PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGISTES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 18:17 par Patlotch

» 8. poèmes, fables et contes pour en causer
Hier à 17:57 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Hier à 14:18 par Patlotch

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Hier à 14:02 par Patlotch

» l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
Hier à 12:57 par Patlotch

» OUTRE-MER : outre frontière de races, classes et sexes ?
Hier à 12:43 par Patlotch

» JAZZ, BLUES, R'n'B, SOUL, RAP... pour "double paire d'oreilles"
Hier à 12:27 par Patlotch

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Hier à 4:19 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, interclassisme, prolophobie... et théorie
Hier à 0:45 par Tristan Vacances

» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Hier à 0:20 par Tristan Vacances

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Mer 18 Oct - 23:58 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Mer 18 Oct - 16:43 par Patlotch

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire ?
Mer 18 Oct - 14:05 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Mer 18 Oct - 13:47 par Patlotch

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Mar 17 Oct - 20:26 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Mar 17 Oct - 14:56 par Patlotch

» la VIOLENCE venue dans la "CONTRE-RÉVOLUTION" CAPITALISTE...
Mar 17 Oct - 13:24 par Patlotch

» MARXISME FÉMINISTE et DÉCOLONIAL avec Ana Cecilia Dinerstein : 'utopies concrètes', 'organiser l'espoir'... auto-subjectivation révolutionnaire
Mar 17 Oct - 11:29 par Patlotch

» des ŒUVRES-SUJETS PERFORMATRICES en ARTS : des usages révolutionnaires ?
Lun 16 Oct - 14:18 par Patlotch

» FÉMINISME et MARXISME : SEXES, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, Sara Farris, etc.
Lun 16 Oct - 13:10 par Patlotch


Partagez | 
 

 AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 12:24


plongée intempestive d'une jeune femme noire bisexuelle
dans l'enfer du marché du sexe phallocratique

je dédie ce travail à ma regrettée Corinne Cerise,
compagne fidèle de mes tourments théoriques,
lesbienne à ses heures amoureuses,
et moi d'elle

présentation

ce qui suit est l'accumulation d'éléments d'enquête et leur nalyse critique, par immersion dans un club de rencontres extra-conjugales, en tant que "femme noire de 42 ans, mariée et bisexuelle", et qu'il est bien évidemment impossible de rencontrer dans la vie réelle, puisqu'elle n'est que le masque de l'homme blanc hétérosexuel de 65 ans que je suis, et qui ne cherchait à rencontrer personne, sauf par écrits

mon but était d'avoir accès aux "profils" des hommes, d'être sollicitée par eux, d'échanger avec eux. Une femme aurait pu le faire mieux que moi. À  défaut d'en être une, je m'y suis collé sous un "faux profil"

plus, et moins mais mieux, qu'un roman, c'en est le mentir-vrai vécu, l'auteur de cette mascarade se mettant « dans la peau d'une noire » (Dans la peau d'un Noir John Howard Griffin, 1960)

l'enquête comportera :

- une description rapide des principes et du fonctionnement d'un tel site (par ex. inscription gratuite des femmes...)

- des éléments de description de la quête des hommes sur un tel site,

- une analyse des termes dans lesquels elle se présente comme offre à une demande réelle ou supposée, et, pour commencer,

- un florilège des "présentations de ces messieurs", en quelques phrases avant le "QCM" :INFORMATIONS PERSONNELLES, PROFIL INTIME (Ma personnalité, Préférences sexuelles, Relation récherchée), PROFIL PSYCHOLOGIQUE (Mes sports, Mes hobbies)

- des extraits d'échanges entre Afrodite et ses prétendants

- des extraits de conversations, avec des hommes ou des hommes, après coming out de Patlotch/Afrodite ayant révélé son identité

- quelques éléments de synthèse croisés avec les considérations de cette catégorie ET LE SEXE DANS TOUT ÇA et 'FEMMES' & 'hommes'... Domination masculine -> machisme structurel et sociétal

les commentaires et analyses sont proposés chemin faisant, de plus en plus précis, avec quelques résultats que ne donnent pas les controverses théoriques sur l'intersection classe/genre/race


Citation :
Le terme phallocratie (du grec phallos, « pénis en érection » et cratos « pouvoir ») désigne la domination sociale, culturelle et symbolique exercée par les hommes sur les femmes. Par extension, elle est utilisée pour désigner une structure sociale misogyne, patriarcale et sexiste.


Dernière édition par Admin le Lun 29 Mai - 16:18, édité 43 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 12:48


Afrodite, qui es-tu ?

un détail, la présentation d'Afrodite, qui situe le décalage de certaines propositions qu'elle a reçues, donc de la manière dont certains prétendants sont attentifs à répondre à une demande singulière :

Citation :
cherche homme ou femme exceptionnel.le pour rencontre exceptionnelle. J'aime les belles lettres, les arts, les personnes richement cultivées, les gens simples aussi

aucune photo, en raison de ma vie publique et des trafics sur Internet. Je suis partante pour m'amuser, et pour le reste je peux être douce autant qu'impitoyable

à vous lire
.

Afrodite a coché les cases : "cultivée, ouverte d'esprit, spirituelle", "natation" et "arts martiaux", "cafés et conversations, musées et galeries, balades, cuisine", une relation pour "amitié, complicité, être écoutée, discussions, passionnée". Elle n'indique pas ses préférences sexuelles, les choix étant :

Citation :
C'est privé, je ne dirai rien, Dominer, Déguisements, Etre dominé(e), Etre vu(e) ou filmé(e), Jeux de rôles, Jeux à plusieurs, Les yeux bandés, Lire des textes érotiques, Prêt(e) à expérimenter, Prêt(e) à tout, Regarder des films érotiques, Sexe conventionnel, Sexe dans des lieux inhabituels, Sexe romantique, Utiliser des sex toys

quelque chose donc d'assez proche de ce que je suis, pour que les échanges ne me demandent pas d'inventer n'importe quoi, mais comme on le voit, tout sauf un profil qui aurait valu à Afrodite un succès bien plus grand encore

ajout du 6 mai : ultérieurement, le profil sera amené à évoluer, de plus en plus sélectif voire repoussant pour décourager les importuns, et surtout focaliser les visites sur certains points de ma recherche. On verra que ça n'a pas arrêté pas grand monde...


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:42, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 14:03


« sans prise de tête »

quête de la « bulle » hors du temps, "parenthèse" dans le quotidien...

dans ce florilège, je retiendrai quelques formules ou termes dans lesquels se présentent les séducteurs et plus ou moins selon affinités. Elles sont hautement significatives de la façon dont ces hommes se perçoivent eux-mêmes et imaginent le type de rencontres qu'ils recherchent, et donc un "désir" de femmes susceptibles d'y répondre. Il est probable que la plupart pensent réellement ce qu'ils en disent, ont quelques chances de trouver, le marché de l'adultère se portant bien, mais aussi de se casser le nez sur des femmes qui ne l'entendent pas de cette oreille, dont Afrodite...

" sans prise de tête" est symptomatique de la "bulle" - le terme est récurrent - dans laquelle ils pensent échapper à "la routine quotidienne". Ces termes sont quasi définitoires de la relation d'adultère. De ce point de vue, la même demande peut s'exprimer chez des femmes mariées ou non, avec des contraintes différentes

ces extraits le sont uniquement de personnes ayant visité le profil d'Afrodite, lui ayant envoyé un "coup de cœur" ou un message d'approche, "courrier privé" ou "chat" écrit

des "coups de cœur" reçus, ici tous mariés, rien que de logique :


Citation :
- rencontre sensuelle sans prise de tête et plaisirs partagés. Bon vivant, rieur, aimant le bon vin et la bonne chair [sic]" (présentation intégrale,

- s'envoler ensemble loin, loin... loin... (un cadre de 42 ans, dirigeant/cadre supérieur 41 ans))

- cela égaye le quotidien, Let's play, where, when, how... (38 ans, statut matrimonial et profession non indiquée)

- marié mais délaissé, pour moments coquins, câlins... (fonctionnaire, 43 ans)

- juste le désir de passer de bons moments car peu importe ce que nous fuyons... Sur Paris la semaine... Dans la complicité et la bonne humeur (cadre, 45 ans)

- faites simple et léger, nous sommes ici pour nous évader... (cadre finance, + de 100000€)

- une vie à deux ne peut s'épanouir sans repimenter le quotidien [autrement dit épanouir sa vie conjugale en couchant avec une autre]

- autres saveurs, autres horizons, autres paysages, autres lieux... (dirigeant cadre supérieur, 54 ans)

- une relation extra-ordinaire pour sortir de l'ordinaire avec une femme ayant de l'humour, originale... (profession non indiquée, 53 ans)

- ma situation conjugale me convient tout à fait et j'en suis heureux, mais la routine s'installe... Recherche une femme désirant passer des moments de liberté dans ce monde (métro, boulot, dodo)... (40 ans)

- pour l'ivresse du plaisir (cadre 46 ans)

- aventures palpitantes sans lendemain, secrètes, ou suivies (ingénieur 32 ans)

- liberté, égalité, sexualité... sans blablater inutilement. Foutez-nous la paix avec vos discours à 2 centimes... (37 ans)

- s'évader un peu...

- casser cette routine tout en respectant la vie de chacun (technicien 38 ans) [bel aveu que la bulle n'est pas la vraie vie]

- recherche amour passionnel (cadre dirigeant 48 ans)

- le temps d'une courte semaine entre mes rendez-vous professionnels (29 ans)

- moments complices en toute simplicité et amusement (infirmier 39 ans)

- je souhaite une parenthèse pour profiter de nous et de l'amour sans briser nos vies... (Entrepreneur marié 48 ans)

avec la bulle et l'évasion, on trouve logiquement cette autre métaphore, de la parenthèse, la "parenthèse enchantée"...

dans les profils de mes visiteurs :

Citation :
- je fuis les non-dits, les faux-semblants et les plans prise de tête. Nous ne sommes pas ici pour nous compliquer la vie, non ? (cadre 54 ans)

- je suis ici pour les mêmes raisons que vous [?], sortir du quotidien, besoin d'une bulle d'air et d'évasion... je vous embrasse... (agent sportif, 34 ans)

- se créé une bulle d'oxygène pour pouvoir s'évader et oublié l'espace de quelques momements son quotidien (technicien 46 ans, fautes dans le texte]

- une fois constaté ce léger ennui, ce ronron confortable... début de notre fin... coupables mais heureux (dirigeant/cadre supérieur 40 ans)

- de temps en temps, comme ça, pour se faire un peu de bien (cadre supérieur)

- que notre rencontre soit comme un assaisonnement (ingénieur 46 ans)

- je ne suis pas affiché en vitrine mais il suffit de pousser la porte (cadre 47 ans) [métaphore commerciale parfaite, pour échange de marchandises, ici on peut noter que la galerie des mâles, et des femelles, sont assez proches de rues de prostitution à Amsterdam ou dans les quartiers populaires japonais, où les femmes s'exposent comme produits à acheter et consommer. La comparaison semble s'arrêter au fait qu'ici, les échanges sont gratuits et d'apparence équilibrés. En réalité, sur ce site, nombre de cadres affichent des revenus à 4 ou 5 zéros, mais ne veulent surtout ne rien assumer des mauvais moments hors de la bulle sauf à payer le service, ce que plusieurs femmes, semble-t-il en difficultés sociales ou économiques font au demeurant remarquer. Ce qui n'écarte pas la vénalité, bien entendu, qu'on serait près à considérer de bonne guerre... du genre]

dans la suite, je donne nombre d'exemples qui ne sont pas des exceptions. D'une façon générale, quand il y a un texte de présentation, c'est un ramassis de lieux communs reprenant ni plus ni moins que les slogans publicitaires du site de rencontre, les mêmes mots revenant en ordres divers comme des mantras, exprimant les mêmes généralités, sans distinction. Très peu sortent du lot. Des femmes, au demeurant, le notent, et demandent à leurs prétendants de faire preuve de davantage d'originalité...

par ailleurs, j'ai focalisé sur les cadres sup, mais l'offre masculine repose sur deux critères croisés, la situation sociale et le physique. D'où un mixte de photos en costar-cravates et variantes "cool", et de "sportifs" affichant, peu ou prou, leurs tablettes de chocolat ou la moitié de leur belle gueule, "discrétion" oblige. Si t'as pas l'un de des deux, t'as intérêt à assurer dans ta "phrase de présentation", à montrer ta "belle âme", et c'est là que le bât blesse, avec les fautes de français et d'orthographe, les lieux communs, cadre sup, ou pas


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:48, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 15:03


du cynisme naïf à la prostitution pour tous
quelques remarques,

il y a manifestement beaucoup de "sincérité" dans ces présentations, et s'il y a cynisme, c'est au sens de celui qui s'est répandu dans les rapports sociétaux inter-individuels, à la fois naïf et sûrement inconscient, consternant d'égocentrisme. Ceci m'a semblé plus manifeste chez les hommes que chez les femmes, encore plus choquant (j'assume) chez les 'riches', cadres sup et dirigeants, puisqu'à le vérifier dans les échanges, ils sont absolument persuadés d'être généreux, humanistes, pour ne pas dire altruistes, dans cette démarche comme dans leurs autres relations. Bref, il n'y aurait pas de contradictions sociales dans ce type de rapports, et quoi qu'il en soit, il convient que la bulle les abolisse ou fasse comme si, sans "prise de tête"...

ici l'on achète et vend des corps objets, des sexbots humains (case "yeux bandés", des fois que se regarder dans les yeux limiterait l'évasion dans la bulle), des objets à fantasmes en tous genres ("dominer"/"être dominé.e"...)


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 17:10


le meilleur des mondes sexuels est arrivé

description rapide des principes et du fonctionnement d'un tel site

il s'agit d'un site explicitement « créé, en 2009, pour les personnes mariées ou vivant en couple et souhaitant tromper leur conjoint en France et en Europe ». Il accueille également les célibataires, et bien sûr homosexuels, lesbiennes, et "bi", trans... sans parler de faux-profils, avec de toutes autres intentions que celle d'Afrodite : voyeurs, arnaques vous invitant à sortir du site pour échanger par mail (réseaux partant souvent d'Afrique de l'Ouest, accroches stéréotypées, profils vides ou parfois plus rusés... but vous faire payer quelque chose, un voyage pour une rencontre qui n'aura jamais lieu, ou a minima envahir votre messagerie de pubs de cul en ligne, de centres d'appels 'érotiques', de vidéos pornos, etc.). On trouve aussi des hommes qui n'ont pas les moyens ou ne veulent pas consacrer un budget à cette fin, notamment des jeunes

le site revendique 3 millions de membres dans le monde, leader du marché en Europe et en France avec plus d’1,3 million d’inscrits en France

pas d'abonnement d'entrée payante, simple inscription avec une boîte mail. Les femmes ne payent rien, les hommes en achetant des "crédits" qu'ils consomment en "chat", "messages", "coups de cœur", "cadeaux virtuels" : tout est facturé et ça va vite... Afrodite n'a rien payé  Suspect

en marge, on trouve des conseils, pour "tromper au travail, une bonne idée ?", "meilleures phrases d'accroche sur un chat", "que faire si l'on s'attache à son amant ?", "double vie, conseils de sexologue"... l'après-vente d'un Darty du plaisir sexuel

bref, l'adultère encouragé, la jouissance sans entraves, la sexualité libérée dont rêvaient les 68tard.e.s... et si vous n'en êtes pas,  que vous gagnez 10.000€ par mois ou que vous soyez au chômage avec 3 gosses sur le dos, c'est que vous êtes un.e réactionnaire scotché.e au "mariage bourgeois hétérosexuel" qui ne sait pas ce qu'elle ou il perd. Disons que la barrière "morale" a complètement sauté [sic], et l'on y trouve même des catholiques sincères... (voir en ligne statistiques de l'évolution de l'adultère à Paris)



Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 5:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 18:36


pauvre vocabulaire, quand il nous tient et nous trahit...

personnellement, en tant que poète, penseur et théoricien, je me désole de mon vocabulaire limité en raison d'un accès tardif à la littérature et à la théorie, sans parler d'une mauvaise mémoire et d'une éducation en milieu fort peu "cultivé". Il me faut beaucoup travailler pour exprimer de façon juste ce que je pense ou ressens

avant j'utilisais les bons dictionnaires, depuis Internet j'use de ceux proposés en ligne, définitions et synonymes, rimes (oui parce que les bonnes ne viennent pas toujours et c'est parfois une gageure de trouver le bon assemblage de sons, de sens, et de rythme)

dans la situation de séduire par un écrit d'abord, il est évident que les mots sont importants pour traduire des désirs et sentiments avec une précision qui vous distingue des autres, puisque le marché sexuel est comme les autres concurrentiel, et que beaucoup de femmes sont sensibles aux mots, au style, au langage

c'est pourquoi beaucoup favorisent le remplissage du QCM, les photos valorisantes physiquement, publiques ou privées, espérant un rapide rendez-vous : les vieux et les moches font la queue... éternellement. Autrement dit, presque personne ne cherche plus une échange de correspondance du type Balzac avec Mme Hanska, la langage, ils s'en foutent, y compris des so called "écrivains" ou "journalistes"...

bref, le vocabulaire de la "drague" est extrêmement limité, y compris chez des personnes ayant fait de longues études et se présentant comme "cultivées". On imagine assez mal la pauvreté culturelle de la petite bourgeoisie contemporaine, sans parler des fautes d'accord et d'orthographe dans les catégories supérieures et intellectuelles des couches moyennes

j'en donnerai un aperçu terminologique, parce qu'à l'examen, la plupart des présentations sont des enfilades de banalités et de lieux communs : dans le capitalisme, les individus sont immédiatement communs  Rolling Eyes

très fréquent, la quête d'une "relation intellectuelle et sensuelle" qui donne l'impression d'être complète (le corps et l'esprit, en somme), plus que "l'affectif", le "corps et âme", le Body and Soul, étant objectivement peu compatible avec ce type de relation en bulle entre objets sexuels pour double masturbation narcissique, puisque cela s'oppose à la case "sans engagement", cad satisfait ou remboursé

mais on verra aussi que les bons sentiments s'étalent d'autant mieux qu'ils n'engagent à rien

(à suivre)


Citation :
adrénaline [le sexe est un sport de haut niveau], âme sœur au féminin, amitié amoureuses, attentionné, calin, charmeur, complicité, connivence complice, courtois, [sic], , décontracté, délicat, doux, envie furieuse, fous rires, généreux, ouvert et à l'écoute, patient, pétillant, plaisirs, plaisirs partagés, raffiné, respect, séduisant, sourires, sympa, tendre, "tout ça sans engagement ni bousculer nos vies respectives", vif, "vous aimez la relation extra-conjugale sans culpabilité"

la femme doit être :

Citation :
charmante, sensuelle, douce, élégante, espiègle, féminine, gracieuse, joueuse, joyeuse, discrète, ouverte d'esprit, sans préjugés ni amertume, sympa, de bonne humeur, ... (à suivre)

concernant les qualités requises, comme il n'y a pas, en principe, de cuisine dans la bulle, pas besoin que l'amante dispose des qualités de bobonne, et puis il y a les restaurants, les bonnes bouteilles, la bonne chair (sic)  : qui n'aime pas aller au resto ? Problème c'est vite aussi cher qu'une escort-girl, mais qu'on se rassure, il y a une case pour indiquer sa profession, ses revenus, son niveau de vie via les cases loisirs...

loin de moi de penser que les intéressés n'auraient pas ces qualités, plus quelques autres qu'ils ont cochées, le problème étant que tant qu'ils sont dans la bulle, ça ne mange pas de pain, et dehors, démerde-toi ma poule !

PS : il faut naturellement chercher à comprendre, faisant preuve d'empathie, ce que les gens ont voulu dire plutôt que se braquer sur la formulation. Mais dans un travail sur le langage, c'est entre les deux que se tient une vérité


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 5:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 19:04


de la brièveté d'un "Bonjour, non merci" à la conversation la plus féconde
en passant pas la psychanalyse du cadre dirigeant macho

Afrodite n'a sollicité personne, seulement lu des profils, particulièrement ceux de ses visiteurs et de ses 'coups de cœur" reçus, attendant qu'ils prennent l'initiative, soit le plus souvent par Chat, soit par message privé. On repère assez vite ceux qui ne manqueront pas de tomber dans le "piège"

à partir de là et selon le profil, l'échange a été du plus bref à la conversation véritable, jusque dans certains cas à l'outing d'Afrodite (un homme blanc de 65 ans), ce qui s'est ensuivi d'autres échanges sur un mode évidemment différent suscitant parfois un réel intérêt réciproque, jusqu'au but de cette enquête masquée, sans cacher mes idées et convictions : de ce point de vue Afrodite est un peu l'alter ego de Patlotch

dans certains cas, Afrodite a retenu longuement son interlocuteur, sans promettre un RV mais en jouant de son "désir". Disons qu'elle a tenu à épargner les plus modestes, mais ne s'est pas privée de s'amuser des plus présomptueux et condescendants du genre cadre supérieur ou dirigeant d'entreprise, golden boy ou cadre financier, professions libérales... et d'une façon générale ceux qui avaient par trop de certitudes quant à leurs pouvoirs de séduction. Séances gratuites donc, et quasi-psychanalytiques... Un grand pied, je l'avoue

ce qui suit en donnera un aperçu...


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 21:47


un échange type en léger différé, quoique collector gratiné

"Renaud" (prénom changé) est cadre sup/dirigeant, 52ans, 1,86m, "entreprenant, sûr de soi, mature... Sports nautiques, Tennis...

la frappe de Renaud est reproduite à l'identique


Citation :
Bonsoir, je suis Renaud...j'aime la vie intensément enchante

Afrodite : - Bonsoir,

Renaud : - bonsoir et donc enchante cher afro...dite / je suis Renaud donc grand brun porte d'auteuil

Afrodite : - Ah bon... mais encore ?

Renaud : - encore sur la vie???c3 une question ouverte ça ! j'aimerais une belle relation qui dure et vous?

Afrodite : - Je prends ici ce qui répond à mes désirs et choix

Renaud : - alors,puis-je connaître vos désirs?

Afrodite : - Mes désirs ne sont pas sur catalogue, mais se déclenchent éventuellement face à un objet qui les suscite

Renaud : - j'aime les jeux.Avez-vous vu le film de Bunuel sur cet obscur...

Afrodite : - Il y a fort longtemps, oui

Renaud : - moi aussi je le reverrais bien... Jaime les femmes a personnalité qui se laissent guider. Connaissez-vous le restaurant la perouse et ses petits salons?

Afrodite : - « a personnalité qui se laissent guider », n'est-ce pas incompatible ?

Renaud : - non pas du tout. On a tous des compartiments.J'ai rencontré ainsi une femme mariée qui dirigeait des gens très affirmée et qui dans lintimité s elaissait guider ! / Vous êtes grande et une douce peau noire, j'aime beaucoup !

Afrodite : - je vais prendre le temps de vous répondre mais je fais deux choses à la fois, veuillez m'excuser

Renaud : - deux celava. i vous prenez le temps de m erepndre, j'ai très envie de vous decouvrir, chere afrodite? je vous appelle ainsi ?

Afrodite : - j'ai effectivement de longues jambes et le fessier haut perché, la peau de pêche au savon de Marseille, etc la vraie négresse de rêve, quoi

Renaud : - de reve en effet!!!!!!! jadore les fesses hauts perchées à toucher jadore..; jaime m'occuper goulument du sexe et découvrir en ouvrant la peau rose à lintérieur m'excite tant

la négresse de reve donc, avec une vraie personnalité et une facilité d'écriture que je découvre


Afrodite : - votre prose avec ses fautes de frappe ne vous pose pas de problèmes en tant que cadre dirigeant supérieur ? Elle est parfois à la limite du "petit nègre", le savez-vous ?

Renaud : - j'ai un clavier anglais [longue explication sur la correction automatique...]
la notion de "petit nègre" serait-elle reprise par Senghor?


Afrodite [pour le sortir du chat qui s'efface, ne me permettant pas de recopier] : - Laissez Senghor reposer en paix, vous ne méritez pas de le citer. Pouvez-vous m'écrire en messagerie privée, j'ai du mal à vous suivre ici. Merci de votre compréhension

Renaud : - bien madame / voilà qui est fait / et que faites-vous en ce moment comme occupation?

Afrodite : - comme "occupation", je vous lis avec attention en méditant sur le genre d'homme que vous pouvez être

Renaud : - pour l instant ce ne sont que quelques touches ... donc difficile de se faire reciproquement une idee... jai aime votre proper description. vous vous aimez?

Afrodite : - oui je m'aime un peu ;-)

Renaud : - un peu... ? on dirait un peu plus a vous lire. un peu est ce assez?

Afrodite : - ne vous inquiétez que pour vous, cher Monsieur, j'ai été fort aimée, et le suis encore

Renaud : - alors... desole de vous avoir importunee chere Afrodite . gardez en memoire cet endroit la perouse qui est un bel ecrin pour une rencontre. Et peut etre dois je dire en anticipation que je suis libre la semaine mais parfois le week end a deux. j ai une amie que je vois le week end. mais je cherche une belle rencontre qui dure...

Afrodite : - pour l'heure, vous ne m'avez pas convaincue de vous accompagner dans un "petit salon" de La Pérouse. J'attends de vous un peu de substance et moins d'empressement à parler de ma chatte comme d'un morceau de mou sur un étal. Vous me suivez ?

Renaud : - puis je vous demander de quell pays etes vous originaire?

Afrodite : - de plusieurs pays africains, en raison de déplacements successifs de mes familles, avec les guerres, depuis que je suis née. Je n'ai donc pas de pays d'origine, et je suis en France depuis toute petite

Renaud : - moi jai vecu en chine en malaysie et en afrique du sud . et jai aime ce pays multicolore mais pas encore ...homogene. donc vous vous sentez francaise? ou? member du monde?

Afrodite : - "member du monde", un peu décalée me convient

Renaud : - alors welcome moi aussi parfois je me sens ainsi. donc.. puis je repondre a vos questions?

Afrodite : - quelles questions vous aurais-je posées ?

Renaud : - la tuyau d arrosage se retourne alors... que ma situation de couple que jai anticipee et la votre?

Afrodite : - disons que dans ce que je fais ici, le fait que je sois mariée n'est pas le sujet, et je ne souhaite pas en parler

Renaud : - oui en effet ce nest pas le sujet... donc une question sur mon physique?

Afrodite : - vous mesurez 1,86m, vous avez les yeux verts, les cheveux courts châtains... Non, vraiment. Si vous suscitiez un intérêt tel que le suppose MA présentation, je vous les poserais peut-être, mais pour l'heure, mettez-vous un peu à ma place, quel intérêt ?

je ne vous considère pas moi comme un objet bon pour la baise en bulle d'un soir, n'est-ce pas. Et donc si vous avez d'autres arguments que la plupart ici, je les prendrai en compte

Renaud : - vous parlez comme les responsables de Coca-Cola a Atlanta avant de nous commander des usines pour le Nigeria ! alors... je vais vous laisser avec vos etres exceptionnels... j avoue que moi comme vous... quel interet ! belle route !

Afrodite : - je parle comme une femme qui ne dirige rien, n'a pas envie d'être "guidée" par un macho comme vous, qui n'avez pas grand chose en tête que vouloir me sauter, et vous le dites fièrement, "sûr de soi", comme l'indique votre profil. Vous avez bien compris que vous n'aviez aucune chance de me rencontrer même chez La Pérouse, et vous abandonnez la partie. Je compatis

je dois vous dire que vous me décevez, j'aurais volontiers fait durer mon plaisir

bonne chasse, vous trouverez bien quelque pétasse que votre pognon attirera et qui se laissera "guider" à vos cochonneries en échange


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 22:11


moins intéressant, mais symptomatique de plusieurs échanges

Afrodite a cliqué sur le "cadeau virtuel" et s'est retrouvée sur le profil d'une certain [..], cadre, 52 ans, avec pour présentation. Le cadeau coûte des "crédits" à l'homme qui l'envoie, "voir le cadeau" ouvre son profil...


Citation :
la Bretagne ou Paris, à vous de choisir... A tout de suite pour commencer une discussion

"ambitieux, décontracté, généreux, entreprenant... cherche relation longue ou courte, romantique, éphémère,...

Citation :
Afrodite : - Bonjour,

je n'ai rien compris à cette histoire de "cadeau" et j'y suis absolument insensible comme aux "coups de cœur" et autres "favoris"

bonne continuation, mais avec quelqu'un d'autre. Merci de votre compréhension

Lui  : - Bonsoir
Dommage, car moi aussi, j'aime les lettres, ne souhaite pas mettre ma photo par souci de discrétion....
Cependant, offrir un cadeau, même virtuel, est une forme de 1er contact... surtout pour un homme car tout le monde ne répond pas...
Merci pour votre réponse, en tous cas, mais c'est dommage de ne pas poursuivre...


Afrodite : - J'ai répondu à TOUTES les très nombreuses sollicitations. Vous êtes timide ?

Lui : - Non pas si timide que cela....
Je sais être entreprenant....la preuve: Un dîner sur Paris mercredi prochain?


Afrodite : - N'importe quoi. Vous vous prenez pour quel Dom Juan ? Je reçois 200 visites par jour, suis très sollicitée, peux coucher quand je veux avec jeunes ou vieux, entre-deux,

j'ai de plus écrit que j'aime les belles lettres, car je suis poète, entre autres...

à votre plume donc, cher Monsieur, et faites la queue comme tout le monde. Merci

Lui : - Vous avez raison, vous n'êtes pas non plus une Diva ou un mannequin... vous ferez aussi la queue et je ferai mon choix, dans ces conditions...

Afrodite : - si vous aimez les "mannequins" vous êtes mal barré. Je suis simplement belle, de cœur aussi. Votre choix m'indiffère, je ne suis pas allée vous chercher


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 22:44


il va sans dire qu'en étant moins cassante d'emblée, Afrodite remplirait mieux sa mission d'enquête. Il s'agirait d'être plus ouverte et de tenir la discussion le plus longtemps possible. Elle l'a fait aussi, ce qui nécessite d'entrer dans des échanges érotisés, voir franchement érotiques

avec ceux que ce jeu virtuel ne rebute pas, voire au contraire, c'est assez facile pour l'homme que je suis, qui n'a qu'à projeter ses propres fantasmes, réels ou inventés selon la tournure. Avec ceux que j'ai pu obtenir, j'ai constaté qu'ils manquaient d'imagination, sans parler de la transcrire en "chat" tout en se branlant, comme s'ils attendaient ni plus ni moins que ce que proposent certaines professionnelles, de la gymnastique sexuelle à programme


Rolling Eyes

il faut bien le dire : la fréquentation des hommes, "membres en ligne", donne parfois l'envie de leur couper les couilles et de leur faire bouffer

ce serait bien dommage, et même Afrodite s'en repentirait éternellement


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 23:04


la femme-bonbon

une autre présentation, d'un cadre de 45 ans, séparé, « sûr de soi et décontracté ». Rien de choquant a priori, sauf la métaphore, la femme-bonbon

Citation :
Je vous imagine comme ces bonbons acidulés que l'on dépose sur la langue, piquant, sucré, qui vous donne des émotions et vous enivre, vous exalte...

Je n'ai pas vraiment de type de femmes, et ne tomberais pas dans la description d'une recherche stéréotypée trop souvent lu ici
[ne pouvant normalement lire les recherches des hommes, c'est donc de celles des femmes qu'il parle, et le constat n'est d'ailleurs pas faux]

Justement, je te veux sans faux-semblants, humaine, sensible, sensuelle, épicée, curieuse.

Une femme qui aime la vie, qui cherche la complicité d'un homme pour partager les bons moments de sa vie
[comprendre pas les mauvais, "complicité" laissant entendre que lui, séparé, ne cherche pas nouvelle compagne, mais plutôt à ratisser large]

au moins ne serait-il pas raciste, puisqu'il écrit à Afrodite :


Citation :
lui : - Bonsoir, au plaisir sincère de faire votre connaissance

Afrodite : - merci de votre intérêt. J'ai donc parcouru votre "profil", et n'y ai rien trouvé que d'assez banal au regard de mes attentes

je suis tout sauf un « bonbon à poser sur la langue », et si ma peau est « sucrée », je ne serai pas votre Cannelle,

bonne continuation, mais sans moi

lui : - Très bien il s'agissait d'un peu d'humour mais visiblement cela ne semble pas avoir d'effet. J'ai aimé l'intelligence de votre annonce et je suis aussi partisan d'une rencontre exceptionnelle mais l'exceptionnel est une affaire de découverte et pzs de fzux semblants. Bonne continuation a vous aussi....

moi : - merci de votre compréhension

j'ajoute que demander pas de" faux-semblants" et faire du prétendu "humour", donc du second degré avec quelqu'un qui ne connaît pas votre premier, c'est un pari sur la communication à distance. Je vous suggère d'être vous-même sans "faux-semblants" avant de l'exiger d'une autre

quant à « la complicité d'un homme pour partager les bons moments de sa vie », et les mauvais, pas de "complicité" ? Ce serait trop "exceptionnel" pour vous ? Vous êtes séparé donc supposé disponible, et vous cherchez... un bonbon... sans arrière-goût ?

allez, vous n'êtes sûrement pas méchant, mais très symptomatique de l'ambiance...

lui : - Vous avez le droit de faire l'analyse que vous voudrez. Je suis ecrivain alors c'est vrai qu'il me plait de me raconter comme je le souhaite. Merci pour la consultation...bonne nuit. Bien à vous.

Afrodite : - un écrivain utilise le mentir-vrai pour ses textes, mais là, malgré le virtuel, vous êtes dans la réalité avec des êtres humains. Alors « s'il me plait de me raconter comme je le souhaite » c'est tout bonnement de la publicité mensongère à des fins de vous faire plaisir à vous d'abord, et peu importe les conséquences

votre masque tombe sans besoin de psychanalyse

comme disait un ami, dans une relation de séduction, on avance au début ses wagons de première classe...


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 7:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Ven 17 Fév - 23:22


côté femme cherche femme

changement de cap, une bisexuelle de 49 ans qui a flashé sur Aphrodite. Relevons dans son profil qu'un de ses "hobbies" est "charité/organisation", la seule case pour mentionner (dans les "hobbies" !) une activité associative, politique...

Citation :
Elle : - Bonjour, vous aussi vous cherchez à vibrer à nouveau, à redécouvrir de nouvelles sensations fortes et intenses ...
A avoir le ventre noué de désirs et de plaisir ... à vivre de nouvelles situations excitantes ... de partir un peu à l'aventure ?
je suis une vraie petite salope soumise, j'aime ça et j'assume , sans complexe et sans tabou.
cela vous convient aussi ? Bisous

salut, que pensez vous de ma proposition ?


Afrodite : - Bonjour,

Merci de m'avoir sélectionnée pour votre offre. Je suis désolée de vous dire qu'elle ne m'attire pas. Bonne route !

Elle : - ok,
quoi qu'il en soit, je vous remercie de m'avoir répondu.
c'est très sympa de votre part
gros bisous et bon WE


Afrodite : - merci et de même. Bon courage ici !

Elle : - je vous en prie, et vous chercher un mâle vraiment coquin ? c'est ça ?

Afrodite : - je cherche ce que je trouve, et je mène une sorte d'enquête sur le machisme et la phallocratie débordante d'amour, évidemment

Elle : - sourire tendre, voila d'un part un vaste sujet inépuissable, et un beau sujet aporique .. . lol

Afrodite : - il y a aussi que je n'ai jamais "soumis" personne, et crains, affectivement, les "salopes". Pourquoi t'affubler de ce mot ?

[ayant relu le profil]

- bon, excuse, j'avais pas vu que t'étais un homme...

Elle : - je t'en prie, pas de souci,
en tout cas, c'est sympa de m'avoir répondu, tu es vraiment adorable
je me suis en effet inscrit sous le sexe d'homme, car malgré la photo que j'ai mise, je suis en effet un homme très coquin, qui aimer profondément le plaisir et le sexe., et j'aime particulièrement m'habiller en mini jupe hyper sexy.
je suis un mec hyper sympa, adorable de l'humour, de la gentillesse, mais très coquin ...
cela te gêne peut être ?
et désolé d'être franc


Afrodite : - cela ne me gêne pas : je suis un homme blanc, hétérosexuel, de 65 ans, et je mène une enquête

enchanté d'être franc ;-)

Lui : - sourire,
tu mènes une enquête sur quoi ?


Afrodite : - je te l'ai dit : la domination masculine, voire racialiste, c'est une plongée puisque d'ici, j'ai la galerie des mecs, des propositions, des conversations... et il faut les lire pour le croire, je te dis ça, perso, la morale je m'en tape, la phallocratie non

d'autres bisexuelles ou lesbiennes ont contacté Afrodite, qui s'est défilée (avec élégance), ne souhaitant pas entrer dans ce genre de complication. Certaines annoncent dans leur présentation qu'elles en ont ras-le-bol des hommes déguisés en femmes aux seules fins de mater les photos privées ou autres mauvaises surprises. Elles précisent qu'elles vérifieront par téléphone. Pauvre bi-Afrodite  Twisted Evil


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 10:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Sam 18 Fév - 0:05


un saint père

contactée via le 'chat' par un certain ruedessaintperes, 56 ans, dirigeant/cadre sup, 1,85m, "modeste, cultivé et sophistiqué... équitation, sports nautiques, sports d'hiver..."
     
Citation :
ruedessaintperes : - Bonjour

Afrodite : - Bonjour ! Pas de "statut matrimonial" ? Vous êtes donc un saint père ?

ruedessaintperes : - Separe de corps !! Et corps sain

Afrodite : - Merci

ruedessaintperes : - Romanciere?

Afrodite : - pas vraiment, plutôt poète et ce qu'on appelait autrefois "philosophe", cad un peu tout, free-lance sans domaine de type universitaire

ruedessaintperes : - Interessant !!!  Ou femme de lettres  

Afrodite : - femme de l'être

ruedessaintperes : - Beaucoup mieux que de l avoir

Afrodite : - certainement, je n'ai aucune attirance pour l'argent

ruedessaintperes : - Parisienne du VIe

Afrodite : - ?? moi ??? Pas du tout. Vous avez quelques idées toutes faites, Monsieur

ruedessaintperes : - Mais non c est votre pseudo

Afrodite : - Je ne vois pas. On peut être de n'importe où et se donner ce pseudo
Pourquoi Paris VIè ? Que dieu m'en garde !

ruedessaintperes : - Vous n aimez pas le 6e?

Afrodite : - si pour certaines choses, les librairies, les restaurants, les étudiants étrangers, mais fort peu la faune résidentielle. Je préfère les gens de mon quartier, qui est un peu un Belleville de banlieue en matière de mixité 'raciale', et maintenant sociale (gentrification...)

il n'est pas allé plus loin...


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 8:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Sam 18 Fév - 1:22


"je ne cherche pas, je trouve"

avec un certain Picasso750, dirigeant/cadre sup, mais se présentant à Aphrodite comme "écrivain", puis "Artiste Peintre...raté", 52 ans, séparé, plutôt belle gueule au vu de trois "photos publiques"

Afrodite l'avait repéré rôdant autour de son "profil", et savait qu'il la contacterait

sa présentation :


Citation :
Homme décontracté, sympa, sensuel...

je vous recherche pour vivre de nouvelles expériences [sic], en toute discrétion, en rencontres à rendre originales,,

complicité intellectuelle et physique, pour une harmonie des sens..
sans remettre en cause ce que vous avez décidé de conserver.
Et vous ?

PS : pour en parler, envoyez-moi un coup de cœur,, pour nous parler. Je serais là! pas toujours connecté, mais attentif à vos kiss

James

Afrodite ne lui a pas envoyé de coup de cœur, mais il est arrivé comme prévu


Citation :
picasso750 : - Bonjour.
si je vous dis que je suis exceptionnel [allusion à l'annonce d'Afrodite], évidemment vous allez ^penser que je suis présomptueux!!
Intello physico.
Vous etres écrivain...on a fatalement des points communs.
donc, ... à constater de visu! [c'est bien connu : ce qui est commun à deux écrivains n'est pas ce qu'ils écrivent ou comment, mais leur apparence physqiue
Maintenant ^pour la rencontre, oui je la veux exceptionnelle , ouverte à tout excitante, hors des conventions, et libérée.
et vpous?
ouverte à ça?

Afrodite : - bonjour, je vous attendais, sans impatience. J'étais certaine que vous me contacteriez sans que je vous fasse signe. Effectivement, entre "écrivains", ce peut être "exceptionnel", mais aussi un peu délicat

votre QCM est parfait, ils sont conçus pour ça, avec la dose de transgression socialement autorisée qui donne un coup de vieux à la "libération sexuelle" 68 et après. Votre message est en quelque sorte idéologiquement parfait de ce point de vue

si vous souhaitez converser avec moi, pas de problème, mais attendez-vous à des surprises agréables, ou non : un homme averti en vaut deux, et ici je suis assaillie de demandes

je répondrai naturellement à vos questions

à vous lire ou bonne suite

picasso750 : - Des surprises agréables? j'adore. Voyons ça!

Afrodite : - les surprises peuvent s'annoncer, mais sont à découvrir au fil, sans quoi ce ne sont plus, par définition, des surprises. Et puis j'ai écrit "agréables, ou non", pourquoi n'en retenir que la moitié ?

picasso750 : - c'est mon coté optimiste!
Quant à découvrir au fur et à mesure, j'avoue que je ne m'en sens pas capable.
Comme je ne suis pas fan du virtuel d'ailleurs.
Je préfèrerais vous découvrir dans le réel.


Vous : - "côté optimiste" qui vous arrange bien, et tant d'autres, pour créer leur "bulle d'évasion hors de leur quotidien", ces mots qui reviennent dans une proportion incroyable de présentations aussi stéréotypées qu'elles se croient originales

je supposais qu'un "écrivain", amoureux des mots et de la précision si ce n'est de la forme, me l'aurait épargné, comme l'idée, saugrenue, d'obtenir par ces mauvaises manières communes un RV

sachez que je suis très sollicitée, et que je peux choisir des jeunes, des moins jeunes, ou des vieux, ce dont je ne me prive pas à l'occasion

il va donc vous falloir attendre, cher "écrivain", et faire un effort d'imagination et d'écriture, ou en rester là

picasso750 : - Attendre, c'est dans mes moyens , oui

Afrodite : - si vous n'avez que ça à dire, n'attendez pas que je prenne la moindre initiative, je ne suis pas allée vous chercher. Alors un peu de courage, cela vous distinguera de la meute

plus tard...

picasso750 : - le courage ne me manque pas!!
J'ai lu "il va donc vous falloir attendre, cher "écrivain",......"
j'avais fait un choix.
j"ai attendu.
Mais puisque vous ne faites pas preuve d'initiative, je me décide à tenter de vous sortir de votre cachette de mots.
Je vous propose donc de poursuivre ce sympathique échange devant un pot.
Qu'en dites vous? suffisamment courageux?


Afrodite : - Tsss.. Tous les mêmes ! N'ai-je pas été claire ? On me séduit d'abord par les mots, choisis et bellement assemblés, ou pas. Vous avez une belle gueule "sympa", qui n'est pas un stéréotype, non, puisque vous vous présentez comme tel

mais vous, "écrivain", vous ne seriez pas foutu de m'adresser quelque chose qui sorte de mon ordinaire à longueur de sollicitations, comme vous, pour "un pot" (il y a une heure, c'était un petit salon chez La Pérouse...). Allons donc, vous voulez ma photo ?

de plus, à "profession", vous indiquez "Dirigeant/Cadre sup", c'est donc que vous ne considérez pas votre activité d'écrivain comme suffisamment attrayante pour ces dames... Personnellement, c'est pourtant ce qui m'intéresse le plus chez vous (tout est relatif)

et puis franchement, vous parlez d'un courage, inviter une belle plante noire à prendre un verre... Ne vous inquiétez pas, un jour peut-être, c'est moi qui vous inviterai, mais je doute alors que vous en ayez encore l'envie

cela dit, vous pouvez toujours continuer à (vous) fuir

picasso750 : - hahaha!
vous savez manier le pic et la brosse!
j'adore.
je connais toutes les astuces de la joute.J"en use!
Je suis un Ecrivain raté, alors je n'en fais pas trop mention. J'ai ma fierté que diable!
Mais je suis un vrai Dirigeant.ça c'est l'alimentaire.
Et un vrai Artiste Peintre.( Notez les Majuscules) Smile
Parfaitement! tapez ***** **** [masqué pour la discrétion] sur google vous aurez quelques infos la dessus.
Petit salon chez Lapérouse?? bof, vous avez bien fait de refuser.
Moi je vous inviterai Place de la contrescape, dans une taverne espagnole ou on chante le Flamenco.
Une photo? oui pourquoi pas? Belle plante? Bon, je veux voir!
Une relation épistolaire a des limites ... dans le temps.
Je ne fuis pas! et n'ai pas l'intention de le faire.
Et que dirait mon ami Boris ( Vian) devant cette injonction?
Il prendrait sa trompette et irait s"égosiller au " Boeuf sur le toit"
Mais bon, moi je reste stoique! et je persévère, je trace mon chemin vers mon objectif.


Afrodite : - vous faites des progrès, je le reconnais. Il n'est pas indispensable de diriger pour s'alimenter. Je suis un peu nietzschéenne à cet égard : n'aspire ni à commander ni à l'être, pas plus que je n'aurais coché "dominer/être dominée". Vous non plus, c'est un 'plus' à mes yeux

j'ai jeté un œil à vos peintures. Il y a des choses intéressantes, et certaines ne sont pas sans m'évoquer ma propre maladresse en la matière, en raison de mon incompétence en dessin, mais bon, j'ai fait plutôt dans le collage et le transfert sur toile... Votre Oscar Peterson ne lui ressemble pas, ce qui au demeurant n'est pas grave... J'ai été aussi une grande amatrice de tous les jazz, et un peu musicienne, c'est ma "famille"

quant à Boris Vian, votre "ami" à la plume sarcastique et pas toujours pertinente en matière de critique de jazz, il était mort avant que vous naissiez... Je préfère ses chansons à son jazz revival plutôt moyen...

à part ça, je n'ai pas bien saisi votre "objectif"

PS : l'épistolaire n'a pas de limite, Balzac a attendu 17 ans, on n'est pas sérieux d'attendre 17 ans, et je regretterai toujours de n'avoir pas entretenue une telle correspondance, sauf un an, avec une morte - je ne le savais pas -, dont j'étais amoureuse... L'infini d'internet... Je suis peut-être morte, allez savoir...

picasso750 : - L'objectif? vous séduire!

Afrodite : - très bien. Je vais faire un pari, gratuit pour ne pas vous ruiner, vous n'y parviendrez pas. Ou ce ne sera pas celle que vous croyez

Picasso750 : - ok, pour le pari, bien qu'en la matière j'ai dépassé ce genre de jeu.
Mais je veux comprendre que c'est un défi, un jeu qui peut nous amuser , tout en s"apprivoisant.
Mais , auparavant, vous aviez parlé de photo. Donc commençons par équilibrer les données. Vous avez les miennes.
Je n"ai pas de vous l'image objective qu'est une photo


Afrodite : - que nenni, j'ai utilisé la formule "tu veux ma photo ?" avec le vous que je m'impose. Elle y avait un autre sens que de satisfaire votre regard

du reste, pour le peintre que vous êtes, parler d'une photo comme "image objective", c'est ignorance autant que naïveté. J'ai expliqué pourquoi je n'en posterai pas, et si je voulais vous retenir comme ça, je vous en enverrai une fausse, autre naïveté

passez-moi aussi le mec expérimenté qui a "dépassé ça", le pari, d'autant que le mien n'en était pas un, puisque sans enjeu

je relève encore « tout en s'apprivoisant » la métaphore animale, bien que réciproque, s'ajoute à « complicité intellectuelle et physique, pour une harmonie des sens ». Le corps et l'esprit, vous amateur de jazz devez savoir que ce n'est pas encore Body and Soul, autrement dit vous avez oublié l'affectif, ce qui n'est pas pour me "séduire"

en résumé, vous n'êtes pas loin d'avoir tout faux, et ce que vous appelez "joute" d'arriver à sa fin, car vous m'ennuyez, et j'ai déjà obtenu de vous ce que je viens de tous chercher ici

je vous en remercie et vous laisse l'énigme à résoudre. Si vous en êtes curieux, je vous dirai, comme au schmilblick

bonne continuation, mais je préférerais sans moi

I would prefer not to le répéter "impitoyablement"

j'ai fini par lui révéler qui j'étais. L'ayant oublié, il reviendra un mois plus tard pour "séduire" Afrodite


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 8:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Sam 18 Fév - 18:38


Afrodite poète ?

en raison des échanges et de leurs diverses tournures, Afrodite a dû compléter son annonce, pour une sélection a priori des réponses

Citation :
cherche homme ou femme exceptionnel.le pour rencontre exceptionnelle. J'aime les beaux écrits, les arts, les personnes richement cultivées, les gens simples aussi

je suis avant, et après tout, poète

aucune photo, en raison de ma vie publique et des trafics sur Internet. Je suis partante pour des échanges excitants et substantiels, érotiques ou non; drôles, sérieux ou les deux. Je peux être douce mais également impitoyable

à vous lire, si vous aimez écrire

ajout : l'exceptionnel, c'est peut-être de s'aimer avec engagement, et pas dans une "bulle pour s'évader du quotidien", ceux qui le cherchent ne m'intéressent pas : je préfère prise de corps avec prise de tête

je privilégierai désormais les échanges écrits de tous ordres et désordres, mais nourrissants, ce qui n'exclut pas qu'ils puissent aboutir à des rencontres... exceptionnelles

ce site se révèle une véritable mine, beaucoup de matière dans tous les sens du terme, pour l'écriture ou propice à réflexions théoriques, ceci pas moins que la campagne électorale ou les suites de "l'affaire Théo"

mais c'est beaucoup de temps et de travail pour en tirer du substantiel, et pour l'heure c'est encore l'accumulation primitive, dont je donnerai encore ici quelques aperçus

pourquoi Afrodite se revendique-t-elle "poète, avant et après tout" ? Parce que la poésie, comme l'auto-analyse selon Karen Horney, est comme gravir un sommet sans en connaître le chemin ni vraiment le but, avec pour seul guide soi-même

mais soi-même confronté à d'autres, bien au-delà, ou en deçà, de tous les livres, et des rapports si limités, sclérosés, idéalistes, avec quelque théoricien.ne que ce soit

dans la vie ya que le cul et la bouffe, le cœur avec, ou sans, that is the question


Dernière édition par Admin le Dim 14 Mai - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Sam 18 Fév - 23:23


pourquoi Afrodite se revendique-t-elle "poète, avant et après tout" ? Parce que la poésie, comme l'auto-analyse selon Karen Horney, est comme gravir un sommet sans en connaître le chemin ni vraiment le but, avec pour seul guide soi-même

mais soi-même confronté à d'autres, bien au-delà, ou en deçà, de tous les livres, et des rapports si limités, sclérosés, idéalistes, avec quelque théoricien.ne que ce soit

dans la vie ya que le cul et la bouffe, le cœur avec, ou sans, that is the question

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 1:39


il faut bien le dire : la fréquentation des hommes, "membres en ligne", donne parfois l'envie de leur couper les couilles

ce serait bien dommage, et même Afrodite s'en repentirait éternellement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 2:04


Collector 'restons modeste'


Citation :
Bonjours à toutes moi c'est monceone je cherche une complexité avec de l'humour sans prise de tête

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 14:55


Collector 'restons modeste'


Citation :
Bonjours à toutes moi c'est monceone je cherche une complexité avec de l'humour sans prise de tête

un adepte des "yeux bandés", de "dominer", des "sextoys"...

Citation :
La vie est trop courte !
Je compte bien en profiter sous toutes ces formes.
Je suis très bien avec ma femme et je ne cherche pas de sentiments amoureux, ou à combler un manque de je ne sais quoi, seulement je souhaite passer de bons moments, de rires, d'amusements, et plus sans prises de tête.

un artisan de 39 ans,

Citation :
Chou chou le train train quotidien et me voilà... pour fair simple je ne rien changé de ma vie de famille... je cet où je suis et je pense que vous aussi mesdames. Je cherche rien de compliqué juste une belle complicité dans la durée si bon feeling.


Dernière édition par Admin le Dim 14 Mai - 11:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 16:06


le parfum discret de la bourgeoisie

d'un "cadre sup/dirigeant, plus de 100.000€, 49 ans" Préférences sexuelles : "dominer" (il n'a coché que cette case)

Citation :
Entrepreneur, curieux, spontané, sûr de lui, romantique, attentionné, séduisant (séducteur), généreux, drôle...
A la recherche d'une relation amoureuse et complice.

Je sais que je vais m'attirer des ennuis avec les féministes mais tant pis
...
La femme que je recherche je la souhaite sensuelle, sexy, avec la peau douce, avec un parfum discret mais enivrant, très féminine, joueuse ...délicieusement chiante (mais pas trop), sensible, intelligent (plus que moi)


Dernière édition par Admin le Ven 12 Mai - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 16:17


de la domination sexuelle romantique

pseudo paris-seychelles, cadre supérieur/dirigeant, 39 ans, Préférence sexuelle : sexe romantique, dominer / âme sœur, relation sans engagement / équitation, golf, sports d'hiver

Citation :
À la recherche d'une Amazone ...une vraie ;-)
Pour ne patarger que le meilleur.....
Idéalement dans la durée....

comme dans ce qui précède, la typo et les fautes de frappes sont dans le texte. Amazone, Afrodite est à cheval sur l'orthographe de ces Messieurs


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 5:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 17:04

Entrepreneur marié 48 ans

Citation :
... je souhaite une parenthèse pour profiter de nous et de l'amour sans briser nos vies...

un condensé : les mots sont importants, pas de petit profit, l'amour ne doit pas briser la vie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 19:04


Afrodite est toujours aussi visitée, et beaucoup sollicitée. Il semble que son annonce, en elle-même une critique de ce site, soit un véritable repoussoir des ardeurs; sans parler du créneau de recherche très étroit, et de l'absence de photos. Ce "profil" est objectivement incompatible avec celui de ces messieurs et leur objectif. Le mien n'étant pas de m'y éterniser, peu importe, on a vite fait le tour

il y a ceux, épris d'exotisme sexuel, qui n'ont 'vu' que la négresse et qui sont passés outre sa demande, des bourrins plus ou moins subtils. Le cadre, ce plouc de Debord, est un bourrin de course

cela dit, ce qui précède pourrait apparaître seulement comme une critique de l'adultère. Problème, l'adultère aujourd'hui n'est plus celui d'hier, d'avant la critique du mariage bourgeois. Il est devenu compatible avec le mariage, bourgeois ou pas, concubinage compris, sous les auspices de la libération sexuelle, le jouir sans entrave. Bref, le beurre chez la crémière, les fesses de la maîtresse, et l'argent nerf de la parenthèse

je vérifie empiriquement par des cas concrets ce qui a fait l'objet de documentation et commentaires dans cette rubrique ET LE SEXE DANS TOUT ÇA, SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique...

d'un autre côté, cette demande massive, de la part d'hommes mariés, est bel et bien en elle-même une critique du mariage bourgeois ou pas, de la "fidélité" et de la monogamie. Signe d'une crise donc dans les rapports sexuels entre hommes et femmes, dont on ne voit pas ici qu'elle porte la moindre dynamique à dépasser, puisque ce type de relation de plaisirs complémentaires se présente comme un équilibre idéal, ou tout au moins son fantasme

(...)


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 8:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 21:19


le monde est petit

Afrodite a été abordée par une femme bi-sexuelle, enseignante

extraits
Citation :
Elle : - ton message est assez ambitieux un tantinet cuistre mais il se démarque des banalités que je me coltine depuis mon immersion dans ce site bizarre,

Afrodite : - C'est une mauvaise lecture. Désolée

Elle : - il n'y a pas de mauvaises lectures, mais des impressions qui impriment une interprétation.
Je cultive un complexe de supériorité intellectuelle de part mon statut social et mon parcours académique.

Trouver un mec ici est chose aisée / je suis tombé sur des mecs bien malgré tout, je peux t'en recommander un ou deux, intellos et bien élevés


Afrodite : - non merci, je préfère que ça reste entre eux et toi... Je suis submergée de demandes, il suffit de choisir, mais moi... 

la vulgarité réelle du cadre sup, c'est quelque chose...

Elle : Oui c'est les pires, mais en même temps tu peux t'amuser et renverser les fondations de la phallocratie. Un pur régal de manipuler les frustrés du capital 

Afrodite : - mon annonce n'est qu'un piège pour ces messieurs

[...]

Afrodite : - sache que je suis tout sauf une femme noire bi-sexuelle
je n'aurais pas dû m'inscrire en recherche d'hommes et femmes, les mecs me suffisent, en fait / je veux dire pour ce travail. Je suis hétérosexuel

[j'explique mon enquête, et nous nous trouvons des points de partage]

Elle : - Je suis anarchiste queer et foucaldienne...

moi : - je suis communiste, féministe et décolonial [...]

[la discussion tourne sur la théorie, les milieux militants décoloniaux...]

Elle : - on doit connaître les même réseaux intellectuels et militants alors / en même temps fais attention, beaucoup de chercheuses et doctorant-e-s viennent ici pour conduire leurs enquêtes 

moi : - je n'ai rien à voir avec les milieux universitaires, sauf pour m'y documenter... Je connais, sans y militer, les milieux décoloniaux en France 

Elle : - je me méfie de ces milieux, les gens qui ne voient que de la race partout

moi - ils s'enferment aussi, c'est vrai...

[nous découvrons nous être croisés quelque part, sans nous reconnaître, évidemment, bien qu'elle « ne passe pas inaperçue », je n'ai pas vu ses photos privées]


Elle : - je vais te laisser / je cherche avant tout une partenaire pour ce soir / bon en tout cas cela fait plaisir de croiser des profils comme le tien ici 

moi : - c'est une rencontre "exceptionnelle"

je lui ai passé l'adresse de mon site et du forum...


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 5:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste   Dim 19 Fév - 21:42


vous avez dit épicurien ?

wiktionnaire a écrit:
Du nom du philosophe grec Épicure avec le suffixe -ien.

Qui est partisan de la doctrine d’Épicure ; qui est conforme à cette doctrine.

La clé de la sagesse épicurienne consiste à comprendre que nous pouvons être heureux si nos désirs, au lieu d'être illimités, se ramènent à la dimension restreinte des besoins de notre corps. — (Roger-Pol Droit, Lucrèce, l'épicurien, en préface à la traduction de Lucrèce, De la nature de José Kany-Turpin, éd.Flammarion, 2008, p.XV)

(Par hyperbole) Hédoniste, qui ne songe qu’au plaisir.

[…] ; on aurait pu dire de ses traits qu’ils étaient beaux, s’il ne s’était niché sous l’arcade de son œil le sentiment rare et épicurien qui indique l’homme des brûlantes voluptés. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Note
L'usage (2) de « épicurien » correspond à une déformation de la doctrine d'Épicure, qui passe à tort pour un hédonisme.

Un mot qui m'énerve encore plus est le mot épicurien, employé au sens de « qui ne songe qu'au plaisir » (sens attesté dans la plupart des dictionnaires, d'ailleurs). [...] C'est que la doctrine d'Épicure n'est pas reliée au plaisir. Elle est bien plus complexe que cela. Ce sens est donc dû à une mauvaise interprétation. — (Anne-Marie Beaudoin-Bégin, La langue rapaillée, éditions Somme toute, 2015, p. 102)

ici, se dire ici épicurien ne signifie rien d'autre qu'adepte des plaisirs sans prise de tête, bon vivant, jouisseur, jouisseur sexuel, et cela se donne pour une philosophie de la vie, voire sous-entendant critique de qui ne l'est pas. C'est le degré zéro de l'épicurisme, mais le mot a son côté savant, latin, comme Carpe Diem, qui fait fureur. On n'a jamais vu un tel rassemblement de gréco-latinistes  Shocked


Dernière édition par Admin le Lun 15 Mai - 5:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
 
AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alors ça ! .... je reste sans voix ! (patient qui part chez 1 consoeur après mon bilan initial)
» 50 % des actifs travaillent à moins de 8 kms de chez eux
» Bienvenue chez les Ch’tis
» "J'irai dormir chez vous"
» BCG obligatoire chez les assistantes maternelles?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: ET LE SEXE DANS TOUT ÇA ?-
Sauter vers: