PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MICROCOSME, roman initiatique, en 7 chapitres de 12 épisodes quotidiens
Hier à 12:30 par Patlotch

» MINGUS, for LOVE, and REVOLUTION / feuilleton
Dim 20 Mai - 17:19 par Patlotch

» RYTHMES, IMPROVISATION et COMMUNISATION : JAZZ & Black Music, une matrice de la poétique révolutionnaire, improvisation collective, temps réel et création relationnelle
Dim 20 Mai - 17:18 par Patlotch

» NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE
Dim 20 Mai - 17:16 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Sam 19 Mai - 12:36 par PEUTÊTRE

» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Ven 18 Mai - 19:15 par PEUTÊTRE

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire pluriel ?
Ven 18 Mai - 18:45 par PEUTÊTRE

» DES RIENS DU TOUT
Ven 18 Mai - 14:21 par PEUTÊTRE

» 2018, LA VÉRITABLE "CONVERGENCE des LUTTES", cas torse du printemps dix-huit, chronique et théorie
Jeu 17 Mai - 13:01 par PEUTÊTRE

» DE LA VIE, EN LANGAGE D'OISEAU
Mar 15 Mai - 5:29 par Patlotch

» PALESTINE et ISRAËL
Mar 15 Mai - 4:50 par PEUTÊTRE

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Mar 15 Mai - 4:31 par PEUTÊTRE

» du DÉPASSEMENT RÉVOLUTIONNAIRE des IDENTITÉS de LUTTES
Mar 15 Mai - 4:30 par PEUTÊTRE

» actualités de la CRITIQUE DÉCOLONIALE
Lun 14 Mai - 14:35 par PEUTÊTRE

» MARXISME DÉCOLONIAL / des marxistes s'inspirent de la pensée décoloniale
Lun 14 Mai - 14:33 par PEUTÊTRE

» ISLAM, un ennemi idéal : « EUX » et « NOUS »... l'«ISLAMOPHOBIE» en questions
Lun 14 Mai - 7:33 par PEUTÊTRE

» LA LOGIQUE COLONIALE, histoire et actualité, du COLONIALISME aux COLONIALITÉS sans oublier le CAPITAL
Lun 14 Mai - 6:41 par PEUTÊTRE

» LES MURS ONT LA PAROLE : SLOGANS DE NOS JOURS (ET NUITS)
Dim 13 Mai - 17:21 par PEUTÊTRE

» 1968 ANNÉE révolutionnaire pour le CAPITAL : documents, récits, et considérations théoriques
Dim 13 Mai - 9:58 par PEUTÊTRE

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Ven 11 Mai - 6:45 par PEUTÊTRE


Partagez | 
 

 NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 1552
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE   Lun 7 Mai - 15:40


5 mai


dans cet écrit, on l'aura remarqué, je ne sais pas où je vais, où va l'action dynamique du "roman", l'intrigue, mais je sais un peu comment, en raison ordonnée du format que je me suis imposé comme contrainte au départ

on ne sait rien avant de la faire, et, vu somme toute, le peu d'intérêt relatif de l'intrigue dans ses rebondissements propres au romanesque à la manière des feuilletons à épisodes du 19e siècle (Eugène Sue...) ou des bandes dessinées sans suite dans les journaux quotidiens (de Charlie Brown à Pif le chien) dont chaque livraison se tient, bien que je m'efforce de construire un vrai roman, tel un polar car, comme disait Aragon dans Je n'ai jamais appris à écrire : « Je n'ai jamais su qui était l'assassin »

se dégage un autre souci : écrire de la prose comme des vers, sonorement et rythmiquement. Cela ne la fait pas plus poétique que le vers ne définirait la poésie, mais relève d'un "style" qui se cherche, qui tente de chanter, d'où les nombreuses références à des musiques et chansons, oiseaux zobligent

quant aux références à l'actualité de ces temps agités, j'ai choisi de mettre ou non des liens, plutôt que des notes de bas de page qui alourdiraient la lecture, de même que pour les citations ou détournements de théories et littératures

pour le reste, ou plutôt pour le tout, je voudrais, au risque de reprise de textes précédents, faire avec ce "roman" le point sur mes possibilités impures d'écriture, de sorte que ce que je fais, parlant du tout, ne ressemble à rien


7 mai

comment écrire un roman en temps réel, that is the question. Poser comme principe que la réalité est toujours ici et maintenant, et en rendre compte en langage "poétique" en temps réel, ou presque ?

sous un autre angle, c'est le même problème qu'a la théorie communiste embarquée dans les luttes, ce qu'on vérifie quotidiennement dans l'exercice d'en rendre compte au jour le jour. Voir le feuilleton 2018, LA VÉRITABLE CONVERGENCE des LUTTES, cas torse du printemps dix-huit, chronique et théorie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1552
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE   Ven 11 Mai - 20:06


laisse tes tics dans ta tombe, Genette, ils sont morts avant toi

Genette est mort et je m'en fous, tout ce que je l'ai lu de lui m'est tombé des mains, en particulier sur l'esthétique du jazz et la "performance", savamment ignorant des sources africaines du jazz, et croyant inventer la poudre poétique du XXe siècle



quand je serai bien vieux, yaura pas photo, mais c'est promis, je mourra moins moche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1552
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE   Mer 16 Mai - 16:39


tour(ne)ments

je ne sais toujours pas où je vais, ou plutôt où me conduit LA FRANCE, roman initiatique, qui de plus en plus ne ressemble à rien, et dans lequel j'ai parfois le sentiment de m'enliser, tenté d'en rester là, de brûler cet essai de dire le tout avec des riens

au point où j'en suis arrivé, je ne suis certain que d'une chose, il me faudra changer le titre. Les titres, parfois on les pose avant, et ils vous inspirent, parfois après, parce qu'ils rendent mieux compte de ce que vous avez fait, que ce soit une peinture, une composition musicale, ou un "roman". Au début, "La France" m'inspirait, maintenant ce titre ne correspond plus du tout, trop grand ou trop petit. C'est ainsi que me vient MICROCOSME, « image réduite du monde ou de la société »

du point de vue de l'écriture poétique, je n'ai jamais autant ressenti que la prose s'écrivait comme le vers (cf Flaubert, Aragon...), et que tout y est affaire de rythme et d'harmonie sonore. C'est pourquoi ce que raconte ce roman m'importe in fine assez peu, hors me tenir en haleine, et j'espère aussi qui me lit. Le véritable sujet est la forme, dans l'étrangeté de son intrigue, en quête d'on ne sait quel "assassin"

ainsi n'aurai-je jamais autant ressenti la sobriété comme nécessaire pour traduire une réalité fort complexe, et pris conscience que ne savais pas encore écrire au point d'être un lecteur satisfait

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1552
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE   Dim 20 Mai - 17:16


« Littérature et improvisation »
Douglas Kennedy : "Tout grand musicien de jazz joue sa vie"
Jazz Magazine, mai 2018, 1958-1968

Douglas Kennedy a écrit:
Ce qui m'a tout de suite fasciné, c'est cette sensation que donne tout grand musicien de jazz de "jouer sa vie" en même temps qu'il fabrique sa musique... L'improvisation, en ce sens, a été une découverte décisive et quand je suis devenu écrivain, j'ai tout de suite pensé au jazz comme une sorte de modèle.

Il existe en gros deux sortes de romanciers. Ceux qui avant d'écrire la première ligne de leur texte ont besoin de tout structurer précisément, tant au niveau de la trame narrative que de la typologie des personnages, et ceux qui comme moi utilisent une autre méthode, beaucoup plus spontanée.

À l'arrivée, mes romans sont très structurés, mais cette forme, je la trouve dans le moment de l'écriture, c'est de la pure improvisation. Quand je me lance dans un nouveau texte, je ne sais absolument pas ce que je vais écrire. J'adore voir surgir un personnage dans la narration alors que je ne l'avais pas prévu, c'est un processus très inconscient, mais qui a une vraie logique, qu'il faut savoir accueillir dans le cours de l'écriture pour ne pas pas gripper l'énergie.

Dans sa plasticité, j'aime à penser que mon écriture a à voir avec le jazz !


Propos recueillis par Stéphane Ollivier, Jazz Magazine n°705, mai 2018


entre autres références dans ses pérégrinations au Vanguard dans les années 60, où il découvre Dexter Gordon, Sonny Rollins, le jeune Keith Jarrett, Douglas Kennedy « a le choc, en direct à New-York, du big band de Charles Mingus au Newport Jazz Festival de 1972. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch-
Sauter vers: