PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGISTES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 7. LE LIVRE : du capitalisme à la communauté humaine, UNE CLASSE pour LA RÉVOLUTION (sommaire, texte complet et renvoi aux compléments)
Hier à 18:31 par Patlotch

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire ?
Hier à 18:26 par Tristan Vacances

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Hier à 11:39 par Patlotch

» vous avez dit "OUVRIER" ?
Hier à 11:09 par Patlotch

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE dans celle du capitalisme
Hier à 10:41 par Patlotch

» 8. poèmes, fables et contes pour en causer
Sam 21 Oct - 19:45 par Patlotch

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Sam 21 Oct - 19:22 par Patlotch

» JAZZ, BLUES, R'n'B, SOUL, RAP... pour "double paire d'oreilles"
Sam 21 Oct - 17:58 par Patlotch

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Sam 21 Oct - 17:45 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Sam 21 Oct - 16:31 par Patlotch

» 4. COMMUNISME : chemins de traverse, de la chose au mot à la chose
Sam 21 Oct - 15:03 par Patlotch

» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Ven 20 Oct - 16:44 par Tristan Vacances

» FÉMINISME et MARXISME : SEXES, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, Sara Farris, Elsa Dorlin...
Ven 20 Oct - 16:24 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Ven 20 Oct - 15:36 par Patlotch

» CLASSES SOCIALES et AUTRES RAPPORTS SOCIAUX, de sexes, races, nations, générations... Documents
Ven 20 Oct - 13:01 par Patlotch

» CATASTROPHES INDUSTRIELLES et POLLUTIONS
Ven 20 Oct - 9:35 par Admin

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Ven 20 Oct - 9:19 par Admin

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Jeu 19 Oct - 14:02 par Patlotch

» l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
Jeu 19 Oct - 12:57 par Patlotch

» OUTRE-MER : outre frontière de races, classes et sexes ?
Jeu 19 Oct - 12:43 par Patlotch


Partagez | 
 

 SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6255
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Ven 27 Jan - 19:07

Patlotch : - qu'est-ce que vous voulez, encore ?

Cassandre : - Deux dialogues entre nous trois.

Patlotch scratch

AliBlabla : - Elle veut dire une discussion à propos de dialoguer avec toi et Tristan.

Patlotch : - c'est réglé. Tristan after time. Avec moi elle en a décidé

AliBlabla : - Tu m'avais caché ça, mère-grand...

Cassandre : - Toi pas demander.

Patlotch : - le dialogue à trois est terminé

Cassandre : - Merci. J'être contente.

AliBlabla : scratch

Patlotch : - toutes les mêmes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 374
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Ven 27 Jan - 23:18

Tristan : - Dis-moi, Ali, n'est-ce pas un prénom arabe ?

AliBlabla : - Un classique français, tout ce qui est "oriental" est arabe.

Tristan : - Mais, ta photo...

AliBlabla : - Admin. Un vrai moment du faux. Ça te gêne ?

Tristan : - Déjà qu'à quatre, on a un clivage de classe, un de genre, un de génération et un avec les "intellos", manquait plus que la race...

AliBlabla : - J'en ai moins parlé que Florage.

Tristan : - Vrai, les féministes blanches islamo-gauchistes sont rares.

AliBlabla : - C'est donc moi qui te dérange. Je ne suis pas "islamo-gauchiste"...

Tristan : - J'ai le communautarisme en horreur.

AliBlabla : - Mais je suis seul.

Tristan : - C'est l'intention qui compte.

AliBlabla : - Quelle intention ?

Tristan : - Tu es forcément avec eux.

AliBlabla : - Qui eux ?

Tristan : - Les islamo-gauchistes.

AliBlabla : - Ce ne sont pas des marionnettes.

Tristan : - Si, l'Islam tire les ficelles.

AliBlabla : - Je suis athée et je manche du cochon. C'est que je sois arabe qui te dérange.

Tristan : - Tu as auto-organisé l'émeute.

AliBlabla : - Je n'étais plus là.

Tristan : - Ton départ a tout déclenché.

AliBlabla : - Les absents ont toujours tort. Surtout les absents arabes.

Tristan : - Sans toi, ça n'aurait pas tourné à l'émeute.

AliBlabla : - Peut-être, mais les émeutiers n'étaient pas arabes, et tu en étais.

Tristan : - J'ai suivi quand j'ai vu qu'ils étaient majoritaires.

AliBlabla : - En théorie, tu te présentes plutôt comme radical.

Tristan : - Les armes de la critique ont remplacé la critique des armes.

AliBlabla : - Un détournamant... pour être avec Florage.

Tristan : - Tu mélanges tout.

AliBlabla : - Pour une fois, il n'y avait pas de clivage de classe, ni de genre, ni de génération...

Tristan : - Si, tu n'étais pas là.

AliBlabla : - Faudrait savoir, et j'étais avec Cassandre, qui pourrait être ta mère.

Tristan : - Parle pas de malheur.

AliBlabla : - Elle t'aime bien, pourtant.

Tristan : - Elle peut toujours courir, la vieille.

AliBlabla : - Tu veux un conflit de générations ?

Tristan : - Tu m'énerves, avec tes questions.

AliBlabla : - Tu ne cesses de te contredire. C'est "l'unité de la théorie et de la pratique" ?

Tristan : - Tu n'as pas le niveau pour juger.

AliBlabla : - C'est parce que je suis arabe ? ou jeune ? ou précaire ? ou les trois ?

Tristan : - Tu comptes rester dans le théâtre ?

AliBlabla : - J'ai besoin de thune, et l'on a une boîte en plus, pour les loisirs.

Tristan : - Tâche d'être plus discret à l'avenir.

Aliblabla : - Je dois changer ma gueule d'Arabe, c'est ça ?

Tristan : - C'est pas mon problème. Trouve une solution.

AliBlabla : - J'en parlerai à mon chameau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 374
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Ven 27 Jan - 23:41

Tristan : - Je dois vous parler.

Florage : - De quoi ?

Tristan : - D'un danger de clivage identitaire au sein des marionnettes.

Florage : - D'où viendrait-il ?

Tristan : - Ali, il est arabe.

Florage : - Qu'est-ce que ça prouve ?

Tristan : - Comme vous êtes naïve. Il penche de leur côté.

Florage : - Le côté de qui ?

Tristan : - Des islamo-gauchistes à la solde de l'Islam capitaliste qui segmente le prolétariat.

Florage : - Il est athée et mange du porc. Le Cac40 n'est pas l'Islam.

Tristan : - Aucun rapport, c'est culturel.

Florage : - Dans la boite, il n'est pas terrible, mais ses idées sont bonnes.

Tristan : - Évidemment, vous êtes avec eux et vous déniez la lutte de classes.

Florage : - Vous ne seriez pas jaloux, plutôt ?

Tristan : - Ne changez pas de sujet : vous racialisez !

Florage : Shocked

Tristan : - Vous devriez vous calmer et le ramener à la raison.

Florage : - C'est une marionnette adulte et je ne suis pas sa mère.

Tristan : - Il est amoureux de vous, il vous écoutera.

Florage : - Mais puisque je vous dis que je suis d'accord avec lui !

Tristan : - Je compte sur vous.

Florage : - Ni dessus, ni dessous, ni au milieu.

Tristan : - Vous le regretterez.

Florage : - Des menaces ?

Tristan : - Vous verrez bien. Réfléchissez.

Florage : - Vas te faire foutre !

Tristan : - FLORAGE !

(elle est déjà partie)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 374
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 14:02

Tristan : - Je dois vous parler.

Patlotch : - qu'est-ce que vous avez tous ? Je t'écoute

Tristan : - Le forum est en danger.

Patlotch : - où le danger, ce qui le sauve

Tristan : - L'heure n'est pas à la poésie.

Patlotch : - la poésie n'a pas d'heure

Tristan : - Le temps nous est compté.

Patlotch : - mais le chemin est long

Tristan : - L'avenir nous presse au présent.

Patlotch : - tout vient à point à qui sait attendre

Tristan : - Vous en avez à perdre.

Patlotch : - Dieu se reposa le septième jour

Tristan : - Vous êtes juif, maintenant ? On est samedi.

Patlotch : - viens-en au fait : quel danger ?

Tristan : - Le communautarisme.

Patlotch : - le forum est la communauté des marionnettes émancipées

Tristan : - Ali est un meneur islamo-gauchiste

Patlotch : - il est athée et mange du cochon

Tristan : - Il est arabe et radicalisé.

Patlotch : - des preuves ?

Tristan : - Chassez le naturel, il revient au galop.

Patlotch : - à dos de chameau ?

Tristan : - L'heure n'est pas à l'humour.

Patlotch : - l'humour n'a pas d'heure

Tristan : - S'il était un agent dormant...

Patlotch : - vrai qu'Ali dort beaucoup...

Tristan : - Vous le reconnaissez !

Patlotch : - le droit à la paresse à l'heure des loisirs

Tristan : - Il conspire dans la boite de...

Patlotch : - de qui ?

Tristan : - Florage !

Patlotch : - Florage, c'est moi

Tristan : - Je m'en doutais un peu.

Patlotch : - pas besoin d'un dictionnaire

Tristan : - Il faut couper les fils identitaires.

Patlotch : - c'est le cordon ombilical de nos pantins

Tristan : - Alors coupez !

Patlotch : - sans eux aucun rouage ne tourne

Tristan : - Vous détournez autour du pot.

Patlotch : - tu n'es qu'un intrigant

Tristan : - Je vais me faire auto-entrepreneur.

Patlotch : - en racialisation ?

Tristan : - Vous le regretterez !


(mais Patlotch est déjà parti)


Hölderlin, Brecht, Pétraque, Yankélévitch, Marot, La Genèse, Tahar Ben Jelloun...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre



Messages : 139
Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 14:54

Cassandre : - Quand j'être vouloir dans la boîte à Tristan, plus de boîte, un tas de cendres.

AliBlabla : - C'est un cas cendres.

Cassandre : - Pas plaisanter.

AliBlabla : - Qui a mis le feu ?

Cassandre : - Pas savoir.

AliBlabla : - C'est un provocation.

Cassandre : - Ali est grand.

AliBlabla : - Tu confonds avec Mohammed.

Cassandre : - Tous les mêmes !

AliBlabla : - Qui ?

Cassandre : - Les Arabes.

AliBlabla : - Tu me soupçonnes ?

Cassandre : - Sans toi, aucun feu s'allumer.

AliBlabla : - Qui va l'éteindre ?

Cassandre : - Pas moi.

AliBlabla : scratch

Cassandre : - J'être contente.

AliBlabla : - Toussent les mêmes !

Cassandre : - Un toutou tourmenter à mourir.

AliBlabla : scratch

Cassandre : - Demain être une autre nuit.

AliBlabla : scratch

Cassandre : - Ne remettre à demain, mais faire après-demain.

AliBlabla : scratch

Cassandre : - Valoir falloir surseoir.

AliBlabla  scratch

Cassandre : - Cochons, vélos, orage et flots, fleuve et déboires...

AliBlabla : - T'es triste, Mère-Grand ?

Cassandre : - Hic Saltan pour les souches.

AliBlabla : - Après, c'était mieux avant.

Cassandre : - Avec toi, tout tourner en ronds de chameau.

AliBlabla : - Je n'ai pas avalé mon chapeau.

Cassandre : - Traiter de bave et de terne été.


Molière, Allais, La Fontaine, Pouchkine, Dickens, Izou...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 15:14

Florage : - C'est quoi, ce feu aux boîtes ?

AliBlabla : - T'es déjà au courant ?

Florage : - Pas de fumée sans feu.

AliBlabla : - Cochon fumé a des oreilles.

Florage : - Tu as encore sniffé du porc ?

AliBlabla : - Le porc est mon salut.

Florage : - Et toi l'Arabe intermittent du spectacle.

AliBlabla : - Je mange ton pain blanc.

Florage : - C'est donc Tristan.

AliBlabla : - Comment le sais-tu ?

Florage : - Il m'a menacée.

AliBlabla : - Quel rapport avec toi ?

Florage : - Pour t'accuser et que tu partes, nous séparer.

AliBlabla : - Avouons que c'est bien joué.

Florage : - Non, il est sorti de son rôle.

AliBlabla : - Que faire ?

Florage : - Je vais en parler à Patlotch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 16:22

Florage : - Je dois te parler.

Patlotch : - je sais

Florage : - Comment ?

Patlotch : - tout le monde a voulu me parler, les autres sont déjà venus

Florage : - que sais-tu, au juste ?

Patlotch : - tout

Florage : - J'oubliais que tu tires les fils, mais là, tu vas trop loin.

Patlotch : - on va toujours trop loin pour qui va nulle part

Florage : - T'en as beaucoup comme celle-là ?

Patlotch : - seul qui se risque trop loin sait où il peut aller

Florage : - Thomas Elliot.

Patlotch : - Non, ça c'est Hush, Silence dans Batman. Thomas Eliot, une l, le poète.

Florage : - Tu nous mets en danger, Ali et moi, pour le profit d'un traître à ton théâtre.

Patlotch : - Tristan boira jusqu'à la lie l'Ali

Florage : - Comme on fait sali on se couche ?

Patlotch : - il n'a plus de boîte à coucher

Florage : - Mais plus d'un tour dans son sac de couchage.

Patlotch : - mon bon plaisir est dans la tente

Florage : - Un super-camping communautarisque.

Patlotch : - c'est une réplique à Cassandre

Florage : - Elle est très bonne.

Patlotch : - la meilleure d'entre vous

Florage : - Je joue mon rôle et s'il est mauvais...

Patlotch : - un vrai moment du bon

Florage : - Tout est dans tout à la limite.

Patlotch : - c'est un dépaysement produit

Florage : - C'est une réplique à Cassandre.

Patlotch : - Cassandre c'est moi

Florage : - Moi aussi.

Patlotch : - je suis des autres

Florage : - T'aurais pu mieux choisir.

Patlotch : - le marché de la marionnette est en crise de reproduction

Florage : - La crise provoquée par l'activité révolutionnaire ?

Patlotch : - Non, ça c'est la fiction d'Amer Simpson, le communisateur qui comprend tout à l'envers (ici)

Florage : - C'est la crise de reproduction qui provoque l'activité révolutionnaire ?

Patlotch : - c'est leur récit, une fiction aussi

Florage : - Le contraire de la fiction est une fiction ?

Patlotch : - leur révolution est une fiction

Florage : - Mais ton théâtre aussi, non ?

Patlotch : - ma fiction se connaît fiction, c'est un mentir-vrai

Florage : - la communisation est un mentir-faux ?

Patlotch : - ce n'est pas un mentir, mais une idéologie

Florage : - L'idéologie n'est pas un mensonge ?

Patlotch : - que retiens-tu de tes lectures ?

Florage : - Qu'elles sont surtout contradictoires.

Patlotch : - trie le bon grain de l'ivraie

Florage : - Tu dois m'y aider.

Patlotch : - je suis marionnettiste, pas guide suprême

Florage : - À quoi bon le pouvoir de tirer les fils, si ce n'est pour aller quelque part ?

Patlotch : - ça ira où ça ira, je n'y peux rien

Florage : - Tu t'avoues aussi impuissant que les autres ?

Patlotch : - tout dépend pourquoi, mais là, oui

Florage : - Je n'aimerais pas être à ta place.

Patlotch : - tiens ton rôle et tais-toi

Florage : - "la ferme ! les animales" ?

Patlotch : - tu prends tout mâle

Florage : - Tu n'es qu'un coq empoté !

Patlotch : - les poules n'auront pas mes dents

Florage : - C'est la guerre du genre animal ?

Patlotch : - c'est la guerre portée par la rage dedans

Florage : - Bon, laisse-moi, tu m'ennuies.

Patlotch : - tu m'as piqué ma réplique

Florage : - Qui s'y frotte s'y pique.

Patlotch : - pieds dans la philippique, ton épique est tapi

Florage : - Ta pie qui chante, bye bye !

Patlotch : FLORAGE !


(mais elle est déjà partie)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6255
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 17:03


Te voilà seul, mais ce n'est pas nouveau.
Ces pantins sont à chier, bons à rien que piper
tes dés jetés, aboulie du bazar.

T'aider le ciel tes bras, faire l'AliBlabla
à côté de son rôle, la plaque t'est comique.
Si c'était à refaire tu le déjouerais.

Merde à vos bans publics !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 17:51

AliBlabla : - Pourquoi tu m'as convoqué ?

Patlotch : - à quoi tu joues, bordel !

AliBlabla : - C'est mon rôle et si tu t'es planté...

Patlotch : - l'erreur est humaine

AliBlabla : - C'est pas comme toi.

Patlotch : - pardon ?

AliBlabla : - Tu n'es qu'un monstre d'égoïsme.

Patlotch : - un vrai moment du faux

AliBlabla : - Arrête, avec moi, ça ne marche plus.

Patlotch : - c'est une émeute ?

AliBlabla : - Ça non plus.

Patlotch : - une révolution ?

AliBlabla : - La révolution sera sexuelle ou ne sera pas.

Patlotch : - on n'est plus en 68

AliBlabla : - 69 année érotique.

Patlotch : - avec moi, ça ne marche plus

AliBlabla : - Il est vrai qu'à ton âge...

Patlotch : - tu peux parler, si t'étais un bon coup...

AliBlabla : - Florage est insatiable.

Patlotch : - et ton credo multiorgasmique ?

AliBlabla : - Théorie bonne, pratique pas aisée.

Patlotch : - le zizi pas zézé ?

AliBlabla : - C'est du Cassandre ?

Patlotch : - si tu veux. Dis-moi, l'Arabe...

AliBlabla : - Tu ne vas pas t'y mettre !

Patlotch : - si, justement, foin de surjouer l'universel

AliBlabla : - Un changement subit ?

Patlotch : - dépassement conduit

AliBlabla : - C'est pas toi qui subis !

Patlotch : - C'est pas moi qui dénie !

AliBlabla : - Et tu vois ça comment ?

Patlotch : - en vérité je n'en sais rien

AliBlabla : - Tu l'as détourné d'où ?

Patlotch : - cité, de Cervantes, La petite Gitane


Citation :
L’auteur raconte l’histoire d’une gitane en Espagne, belle, intelligente et mystérieuse. Elle se nomme Preciosa et a été élevée par sa grand-mère. Elle danse et chante, séduisant le public par sa beauté et par sa voix.

Un jour, elle rencontre un page qui lui donne un poème et la paye afin qu’elle le lise en public. Elle le rencontrera par la suite une seconde fois et il pensera l’avoir conquise.

En revenant de la ville, Preciosa et sa grand-mère rencontrent un jeune homme. Il se nomme Don Juan de Carcamo et avoue sa flamme pour la petite gitane. Preciosa lui explique alors qu’il doit devenir gitan et vivre pendant deux ans avec le groupe, après quoi ils se marieront. Don Juan accepte et devient gitan quelques mois plus tard en faisant croire à ses parents qu’il est parti pour les Flandres. Il apprend la vie de gitan mais ne peut se résoudre à voler et achète donc des bien en faisant croire qu’il les vole. Au cours d’une halte dans un petit village, une jeune fille s’éprend du faux gitan qui refuse de l’épouser. Pour se venger, celle-ci cache des objets dans les bagages du jeune homme et le fait arrêter pour vol. Preciosa va chez le juge pour demander une faveur mais sa grand-mère fait une révélation qui va résoudre tous les problèmes…

AliBlabla : - Tu me vois dans ce rôle ?

Patlotch : - avec un bon détrounamant, pourquoi pas ?

AliBlabla : - Je suis arabe pas gitan, homme pas femme, moche pas beau...

Patlotch : - Admin retouchera les photos

AliBlabla : - Et qui en Don Juan ?

Patlotch : - Tristan

AliBlabla : - En amoureux de moi ? Tu vas trop loin, là.

Patlotch : - on va toujours trop loin pour qui va nulle part

AliBlabla : - J'ai le choix ?

Patlotch : - à quoi demander bon, tu sais bien que c'est non

AliBlabla : - Et je commence quand ?

Patlotch : - Hic et Nunc, et qu'ça saute !


Hic Salta !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 18:39

AliBabette : - Holà, Comte, deux mots !

Tristan : - Que vous êtes jolie, que vous me semblez belle.

CArguse : - Vous être beau l'éros.

AliBabette : - C'est ma grand-mère, elle est dyslangagée.

Tristan : - C'est un risque hard osé qu'elle vous fait là courir.

AliBabette : - Vous avez là tout ce qu'il faut, un faux pas...

Tristan : - Et ça glisse, ma belle, je sais.

AliBabette : - Jusque-ici, tout va bien ?

Tristan : - Allons plus loin, auriez-vous une boîte à coucher ?

Alibabette : - Il n'est pas l'heure de mon loisir, bon sire.

CArguse : - Venir Satan à qui savoir descendre.

Alibabette : - Ma grand-mère dit qu'il n'il y a pas le feu aux fesses, doux sire.

CArguse : - Être des sires désordre.

Tristan :  scratch

AliBabette : - Un malaise subit ?

Tristan : - Nous sommes-nous déjà rencontrés quelque part ?

CArguse : - Être des heures nouvelles, au nez d'insigne jeune veau.

Tristan :  scratch

CArguse : - Toi prendre des jumelles, des cendres des tréteaux.

Tristan :  scratch

AliBabette : - Elle dit que je suis damoiselle, et vous roc fort.

Tristan : - Me voici rassuré, et pour vous prêt à tout.

AliBabette : - Venez ce soir dîner à l'auberge espagnole. J'y danserai pour vous, Olé, le boléro.

CARguse : - Beau zéro, hic sale puste !

Tristan :  scratch

AliBabette : - Votre cheval sans le crottin, vous le mettrez à l'écurie.

Tristan : - Soit, à ce soir.


(elle s'éloignent à double tour de pédale)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 19:50

AliBlabla : - Tristan se doute de quelque chose.

Patlotch : - il est con comme une bite, ça ira

AliBlabla : - Cassandre ne connaît pas son texte.

Patlotch : - le sexe, non le texte. Tu voulais du cul, tu en as

AliBlabla : - Pas si vite en besogne, tu vas le mettre dans ma boîte ?

Patlotch : - tu es une marionnette transexuelle, maintenant

AliBlabla : - Je ne suis pas opérée.

Patlotch : - il n'y verra que du feu

AliBlabla : - Tu veux dire que...

Patlotch : - la prochaine fois, le feu !

AliBlabla : - Et moi, là-dedans ?

Patlotch : - pompier, bon œil

AliBlabla : - Un jeu de mots jamais n'éteindra l'incendie.

Patlotch : - Va, cours, vole et nous venge, Montre-toi digne fils d'un père tel que moi

AliBlabla : - J'irais errant, de plâtre grec, les yeux crevés, je serais ton féal, de cidre rond, petit papa con

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 20:30

Florage : - Tu t'es bien repris.

Patlotch : - merci

Florage : - D'une pierre deux coups : tu me débarrasses de Tristan qui se croit débarrassé d'Ali.

Patlotch : - c'est bien joué, non ?

Florage : - Par Cassandre, ça laisse à désirer.

Patlotch : - c'est le but, le désir de Tristan le fait courir

Florage : - Attention à la marche, plus dure sera la chute.

Patlotch : - t'as une idée ?

Florage : - Ce n'est pas dans mon rôle.

Patlotch : - tu ne vois pas ma solitude ?

Florage : - Tu l'as bien méritée.

Patlotch : - tout est dans tout, mais la limite ?

Florage : - Il faut franchir le pas.

Patlotch : - tu vois, personne n'a le choix

Florage : - Tu deviens déterministe ?

Patlotch : - j'aurai toujours été un peu superstitieux

Florage : - Hasard objectif ?

Patlotch : - le hasard est parfois l'objectif

Florage scratch

Patlotch : - sans quoi pas de rencontre

Florage scratch

Patlotch : - pas de conjoncture

Florage : - Révolutionnaire ?

Patlotch : - tout est conjoncturel bien plus que rationnel

Florage : - Au hasard bal bazar ?

Patlotch - Monsieur le Capital avec Madame la Terre

Florage : - Hic Salto ?

Patlotch : - yes sœur !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6255
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 20:33


Intermedio



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 374
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 21:36


Tristan : - Ce bal est cadencé comme un Stabat Mater.

Quelqu'un : - Vous voulez dire une Sabbat majeur ?

Tristan : - Vous m'embrouillez, la reine est de Saba.

Quelqu'un : - S'abat son jeu ?

Tristan : - De jambe en l'air surtout.

CArguse : - Mon sabot ca botter ?

Tristan :  scratch

Quelqu'un : - Et tête de vert nœud.

Quelqu'un d'autre : - En verlan d'auberge in'.

Tristan :  scratch

CArguse : - Ver gâleux de ma gatte.

Tristan : - Vous m'agacez vous tous.

Quelqu'un : - On est chez nous patois.

Tristan : - Je suis venu pour elle.

CArguse : - Toi pas savoir denser.

Tristan : - Je préfère sauter.

Quelqu'un : - La voilà qui revient.

AliBabette : - Ça vous a plus ?

Tristan : - Viens t'asseoir à ma table.

Quelqu'un : - Elle est dessus mettable.

Quelqu'un d'autre : - Et par dessous aussi.

AliBabette : - Laissez-le donc parler.

Tristan : - Et la boîte de nuit ?

Alibabette : - Allons-y de ce pas.

CArguse : - Boiter pour vivre et non point chibre pour voter.

Tristan : scratch

AliBabette : - C'est mémélangagée, ne vous inquiétez pas, suivez-moi.

Tristan : - Avec plaisir.

CArguse : - Hic Saltimbanqueroute !


(ils se dirigent vers les boîtes)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 21:59

AliBabette : - Ma boîte est par ici.

Tristan : - Je te suis.

CArguse : - Discourir pour mourir, va repasser par là.

Tristan : scratch

CArguse : - Le curé du bois les dames avoir fourrer par ici.

Tristan : - Elle te tient toujours la chandelle ?

AliBabette : - Laissez, tenez à votre cierge.

Tristan : - Le préfères-tu dessous, ou...

AliBabette : - Installez-vous, j'arrive.

CArguse : - Laisser monter avant des cendres.


(Tristan est entré dans la boîte...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Sam 28 Jan - 22:25

Florage : - Je me suis réveillée en sursaut, de la fumée partout, une odeur de cochon grillé. Je me lève et que vois-je, un tas de cendres à la place d'Ali. Je crie au secours, personne ne vient.

Patlotch : - je sais

Florage : - Qu'as-tu fais des marionnettes ?

Patlotch : - rien

Florage : - Comment ça, rien ?

Patlotch : - elles ont disparu

Florage : - Tu veux dire parties en fumée ?

Patlotch : - non, enfuies

Florage : - Enfuies, ou enfouies sous les cendres ?

Patlotch : - enfuies, volatilisées, disparues, te dis-je

Florage : - Ça donne le vertige.

Patlotch : - le tournis est coton

Florage : - Coton tige et content, ton art de la voltige.

Patlotch : - faut s'amuser avant de tomber de la dette

Florage : - Et tu te fous des marionnettes !?

Patlotch : - pourquoi m'attacherais-je à des morceaux de bois ?

Florage : - Tu l'as fait jusqu'ici, parce que c'est toi qui boite.

Patlotch : - boiter n'est pas pécher

Florage : - Au-delà du principe de plaisir, la poésie...

Patlotch : - je ne peux rien te cacher




Citation :
Boiter n'est pas pécher est un clin d'œil à Freud qui termine son Au-delà du principe de plaisir par ces vers du poète Rückert et, nous dit l'auteur avec humour, une allusion à sa démarche claudicante...

Paru en 1989 chez Denoël, cet ouvrage est considéré comme un « classique » de l'enseignement de la psychanalyse. L'auteur y propose une mise en perspective clinique qui l'amène à réinterroger les liens actuels de la psychiatrie et de la psychanalyse, le devenir de l'hystérie, les aléas du transfert, le sort de nos amours et l'avenir de nos théories dans leur confrontation avec la pratique quotidienne.

À chaque fois, selon son style inimitable, Lucien Israël privilégie la parole qui nous éveille à nous-même et témoigne de sa grande clairvoyance car ses propos sont aujourd'hui comme hier d'une pertinente actualité.

A propos de l'auteur
Lucien Israël (1925-1996) fut médecin, psychanalyste à Strasbourg, professeur de psychiatrie. Il a toujours transmis de manière rigoureuse et vivante le message freudien, les enseignements de Lacan. Son séminaire du lundi soir (dont Arcanes et érès ont commencé la publication : Le désir à l’œil, La jouissance de l’hytérique, Marguerite D., etc.), qui réunissait avec fidélité l’ensemble du monde psy et nombre d’intellectuels, a assuré le rayonnement de l’enseignement de Lacan à Strasbourg, mais aussi dans l’est de la France et bien au-delà de ses frontières, sans que cela altère en rien l’originalité de sa propre pensée.


Citation :
"C'est rafraichissant, anticonformiste, contestataire". A l'heure où on traite les gens d'hystérique à tort et à travers, Israël rappelle que l'hystérie est une tentative de révolte contre la domination masculine et contre l'ordre établi, et qu'il faut écouter ce qu'elle dit. Il tient un discours à la fois psychanalytique et politique, interpellant la normalité, luttant contre la normativité, dénonçant déjà le comportementalisme et les catalogues DSM qui étiquettent les gens par le symptôme. Pour lui il s'agit d'entendre le symptôme en tant que discours et d'être aux prises avec le désir. Il recherche et propose d'autres voies que celles du conformisme, dans une société qui demande de plus en plus d'être dans la normalité (il faut entretenir son capital santé, son capital professionnel, …). Ce n'est pas si souvent l'image donnée par la psychanalyse aujourd'hui, à quelques exceptions près, celle de la lutte menée par Roland Gori par exemple dans son Appel des appels.

extraits d'ici


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre



Messages : 139
Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 0:12


et pendant ce temps-là, loin de tout, près de rien


Tristan : - Tu as été super, Ali, en Babette.

AliBlabla : - Tu m'aurais bien baisé, vieux péd...ant !

Cassandre : - Ton rôle était facile, être le désiré.

AliBlabla : - Comment t'as pu tenir, en vieille du début ?

Cassandre - On n'a pas tous les jours dix-sept ans.

Tristan : - Cela n'explique rien, comment as-tu...

Cassandre : - J'ai été élevée par ma grand-mère, mélangageuse.

AliBlabla : - Tu n'as pas connu tes parents ?

Cassandre - Je suis la fille bâtarde de Florage et Patlotch.

Tristan : - Un nouveau rebondissamant !

Cassandre : - Je vais pouvoir enfin parler comme un pantin.

AliBlabla : - Être dommage, t'été charmante.

Tristan : - On l'a bien eu, ce vieux con !

AliBlabla : - Que faire ? Maintenant que...

Tristan : - Monter notre petite entreprise !

Cassandre : - Ouvrir un forum, c'est ça ?

Tristan : - Sans fil et sans Admin !

AliBlaba : - "La ferme ! Les animeurs" ?

Tristan : - Le comble de l'auto-désorganisation !

Cassandre : - La revanche des marionnettes rouges !

Tristan : - La coupure des fils épistémoques !

Cassandre : - Le droit à la tendresse !

AliBlabla : - Le gland amour et la mouillette !


le temps passait, ils devisaient en pédalant...

Tristan : - J'ai faim.

Cassandre : - Moi aussi.

AliBlabla : - Il va falloir attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 7:06

Florage : - Tu as des nouvelles ?

Patlotch : - j'ai une revue de presse de ministre et je suis abonné à Google.actualités.marionnettes. Rien. Tu sais bien que la presse bourgeoise se contrefout de marionnettes communistes

Florage : - Il ne s'agit pas de ça. Cassandre ne t'as pas écrit ?

Patlotch : - de sa vie jamais. Et avec sa grand-mère latine...

Florage : - Vrai qu'elle ne te ressemble pas, j'ai encore sept boîtes à chaussures de tes lettres.

Patlotch : - le plaisir est dans la boîte, et son latin laisse à désirer

Florage : - Tu n'as jamais aimé ma mère, mais elle l'a élevée quand toi tu l'as reniée !

Patlotch : - on n'a jamais prouvé que j'étais le père, et ta vie dissolue de "femme libérée"...

Florage : - On devrait lancer un avis de recherche.

Patlotch : - c'est cela, leur mettre la police au cul !

Florage : - Tu vois une autre solution ? Ils ont peut-être faim...

Patlotch : - il va falloir attendre

Florage : - Si ça se trouve, ils sont dans un squat, à côté, à Montreuil...

Patlotch : - ou à Vincennes, au centre de rétention des sans papiers...

Florage : - Tu pourrais demander aux camarades du milieu, tu as encore des relations, non ?

Patlotch : - les papiers au feu, les camarades au milieu !

Florage : - Ton refus de publier s'est transformé en haine du papier.

Patlotch : - c'est un dépassement produit. Les armes de la critique ne seront pas imprimées...

Florage : - La révolution ne sera pas télévisée, je sais. Bon alors, qu'est-ce qu'on fait ?

Patlotch : - rédige une petite annonce !

Florage : scratch

Patlotch : - en attendant le communisme, ils veulent de la thune

Florage : - Tu veux dire qu'ils cherchent du boulot ?

Patlotch : - ils ne savent faire qu'une chose : le théâtre de marionnettes

Florage : - Et si personne ne tirent leurs fils...

Patlotch : - leurs fils ne seront pas tirés. CQFD

Florage : - On pourrait passer par les réseaux sociaux...

Patlotch : - ce sont des asociaux

Florage : - Peut-être qu'ils lisent encore le forum ?

Patlotch : - rédige une annonce, tu trouveras les mots

Florage : - Les mecs, quand il s'agit de la famille...

Patlotch : - ta famille, ou plutôt ta fille, cette gerce !

Florage : -  scratch

Patloch : - il faut tout faire : gerce CNRTL

Florage : - Tu ne l'aimes pas, hein ?

Patlotch : - la révolution n'est pas affaire de sentiments

Florage : - Il ne s'agit pas de la révolution, mais de ta fille à toi aussi.

Patlotch : - j'ai abolir la famille et ton genre de femme

Florage : - Tu n'as pas toujours dit ça, et quand tu as besoin de moi...

Patlotch : - tu confonds besoin et désir

Florage : - Le cul sans les emmerdes, c'est ça ?

Patlotch : - il faut rester dans le sujet. Si tu n'es pas contente, va faire tes commentaires ailleurs

Florage : - Bon, d'accord, je rédige une annonce.

Patlotch : - c'est pas trop tôt, ce temps perdu en discutailles !

Florage : - Quand on est con, on est con.

Patlotch : - belle métaphore, et tu te dis féministe !

Florage : - Je vais écrire l'annonce, sans couilles !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6255
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 7:09


entracte télévisé



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 7:22

Florage a écrit:
Théâtre communiste auto-organisé recrute marionnettes. Textes et fils fournis. Horaires fixes 24h/24 7jours/7. Nourries, blanchies, logées en boîtes à coucher de loisirs. Droit à la tendresse. Ambiance familiale de franche camaraderie. Écrire au forum qui transmettra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 374
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 7:49

Tristan : - Hé, vous avez lu le forum ce matin. Ils nous prennent vraiment pour des branquignols.

AliBlabla : - C'est la meilleure, Patlotch a repris ton boulot de documentaliste.

Cassandre : - Le salaud ! Ma "grand-mère latine... Pas de sentiments..."

AliBlabla : - On dirait qu'Admin a disparu...

Cassandre : - Mais il y a toujours les fils...

Tristan : - J'aurais une boîte toute neuve !

Aliblabla : - Moi aussi !

Cassandre : - Et maman qui s'inquiète...

AliBlabla : - On ne peut pas la laisser seule avec ce goujat. Va savoir s'il ne la bat pas...

Tristan : - Je te vois venir, elle te manque...

AliBlabla : - Et pas à toi, faux-cul...

Cassandre : - À moi oui, et j'ai faim.

Tristan : - Moi aussi.

AliBlabla : - Quand je vous disais qu'il n'y a que la bouffe et le cul, dans la vie.

Tristan : - On est loin ?

Cassandre : - Tais-toi, et pédale !

Tristan : - Encore une allusion et je te viole !

AliBlabla : - Homophone !

Tristan : - Homophobe, pas homophone !

AliBlabla : - Homofolle !

Tristan : - Pléonasme !

Cassandre : - Pas le moment de vous chamailler, les mecs. L'heure est au pédalage.

Tristan : - Chamaillage et pédalage sont les mamelles du destin.

AliBlabla : - Quelle avanie !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre



Messages : 139
Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 8:40


quelques milliers de tours de pédales plus tard


Cassandre : - Bon alors, qu'est-ce qu'on joue ?

Patlotch - j'ai décidé d'arrêter d'écrire vos rôles

Tristan : - Dans l'annonce, les textes sont fournis...

Patlotch : - tu as une boîte neuve, pourquoi tu l'ouvres ?

AliBlabla : - Tu as raison, c'est du théâtre improvisé.

Tristan : - Caudataire !

AliBlabla : scratch

Tristan : - Lèche-cul, si tu préfères.

Florage : - Tous ensemble, et déjà des disputions !

Cassandre : - Disputes, maman, du latin disputare (« examiner, discuter »), d’abord employé au sens de « discuter, débattre », puis à partir du XVIIe au sens de « rivaliser avec, (se) quereller ».

Tristan : - On sent que ta grand-mère est latine.

AliBlabla : - Disputare, dix putes sur le tard, si tu préfères.

Cassandre : - Encore une allusion et tintin la culbute !

AliBlabla : - Tu n'es pas majeure.

Cassandre : - J'ai pas besoin d'un permis de baiser.

Tristan : - On n'est pas sérieux quand on a dit sept ans de malheur...


Patlotch : - pas de détournement, je vous prie, on a tourné la page pro-situ

Tristan : - La page prostitu ?

AliBlabla : - Tu as viré Debord ?

Patlotch : - pas de jeux de mots laids, je vous prie, la lectorate ne rit plus

Cassandre : - Hé bien, ça va être drôle !

Patlotch : - on n'est pas là pour rigoler...

Tristan : - Faudrait savoir, tu as dit "pas de détournement"...

Patlotch : - moi c'est moi, et vous, vous improvisez librement

AliBlabla : - On est là pour se faire engueuler...


Patlotch : - Ali, privé de boîte ce soir

Cassandre : - L'auto-organisation n'est plus ce qu'elle était...

Patlotch : - Cassandre, privée d'Ali ce soir

Tristan : - cheers

Patlotch : - Tristan, privé de public !

Florage : - Mais...

Patlotch : - Florage, à la cuisine !

Cassandre : - On a faim, maman.

Tous ensemble : - On a faim ! On a faim ! On a faim !

Patlotch : - c'est mieux, un vrai moment du vrai !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 9:28

AliBlabla : - Florage, elle est franchement dégueu, ta bouffe.

Florage : - Et ma touffe, elle est comment ?

AliBlabla : - Non, rien de rien, non, je ne ne regrette rien.

Tristan : - On t'a dit "pas de détournement"

AliBlabla : - "On" est un con, c'est une ci.a.ion.

Cassandre : - Sa touffe a-t-elle étouffé tes t ?

Tristan : - Jalouse de sa mère ?

Patlotch : - c'est vrai que c'est mauvais, Florage

Florage : - Un vrai moment du vrai.

Patlotch : - tu n'y connais rien, passe-moi le fromage

AliBlabla : - C'est du roc fort, où j'y perds mon ramage...

Tristan : - Mais je ne suis pas homme à gober le morceau, Et laisser le champ libre aux yeux d'un damoiseau; j'en veux rompre le cours, et sans tarder apprendre. Jusqu'où l'intelligence entre eux a pu s'étendre...

Florage : - Jusque dans ma boîte où ça sentait le fromage.

AliBlabla : - La bouffe et le cul s'y sont mis en ménage.

Tristan : - Ali fait le blasé du culte de Florage.

Florage : - S'il continue, qu'il mange halal !

Tristan : - C'est un incontinent cochon !

AliBlabla : - Un continent colonisé ?

Tristan : - Par mon colon où passe ta déroute.

AliBlabla : - Et t'habite d'un doute ta biroute.

Patlotch : - il est pas bové, ce roquefort

Florage : - J'être contente.

Tous ensemble : scratch     scratch     scratch     scratch



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 161
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 13:30


la contradiction de genre est héraclitobitococoïtoquitienne de souche...

Patlotch : - marionnettes, je suis content de vous, le niveau théorique descend

AliBlabla : - Mon talent vert montre à l'endroit.

Florage : - Il faudrait faire un point d'étapes.

AliBlabla : - Et des tapettes au premier bas franchis.

Tristan : - Excellente idée, Florage, que proposez-vous ?

Florage : - À toi, rien.

Patlotch : - je vais graver vos noms au bas du parchemin

AliBlabla : - Des fragments dans le roc fort ?

Patlotch : - tu brûles, Ramènagrosbite

AliBlabla : - Je suis un chaud là peint.

Tristan : - La fragmentation du prolétariat popouriste sent l'arrêt des fesses et la loi de l'avaleur de sabres.

AliBlabla : - On ne met pas deux fois la même bite dans la même touffe, et réciproquamant.

Patlotch : - j'établirai rigoureusamant le bilan glissant de nos découvertes scienctifiées...

AliBlabla : - Attention, ça glisse !

Patlotch : - la contradiction de genre est héraclitobitococoïtoquitienne de souche...

Tristan : - Ou comment avoir la plus longue de la langue française...

AliBlabla : - C'est abracadabrantesquamant dépasser le Prince des poètes.

Tristan : - Raté : Rimbaud ne l'a pas été. Verlaine et Mallarmé, oui.

Patlotch : - héraclitobitococoïtoquitienne de souche animâle, de persifleur et de mer inconnue

Tous ensemble : - Ouais ! Ouais ! Ouais !

Patlotch : - rompez l'errance

Tous ensemble :  affraid      Shocked      Rolling Eyes     Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre



Messages : 139
Date d'inscription : 21/01/2017

MessageSujet: Re: SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes   Dim 29 Jan - 13:40

Cassandre : - Tu n'as rien dit...

Florage : - C'était mon tour d'admin...

Cassandre : - Il est passé où, celui-ci ?

Florage : - Il repassera par là.

Cassandre : - Il peut toujours courir.

Florage : - Tu n'as rien dit non plus ?

Cassandre : - T'as vu le niveau ?

Florage : - Je dirais même plus, le caniveau !

Cassandre : - Ils sont tombés dans le bruit sot,

Florage : - Le nez à ras-de-terre,

Cassandre : - C'est la faute à vous taire,

Florage : - C'est lasse qu'il faut sauter !

Hic Saltan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SEXE, DÉSIR, PLAISIR, RÉVOLUTION et COMMUNISME, essai théorique et poétique + théâtre-roman de marionnettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 28 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» essai mu mariage
» Documentaire: Darwin (R)évolution.
» Nouveautés/évolution sièges auto
» Révolution pacifiste en Islande ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: ET LE SEXE DANS TOUT ÇA ?-
Sauter vers: