PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» COMMUNISME : chemins de traverse
Hier à 22:55 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Hier à 21:58 par Patlotch

» ALIÉNATION des INDIVIDUS, et CAPITALISME
Hier à 21:33 par Tristan Vacances

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE
Hier à 20:01 par Admin

» 'PROGRÈS', SCIENCES, HUMAIN, SANTÉ et capital... TRANSHUMANISME et dés-humanité
Hier à 19:11 par Patlotch

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 16:07 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT (français) et RESTRUCTURATION (mondiale) du CAPITALISME
Hier à 15:32 par Patlotch

» PROLÉTARIAT : je t'aime, un peu, beaucoup... à la folie... pas du tout ?
Hier à 15:18 par Patlotch

» Vers un MARXISME DÉCOLONIAL / des marxistes s'emparent de la pensée décoloniale
Hier à 13:48 par Patlotch

» DÉCOLONISER le MARXISME, l'ANARCHISME, l'ULTRAGAUCHE et la "COMMUNISATION"... Histoire et nécessité actuelle d'un clivage, pour en finir avec les dogmes universels eurocentrés
Hier à 13:29 par Patlotch

» DÉCOLONISER les ESPRITS, les SAVOIRS, les THÉORIES et les 'FAIRE' : CRITIQUE DE L'EUROCENTRISME y compris 'POST-COLONIAL'
Hier à 12:38 par Patlotch

» les "BLANCS" forment-il une 'race' à part ? Whiteness ? BLANCHITÉ ?... le COLORISME... le 'RACISME ANTI-BLANCS'
Lun 21 Aoû - 11:22 par Patlotch

» 9 - QUE SE PASSE-T-IL ? hypothèses et validations empiriques... Quelles contradictions, quelle dynamique historique ?
Lun 21 Aoû - 11:11 par Patlotch

» POPULISME de GAUCHE : CHANTAL MOUFFE et ERNESTO LACLAU théoriciens transclassistes, PÉRONISME... TONI NEGRI, ses ambiguïtés et les limites de l'OPÉRAÏSM
Lun 21 Aoû - 10:06 par Patlotch

» des MOTS que j'aime et d'autres pas
Lun 21 Aoû - 9:45 par Patlotch

» RACISMES : DES CHIFFRES
Dim 20 Aoû - 19:22 par Patlotch

» BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS
Ven 18 Aoû - 11:27 par Patlotch

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Jeu 17 Aoû - 18:27 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION vers LA COMMUNAUTÉ HUMAINE
Jeu 17 Aoû - 17:02 par Admin

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI, et RÉVOLUTION (étude)
Jeu 17 Aoû - 16:59 par Admin


Partagez | 
 

 des MOTS que j'aime et d'autres pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Mer 2 Aoû - 8:01

commencé le 1er août, mis à jour

ma lectorate l'a compris, je m'ennuie. J'occupe mon temps entre ici et des ailleurs pas loin. Pendant que cuit mon lapin, j'ai rendez-vous avec les mots. Faites les mots, la cuisine et l'amour, mais n'oubliez pas la vaisselle

quels mots ? Des mots que j'aime + et d'autres - pas, tels qu'ils me passent par la tête, et me disent pourquoi


+ lapin : clapier de Pépé, terrine à Mémé, Jeannot... J'ai rendez-vous avec lapin depuis l'enfance. Lapin rime à la pine, le pain et la peine, le pin et la veine, le vain qui lutine... la chance !

- intemporel : un temps pour personne, perdu du temps, jamais trouvé, toujours ailleurs : un temps pourri

+ nonobstant : malgré son désuet, sans égal néanmoins, d'usage inaisé cependant, bien que j'en use à l'aise

- gestion : l'un dit gestion et jouit des étagères. L'autre attend l'état de la révolution. Gerbons

+ compost : con comme l'être à la poste, le son, le sens, le parfum, le toucher, le faire... Gide : « obscur compost de sentiments... » Shakespeare : « La terre est une voleuse qui se nourrit et s’alimente du compost furtif de tous les excréments. ». Flaubert : « Les trous étant creusés, ils coupèrent l'extrémité de toutes les racines, bonnes ou mauvaises, et les enfouirent dans un compost. Six mois plus tard... » Bouvard et Pécuchet

- raison : avoir raison, entendre raison, raisonner, raisonnable... à la nausée disque rayé zonzon : prison !

+ acédie


Wikipédia a écrit:
L’acédie est un concept moral, religieux et psychologique qui a pris des sens différents selon les cultures dans lesquelles il est utilisé. Elle signifie à l'origine un manque de soin. La notion fut ensuite christianisée par les pères du désert pour désigner un manque de soin pour sa vie spirituelle. La conséquence de cette négligence est un mal de l’âme qui s’exprime par l’ennui, ainsi que le dégoût pour la prière, la pénitence et la lecture spirituelle. Quand l'acédie devient un état de l’âme qui entraîne une torpeur spirituelle et un repli sur soi, elle est une maladie spirituelle. Le pape Grégoire le Grand intègre l’acédie dans la tristesse, dont elle procède. Prise en tant que telle, l'acédie est donc à cette époque un simple vice.

L'acédie assez dit sans cédille a cessé
la boulimie dans l'aboulie déboule
les boules en bouillie c'est
là que tout s'écroule

hélas où rien ne s'abolit
dans le brouillard des arts au désert exercés
brouillés en vain dans le Brouilly
tu vois que boire fait des faux

devins Ah ces chers asséchiés sans Saussure
à s'épier pris de soif en socquettes de haine
à côté de leurs pompiers en fleurs
de rhétorique et nunc à niquer la nunuche pendule

à leur coup d'essor rage Oh que rouge est mon cœur
où j'ai le noir en sang de mon cri pur de corps

(dans Le Sang noir de Louis Guilloux, Cripure est inspiré de son ami Georges Palante)


MABOUL ISIDORE, roman-feuilleton
Patlotch, février 2012



- promesse : trop messe. Dit en face, que le fasse. Poil aux fesses

+ nuage : le ciel habite au soleil en or bit, une fois sur deux


des nuages de laid flottaient sur l’amer sombre
et j’y voyais noyé l’un tel un tout du nombre


dans d'outre amer, poèmes de 2016, 13 décembre

- couche : moyenne. Comme on est moyen on se couche

+ cruel : crue elle est vérité


18 CRUELLE ILYA

N'imaginez pas qu'Ilya  
soit bonne et juste  
ni plus méchante ou criminelle

Elle n'est que cruelle  
elle est abrupte  
aussi diablesse que déesse

Sa justesse tue la tendresse


LE ROMAN D'ILYA
allégorie de la réalité
en 84 sonkus (mi-sonnet mi haïku de mon invention), 7 "jours" de 12 poèmes


- bobo ! : même pas mal. Beau bobard. Beauf ? Bof...

Quant n'ont assez fait dodo, / Ces petits enfançonnets, / Ils portent sous leurs bonnets / Visages pleins de bobo.
Charles d'Orléans, Poésies, XVe siècle

+ merle : merde !:

Le merle est mort, donc, et la cerise en deuil,
tout le monde s'en moque comme du mot cœur
quand la fausse commune est pleine des rancœurs


À L'INFINI BORD D'ELLE

17 mars 2017

- excessivement : énorme et ment. Trop c'est trop

Elle est Canon !
« À première vue, sa femme est excessivement belle et sexy »

+ leurre : l'heureux niais sans l'argent ni le beurre

LEURRE D'ÉTAIS

Heure d'été
le jour fait leurre
étai de nuit

Un soleil nu
ensommeillé
taie d'or rayé
nuées d'ennui

À l'étalage
vole un nuage
entre deux montres
intéressé

L'ennemi dort
monstre évincé
mort d'avoir nui


sonnets de 2017
FoSoBo 26 mars 2017 09:16 sonnet 403


(à suivre)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Mer 2 Aoû - 20:24


pourquoi j'aime tel mot pas tel autre ?


évidemment pas pour ce qu'il représente ou signifie, sans quoi pourquoi aimer "cruel" ou "leurre", et pas "intemporel" ou "promesse", qui recèlent autant de potentialités poétiques, sens et sons ?

moi j'aime le ramage des corbeaux, pas besoin de lui trouver un sens, et quelqu'un qui n'aime pas le fromage se fout qu'on l'appelle fromegi, frometon ou "pâte faite de lait caillé, fermenté ou non"...

mais j'aime aussi les mots qui traduisent avec justesse ce qu'ils représentent, donc pas bobo, alors qu'il sonne bien (d'où son succès ?). Souvent quelqu'un traitant un autre de bobo en dit autant sur lui

le mot lapin n'a pas de qualité particulière, mais Jeannot lapin ou La fiancée du petit lapin, c'est comme lapin aux pruneaux, ou en gibelote : j'aime tout dans le lapin et le tort tue le lièvre de la fable



MON BEAU LAPIN

Mon beau lapin
roi des forêts
que j'aime ta fourrure

Quand par l'hiver
je m'en irai
te dépouiller
de cet attrait

À mes copains
je t'offrirai
dans la friture

Qu'ils sont mignons
beaux les rognons
si ronds tes rables
 
Toi que Noël  
passe à la table  
foi de lapin


FoSoBo 17 décembre 2016 11:59


d'après Mon beau sapin, chant de Noël
dont la musique fut utilisée par le mouvement international de travailleurs « The Red Flag »
(le Drapeau Rouge)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Ven 4 Aoû - 16:44

de loin : j'aurai pu professer avec la forme/contenu, le signifiant/signifié, etc. blabla théorique, linguistique, sémiologique, etc.

à quoi bon ? Un poème, t'as tout le truc, en direct, praxis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Lun 7 Aoû - 13:22

En même temps, comme dirait Macron, un mot, ça veut rien dire, sans un autre à côté

Un mot n'est ni bon ni mauvais, dès lors qu'il crache sa valda

Le problème du mot, c'est qu'il pue pas, donc ne peut rien guère au-delà de ce que lui assigne chaque usage

C'est pourquoi l'on trouvera dans ma poésie des mots que j'aime et d'autres pas

J'en déduis qu'in fine, j'aime tous les mots, du moment qu'ils me permettent d'exprimer une chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Lun 7 Aoû - 16:45

- genre : c'est le genre de mot qui veut tout dire et son contraire. Ma lectorate en sait quelque chose. Mauvais, genre !

Plus les mots sont conceptuels, plus ils ont de problèmes avec les choses. Au demeurant, les concepts ne font ni la guerre ni l'amour. C'est pourquoi la poésie philosophique n'est pas de la poésie

8 août

à vrai dire, j'ai toujours souffert d'un manque de vocabulaire. Dans ma famille, on confondait 'entendre' et 'écouter'. Mon 'amour' des mots a commencé à  l'adolescence, par faire des mots croisés, comprendre fabriquer des grilles. Gageure que diminuer le nombre de cases noires et d'utiliser des mots simples, ou de concevoir des  mots croisés thématiques (jazz...). Après, la difficulté tient à la définition, stade qui ne m'intéressait pas plus que les grilles des journaux

écrire des poèmes est venu de surcroît, par esprit de jeu plus que nécessité intérieure romantique ou connaissance des poètes. Toute ma connaissance était un vague mélange de fables de La Fontaine et de vers de Racine

en ce temps-là, tout à la main, pas d'ordi, pas d'Internet. Aujourd'hui, j'utilise sans complexes dictionnaires en ligne, pour le sens ou le son, CNRTL, synonymes, rimes, ''mots commençant par'', etc. Pour la haute voltige, il faut avoir sous la main le plus grand choix possible pour la plus grande liberté de sens, dans la contrainte de sons et rythmes, sans quoi on ne sort pas du jeu, des 'mots croisés'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Mar 8 Aoû - 15:19

+ herbe : mauvaise herbe, mon cul ! Pas plus que de mauvais mots, dès lors que t'en cultive ton jardin. Pas de racailles au pays de la poésie

Quand j'étais petit, ''arracher les mauvaises herbes'' était la corvée du jeudi. Vu comme ça, j'étais pas pour la semaine des quatre. Aujourd'hui, je le vois d'un autre œil : non, il n'y a pas de mauvaises herbes, et plus pas de jeudis que de quatre saisons

- pelouse : petite bourgeoisie de l'herbe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Mer 9 Aoû - 22:44

+ ou - ? Vacance / Vacances : quelque chose balance, de l'un à l'autre, c'est pas triste

Tristan Vacances : - Je n'ai rien dit...

Patlotch : - quelle idée que m'encombrer de vos remarques  !

Tristan V. : - Que vous soyez en vacances ou pas, vous êtes toujours aussi agréable...

Patlotch : - je déteste l'idée de loisirs, à laquelle j'assimile celle de vacances

Tristan V. : - Facile, quand on n'a que ça à faire...

Patlotch : - ça quoi ?

T'.V. : - À vous de le définir !

P. : - à quoi bon le définir ? Je le fais

TV : - Ah Ah, ''Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs''

P : - laissez Desnos en paix, que je revienne au mot 'vacance'... La vie ne s'étant pour moi jamais séparée entre vacances ou pas, je ne suis jamais en vacance

TV : - Vous êtes comme moi, triste en vacances ?...

Patlotch : - Oui mais pas comme vous

Tristan Vacances : - Vous imaginez, si Marx avait dit ' Les travailleurs n'ont que leurs vacances à perdre '...

Patlotch : - et un camping-gaz à gagner ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Jeu 10 Aoû - 17:40


l'ennui résulte de l'insatisfaction programmée de ce qu'on pourrait faire pour en sortir. C'est une perte d'envie telle qu'elle surpasse la volonté


l'ennui est la vacance du vouloir


l'ennui de l'ennui,
bien qu'il rime à nuit,
c'est qu'il nuit le jour,
et ruine l'amour


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Dim 20 Aoû - 13:53


sur le mot communisme, voir COMMUNISME : pensées de traverse

j'y propose ici une promenade empruntant des chemins de traverse, pour penser dans les marges de ce qui s'est dit et fait au nom du communisme

sommaire à ce jour :

- le communisme, c'est d'abord un mot histoire d'un mot
- le communisme n'est pas... un peu de rap
- le communisme et le droit à la mort de Paul Lafargue au Père Lachaise
- le communisme est poétique deux poèmes sur le mot
- le communisme est formidable quelles peurs en Occident ?
- le communisme n'est pas anagrammatique exercice de style
- par son mot même le communisme mis à nu poème avec 8 lettres
- le communisme est à la masse quantité et qualité
- le communisme, c'est le parti pris des choses avec Francis Ponge entre les mots et les choses
- le communisme est débondance, non abondance rap-poème, Mandel et troploin
- la femme est l'avenir du communisme et réciproquement


si l'on me demandait quel est le mot qui résume le mieux ce forum, je choisirais communisme.[...]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 372
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: des MOTS que j'aime et d'autres pas   Lun 21 Aoû - 9:45


la libellule demoiselle
bleue et belle
posée sur l'eau
s'est envolée

elle est allée
de l'i à l'e
rêver l'école buissonnière
de la rivière

elle a lu l'u
elle a bu l'o
aile et voyelle
bleue et belle




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
des MOTS que j'aime et d'autres pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je t'aime est un mot court ( pour mon kalou)
» similitude entre mots normands et mots amérindiens
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» que j'aime la Grèce!
» Mots de 5 lettres - 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: LITTÉRATURE, PENSÉES, PEINTURES, PHOTOS, etc.-
Sauter vers: