PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» COMMUNISME : pensées de traverse
Hier à 23:38 par Patlotch

» BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS
Ven 18 Aoû - 11:27 par Patlotch

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Jeu 17 Aoû - 18:27 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION vers LA COMMUNAUTÉ HUMAINE
Jeu 17 Aoû - 17:02 par Admin

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI, et RÉVOLUTION (étude)
Jeu 17 Aoû - 16:59 par Admin

» AUTO-ORGANISATION RÉVOLUTIONNAIRE, une vision renouvelée
Jeu 17 Aoû - 16:37 par Tristan Vacances

» ÉTATS-UNIS, CANADA, QUÉBEC LIBRE
Jeu 17 Aoû - 8:56 par Admin

» POPULISME de GAUCHE : CHANTAL MOUFFE et ERNESTO LACLAU théoriciens trans-classistes / TONI NEGRI, ses ambiguïtés et les limites de l'OPÉRAÏSME, PÉRONISME...
Jeu 17 Aoû - 8:43 par Patlotch

» ÉMEUTES/RIOTS... IDÉOLOGIE de l'ÉMEUTE ? un débat important
Jeu 17 Aoû - 8:10 par Patlotch

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Jeu 17 Aoû - 7:47 par Patlotch

» PROLÉTARIAT : je t'aime, un peu, beaucoup... à la folie... pas du tout ?
Mer 16 Aoû - 16:41 par Tristan Vacances

» SEXE, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME / FÉMINISME, INTERSECTIONNALITÉ et MARXISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, etc.
Mer 16 Aoû - 13:33 par Admin

» FEMMES & hommes, REPRODUCTION du CAPITAL, LUTTES et DÉCOLONIALITÉS... Quid du concept de GENRE ? AUTO-ORGANISATION !
Mar 15 Aoû - 7:55 par Patlotch

» actualités de la CRITIQUE DÉCOLONIALE
Mar 15 Aoû - 7:32 par Patlotch

» 'RACES' et rapports de CLASSES, racisme structurel ou systémique, racisme d'État... (Black Lives Matter...)
Mar 15 Aoû - 7:07 par Patlotch

» des MOTS que j'aime et d'autres pas
Jeu 10 Aoû - 17:40 par Patlotch

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Mar 8 Aoû - 13:38 par Patlotch

» ROBOTS contre PROLÉTARIAT ? mais... quelle plus-value ? UBÉRISATION et EXPLOITATION
Mar 1 Aoû - 10:23 par Patlotch

» THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse
Lun 31 Juil - 15:18 par Tristan Vacances

» les visites du forum : provenance, sujets les plus actifs et les plus lus
Dim 30 Juil - 12:17 par Patlotch


Partagez | 
 

 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 13:10

J'en pense quoi ? Sauf quand je sais où ils veulent en venir, je n'arrive plus à les distinguer. Je crois que dans cette génération, les repères ont changé, rapports à la droite et la gauche, tous les syncrétismes, et saints crétinismes, sont devenus possibles sur le marché idéologique.

Le peu que j'ai lu, ici, des discussions communisatrices sur l'abolition du genre, la "destruction des hommes et des femmes", me fait froid dans le dos. De quoi passer pour un vieux réac, un réformiste qui ne veut pas aller jusqu'au bout, un contre-révolutionnaire.

Ce que j'en pense est clair dans mes interventions. Je crois qu'il faut lutter sur un plan éthique et résister à la surenchère gauchiste irresponsable. Relis le texte de Camatte sur le comportement gauchiste. L'important c'est « avoir de vraies relations humaines. », et ce n'est pas en les virtualisant dans une réalité technologique diminuée qu'on va les promouvoir.

Tout l'utopie transhumaniste fait l'économie d'une critique de la production de ces joujoux par et pour le capitalisme. Il n'est aucune technique neutre qu'il s'agirait de mettre au service d'une cause antagoniste à sa nature, d'abord, de marchandise ou de moyen de production et reproduction pour le capital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 13:30

Tout ça porte à penser que le changement de civilisation est en cours, et qu'il n'a pas un sens communiste. On ne voit pas trop les prolétaires y résister, moins encore ceux qui dépendent du salaire dans ces usines de mort, ni plus ni moins que la production d'armements et de pesticides.

Quand on lit le texte Grèce : « Nous voulons un salaire, pas un travail insignifiant! », au lieu de En attendant le communisme, on veut de la thune, on préférerait Le communisme on s'en fout, on veut être exploités à produire de la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 13:41

En plus c'est quoi « un travail insignifiant » ? Si le travail n'a pas de sens pour les prolétaires, il en a toujours pour le capital. On en a déjà parlé, ce texte est une merde réformiste comme on en a pas vu depuis longtemps. On est passé de la Place Syntagma à la revendication anti-révolutionnaire du prolétariat.

Je me pose des questions sur sa provenance et la représentativité réelle de cette « l’Assemblée des employés et des chômeurs », dont on ne sait ni la composition ni le nombre, et en quoi elle est engagée par ce papier. En tous cas c'est tout sauf un texte anarchiste dans la veine de ceux qu'on a lus pendant les émeutes et avant l'arrivée de Syrisa au pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 13:43

Ben de quoi tu te plains, c'est que le papier est vraiment représentatif du tournant antirévolutionnaire du prolétariat, et là pas sur une base populiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 14:14

AliBlabla a écrit:
Tout ça porte à penser que le changement de civilisation est en cours, et qu'il n'a pas un sens communiste. On ne voit pas trop les prolétaires y résister, moins encore ceux qui dépendent du salaire dans ces usines de mort, ni plus ni moins que la production d'armements et de pesticides.

La situation est tellement lourde de catastrophes diverses, qu'on ne sait pas trop laquelle viendra d'abord, entre la guerre nucléaire, la crise écologique, la crise économique, d'une ampleur comparable à la crise de reproduction dont les marxistes attendent une activité révolutionnaire du prolétariat. Mais tout le monde confronté à la survie, que deviennent les frontières de classes dans l'antagonisme avec le capital ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 14:23

Tristan Vacances a écrit:
tout le monde confronté à la survie, que deviennent les frontières de classes dans l'antagonisme avec le capital ?

On ne voit pas que dans une telle situation, le prolétariat ouvrier aurait des raisons d'être plus révolutionnaire que les autres, et pour l'heure, dans la mesure où c'est lui qui se bat davantage pour préserver son salaire, on peut même penser le contraire. S'il se lance dans la bagarre, ce n'est donc pas forcément en tant que classe antagoniste dans la production.

Je ne vois pas de processus révolutionnaire autre que de masse, et l'idée d'une ligne de front unifiée pour la survie n'est pas plus improbable qu'un prolétariat achevant la prolétarisation des autres. Il y a un moment où le caractère insurrectionnel n'est pas le moteur, car si plus rien ne marche, on ne voit pas ce qu'il s'agirait de bloquer ou de détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 14:25

La survie, c'est positif, le mouvement communisme révolutionnaire sera en premier lieu confronté à la survie.

Voilà qui renvoie à leur valeur usée les fantasmes du client de supermarché Dauvé, dont on a parlé concernant le communisme d'abondance (page 7)

Dauvé a écrit:
On ne modifiera notre alimentation qu’en modifiant nos goûts : le changement des circonstances sera concomitant avec celui des mentalités. [...] Mais l’avenir n’est écrit nulle part. Rien n’empêchera de (re)trouver du plaisir à une gamme de nourritures plus restreinte que l’abondance vendue actuellement au supermarché.

Quand tu vois que le même écrit:

Dauvé a écrit:
La connaissance de la nature, les inquiétudes écologiques et les réactions aux abus faits aux animaux ne sont pas le signe d'une humanité qui deviendrait consciente de son impact sur le reste de la planète [ ... mais que ... ] le capital possède le monde et qu'aucun propriétaire ne peut s'offrir de ne pas prendre soins de ses possessions.

Qu'est-ce qu'un propriétaire quand plus aucun rouage ne tourne ? Et quoi de mieux qu'une bonne catastrophe pour que ça s'arrête de tourner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 14:40

Je crois qu'au fond, parce qu'ils ont des vies et des goûts de petits-bourgeois le cul dans la soie, les communisateurs ont des pensées de petits-bourgeois. Les Allemand.e.s l'ont bien vu:

Freundinnen und Freunden der klassenlosen Gesellschaft a écrit:
La faiblesse de TC et de bien d’autres nous semble être qu’ils peuvent adopter la position opposée (être pour l’abolition des pointeuses) en ne se fondant que sur la fausse promesse d’un futur caractère « passionnant  » de toutes les activités productives, dépeignant ainsi le communisme sous des couleurs naïves ou puériles, comme pur plaisir et amusement, ce qu’il ne sera certainement pas seulement.

Cette position est simplement l’image inversée de l’idéologie bien bourgeoise qui fait découler l’inéluctabilité de la domination et de la coercition des inéluctables difficultés de la vie. Les individus librement associés devront gérer d’ennuyeuses nécessités ; comment ils le feront, nous n’en savons rien, mais nous sommes confiants, ce n’est pas la question de savoir qui demain va nettoyer les toilettes qui mènera la commune à l’échec.


La première des « ennuyeuses nécessités » sera celle de survivre, dans une situation où l'appareil productif des moyens de le faire sera en panne.

Pour Dauvé, l'écologie même radicale est contre-révolutionnaire en puissance. Que veux-tu répondre à ça ? Il ne vit pas dans le même monde que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 14:54

Tristan Vacances a écrit:
quoi de mieux qu'une bonne catastrophe pour que ça s'arrête de tourner ?

C'est du catastrophisme révolutionnaire ou je m'y trompe, aussi démiurgique que la grande crise de reproduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 15:10

AliBlabla a écrit:
C'est du catastrophisme révolutionnaire, aussi démiurgique que la grande crise de reproduction.

Nécrologie du capitalisme
I. 1. LE COMMUNISME DANS LA BASE PRODUCTIVE
LA SOCIÉTÉ COMMUNISTE. Introduction, traduction et notes de Roger Dangeville. 1979

Marx a écrit:
la production capitaliste engendre elle-même sa propre négation avec la fatalité qui préside aux métamorphoses de la nature.

Le Capital, Livre premier, chapitre XXXII


Si on ne peut plus compter sur le prolétariat, comptons sur le capital comme puissance de mort, la sienne comprise. La question est qu'il n'emporte pas tout dans sa tombe en automate, et donc de qui l'en empêchera et comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 15:28

Tristan Vacances a écrit:
Si on ne peut plus compter sur le prolétariat, comptons sur le capital comme puissance de mort, la sienne comprise. La question est qu'il n'emporte pas tout dans sa tombe en automate, et donc de qui l'en empêchera et comment.

De mon bon maître à penser Patlotch, en 2012, dans pour en finir avec mon communisme-théorique

Positivité communiste

Patlotch a écrit:
Un autre point de désaccord essentiel que j'ai avec cette façon de mettre en perspective une possible communisation, ce sont les éléments positifs actuels, dans l'activité humaine, à partir desquels il peut être produit comme "état" (je mets des guillemets pour éviter toute confusion avec État. Je ne trouve pas d'autre mot, et je fais aussi allusion aux mots de Marx et Engels dans l'Idéologie allemande : « Le communisme n'est pour nous ni un idéal, ni un état...»).

Je me suis trompé (je crois l'avoir déjà reconnu), en considérant qu'il était nécessaire de parler positivement du communisme comme état post-capitaliste, autrement dit de le décrire sous un jour attractif à même de lui apporter des adeptes (double idéalisme, de prévisionniste, et de militant). On a beau jeu d'y voir de l'idéalisme, ou pour le moins un moteur dans la subjectivation révolutionnaire - nonobstant la puissance de la négation (de la négation), il ne suffira pas d'agir que pour détruire, de faire "table rase", de considérer que « tout ce qui existe mérite de périr » (Faust Gœthe détourné par Marx et repris par un membre de TC). Vrai que cela vous pose comme plus radicalement radical que tout le monde : plus révolutionnaire que moi tu meurs, on a déjà entendu ça sous tous les registres...

Ce qui importe à mon sens, c'est de considérer que nombre d'activités humaines actuelles, même menacées et/ou redéfinies par le contexte capitaliste, portent des potentialités de reconversion dans un contexte de monde non capitaliste, non échangiste, non marchand, selon d'autres critères de valeur, sans jeu de mot, en admettant qu'à défaut de droit, d'Etat, le nouveau monde produise ses propres valeurs déterminant les nouveaux rapports entre individus, communauté, comme on voudra...

Naturellement, et c'est en quoi je suis d'accord avec les communisateurs, ce ne sont pas des activités susceptibles en elles-mêmes de détruire les rapports sociaux capitalistes. Il importe de ne pas créer la moindre illusion en ce sens, y compris de les combattre (idéologiquement, donc) en ce qu'elles prétendraient porter, au-delà d'un mode de vie de fuite, une stratégie de fuite possible vers "un autre monde". Je ne suis pas loin moi-même d'y avoir recours à ma manière, mais je ne le confonds pas avec une activité proprement révolutionnaire.

Pourtant, cela ressort de l'évidence pour tout un chacun et sans besoin de théorie, c'est dans un premier temps sur la base de ces activités, c'est-à-dire de ces connaissances, de ces savoirs-faires, de ces techniques, de cette imagination créatrice, etc. dont les exemples sont multiples, que la communisation pourra conjuguer la destruction de l'ancien et la construction du nouveau, et faire en sorte que l'humanité, au moins survive dans le chaos et les adversités destructrices - c'est pourquoi, au demeurant, il importe que la communisation n'apparaisse pas sous un monstrueuse utopie nihiliste. Tout simplement parce qu'il y aura encore histoire, mouvement historique, transformant un existant selon une logique de survie et de vie commune, serait-elle conflictuelle.

On notera que bon nombre de ces savoirs, de ces connaissances, de ces techniques, sont le fait de catégories de la population qui ne sont pas des prolétaires directement liés à la production (de plus-value), et l'on ne peut réduire leurs activités, même si le contexte capitaliste les (re)définies dans leur intérêt marchand ou reproducteurs du système, à leur définition capitaliste. C'est évident, sous réserve d'inventaire - qu'il ne s'agit pas de faire non plus - dans les domaines de l'agriculture (manger pour vivre), du l'habitat (avoir un toit), de la santé (lutter contre les maladies, la mort), sans parler de la teneur de moult échanges inter-individuels ou collectifs désintéressés (dont ceux-là mêmes desdits communisateurs) etc. Mais il est vrai qu'à force de confondre humanisme au sens commun et humanisme théorique, certains doivent être proprement déchirés.

Pourquoi diantre ne faudrait-il pas y voir une positivité, une capacité présente des individus humains, prolétaires ou pas, de vivre sans le joug capitaliste et la loi de ses valeurs ? Une positivité sur laquelle seront produites d'autres valeurs ? Des valeurs communistes... Une telle considération est hors champ des élaborations de Théorie communiste, soit qu'elle relève d'une évidence (ils nous diront bientôt qu'ils ne sont pas contre, que seulement ils n'en parlaient pas jusque-là... que cela n'est pas faux mais ne sert à rien... comme ils l'ont fait naguère à propos des femmes, et comme plus généralement ils sont capables de dire le contraire de l'avant-veille en le présentant comme continuité de leur théorie, du fait de son évolution objective avec le cours capital...). Voilà qui me semble relever davantage de l'amour propre que de la recherche théorique, mais celle-ci semble par moment importer moins que la réputation du théoricien... d'être quelqu'un qui a tout vu avant tout le monde et qui depuis ne se trompe jamais.

Le problème, c'est que prendre en compte de telles considérations est incompatible, sauf à ce qu'elle change de base strictement prolétariste, avec ce qui définit Théorie communisme. À trop avoir considéré, quelque part, que le communisme est "identique" au capitalisme, il faut croire que cela vaut pour la théorie "adéquate" aussi. Tel sera pris qui croyait prendre.

« L'humanité ne se pose jamais que les problèmes qu'elle peut résoudre...»


Il semble que le camarade tôlier ait tendance à se répéter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 15:41

C'est effectivement surprenant, tout ce que nous discutons y était déjà, autour des activités et des valeurs communistes, et de la nécessité de survivre d'abord (« conjuguer la destruction de l'ancien et la construction du nouveau, et faire en sorte que l'humanité, au moins survive dans le chaos et les adversités destructrices »), et Patlotch montre que les moyens de le faire ne sont pas l'apanage du seul prolétariat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 15:58

On a eu trop tendance à prendre pour modèle d'une révolution mondiale des révolutions localisées et n'entraînant que de faibles proportions de la population. Il faut avoir l'audace d'imaginer une situation bien plus catastrophique et telle que des milliards seraient concernés au-delà des frontières de classes conceptuelles, en termes de survie.

Cela pose d'emblée des activités de survie et de transformation, de production créatrice, telles qu'elles ne peuvent être limitées comme dans les situations de grèves et d'émeutes longues, mais locales ou nationales, avec toujours des échappatoires y compris pour une partie du prolétariat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 16:05

On a toujours constaté dans les milieux révolutionnaires une fascination pour le négatif, confondu avec le destructif. C'est un point de vue très mâle, de guerrier d'abord. Mais au sens dialectique de la négation de la négation, le négatif se résoud aussi dans le positif, c'est un mouvement de dépassement produit en trois temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 162
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 17:45

Admin a écrit:
le communisme, les femmes, et moi

si vous ne le faites pas, Tristan, je n'ouvrirai pas un tel sujet, SEXE(S) ET COMMUNISME(S). Non qu'il soit dépourvu d'intérêt, mais parce que sans précautions, c'est une pente savonnée

tout ce qui concerne dans ce forum les luttes des femmes, et l'expression des féministes de tous bords, je l'ai traité avec le soin de leur laisser la parole, en les citant, sans espoir de potlatch

dans la mesure où, à l'exception de ma regrettée Corinne Cerise, aucune n'a souhaité s'exprimer, je n'ai plus envie de faire le boulot à leur place, et je conçois parfaitement qu'elles préfèrent d'autres lieux

je vous laisse l'ouvrir, mais sans femme, j'y vois mâle intérêt, mais libre à vous de vous sentir à la hauteur de l'aventure...


Je n'ai pas de mâle intérêt, mais je n'ouvrirai pas un sujet sur le sexe et le communisme. Pour commencer, je mettrai mon grain de selle par-ci par là, par goût de l'aventure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 17:53

Florage a écrit:
Pour commencer, je mettrai mon grain de selle par-ci par là.

Le forum avait mes "pipis", il aura tes "cacas". Le dérèglement de tous les sens s'annonce scatologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florage



Messages : 162
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Ven 13 Jan - 18:08

Patlotch a écrit un truc en juillet 2015 sur l'omniprésence 'naturelle' de la question féminine dans la problématique communiste décoloniale
http://civilisation-change.forumactif.org/t310p150-theorisations-communistes-feministes-et-decoloniales-remises-en-perspectives-revolutionnaires-cheminement-et-bouclages-de-synthese#8827

Citation :
il n'y a pratiquement pas une situation, une lutte dans lesquelles les rapports classe-race et classe-genre n'apparaîtraient, le premier comme médié par le genre, le second par la "race", et ce phénomène est massif, si bien que l'on peut considérer que les luttes des "femmes" sont un élément qui s'introduit de façon quasi naturelle dans les rapports de classes, de races, et dans le rapport classes-races

Je le prends comme une invitation à introduire la parole des femmes dans tous les sujets. Qu'on n'attende donc pas de moi d'être spécialisée en émancipation des femmes ou la blackette décoloniale de service, comme dit le rien élégant jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 11:43

AliBlabla a écrit:
On a eu trop tendance à prendre pour modèle d'une révolution mondiale des révolutions localisées et n'entraînant que de faibles proportions de la population. Il faut avoir l'audace d'imaginer une situation bien plus catastrophique et telle que des milliards seraient concernés au-delà des frontières de classes conceptuelles, en termes de survie.

Si je te suis, alors les expulsés, la population en surplus au-delà du sens de Lumpen Prolétariat de Marx ne serait pas un sujet révolutionnaire à privilégier, mais par son dénuement annoncerait sa généralisation dans une situation de chaos à des catégories sociales encore préservées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 11:52

Ici, mettant à profit l'absence du Califorum, le Petit Vizir Tristouille veut devenir Patlotch à la place du Patlotch, alors il joue au gentil animateur.


Ce ne sont pas les migrants qui "annoncent", mais les classes inférieures qui sont menacées d'expulsion sur place, de par la fragilisation de leur situation économique et sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 12:18

AliBlabla a écrit:
Ici, mettant à profit l'absence du Califorum, le Petit Vizir Tristouille veut devenir Patlotch à la place du Patlotch, alors il joue au gentil animateur.

Toi, tu singes son mauvais penchant, tu ne peux pas t'empêcher d'être désagréable.

AliBlabla a écrit:
Ce ne sont pas les migrants qui "annoncent", mais les classes inférieures qui sont menacées d'expulsion sur place, de par la fragilisation de leur situation économique et sociale.

Ce n'est pas très différent, la perspective est la même, d'une situation où chacun est confronté à la survie, et ceux qui ont le moins à s'emparer de ce qui reste aux autres, objectif immédiat qui n'a rien de communiste et tout de barbare.

Relisons la version idyllique de TC: L’emparement des éléments du capital, appropriation ou communisation

Citation :
La communisation se fait au travers de l’emparement des moyens de subsistance, de communication, de transport et de production au sens restrictif.

Il n’y a pas, dans la communisation, appropriation des biens par une quelconque instance : État, commune, voire conseil, qui représente, qui domine les prolétaires en action d’expropriation du capital et qui en fasse ainsi une appropriation.

La défense des acquis c’est la possibilité d’une phase de contre-révolution

La communisation n’aura jamais d’acquis, toutes les expropriations constituant la communauté immédiate seront remises en cause en tant que pures expropriations, prise en main sauvages, elles seront proclamées socialisations dès que le mouvement ralentira, et que se constituera une instance para-étatique, pour défendre ce qui, à ce moment-là, apparaîtra comme des acquis et comme des éléments de la constitution d’une possible nouvelle économie
.

Je dis "idyllique" parce que l'emparement peut se faire dans une guerre de tous contre tous pour la survie, dans laquelle les concepts d'acquis et d'économie sont relégués au second plan. Il serait étonnant qu'un prolétariat révolutionnaire non organisé puisse prendre le dessus dans de pareilles circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 12:40

Là tu joues au Patlotch de mauvaise augure. Regarde les migrants actuellement. Le phénomène massif n'est pas l'emparement sauvage, mais l'auto-organisation et pas mal de solidarité malgré l'hostilité dans la peur généralisée, et entretenue par l'État, la police, les partis politiques.

Dans une récente émission de radio sur la Grèce (« La cigarette sans cravate » à la radio, le même BL parle de cette solidarité et de l'auto-organisation pour assurer ce qui ne l'est plus par l'administration et les services publics, autrement dit l'État de Syrisa qui en est incapable et laisse faire. Résultat, on n'a plus d'émeutes en Grèce aujourd'hui, mais un compromis national face aux banquiers européens, et un retour à la revendication du salaire pour un meilleur partage de la pauvreté (« Nous voulons un salaire, pas un travail insignifiant! »)

Est-ce un exemple ou un contre-exemple de : « On a eu trop tendance à prendre pour modèle d'une révolution mondiale des révolutions localisées et n'entraînant que de faibles proportions de la population.» ? Les deux. C'est ce que TC a fait, avec les Printemps Arabes, la Grèce et d'une façon générale avec les écarts, généraliser des conjonctures locales et nationales, dites événements mondiaux, alors qu'elles n'en atteignent pas le seuil quantitatif pour des sauts qualitatifs, et donc une analyse pertinente en lien avec une situation mondiale de crise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 12:46

AliBlabla a écrit:
on n'a plus d'émeutes en Grèce aujourd'hui, mais un compromis national face aux banquiers européens, et un retour à la revendication du salaire pour un meilleur partage de la pauvreté (« Nous voulons un salaire, pas un travail insignifiant! »).

C'est le compromis historique qu'avait anticipé le communisateur Woland en quittant Blaumachen pour le gouvernement Syrisa. Dans le genre ultra->gauchiste->réformiste->collabo, une performance remarquable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 12:48

Je vois que tu ne peux toi t'empêcher d'être agréable avec les camarades. C'est ton bon penchant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 351
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 12:56

Laisse béton cette histoire. Ils n'ont pas vu venir le coup, c'est tout, ni que le ver était dans le fruit du "non-sujet" maximaliste. Woland fut un bon sujet, en tous sens du terme déréglé. Il se passe la même chose aujourd'hui avec le 'racialisme', ce milieu pourrit dans les poubelles ultragauchistes de l'idéologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AliBlabla



Messages : 293
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Sam 14 Jan - 13:02

Nous voilà bons pour former un groupe Patlotch : trois inscrits un forum, la Florage une scission ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maison neuve insalubre après le passage d’un locataire
» Comment nettoyer un vomito qui pue dans la voiture ?
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: PENSER le MONDE et les LUTTES : refondation d'ensemble-
Sauter vers: