry s'éprend de la Présidente Madame Beaumary

et c'est pourquoi depuis Yldune est inconsolable



Yildun, Delta Ursae Minoris, est une étoile de la constellation de la Petite Ourse. Elle porte le nom traditionnel Yildun, du turc yıldız « étoile ». Elle est à environ 183 années-lumière de la Terre. Par rapport au Nord, elle est à l'Ouest...

ailleurs, 28 mars 2018 15:01


un peu plus tard :

l'ébat de hurlevent

lundimatin a écrit:
@lundimat1, 15:24

#Tarnac, le procureur commence son réquisitoire, une pluie battante commence et fait claquer les fenêtres. On entend difficilement le magistrat.


ACABlanc

lorsqu'il vit le terroriste s'emparer de Julie, la caissière, son sang ne fit qu'un tour, le dernier. N'étant plus en service, il ne servirait plus. L'État y remédia, que la nation le sache :




on lui rendit un hommage national, qu'il retourne à poussière et Stéphane à Poussier




en marche blanche

ils sont venus ils sont tous là
ya même qui l'on n'attend pas

on en fera des souvenirs
des regrets et du bruit amis

des roses blanches tout autour
enfin, un moment réunis

et les vautours, aussi

ailleurs, 28 mars 2018 16:54

Marche blanche contre l'antisémitisme, en mémoire de Mireille Knoll




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Ven 30 Mar - 12:22


Adam et Ève

à dent et rêve
d'avant le pognon
il avait des boutons cro-magnon

et des crocs, mais mignonne
était cro-magnonne

(d'après son compagnon,
qui lui filait des gnons)

ailleurs, 30 mars 2018 10:15



L'homme de Cro-Magnon avait le visage couvert de nodules


rendez-vous

tant la France m'ennuie que le monde m'enivre
tous les matins lundis
sont mes latins au paradis

l'enfer n'existe pas
si le pape le dit...

les oiseaux sont partis
les lapins font des livres

ailleurs, 30 mars 2018 12:22

«L'enfer n'existe pas», explique le pape dans un journal italien, le Vatican dément

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Mer 4 Avr - 23:35


loin de l'usine

rigolez dans vos barbes
complices, vieux camarades

nous voilà anonymement réunis,
ruinés et nus, et dégarnis

d'éther nuées
loin de l'usine

déterminés par tous en gésine

ailleurs, 2 avril 2018 18:34


l'autre côté

Il y a le côté des choses qui déplaisent
la frontière entre "nous"
les murs et les burnous
il y a des Gaza et des Ciudad Juarez

Il y a ceux qui parlent, celles qui se taisent
le silence des durs, les boniments des mous
pour mourir dans leur lit d'une vie à genoux
les tiroirs aux idées, les prisons du malaise

Il y a des placards aux vérités sans nom
pleurant un sang séché sur les âmes des morts

Les mots peuvent rouiller dans la mer des Comores
sous le long feu mouillé des larmes de Fanon

Où les bébés noyés dans le ventre des mères
vont pour l'éternité, bouteilles à la mer

ailleurs, 3 avril 2018 05:56

sonnet 439 ?



graphomythomanie

tu n'auras vécu que d'écrire
où la manie est tout ton crime

entre rien et la rime
reste un mythe à offrir
n'avoir ou rien à dire
ou tout à dénigrer

tu te seras gâché au dernier des degrés

ailleurs, 3 avril 2018, 07:54


Citation :
Lola Miesseroff : Mon pauvre Patlotch, votre graphomanie n’a égale que votre mythomanie. Dommage de gâcher ainsi votre plume et votre intelligence.


Merle adore !

corps beau comme un oiseau
sans proie ni l'oie sauvage
au ciel de rage

qu'hors du zoo
la jungle enclore
en cage tricolore

Merde alors !

ailleurs, 4 avril 2018 23:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Jeu 5 Avr - 18:52


chemine haut

cheminée parchemin de fumée
cimentant la montée au ciel

nous chats échaudés par l'effroi
de la censure à l'échafaud

écimés décimés par l'effort
nous partîmes sains sans
arriver parmi les forts

ailleurs, 5 avril 2018 13:12


pas clair de la plume

non ami Patlot
gâche pas ta plume
pour l'amour d'un mot

d'un tel indigent
agraphant ton cas

d'être intelligent
par mythomanie

ailleurs, 5 avril 2018 13:30


Citation :
Lola Miesseroff : Patlotch n’est ni mon ami, ni mon camarade. [...] Mon pauvre Patlotch, votre graphomanie n’a égale que votre mythomanie. Dommage de gâcher ainsi votre plume et votre intelligence.


priaspisme

un serpent assommé
de sommeil est venu
par la porte affamé
d'un songe avaler nue

une truite à la menthe
amante de la suite
en fuite de l'ennui

ailleurs, 5 avril 2018 18:34

le prialis est un aspic dont les victimes mordues meurent dans le sommeil



versouilleur

faut pas s'y fier
j'ai pacifié

je verse ailleurs
qu'en Versailleur

je vais vers où
touiller le vers
en versouilleur

ailleurs, 5 avril 2018 18:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Sam 7 Avr - 18:55


divergence des buts

divers gens sont des luttes
qu'on verge à leurs fruits

raisons de la colère
qu'importe le score but
si l'on en fait le bruit

de paroles en l'air
converge la dispute

ailleurs, 6 avril 2018 11:41

verger : au sens de mesurer, jauger avec une verge



Cecil tel or

My Taylor is Cecil
tel or, tel trésor
tel désordre indicible
du tempo déport

balance ton swing
ceci l'est, un signe :
Cecil t'es pas mort

Fosobo Verdun, 6 avril 2018 13:39

Cecil Taylor


bébé gaiement

dans le bégaiement planétaire
on palabre on pas parle

visage pâle en papale
mobile où plane éther

éternellement j'éternue
je suis sourd et nuée
mais muet je remue

ailleurs, 6 avril 2018 16:00


anniversaire

anagramme

j'inverserai innerverai
j'enivrerai énerverai
je ravirai la riveraine

je vannerai je renvierai
je navrerai raviserai
j'avinerai la vanne reine

j'enverrai mes vers à ma mère

ailleurs, 6 avril 2018 19:06

je suis né le samedi 7 avril 1951. Ma mère est morte en 2016



accouché d'un samedi

Quand vous étions moins vieux
causant ou de visu
devisant décousu
lors point n'étions plus pieux

car longtemps de bonne heure
vous vous couchions radieux
respirant le bonheur
loin des maîtres et dieux

Maintenant Ô merveille
c'est encore pareil
mais le corps ne suit plus
ni ne vient le sommeil

Les oiseaux font pipis
sur la mousse en tapis
pissenlits boutons d'or
rien ne dort ils pépient


Montreuil Parc Montreau, samedi 7 avril 2018 05:02


l'ordinaire

anagramme

enlaidi laideron
délire à l'ordinal

dînera radiné
enrôlé le doral

irradiée l'ironie
adorera l'oral

noir nadir de l'idoine

ailleurs, samedi 7 avril 2018 18:07


l'intouchable

anagramme

en bouche la chatouille
il louche celui-là

Achille cabotin
halluciné talon
calotin à boniche

aboulie l'actuelle
acholie lune blanche

ailleurs, samedi 7 avril 2018 18:25


Martin hurle la nuit

Martin Luther King

je n'ai pas fait un rêve

une journée sans crime
ça n'existera pas
la vérité est attentat

assassinat la rime
où de la vie l'on crève

Lacan à cran l'écran

ailleurs, samedi 7 avril 2018 18:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Ven 13 Avr - 18:25


deux haïkus

poisson dans l'eau

contre la lumière
ombre au fond de la rivière
sur un lit de pierre

le bled, 12 avril 2018 06:01



cerisiers en fleurs
mésanges que le ciel grise
l'herbe fume en bleu

le bled, 12 avril 2018 09:52


relaxe

le pays se déchire
et son État respire

la lutte attend la mort
en un mot un martyre

loin des villes l'oubli
des zones des conflits

rien ne vient que l'ennui

le bled, 12 avril 2018 11:05


EHPAD

Ici tout s'aseptise

Entre la mort en vie
pour en donner l'envie
à qui en a hantise

Ici qui gagne perd
au lit un paradis
c'est l'enfer pour mon père

le bled, 12 avril 2018 15:37


imparfait passé simple

quand je quittions le bled et la grammaire
et retrouvions les mots de ma grand-mère
j'avions des souvenirs plus crus que je croyions
et retrouvions la couleur des crayons

lors j'écrivions que la vie étaie belle
avec des riens dont je faisions un tout
peut-être un merle épris d'une hirondelle

le bled, 13 avril 2018 10:15


rétape

à la sauvette
au bord d'un blanc
de Loire ou sur le cul d'un ban
de pâquerettes

au bord de bonne grève
à bon gré vraisemblant
la vie fait des étapes
et le corps se retape

la panse passe avant
la pensée et le vent
souffle sur les rêves

envolée d'une tarte auvergnate,
d'un fumet de patates et d'un rognon flambé
radical bouche bée

La Charité-sur-Loire, 13 avril 13:57

sonnet 441?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   Sam 14 Avr - 14:20


nassage body-body

sous l'œil rond d'un hibou
dans le décor zadisse
hardcore et nuit de boue

corps à corps où police
est massée dans l'attente
et ramasse les bouts
de l'ardeur militante

ailleurs, 14 avril 2018 14:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN RIEN DE POÉMIQUE / FAUX et USAGE de VRAI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faux sucre
» Téléthon : la polémique s'amplifie.
» J'ai rien compris, et vous?
» Inscription de faux membres pour faire de la pub !!!
» Première pose de faux cils !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: PETITS PEUT-ÊTRE et RIENS DU TOUT-
Sauter vers: