PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Aujourd'hui à 18:56 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Aujourd'hui à 2:50 par PEUTÊTRE

» MICROCOSME, roman initiatique, en 7 chapitres de 12 épisodes quotidiens
Aujourd'hui à 2:36 par Patlotch

» notes parallèles à MICROCOSME, roman initiatique...
Hier à 19:50 par Admin

» DES RIENS DU TOUT
Hier à 17:45 par PEUTÊTRE

» UN DISCOURS "DE CLASSE" (?) EUROPÉISTE et RACISTE ? L'idéologie française en versions anti-système ultra-gauche-droite
Hier à 11:28 par PEUTÊTRE

» 1968 ANNÉE révolutionnaire pour le CAPITAL : documents, récits, et considérations théoriques
Hier à 11:07 par PEUTÊTRE

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Hier à 10:26 par PEUTÊTRE

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Hier à 10:14 par PEUTÊTRE

» LES MURS ONT LA PAROLE : SLOGANS DE NOS JOURS (ET NUITS)
Jeu 21 Juin - 22:52 par PEUTÊTRE

» MACRONISME, ÉTAT français et RESTRUCTURATION de la géoéconomie du CAPITAL
Mar 19 Juin - 10:53 par PEUTÊTRE

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Mar 19 Juin - 8:01 par PEUTÊTRE

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE dans celle du capitalisme
Mar 19 Juin - 6:47 par PEUTÊTRE

» 'RACES' et rapports de CLASSES, racisme structurel ou systémique, racisme d'État... (Black Lives Matter...)
Mar 19 Juin - 6:05 par PEUTÊTRE

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Mar 19 Juin - 5:48 par PEUTÊTRE

» LIVRES de TRAVERSES
Lun 18 Juin - 12:37 par PEUTÊTRE

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI et CROYANCES, renvoi à l'étude et suites
Sam 16 Juin - 18:01 par PEUTÊTRE

» 1968 POÈMES et SLOGANS, AFFICHES, ARTS et LUTTES... UNE POÉTIQUE RÉVOLUTIONNAIRE ? (tour d'horizons et debriefing théorique)
Sam 16 Juin - 14:35 par PEUTÊTRE

» JOHNNY HALLYDAY, ROCK FRANÇAIS et IDÉOLOGIE POLITIQUE du MACRO N' POPULISME
Sam 16 Juin - 12:26 par PEUTÊTRE

» PRINTEMPS 2018, la convergence sans luttes vers les vacances, chronique et théorie
Jeu 14 Juin - 19:37 par PEUTÊTRE


Partagez | 
 

 VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY

Aller en bas 
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Jeu 8 Fév - 4:30


ce sera dans l'esprit de LIVREDEL VIII 8 VOYAGE AU BOUT DE LA POUASIE, avril-mai 2005

1. LA BEAUTHÉOSE

sept paires de douze, ou 2x84

à François Dufrêne


Ici l'on va chantier sur un nerf de bœuvraie
des jazouillis le long des gouffres patrie claire

Du ventre comartial à la branlieue d'ivraie
noyée entre deux os du chat grincheur au clerc

Et l'étripe au soleil attrouper des larrons
genfoirés malandreux et bottées gentes quilles

À l'ovaire d'oser allant droit des marrons
aux forêts trop piquantes' où se cabrent les filles  

Du test inculte en sa culotte à son culot
assis sur le trop nœud gordien inclus cheffesse

Ou chez ces fées minées par la transe au boulot
dès le lundi matin dans la ligne à confesse

Ô lectorate au net, alors tu entendras
la cantate des mots camés et cœtera

Fosobo 8 février 2018 04:57


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Jeu 8 Fév - 8:50


2. LABO TÉLOS

Il s'enfugue libelle à l'esthète dévot
au zèle d'Icarie au zeste râle en tire

Toi l'Oulipo t'es nu zenana d'un caveau
vide vie de visées et devise satyre

S'attirant des bris colle à l'appeau de lourds songes
où ce tyran tu rêves de l'avoir tué

Tu es ce qu'un amore à vœu nizeré ronge
et ton amie t'arrose en morte infatuée

D'un magistère à bile ou d'un baume du tigre
de papier bible bleu à rouler Bolloré

Dans la farine au mou l'un la parole bigre
enrôlée l'autre l'a lune dans l'œil orée

D'un cauchemar sur l'oreiller de tes nuits noir
Alors à l'or ailleurs à l'orpailleur d'espoir

Fosobo 8 février 2018 08:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Jeu 8 Fév - 15:37


3. L'EMPOTÉ GLOSE

À logorrher sans fin bourré il s'a gouré
onques se gomme et tout se barre honcque ouille

Qui se sent mort vaut qu'il se couche énamouré
muré dans son âmure ainsi qu'un anar souille

La misère alibi dos à dos d'âneries
ricanées carrément à la face du monde

Qu'a autre chose à faire au temps des duperies
et du péril qui vient hors d'adage et qu'on sonde

L'opinion opinante et le pignon sur rue
qu'a la réponse atout maître pelote on passe

Son tour n'est pas Vénus on a l'essaim en rut
des guêpes à la masse et la taille de grâce

Arrêtez-vous au point d'orgue je vous en prie
ou je vous fous mon poing mais où ça dans l'esprit ?

Fosobo 8 février 2018 15:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Jeu 8 Fév - 21:48


4. LENTE HYPATOSE

Qui n'a pas d'empathie parti sans appétit
n'est que de son parti et rentré dans le rang

Où tant tombé par terre un homme est averti
qu'il valait plus que deux militant atterrants

Quand ce relou reluque et relooke son loup
car sous son masque un max n'est plus qu'un impair loose

Le Pat étique Lotch louche à l'épate loud
lui qui jase avec dieu I've gode under the blouse

En imitant un autre et gonflé par le vent
il enfile filou des perles de culture

Dans le fion d'un jobard sous le front élevant
en nouvelles fanées ces lestes nourritures

Mais l'hiver arrivait et le lit vide aussi
et le froid le saisit et l'angoisse grossie

Fosobo 8 février 2018 21:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 10:42


5. LA PEAU DES CHOSES

Deux personnes qui vont dans la direction même
et pas au même endroit divisent leurs chemins

Séparés sous leurs pas pleurant Jérusalem
dépassée ségrégée grégaire lendemain

Séisme sémitique ou mythe sexuel
guerre au gré d'un mirage de mille roquets

Guère agrément à ce cadrage casuel
qu'un argument énorme et normes convoquées

Qu'ont votées ou vomies dévots ou volontaires
sans éteindre le feu qui vient les consumer

D'une langue enflammée que valent nos présages
et que vaut notre foi en son credo crétin ?

Et pourquoi ce langage ici soudain si sage
enflure foutre merde et bitembois putain !?

Fosobo 9 février 2018 10:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 11:50



6. POÉSIE SANS CAPOTE

Halal et hallali alalie des ratures
à la ligne stérile des civilisés

De cet état si vil culbutons la culture
et cul par-dessus tête allés tentons jazzés

Foison mots tors toison d'or mots sans endormir
la langue cette gourde à dégourdir Jason

En quête de trésors en panne Vladimir
v'là des mires sans sort censurant diapason

Ça passe à la césure où ça case des brides
aux vieux débris des briques Hegel est gelé

Marx ou crève noyé dans les eaux de putride
pute raide à rideau que déridé je l'ai

Allons gens fins de l'apatride un jour de boire
est arrivé vive levain vive l'enfoire !

Fosobo 9 février 2018 11:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 13:18



7. L'APPEAU DÉPOSE

Dé-marche unie chiatique en sciatique assurée
pour les passants au net qui boitent sous l'azur

À déifier les lois de gravité curés
et dieux sont tombés sûr sur la tête à l'usure

Passionnée de leurs leurres l'heure est gravie cime
tiers-temps trois-huit ployés sous le charme et

Désarmés désormais des ornières qui rime
à bourbier et la bourde à rebours est gourmée

Gourant gourmands sans goût à gouverne gourou
goulûment de l'arène ils ne voient rien Venise

Où penche de l'atour prends garde à mon courroux
à roupettes bardées de l'arc bandé d'incise

Soit-elle ainsi soit-il et dieu reconnaîtra
les chiens Inch'Allah les chats ne font pas des rats

Fosobo 9 février 2018 13:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 14:31



8. DU COQ À L'ÂME AMANT

Patatrac pas la trace entartrée d'un tracteur
trotskiste enkysté trop qui traque et trop embrase

Un sien chassant de race un bon toutou tuteur
un Tartarin tueur la tumeur d'un faux blase

Un faux derche perché sur son bide et qui trotte
en faisant le trottoir du marché aux idées

Et comme il trotte il fait des pets d'épaisses crottes
sur le pavé la plage est polluée vide et

Les congés payants sont pareils au bizenesse
foulage et turbinage Ô mamelles de vent

Vendu en boîte usine à boire sa jeunesse
en trinquant pour un boss qui bosse pas souvent

On perd ses vers sévère et perversivrement
parlant son temps sautant du coq à l'âme amant

Fosobo 9 février 2018 14:29



Dernière édition par Patlotch le Ven 9 Fév - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 16:46



9. SCÈNE DE BAL

Et puis la coupe est pleine et déborde le puits
d'impuissance épuisée la mine dort d'un œil

Fermé pour cause de grisou grigou enfui
grise mine d'houilleur douleur d'ailleurs cercueil

Avec la mère allé trouver l'éternité
le supplice du ciel la supplique au soleil

Tout ce qui brille n'est pas dehors invité
sur un quai de métro sous un pont de Paris

Sur la place des fêtes du trop qu'a des ronds
la défaite en chantant a gagné son pari

Gribouille s'est noyé dans la Seine environ
personne n'a parié personne n'a pas ri

On ne l'a pas trouvé les pompiers sont au bal
c'est quatorze juillet faut pas penser à mal

Fosobo 9 février 2018 16:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 17:53



10. POÉSIE MÉTROPOLICÉE

Quant à l'alexandrin dire n'importe quoi
c'est son identité française de surcroît

Crois-moi j'en croise dans le canard enchaînés
qui croissent sur les murs croassent sans freiner

Frénétique mensonge ou tic né franchement
de tout de rien de son contraire et boniment

Beaux nichons affichés cuisine améningée
placement garanti chômeuse bien lingée

Choisis ton quai les gens d'en face sont bien pire
à ficher sur ce mur interdit d'interdire

On n'a plus rien à lire et les livres sont chers
alors on les écrit d'or frais et triste chair

C'est l'heure du métro et des insupportables
des portables aussi ça va un peu mais trop

Fosobo 9 février 2018 17:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Ven 9 Fév - 19:37



11. MÂLOTRUI

Dans la rue il y a de la neige et des gens
des chiens des chats des rats des papiers de l'argent

Il y a l'autre rue qui vint à sa rencontre
que serait-elle sans au cadran de la montre

À la croisée des rues le hasard fait les choses
en bien ou mal ou pas il les fait hors de cause

Les faits sont là l'effet moins sûr car ça dépend
du vent du temps qu'il fait parfois d'un rien qui pend

Au balcon du désir Juliette attend son homme
il passe sans la voir car une autre est tout comme

Qui harcèle Marcel son nom elle Julie
Larousse elle s'appelle parce qu'elle est jolie

Mais lui s'enfuit ! Elle n'est pas celle qu'on croise
sans l'art celer de son désir et qu'on s'entende

Fosobo 9 février 2018 19:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Sam 10 Fév - 12:49


importé de NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE


d'un impossible programmatisme poétique

pour cette nouvelle série de poèmes engagée le 8 février, j'ai annoncé vouloir donner une suite « dans l'esprit de LIVREDEL VIII 8 VOYAGE AU BOUT DE LA POUASIE, avril-mai 2005 ». J'entendais par là une poésie fondée sur l'utilisation quasi systématique de néologismes, mots-valises... Ce "programme" a manifestement échoué. Pourquoi ?

- j'ai adopté une forme fixe, sept paires d'alexandrins avec ou sans césure, et des rimes diverses (plates, croisées... généralement riches), autrement dit une contrainte formelle assez forte

- l'écriture est improvisée autrement dit imprévisible (imprévisée selon le mot de Bernard Lubat), le seul fil tenant d'un procédé à la Leiris, "Langage Tangage, ou Ce que les mots me disent". C'est donc le son des mots qui appelle la suite et des assemblages qui ont parfois une allure surréaliste alors que le procédé n'a rien à voir avec ceux de cette "école"

- certains vers n'ont rien de poétique a priori, ni même de littéraire, phrases banales que l'on trouve dans la rue ou dans les journaux, y compris sous forme d'alexandrins, comme Jacques Roubaud l'a montré dans La vieillesse d'Alexandre

- mon tout est donc parti autrement et ailleurs que ce que je souhaitais faire, donner un prolongement à VIII 8 VOYAGE AU BOUT DE LA POUASIE, avril-mai 2005

il en ressort comme l'impossibilité d'un programmatisme poétique, si ce n'est dans quelque dimension, ici la forme contrainte des sept paires d'alexandrins modernes (avec ou sans césure)

et puis il y a la disposition d'esprit dans laquelle on se trouve au moment d'écrire, surtout si comme ici elle relève d'une discipline et d'une production relativement importante dans un temps donné, sans forcément pousser l'écriture dans ses derniers retranchements, du genre deux jours pour écrire un vers, une phrase comme chez Flaubert

certains vers ne sont pas très bons, meilleurs qu'ils auraient été plus courts ou plus longs pour dire la même chose de façon plus condensée, mieux rythmée ou plus chantante. La preuve est établie depuis longtemps que l'on peut tout dire en "alexandrins", ce qui ne les rend pas nécessairement poétiques, ce que dit l'incipit de 10. POÉSIE MÉTROPOLICÉE :


Quant à l'alexandrin dire n'importe quoi
c'est son identité française de surcroît

il ne faut pas confondre le tradéridéra de la verroterie, les "vers de mirliton", avec la poésie au sens du poème et du fonctionnement singulier de son langage, avec ou sans contrainte métrique : « Contre toutes les poétisations, je dis qu'il y a un poème seulement si une forme de vie transforme une forme de langage et si réciproquement une forme de langage transforme une forme de vie. » Henri Meschonnic

dernière chose, je n'ai pas ponctué, laissant le rythme et la diction à ma lectorate avertie, qui en vaut deux et plusse. L'intérêt est que les éléments sémantiques s'enchaînent, le dernier membre constituant sans répétition le premier de la suite, voilà, en sus des allitérations systématiques, pour le caractère enchaîné en hommage à mon ami François Dufrêne dans la Cantate des mots camés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Sam 10 Fév - 16:10



12. METS TA MORPHOSE

Ainsi fond fond fond le petit flocon honnête
ainsi font font font les petits maris en rond

La mariée est en noir elle et son pote iront
rendre un dernier hommage au défunt au zob sec

C'est le vers du verglas glas sonné de sornette
c'est l'hiver ses glagla charades et ronrons

C'est le sort du sonnet poète est forgeron
c'est la mort des maris l'avenir des minettes

Forgeron l'est poète en ses jeux de mots laids
va se faire cuire en neuf minutes' un œuf mollet

Sous le pont de Brooklyn où Rollins n'était qu'ouïr
on y danse on y danse en triste gay ou queer

C'est pas qu'en Avignon qu'on tourne tous en rond
médisons au tison, vienne Pâques' au balcon


en forme sonnet

Ainsi fond fond fond le petit flocon honnête
ainsi font font font les petits maris en rond
la mariée est en noir elle et son pote iront
rendre un dernier hommage au défunt au zob sec

C'est le vers du verglas glas sonné de sornette
c'est l'hiver ses glagla charades et ronrons
c'est le sort du sonnet poète est forgeron
c'est la mort des maris l'avenir des minettes

Forgeron l'est poète en ses jeux de mots laids
va se faire cuire en neuf minutes' un œuf mollet
sous le pont de Brooklyn où Rollins n'était qu'ouïr

On y danse on y danse en triste gay ou queer
c'est pas qu'en Avignon qu'on tourne tous en rond
médisons au tison, vienne Pâques' au balcon

Fosobo 10 février 2018 16:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Sam 10 Fév - 20:39



13. LIAIZONS

Le temps c'est de l'art gens qu'on en fait quelque dose
hypnotique en surfant c'est nautique entre choses

zEt mots zémotions sans motions zà voter
zameutés en nez meu t'à l'au net et tenté

Talonné le talent d'agile sans génie
se perd à perpè tet se perpétue béni

Bénitier à genoux grenouille d'icelui
je ne suis pas cellE que vous pensez séduie

C'est d'ouïe que l'on man/que le plus et d'amour
pour l'entendre ailleurs que l'on n'attend pas Zemmour

pour vous le zexpliquer si fait' pas zun neffort
moi non plus je t'aimE vite dit c'est ma for-

Ceci n'emprêchant ce/là je me suis perdu
au secours on secoue ou ce coup est pendu

Fosobo 10 février 2018 20:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Dim 11 Fév - 11:49



14. COMBINATOIRE

Les électeurs lésés cher lecteur ne sont pas
les zélés gens volés zé les chevau-légers

Aux ailes d'édicteurs ne sont pas les papales
épatantes autos fiat lux et le clair jet

De lumière aveuglant l'avenir assombri
le passé a sombré le présent attend qu'un

Dictateur électif livre les sans-abris  
aux coquins aux faquins aux roussins aux requins

Requinqués relookés qu'on les jette à la mer
qu'ils se mangent entre eux qu'ils ne dérangent pas

Le repas des repus sept sur sept nyctémère
ni que les répugnants niquent la France au pas

De lois votées faites par eux pour eux pourris
aux paris appariés en société si vile

Fosobo 11 février 2018 11:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Dim 11 Fév - 19:49



15. INCLUSIF INCISIVE

à Elsa Dorlin, Se défendre

Entre les deux mon cœur balance son point dans
la figure de style un homme le prend d'en

Haut mais ma lectorate lui rentre dedans
et maintenant au mec il lui manque deux dents

Devant cette situation le voilà dans
la confusion du genre à son corps défendant

Il ramasse ses deux incisives gardant
son ascendant elle en colle une autre à l'ardent

Dans les parties bandantes l'imprudent perdant
son sang chaud défendant son bon droit se prend dans

La tronche sa gauche et elle a du répondant
il est plié en deux c'est tordant l'incident

Est clos il est rentré chez sa maman pendant
qu'il est temps encore elle a repris sa lecture

Fosobo 11 février 2018 19:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Lun 12 Fév - 13:24



16. À MORT L'ARTISTE

Des dés jetés pas trop dé-construit le bazar
ceci est le pipeau dé pipé des beaux-arts

Dépité capital de la douleur artiste
par la valeur usée du calcul égoïste

Sois invendable et fier ou que diable t'emporte
entré par la fenêtre et sorti par la porte

En emportant la clef du paradis perdu
des illusions gagnées sur un marché tordu

La poésie est morte au champ de déshonneur
elle a vendu son âme au chaland salonneur

Je dis à mort l'artiste et qu'il crève de faim
en marchand de lui-même et jetons le défunt

À la fosse commune en la fausse Commune
de l'art et du cochon pine hard et saucisson

Fosobo 12 février 2018 11:05/13:21

« Je maintiens qu'une œuvre d'art (digne de ce nom et faite avec conscience) est inappréciable, n'a pas de valeur commerciale, ne peut pas se payer. Conclusion : si l'artiste n'a pas de rentes, il doit crever de faim ! »
Gustave Flaubert à George Sand, 12 décembre 1872

voir plus dans l'art n'est pas une marchandise ? Ça dépend...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Mar 13 Fév - 15:32


17. POÉSIE

Parfois ici peut-être je serai poète
sans maître sous le front sous le bras la baguette

Et soûl de la braguette un désir sublimé
en langage français un besoin de rimer

Que la neige a fondu que tu as de beaux yeux
et qu'elle aura la mort la couleur de ce ciel

D'étrenne Ah ! Quel beau matin mâtiné grâcieux
dans les draps du délit ton regard de persienne

Allongé de café grâce à la matinée
la vie s'étend tartine au petit déjeuner

Un jour sans tain d'amarre à suer le burnous
l'argent du beur fondu le labeur au burn-out

La ministresse aboie passe la caravane
faisse la poésie laisse pisser sa vanne

Fosobo 13 février 2018 12:49

Pour la ministre du travail le burn-out n'est pas « une maladie professionnelle »

faire suer le burnous : faire travailler, souvent durement, la main-d'œuvre indigène. Par extension, exploiter, faire travailler exagérément... origine

faisser : garnir de cordons d'osier un ouvrage de vannerie pour le rendre plus fort.

Ah ! Quel beau matin, que ce matin des étrennes !
Rimbaud Le matin des étrennes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Patlotch



Messages : 1566
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Dim 18 Fév - 14:33



18. THÉÂTRE

De vanité en vaineté point sur les i lésé
l'oracle est déniaisé la poésie foutaise

Et la thèse du fou ne l'a pas apaisé
il est encore en corps au bord de la fadaise

Il va désencordé franchir le pas sauter
d'un mot à l'autre comme dans le vide Icare

Et voler simuler faire semblant d'y croire
de sa farce dindon sans d'un doute s'ôter

L'assurance tous risques son absurdité
sourde à lui-même dont l'autre en lui se gondole

En songeant à l'avant dans l'aube des idoles
à l'aurore du mythe au crépuscule éteint

Par l'irraison du jour et l'art de cabotin
mondain ourdi dans les coulisses en sourdine

Fosobo 18 février 2018 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
Admin


Messages : 6330
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   Mer 21 Fév - 21:52


reçu de Patlotch

SUICIDE MOT D'EMPLOI

Épitaphe de Patlotch, 2001-2018

On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
d'écrire sans emploi pour un autre que soi

On ne tue pas le pair quand il est mort de soif
de vivre n'attend pas le nombre des aînés

Pendu de vaineté sur le gouffre du temps
à la langue perdante au goût frais gangrené

Par l'attente trahie d'un présent jamais là
l'escarre de la chair et dans l'écart du verbe

Le silence assassin de vérités en herbe
aconites vertus d'un trouble tralala

Qu'il nous faut bien finir pour tout recommencer
peut-être va savoir et personne qui sait

Personne qui n'entend ni personne qui parle
nul écho tout raisonne où rien n'est résonné

Patlotch, Ailleurs, 21 février 2018 0:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's me honey open your legs oops I ment the DOOR |Mike & Mariann |
» mes debuts en couches lavables
» Aurore Bunel [Flo]
» Claire Lise Lecerf [Emilie]
» huiles essentielles et repulsif anti moustique ... voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: PETITS PEUT-ÊTRE et RIENS DU TOUT-
Sauter vers: