PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Aujourd'hui à 2:50 par PEUTÊTRE

» MICROCOSME, roman initiatique, en 7 chapitres de 12 épisodes quotidiens
Aujourd'hui à 2:36 par Patlotch

» notes parallèles à MICROCOSME, roman initiatique...
Hier à 19:50 par Admin

» DES RIENS DU TOUT
Hier à 17:45 par PEUTÊTRE

» UN DISCOURS "DE CLASSE" (?) EUROPÉISTE et RACISTE ? L'idéologie française en versions anti-système ultra-gauche-droite
Hier à 11:28 par PEUTÊTRE

» 1968 ANNÉE révolutionnaire pour le CAPITAL : documents, récits, et considérations théoriques
Hier à 11:07 par PEUTÊTRE

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Hier à 10:26 par PEUTÊTRE

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Hier à 10:14 par PEUTÊTRE

» LES MURS ONT LA PAROLE : SLOGANS DE NOS JOURS (ET NUITS)
Jeu 21 Juin 2018 - 22:52 par PEUTÊTRE

» MACRONISME, ÉTAT français et RESTRUCTURATION de la géoéconomie du CAPITAL
Mar 19 Juin 2018 - 10:53 par PEUTÊTRE

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Mar 19 Juin 2018 - 8:01 par PEUTÊTRE

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE dans celle du capitalisme
Mar 19 Juin 2018 - 6:47 par PEUTÊTRE

» 'RACES' et rapports de CLASSES, racisme structurel ou systémique, racisme d'État... (Black Lives Matter...)
Mar 19 Juin 2018 - 6:05 par PEUTÊTRE

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Mar 19 Juin 2018 - 5:48 par PEUTÊTRE

» LIVRES de TRAVERSES
Lun 18 Juin 2018 - 12:37 par PEUTÊTRE

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI et CROYANCES, renvoi à l'étude et suites
Sam 16 Juin 2018 - 18:01 par PEUTÊTRE

» 1968 POÈMES et SLOGANS, AFFICHES, ARTS et LUTTES... UNE POÉTIQUE RÉVOLUTIONNAIRE ? (tour d'horizons et debriefing théorique)
Sam 16 Juin 2018 - 14:35 par PEUTÊTRE

» JOHNNY HALLYDAY, ROCK FRANÇAIS et IDÉOLOGIE POLITIQUE du MACRO N' POPULISME
Sam 16 Juin 2018 - 12:26 par PEUTÊTRE

» PRINTEMPS 2018, la convergence sans luttes vers les vacances, chronique et théorie
Jeu 14 Juin 2018 - 19:37 par PEUTÊTRE

» ISLAM, un ennemi idéal : « EUX » et « NOUS »... l'«ISLAMOPHOBIE» en questions
Jeu 14 Juin 2018 - 13:38 par PEUTÊTRE


Partagez | 
 

 VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 19 Sep 2017 - 7:03


encore et en Corée

Des chasseurs et bombardiers américains survolent la Corée du Nord
18 sept. 2017



La Corée du Nord a lancé un missile au-dessus du Japon
14 sept. 2017



ces appareils c'est pas pareil ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mer 20 Sep 2017 - 15:13


le crédo anticommuniste
et ses effluves tranquilles


Thierry Wolton : « Le régime de la Corée du Nord n'est pas stalinien : il est communiste ! »
5 septembre

Thierry Wolton: « Le communisme fut un orgasme pour les intellectuels »
20 septembre



les cons pissent copies ?

va savoir

car la vanne passe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mer 20 Sep 2017 - 17:50


beaucoup trop de va savoir, mais là je ne résiste pas


Les professeurs, nouvelle classe révolutionnaire ?

Portzer blog Médiapart 11 janvier 2009

j'ai d'abord cru à un gag, mais non, au Club de Médiapart, rien d'impossible

Citation :
On sait que l’idéologie marxiste faisait de la classe ouvrière la classe révolutionnaire par excellence susceptible de mettre un terme à l’ordre bourgeois du XIXe siècle. Les professeurs ne seraient-ils pas à leur tour en ce début du XXIe siècle la nouvelle classe susceptible de renverser l’ordre établi ?

Dans la société actuelle, à l’instar des ouvriers du XIXe siècle, les professeurs sont en effet en voie de prolétarisation: malgré leurs diplômes ils ont vu ces dernières années leur niveau de vie dégringoler, surtout s’ils sont jeunes et appartiennent à la génération des babyloosers en régression sociale. En effet, par rapport à leurs parents qui malgré un plus faible niveau d’étude avaient connu une ascension sociale grâce aux Trente Glorieuses, avec les 1.300 euros nets d’un jeune certifié, ils ne peuvent même pas prétendre au même niveau de vie! Ainsi, incarnations des classes moyennes victimes de la crise, leur traitement ne leur permet déjà plus par exemple dans certaines régions de devenir propriétaire et ils ont de moins en moins les moyens de quitter leur domicile pour profiter de vacances qui constituèrent longtemps l’un des attraits majeurs de la profession.

Pourtant leurs longues études leur ont donné un solide bagage intellectuel qui les rend susceptibles de décoder le fonctionnement d’une société complexe comme la nôtre et le temps dont ils disposent leur laisse la possibilité de s’investir dans la vie politique et associative.

Les jeunes professeurs du secondaire sont particulièrement aptes à développer cette capacité à la contestation. Contrairement aux professeurs des écoles qui du fait d’un recrutement académique peuvent rester proches de leur famille, les jeunes professeurs envoyés en région parisienne ou les établissements de banlieue sont souvent déracinés, recourrant fréquemment à une colocation qui renforce encore l’esprit de corps. Par ailleurs ils connaissent, quand ils sont nommés en collège, des conditions de travail particulièrement dures. Enfin, leur spécialisation disciplinaire poussée leur a permis d’acquérir dans leur domaine une certaine expertise qui conforte leur esprit critique.

Ce n’est donc pas par hasard si le nouveau porte parole du mouvement trotskiste Lutte Ouvrière est une jeune agrégée d’économie ni si un syndicat comme SUD, défenseur de valeurs révolutionnaires, progresse dans l’Education nationale !

Il est en effet bien loin le temps où en devenant très jeunes élèves instituteurs des fils d’agriculteurs méritants pouvaient connaître une ascension sociale et finir députés ou sénateurs en défendant les valeurs socialistes inculqués au sein des Ecoles Normales! Désormais les jeunes professeurs, enfants d’une classe moyenne en déconfiture, ont depuis la suppression des IPES à la fin des années 70 dû payer leurs longues études : ils peuvent dès lors s’appuyer sur une solide culture pour prendre leur revanche sur une société à qui ils ne doivent rien et qui les a grugés en leur faisant croire à une méritocratie républicaine qui est de plus en plus un mythe…

On objectera bien sûr que le corps professoral est loin d’être homogène: quoi de commun en effet entre un chaire supérieure exerçant dans une classe préparatoire parisienne et un jeune certifié travaillant dans un collège de banlieue ? On remarquera de même que, loin s’en faut, tous les professeurs ne votent pas pour des partis révolutionnaires. Néanmoins il n’est pas douteux que c’est dans cette catégorie sociale, déçue par l’utopie républicaine et lassée de voir les inégalités sociales s’accroître à leur détriment, que se recruteront nombre de contestataires d’un ordre social libéral fragilisé par la crise.

ce texte a néanmoins reçu 5 recommandés et, heureusement, parmi les 12 commentaires, que je retiens :

jpylg a écrit:
S'il n'y a que les profs pour menacer l'ordre établi, l'ordre établi peut roupiller tranquille ! Mais c'est vrai qu'en théorie les profs pourraient être une autorité morale exceptionnelle et donc une force de changement, si la corporation n'était pas minée par un syndicalisme marron.

sta a écrit:
La dernière fois que j'ai vu un professeur parler de révolution comme d'une cause personnelle, c'était vers 1979 dans un lycée près de Paris. Il était agrégé d'histoire, s'habillait de façon militaire, et portait un béret du style rendu alors populaire par les Sandinistes, sur lequel il portait un écusson du Kampuchéa démocratique.

Epaminondât a écrit:
Des soviets dans toutes les "planètes des singes"* ! * salles des profs, en argot de lycée

des sic et des hic ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 21 Sep 2017 - 6:03


pâte très souple : pas très souple...

La Chine se prive de camembert
Simon Leplâtre Le Monde 12.09.2017

Les douanes chinoises bloquent l’entrée des fromages à pâte molle.

Wikipédia a écrit:
Un plâtre est une désignation péjorative d'un camembert peu savoureux, voire d'un mauvais fromage pas assez affiné.

"très apprécié pour sa pâte souple"



alors, c'est bon ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Sam 23 Sep 2017 - 10:22


complété du 21 septembre, j'avais omis cette précision :

Citation :
En 1907, Eugène Schueller, jeune brillant chimiste français d’origine alsacienne conçoit une formule permettant de teindre les cheveux. Du nom d’une coiffure féminine alors à la mode, et rappelant une auréole, il la baptise ’l’Auréale’,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 28 Sep 2017 - 21:07


qu'on s'en sucre ou pas : consensus !

Macron réconcilie la gauche et la droite

Les deux tiers des Français (65%) estiment que le budget présenté est "injuste",
selon un sondage

Citation :
employés (70%), chômeurs (70%), salariés du public (65%), retraités (68%), cadres (53%), Français les plus aisés (55%), sympathisants de la droite parlementaire (63%)

où sont passés les ouvriers ? Pas sondés, ou pas budgétés ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Ven 29 Sep 2017 - 9:32


on a eu "le jeune Thierry Wolton" (66 ans) (cf 20 sept.), voilà ressortir "le vieux Stéphane Courtois" (69 ans). On n'a pas encore vu "Le jeune Karl Marx" (199 ans), mais l'on sait que l'anticommunisme n'a pas d'âge



Citation :
Tous les crimes et monstruosités du régime soviétique, notamment à l'époque de Staline, n'ont été que la continuation et le développement du système mis en place par Lénine

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Ven 29 Sep 2017 - 18:08


incroyable succès, chez ces supposés anarchistes, des ex-"staliniens" Friot et Quiniou avec sa "Critique de la religion". Comment ces deux ont-ils lu Le Capital ? Comment peuvent-ils en rester l'un au programmatisme ouvrier le plus étatiste, l'autre à l'humanisme théorique, et comment des anars peuvent-ils avaler ça ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 3 Oct 2017 - 11:55


pincer l'émancipation

increvables trotskistes ?



Félix Boggio Ewanjé-Epée est du comité de rédaction de Contretemps et co-fondateur de la revue Période. Bref un néo-trotskiste, de ceux qui, depuis quelques années, font le forcing pour ratisser large, dans la bonne tradition de l'entrisme et de l'opportunisme politique

Retour sur « Penser l’émancipation » Contretemps 3 octobre 2017
Félix Boggio Ewanjé-Epée a écrit:
Le public, les contributeurs et contributrices, comptent dans l’ensemble parmi les jeunes, voire très jeunes générations. Sans avoir particulièrement mené l’enquête, on peut supposer que beaucoup sont étudiants, beaucoup sont précaires (de l’enseignement supérieur aux plateformes de livraison uberisées comme deliveroo), souvent les deux en même temps. L’autre élément remarquable, c’est que tous ces jeunes étaient pour la plupart en dehors des organisations formelles de la gauche sociale et politique. Il est probable que nombre d’entre eux et elles aient une activité politique par exemple dans un collectif féministe, ou contre les violences policières, ou alors de soutien aux migrants et migrantes, ou soient membres des Indigènes de la république, qu’ils et elles aient participé sous une forme ou une autre à Nuit debout, à des AG interluttes lors du printemps 2016, ou encore aient une activité syndicale. Il n’en reste pas moins que PLE a réuni des personnes qui se retrouvent difficilement dans les cadres existants des principales formations du mouvement social, et a fortiori des organisations politiques françaises se réclamant de l’émancipation. [...]

En quoi PLE représente-t-il un rendez-vous tout à fait particulier dans l’ensemble des moments de rencontre et d’échanges de la gauche radicale francophone ?

On pourrait répondre en prolongeant un peu la dernière réponse. Nombreux sont ceux et celles qui se retrouvent peu dans des cadres politiques formels, et par ailleurs le paysage radical français est extrêmement éclaté. L’importance de PLE, c’est de donner l’occasion à des maoïstes, des trotskistes, des anarchistes insurrectionnalistes, des autonomes, des antifas, des transféministes, des militants des quartiers populaires, des gramsciens, des syndicalistes enseignants, etc., de se rencontrer pour discuter d’enjeux moins clivants que les questions habituelles de la routine militante. Même s’il y a du débat théorique, on est moins sujet à l’invective et au repli sectaire quand on discute de la transition socialiste, du transhumanisme ou de la crise écologique, que de l’opportunité ou pas de participer à la prochaine manif de Mélenchon. [...]

autrement dit, s'adresser à des militants encartés ou non, mais qui se reconnaissent en tant que tels sous des identités politiques au sens propre du terme. Le rapport de l'émancipation doit être médié par un militantisme sans frontières de classes, en attendant que l'émancipation soit l'œuvre d'une classe se constituant comme révolutionnaire, dans le sens marxien du terme, mais au-delà du prolétariat et naturellement de son organisation en parti politique


les vieilles recettes dans les vieilles marmites seraient donc celles de l'avenir...
les bouées, ça ne crève donc jamais ?




va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 10 Oct 2017 - 6:14


"le bon goût bourgeois" d'un siècle à l'autre

La présence des deux danseuses de samba en tenue a fait jaser sur les réseaux sociaux
©️ Tours Métropole Val de Loire




"Les meufs à moitié à poil, c'était obligé ?"


1863
Citation :
la juxtaposition d'une femme nue « ordinaire », regardant le public, et de deux hommes tout habillés, ont suscité un scandale autant esthétique que moral et des critiques acerbes lorsque l'œuvre a été proposée au Salon. Manet bouscule en effet le bon goût des bourgeois qui visitent les expositions et tue d'une certaine manière la peinture mythologique. Cette toile peut ainsi être considérée comme la première œuvre de la peinture moderne.

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 12 Oct 2017 - 22:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Sam 14 Oct 2017 - 19:56

CNRTL a écrit:
[Correspond à chevron II] Garni de chevrons, qui porte des chevrons. Une guérite chevronnée de noir et de blanc (Hugo, Le Rhin, 1842, p. 65)
− Spécialement
1. ARM. Passe un vieux sergent chevronné, médaillé, balafré (L. Halévy, Carnets, t. 1, 1908, p. 184).

- Fig. Qui a de l'ancienneté, de l'expérience. C'est un excellent homme (...) au sens habituel d'imbécile chevronné. Il calligraphie des bourdes, et y met l'orthographe (Vercel, Capitaine Conan, 1934, p. 149). Des parlementaires chevronnés (De Gaulle, Mémoires de guerre, 1956, p. 156).
- Emploi subst. Une pierre ayant ricoché et atteint le vieux chevronné (Zola, Germinal, 1885, p. 1509).


autre question : il va écoper de combien ? sachant que


Citation :
Un jeune homme âgé de vingt-trois ans et originaire de la Dominique a été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement dont un an avec sursis pour avoir participé à un vol à main armée le 1er juillet 2015 à Grand Case au préjudice d’une supérette. La somme de 298 dollars/euros avait été dérobée.

Le tribunal correctionnel a également prononcé un mandat de dépôt à son encontre. Il sera transféré en prison en Guadeloupe dès cet après-midi.

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 19 Oct 2017 - 18:17


en marche pour un cortège funèbre ?

l'Élysée veut commémorer mai 68

après Stéphane Bern nommé Monsieur Patrimoine, Cohn Bendit en conseiller du Prince ?


Daniel Cohn-Bendit s'adresse à des étudiants devant la Sorbonne, le 3 mai 1968 à Paris. UPI / AFP

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Sam 21 Oct 2017 - 19:22


moi qui suis nu en langues étrangères, j'ai toujours pensé que bien les prononcer appelait sous la langue un certain degré d'alcool

pour moi, l'anglais, et plus il est américain, est une langue pâteuse, et sans parler de l'italien, ce "macaroni"



A macaroni caricature from 1774. Yale University Library

CNRTL a écrit:
macaroni − Au fig. et fam. [P. allus. aux fils que fait le macaroni accommodé au fromage] Discours filandreux, sans fin. Des phrases à l'interminable macaroni (...), cascade de pâte (Richepin, Miseloque, 1893, p. 127). Moi, je le répète, j'absorbais ce macaroni oratoire et bien pensant sans trop rechigner (Arnoux, Crimes innoc., 1952, p. 138).

et c'est ainsi que s'explique :

Citation :
Et patati et patata est une onomatopée qui reproduit le son des bavardages sans fin. L'expression est apparue au XIXe siècle et est héritée du patic-patac du XVIe siècle, qui a ensuite évolué vers patatin-patitac au XVIIe siècle qui était utilisé pour évoquer le bruit des sabots d'un cheval au trot.

des pâtes au trot, il n'y aurait qu'un pas ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 24 Oct 2017 - 17:50


vidéos dans l'original
Citation :
Bernard-Henri Lévy n'a pas vraiment apprécié le hashtag #balancetonporc, avec lequel de nombreuses femmes victimes d'abus, de harcèlement ou d'agression sexuelle ont pris la parole sur les réseaux sociaux. "C’est bien que l’on commence à considérer le harcèlement comme un délit, et un délit grave, moi ce que je n’aime pas c’est qu’on traite un homme de porc" a réagi le philosophe, interrogé au micro de France Inter sur les suites de l’affaire Harvey Weinstein, lundi 23 octobre.

En 2008, il dénonçait une "bande de petits mâles et de porcs"

Neuf ans plus tôt, Bernard-Henri Lévy tenait pourtant un discours différent. Interrogé en 2008 sur la grossesse de Rachida Dati, alors garde des Sceaux, le philosophe n'hésitait pas très longtemps avant de comparer des hommes à des animaux. "Cette bande de petits mâles et de porcs qui défilent pour faire des communiqués de presse pour dire qu'ils ne sont pas le père de l'enfant de Rachida Dati, c'est absolument immonde !", déclarait-il alors sur le plateau du "Grand journal" de Canal+.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mer 1 Nov 2017 - 12:50


Catalogne :
de la tragédie au bide en passant par la farce



je ne me suis pas trop excité sur les événements de Catalogne, si ce n'est pour souligner les errements de quelques anarchistes indépendantistes. Beaucoup de bruit pour rien ? Sans doute pas pour les Catalans sous la botte de l'État espagnol, mais que pouvaient-ils espérer d'autre que cette issue qui met en évidence illusions et confusions ?

comme le titre Le Point : « On redoutait une tragédie, on a eu une mascarade », faisant écho à Marx dans le 18 Brumaire : « tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois [...] : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. »

en attendant, tous les rouages tournent, les fonctionnaires fonctionnent, que demande "le peuple catalan" ?


va savoir

PS : Catalogne, 7,5 millions d'habitants, moins que Londres... Il faudrait, pour l'équité acoustique, établir le ratio bruit médiatique/habitant dans le monde, par pays ou ethnies, races, que sais-je encore... C'est peut-être pour ça que Mélenchon appelle à taper sur des casseroles...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Sam 4 Nov 2017 - 18:36


on se souvient que Marcel Campion, "représentant des forains", avait rejoint le cortège de tête lors de la manifestation anti-loi travail du 12 septembre et appelé à « à bloquer Paris, Lyon, Marseille et Le Havre » « dans un texte aux accents situationnistes, le forain veut défiler le 12 septembre « avec les syndicats, les “insoumis”, les bonnets rouges, les black blocs, les agriculteurs faillis et les anarchistes ». (Le Monde 4 septembre)

Citation :
« Nous viendrons tel que nous sommes et avec ce que nous avons – nos grandes gueules et nos semi-remorques, nos cœurs en bandoulière et nos poings fermés [...] Nous viendrons bien vivants pour défier les bien-pensants aux côtés des travailleurs. J’apporte ma voix et mes poings à la guerre sociale qui se prépare [...] Le temps est venu de défendre nos culs. Nous le ferons en première ligne de toutes manifestations de colère sociale : avec les syndicats et les “insoumis”, les bonnets rouges et les blacks blocs, les agriculteurs faillis et les anarchistes. »

l'idée avait été appréciée dans un texte publié sur Paris-Luttes.Info faisant référence à la théorie de la communisation et repris par le blog communisateur dndf : Renouer avec l’Histoire. À propos de quelques propositions pour « aller au-delà du cortège de tête » et du regard porté sur nos actions.

perso, il n'a qu'un versant qui me plaît. Pourquoi ?



va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 14 Nov 2017 - 5:24


c'est-i' pas une bonne idée ?

Un Français tiré au sort va tester le revenu universel


l'universel selon Da Vinci, 1490

deux ans avant Colomb "découvrant l'Amérique", Vinci a posé la norme universelle : mâle, blanc, et couillu :
Citation :
Représentation des proportions idéales parfaites du corps humain parfaitement inscrit dans un cercle et un carré (symbolique du cercle et du carré), l'Homme de Vitruve est un symbole allégorique emblématique de l’Humanisme, de la Renaissance, du rationalisme, de « L'Homme au centre de tout / Homme au centre de l’Univers », de la mesure et de la représentation du monde.

l'on pourrait ainsi tirer au sort des français pour tester, et attester ou contester :

- la gravitation universelle
- le suffrage universel
- les valeurs universelles
- le prolétariat universel
- ...
- l'individu français, revenu de tout : universel ?


va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Dim 19 Nov 2017 - 13:17


... dont son beau-père, et blesse au visage sa compagne qui voulait le quitter, mais...

il n'est ni un harceleur ni un terroriste, puisqu'il n'est pas musulman, mais policier




pourquoi a-t-il « également abattu le chien de la famille » ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 23 Nov 2017 - 19:22


et pourtant il tourne... des films

Pour prouver que la Terre est plate, un américain a fabriqué sa propre fusée
Karyl Ait Kaci Ali C/net 23 novembre 2017


Citation :
Il tentera de s’envoler ce weekend pour photographier la planète à 550m d’altitude, bien trop bas pour voir la moindre courbure mais suffisamment haut pour mourir. [...]

L’astronaute en herbe n’en est pas à son premier essai. En 2014, il s’était déjà envolé à bord d’une fusée de sa conception. Celle-ci s’était élevée à 15 mètres du sol avant d’exploser. Il s’en était tiré grâce à son parachute




quelque chose a tourné pas rond ? Il est tombé à plat ?

va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6330
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 5 Déc 2017 - 18:17


la police de l'État n'est-elle pas toujours réellement ce qu'elle est essentiellement ?

« La vérité, c'est que nous ne voulons plus nous battre contre le peuple »


Honduras: les policiers refusent d'appliquer l'état d'urgence
AFP Challenges 05.12.2017

Des centaines de policiers au Honduras sont descendus dans la rue lundi pour marquer leur refus de faire appliquer l'état d'urgence et de réprimer les manifestations de l'opposition, qui dénonce l'élection présidentielle "frauduleuse" du 26 novembre.


Des policiers membres des "Cobras", les unités anti-émeute,
le 4 décembre 2017 à Tegucigalpa, au Honduras-AFP/JOHAN ORDONEZ

Citation :
Les membres des "Cobras", les unités de la police anti-émeute, soutenus par d'autres policiers, sont sortis de leurs casernes, situées dans le nord de Tegucigalpa, la capitale, pour signifier leur refus de faire appliquer le couvre-feu et réprimer les manifestants qui protestent depuis la semaine dernière contre le scrutin.

Des centaines d'habitants du voisinage ont accouru pour les applaudir, certains arborant des pancartes portant l'inscription "J'aime la police".

"La vérité, c'est que nous ne voulons plus nous battre contre le peuple", a déclaré à l'AFP un des policiers, le visage recouvert d'un passe-montagne.



Des policiers membres des "Cobras", les unités anti-émeute,
le 4 décembre 2017 à Tegucigalpa, au Honduras
-AFP/JOHAN ORDONEZ

A 18H00 locales (00H00 GMT mardi), heure de l'entrée en vigueur du couvre-feu, d'autres unités de la police sont arrivées à la caserne des "Cobras" pour leur apporter leur soutien, formant un cortège de motos et de véhicules de patrouille, toutes sirènes hurlantes.

"Ce que nous exigeons, c'est que la paix s'installe, que ce problème soit résolu et qu'il n'y ait plus de mort, plus de sang"
, a ajouté le policier à l'AFP, faisant allusion aux affrontements post-électoraux.

Les autorités ont affirmé de leur côté que les policiers manifestaient en réalité pour des questions salariales.

Lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Intérieur, Julian Pacheco, a ainsi assuré que les policiers avaient été incités à se mutiner pour une affaire de retard supposé de paiement des salaires et que ceux-ci avaient été réglés.



Un policier membre des "Cobras" (c), les unités anti-émeute,
le 4 décembre 2017 à Tegucigalpa, au Honduras
-AFP/ORLANDO SIERRA

Lundi, les autorités électorales ont annoncé avoir enfin fini de dépouiller les bulletins de la présidentielle, à 99,96%, mais ont refusé de désigner un vainqueur en raison de possibles recours.

Les résultats donnent le président sortant de droite, Juan Orlando Hernandez, en tête avec 42,98% des voix, contre 41,39% à l'opposant de gauche et présentateur de télévision Salvador Nasralla.

Mais la Constitution interdit au président sortant de briguer un deuxième mandat. M. Hernandez est toutefois parvenu à obtenir une décision de la Cour suprême l'autorisant à se représenter, ses détracteurs l'accusant d'avoir pris le contrôle de cette institution.

Son opposant, Salvador Nasralla, dont les partisans sont descendus dans la rue pour crier à la "fraude" et au "vol" de cette élection, a déclaré à l'AFP qu'il ne pourra "jamais accepter" ces résultats, car "ni officiels, ni définitifs".

Une jeune femme a été tuée lors des manifestations, poussant les autorités à décréter vendredi l'état d'urgence pour dix jours

j'appends aussi qu'en Allemagne, des pilotes d'avion bloquent les expulsions de demandeurs d'asile. Plus de 200 départs ont été annulés, principalement vers l'Afghanistan : German pilots refuse to carry out deportations

tout fout l'camp ?

va savoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html En ligne
PEUTÊTRE



Messages : 350
Date d'inscription : 21/12/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Mar 1 Mai 2018 - 18:58


zad is the question

l'information principale à retenir de ce 1er mai, c'est le calme qui règne sur la ZAD-NDDL, à croire que la "trêve" annoncée par le gouvernement est respectée par tous : 900 gendarmes ont été retirés

toujours est-il que les infos régulières par les experts via réseaux sociaux ont cessé depuis plusieurs jours

symétriquement, les forces armées révolutionnaires semblent avoir migré sur Paris, ce qui confirmerait notre supposition qu'elles ne peuvent être partout 


va savoir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1565
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   Jeu 3 Mai 2018 - 9:38


Félicitations Patlotch

Gagnez 4 menus savoureux



il n'est pas précisé dans ce spam si je peux aller les déguster Boulevard de l'Hôpital sous la protection de la police

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique   

Revenir en haut Aller en bas
 
VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» A savoir: Amsterdam, Capitale mondiale du livre 2008
» Rédaction d'une chronique - Tutoriel
» Nouveau site « Savoir revivre »
» Les bonnes adresses du net pour tout savoir sur les couches lavables!
» Application iphone "Savoir inutile"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / COMMUNISME / un ART de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: LITTÉRATURE, PENSÉES, PEINTURES, PHOTOS, etc.-
Sauter vers: