PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGISTES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 18:17 par Patlotch

» 8. poèmes, fables et contes pour en causer
Hier à 17:57 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Hier à 14:18 par Patlotch

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Hier à 14:02 par Patlotch

» l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
Hier à 12:57 par Patlotch

» OUTRE-MER : outre frontière de races, classes et sexes ?
Hier à 12:43 par Patlotch

» JAZZ, BLUES, R'n'B, SOUL, RAP... pour "double paire d'oreilles"
Hier à 12:27 par Patlotch

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Hier à 4:19 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, interclassisme, prolophobie... et théorie
Hier à 0:45 par Tristan Vacances

» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Hier à 0:20 par Tristan Vacances

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Mer 18 Oct - 23:58 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Mer 18 Oct - 16:43 par Patlotch

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire ?
Mer 18 Oct - 14:05 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Mer 18 Oct - 13:47 par Patlotch

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Mar 17 Oct - 20:26 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Mar 17 Oct - 14:56 par Patlotch

» la VIOLENCE venue dans la "CONTRE-RÉVOLUTION" CAPITALISTE...
Mar 17 Oct - 13:24 par Patlotch

» MARXISME FÉMINISTE et DÉCOLONIAL avec Ana Cecilia Dinerstein : 'utopies concrètes', 'organiser l'espoir'... auto-subjectivation révolutionnaire
Mar 17 Oct - 11:29 par Patlotch

» des ŒUVRES-SUJETS PERFORMATRICES en ARTS : des usages révolutionnaires ?
Lun 16 Oct - 14:18 par Patlotch

» FÉMINISME et MARXISME : SEXES, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, Sara Farris, etc.
Lun 16 Oct - 13:10 par Patlotch


Partagez | 
 

 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 18:59

je reprends ici, pour susciter la discussion, la présentation du nouvel inscrit Tristan Vacances

Tristan Vacances a écrit:
L'idée de communisme me paraît sortie de ce monde, ou pas encore entrée dans le sens nouveau qui est mis en avant. Les derniers développements m'ont intéressé, le communisme produit par des activités qui pour l'essentiel ne sont pas celles d'un prolétariat. Ce concept doit être abandonné, trop imprécis et chargé de passé pour penser des activités de type révolutionnaire. La réflexion doit porter sur un communisme dépassant sa définition en regard du seul capitalisme.


Dernière édition par Admin le Sam 7 Jan - 18:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 19:06

il serait bon que vous précisiez ces quelques phrases, qui laissent entendre une certaine compréhension de l'histoire et du monde actuel, et sont lourdes d'implications quant à la définition d'activités révolutionnaires. Nous verrons mieux alors ce que nous partageons, ou non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 19:30

Merci de votre accueil. Je veux bien essayer de préciser, mais j'ai un retard certain relativement à tout ce qui a été accumulé dans ce forum sur les quelques points que j'ai évoqués :

Communisme 1 : Si vous regardez les définitions et connotations avec un moteur de recherche, vous n'en trouverez aucune qui s'approche de celle de Patlotch, et très peu de celle de Marx qui l'ont inspiré, le communisme comme mouvement et combat au présent.

Prolétariat : L'évolution conceptuelle, depuis Marx, est inévitable en raison même des évolutions que lui a imposées le capitalisme, ou que les luttes de classes et autres ont produites. Ses contours sont aujourd'hui indéfinissables comme concept ayant suffisamment d'unité autour des définitions successives par Marx ou les marxistes, pour recouvrir la diversité de luttes qui n'en remettent pas moins en cause le capital, particulièrement du point de vue écologiste. Il est donc impossible d'en faire un sujet révolutionnaire armé de sa perspective d'auto-abolition fondée sur le seul rapport d'exploitation.

Communisme 2 : Il en résulte, comme d'autres luttes émancipatrices, que le communisme comme mouvement ne peut plus être conçu comme affrontement avec le capitalisme défini seulement comme mode de production, économie politique.

Révolution de civilisation : Le sous-titre du forum évoque une "révolution de civilisation", et Patlotch a discuté le rapport entre capitalisme et civilisation d'une façon qui déborde largement la définition d'un "capitalisme en subsomption réelle", qui le définirait comme dominant absolument tous les rapports sociaux et la nature, pour autant que celle-ci garde quelque chose qui ne soit pas social.

J'espère avoir satisfait votre curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 19:45

d'abord, je dois vous préciser que Patlotch et moi ne faisons qu'une seule et même personne, et que deux pseudonymes avaient été créés pour faciliter la gestion du forum

distinguer prolétariat et sujet/activités révolutionnaires

vos précisions sont assez claires pour engager une discussion. Un point me titille toutefois, c'est l'abandon du concept de prolétariat. Je partage vos constats, mais justement, ne peut-on pas considérer que le prolétariat, comme ensemble de ce qui pourrait un jour composer un "sujet révolutionnaire", est actuellement segmenté et fragmenté et qu'il ne trouverait son unité comme "classe de la révolution" que dans le processus même de son attaque à tout ce qui fait le capitalisme, dont l'existence des classes, et la sienne comme classe de ceux qui ne peuvent vivre que de leur travail ?

si j'ai paru remettre en cause la vocation révolutionnaire du prolétariat, c'est me basant sur le fait que rien ne permet de l'affirmer aujourd'hui dans l'activité globalement antirévolutionnaire du prolétariat ouvrier, et en posant la perspective dramatique de l'expulsion, qui ouvre au capitalisme des perspectives de renaître dans sa crise même de restructuration

je serais par conséquent d'avis de conserver le concept de prolétariat, mais dans un sens qui ne le présuppose pas comme sujet révolutionnaire par excellence. Partant de là, il n'y aurait pas à s'écharper sur les définitions des uns ou des autres, la question étant de distinguer le prolétariat dans son rapport au capital d'avec la définition d'un sujet, ou plutôt d'activités, communistes, c'est-à-dire révolutionnaires


Dernière édition par Admin le Mer 21 Déc - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 20:07

Dès lors que l'on aurait cerné comme vous le suggérez ce qu'est le prolétariat, ce qui mériterait quand même quelques lignes, je retiens votre idée de cette distinction entre prolétariat et sujet/activités révolutionnaires.

Un point est intéressant à relever, c'est que tous ceux qui se préoccupent d'une façon ou d'une autre d'émancipation posent la question de l'unité dans les termes d'une "convergence des luttes". Je ne connais pas de marxistes qui ne posent en ces termes la nécessité d'une composition de la classe révolutionnaire, quels que soient les ingrédients qu'ils y mettent.

Or, si j'ai bien compris, vous remettez en cause la nécessité même d'une unification, d'une universalisation d'un sujet révolutionnaire, pour adopter la vision pluriverselle des penseurs décoloniaux, avec une conception plurielle des communismes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 20:11



la voie unique de la convergences des luttes

vous avez raison, tout le monde pose la question de la convergence des luttes de classes, féminines, écologiques, antiracistes, etc.

elle n'est pas la seule obsession des démocrates radicaux mais d'authentiques penseurs communistes. Prenez Viewpoint, par exemple, revue que j'ai souvent référencée. Voici un exemple de leurs préoccupations :


c'est extrait via leur compte tweeter du texte Making a Living, Asad Haider and Salar Mohandesi October 28, 2015

ce n'est qu'un exemple parmi d'autres


Dernière édition par Admin le Mer 21 Déc - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 20:23


des voies communistes pluriverselles

concernant votre second point, des voies pluriverselles auX communismeS, je pense que c'est la façon la plus réaliste d'envisager les luttes dans les décennies qui viennent

le gros problème, que j'ai posé comme celui des dépassements à produire des diverses identités de luttes, c'est que leurs intérêts inconciliables (luttes des femmes affrontant la domination des hommes, luttes écologistes affrontant la production de marchandises mortelles et réciproquement prolétaires ouvriers la défendant...) produisent des affrontements inévitables et participent donc d'augmenter les divisions, la segmentation produite par les intérêts capitalistes mêmes, l'exemple bien connu étant celui des luttes à forte composante raciale

la question se pose donc, si ce n'est d'une convergence que traduirait un programme politique, de leur compatibilité ou de leur complémentarité dans leur diversité, et là, on n'a pas beaucoup plus avancé...


Dernière édition par Admin le Mer 21 Déc - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 20:29

Vous rappelez ce que vous avez exposé par ailleurs, certes, mais ça n'explique pas pourquoi vous semblez privilégier ces voies plurielles aux communismes, ce pluriel étant bien la dernière des choses à laquelle on pense sous le mot communisme, comme mise en commun à l'échelle de l'humanité, pour ne pas dire mondialisation communiste, opposée à la mondialisation capitaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Mer 21 Déc - 20:44


des voies plurielles dès aujourd'hui pour des résultats pluriels demain

1) la première raison pour laquelle je privilégie des voies révolutionnaires plurielles tient à l'observation des luttes actuelles, qui n'ont pas d'unité, dont la convergence me semble un vœu pieu autant que l'idée d'une composition de classe révolutionnaire au niveau mondial, qu'on la conçoive avec ou sans parti, avant ou pendant un processus révolutionnaire engagé

cette raison est donc liée à ma manière de théoriser en partant des réalités, des luttes telles qu'elles sont, et non d'un objectif prédéfini à atteindre

2) la seconde raison tient à l'objectif même : je ne conçois pas une "société communiste" fondée sur la liberté et la créativité des individus, dans l'esprit qu'en avait Marx, sous les aspects d'un monde communiste unifié, au-delà naturellement de quelques principes qui tiennent à la destruction de ce qui caractérise le capitalisme et les sociétés de classes

voilà, la totalité d'un monde communiste unifiée me fait irrésistiblement penser à un monde totalitaire, et je n'ai lu chez aucun penseur révolutionnaire un dépassement de cette idée. La cause en est évidemment dans leur impensé de la question individuelle, autrement dit du dépassement réciproque des individus comme fondement actif d'un processus révolutionnaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 8:57


la pensée strictement conceptuelle est essentialiste

retour sur des alertes méthodologiques, avec Meschonnic, Charrier, Sassen...

puisque nous engageons ici une discussion sur l'aspect divers, pluriel, des choses et êtres en mouvement dans l'histoire, il nous la faut creuser

le 10 décembre dans ma chronique en vrac , j'ai cité Henri Meschonnic : « J'oppose le nominalisme au réalisme logique, à l'essentialisation généralisée. [...] La vie, ce sont les vivants. En hébreu biblique - et je n'ai jamais vu qu'aucun éxégète biblique, juif, catholique ou protestant, ait repéré ce phénomène - certains mots abstraits se forment avec le pluriel du terme concret. Par exemple, 'haï' veut dire vivant, et le pluriel, 'hayim, vivants, signifie la vie. Nous avons la parabole de tout le problème. Le nominalisme, c'est l'enjeu du sujet, des individus entretien avec Anne Mounic, p. 55-56

la pensée par concepts tend à être essentialiste, et l'on peut constater que toute la pensée communiste a fonctionné avec des généralités de ce type : LE communisme, LE prolétariat, LA classe... jusqu'au comble communisateur affirmant, dans un pur refoulement de soi, qu'il ne faut pas partir des individus

une double confusion est entretenue, d'une part entre partir des individus, et partir de l'individu séparé, ce qui est très différent; et d'autre part entre la nécessité de penser des rapports entre particularités, par exemple de classes, et le fait que celles-ci ne sont pas des collections d'individus. Ce faisant, on ne peut penser le dépassement des individus, qui n'est évidemment pas qu'un processus descendant, la classe éclairant chacun.e à la manière du Saint-Esprit

cette prétendue dialectique du tout et des parties conduit à des constructions abstraites mécanistes, qui ont tout l'air de traduire des réalités, mais qui de fil en aiguille s'en éloignent au point de ne plus en rendre compte. C'est un Canada Dry de théorie communiste relativement à la manière de penser de Marx

en 2002, dans un texte que j'ai récemment ressorti, Christian Charrier écrit à Bruno Astarian : « § 32 – Pour finir, je dirai qu’il me semble que tu attendes encore une théorie qui résout les problèmes ou, comme le disent Dauvé et Nesic, qui « donne des clefs » , ce qui revient finalement à adopter sur le fond le même point de vue totalisant que 'Théorie Communiste' – et il n’y a de totalité que par la systématicité spéculative

il ne peut y avoir aucune erreur dans une telle approche, car il suffit d'y construire LA totalité dont on a besoin pour ses démonstrations, sans trop se préoccuper qu'elle soit, justement loin d'être totale, et elle ne saurait l'être par le seul concept de capital comme grand tout ayant tout subsumé : parlez-en au soleil, ou à la lune... L'anthropocentrisme de ces approches, qu'elles soient humanistes ou prolétaristes, est effarant, et de plus quoi qu'ils en disent, essentiellement mâle dans sa façon même de penser le corps, la corporéïté, le concret concret (ex RS qui, voulant redéfinir le prolétariat, commence par dire que c'est un "concret de pensée" dans un texte qui démontre que ce n'est plus chez lui qu'un abstrait de pensée, un abcès du concept, un cancer du concept)

on retrouve le même type d'alerte méthodologique chez Saskia Sassen : « Plutôt que de donner du sens aux faits en les élaborant au sein d'une théorisation, je fais le chemin inverse en les rapportant à leurs composants essentiels dans un effort pour les dégager de toute théorisation. » Expulsions, Introduction, p.18. Elle ajoute, p. 21 : « Ces faits prélevés sur le terrain nous aident à nous débarrasser de nos vieilles superstructures conceptuelles, comme le communisme opposé au capitalisme. » Passons sur le fait qu'ici, son concept de communisme relève du passé de la théorie...

en résumé, quelque chose est à reconstruire, à penser à nouveaux frais, et pas en faisant rebouillir les marmites du passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 9:21

Pardon, mais vous me semblez tourner en rond avec des idées que vous aviez déjà en 2006, dans Communisation Troisième courant, renvoyant dos-à-dos Théorie Communiste et Temps Critiques (comme inscrit depuis moins d'une semaine, je ne peux pas mettre de liens).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 9:44

le texte de 2006 dont vous parlez est là : Communisation, troisième courant

je tourne en rond ? Oui et non, je découvrais alors ce milieu théorique, ses débats internes, et j'étais encore sous le choc de la découverte d'une théorie de la communisation dont l'effet principal était alors de relancer pour moi un espoir communiste. Je m'y suis donc perdu en abandonnant certaines de mes approches antérieures qui dépassaient déjà cette théorie, bien que dans un cadre démocrate radical et malgré son caractère chez moi anti-étatiste

autrement dit, je voyais dans la théorie de la communisation une sorte d'utopie concrète, alors qu'elle n'a jamais été qu'abstraite et syllogistique, comme disait Charrier. J'en parlais comme d'une démonstration par l'absurde, une utopie négative : le communisme ne pouvant être que ça, il fallait qu'il le soit à n'importe quel prix théorique, et l'on tombait vite dans l'idéologie, le théologico-théorique, le déterminisme, l'eschatologie, pour combler son propre manque. On n'étudiait pas les voies de la communisation, mais une seule voie et ses variantes, en posant qu'elle ne pouvait qu'être unique et totalisante

explorer les voies des communismes

ce que demandait Charrier dans La communisation point d'orgue , en 2005 « explorer les voies de la communisation », ce doit être, simultanément, explorer les voies de l’exploration ou, comme cela a été dit plus haut, explorer de manière critique les présupposés et les origines de la théorie de la révolution comme communisation de la société. », il ne l'a pas entrepris lui-même, parce qu'il n'osait pas dire ce qu'il pensait, il avait comme "honte" (Astarian) voire peur des réactions de ses camarades communisateurs. Or les présupposés dont il parle se sont révélés faux, il fut à deux doigts de le démontrer, et je pense qu'il a arrêté la théorie quand il en a eu la conviction, en mars 2006, au vu du site La Matérielle

que cette théorie est fausse, c'est l'acquis de ma déconstruction systématique, forme et contenus, concepts et méthode, pratique théorique, idéalisme d'avant Marx. Il me fallait tout remettre sur pied d'un matérialisme radical sans concession à la foi qui produit de faux espoirs, "dissiper les illusions" (Astarian) bien au-delà de ce que pensent faire les communisateurs : balayer les leurs

depuis, il n'est pas exagéré de dire que je suis le seul à avoir ouvert de nouvelles pistes pour penser le communisme, les voies communistes, et jusqu'à preuve du contraire, ce sont tous les autres qui tournent en rond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 10:09

vous parlez aussi de Temps Critiques. Il est indéniable qu'ils ont ouvert, par leur lecture de Camatte, à autre chose, et refermé à leur manière la page de l'universalisme prolétarien, mais sur une base encore humaniste et eurocentriste, une sorte de retour aux Lumières, aux vertus de la Révolution française, décidément à la mode même chez certains anarchistes (Claude Guillon). Avec leur tension individu-communauté humaine, ils n'ont rien dans les mains, jusqu'à l'avoir vue s'exprimer à la manifestation du 11 janvier 2015 après les attentats parisiens

ils n'échappent pas à la logique des gros concepts, la communauté humaine : fichtre ! De plus, ils ont déjà tranché ce qui n'est pas même pour eux une contradiction. Les luttes particulières, féminines, écologistes, 'raciales', ne sont pour l'essentiel à leur yeux que l'expression de "lobbies politiques". Pas de contradiction, pas de dépassement, et si j'ose dire, pas de dialectique...

il me faudra lire leur dernier ouvrage Dépassement ou englobement des contradictions ?, La dialectique revisitée, pour voir où ils en sont, mais franchement, je ne m'attends pas à des surprises surlecutantes


Dernière édition par Admin le Jeu 22 Déc - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 10:22

Puisque vous fuyez les "gros concepts", pourquoi conserver celui de communisme, et qu'est-ce que change de le mettre au pluriel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 10:29

il me semble avoir déjà répondu. Je ne m'arrête pas au mot, comme beaucoup qui le rejettent (dont Temps Critiques justement)

j'en retiens une définition très ouverte, de mouvements des émancipations humaines, et que le pluriel ouvre encore, comme je l'ai expliqué, car elle renverse le caractère totalisant de toutes les théories communistes précédentes, et elle accorde le primat aux individus, en référence à Marx dans Le Manifeste : « le libre épanouissement de chacun est la condition du libre épanouissement de tous »

je laisse ici tomber le début de la phrase « une association où... » qui est encore lourde d'une interprétation totalisante. Pourquoi une association, et pas plusieurs ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 10:52

Je suis étonné, car vous semblez ici répondre positivement à la question que vous posiez il y a deux jours dans votre Chronique en vrac : une théorie communiste de la révolution est-elle encore possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 11:42

tsss... relisez-moi, je dis y « reformuler la distinction déjà établie entre théorie communiste et théorie de la révolution communiste d'abolition du capital, en précisant que ce qui est révolutionnaire dans l'histoire, c'est ce qui en transforme au présent les conditions de continuité et de ruptures (Marx, IE, définition du communisme comme mouvement) »

révolution = insurrection ?

autrement dit, la question du communisme au sens des luttes d'émancipations n'est pas en soi celle de LA révolution qui va tout résoudre, à partir du moment où elle sera engagée, et qu'il s'agirait d'attendre en en observant l'annonce sur un modèle qui n'est plus fondé sur rien (ici dans mon collimateur bien plus que les seuls communisateurs, puisque ma critique englobe la leur du programmatisme ouvrier)

il y a de l'histoire, et si l'histoire n'est en quelque sorte que celle de ses révolutions
, quelles que soient leurs formes, aucune ne s'est limitée à un caractère insurrectionnel ou à ses moments négatifs. Ça c'est ma réflexion d'hier : création vs destruction : négotions de la négation

Charrier, toujours en 2002, relève chez Astarian « l'importance [attachée] à l'insurrection et plus généralement aux émeutes. », et dans son texte d'août 2016 (Solitude de la théorie communiste), celui-ci n'est pas sorti de ce modèle du négatif, de la destruction, toute positivité communiste étant laissée dans le vague ou décrite avec un romantisme digne de la plus mauvaise poésie adolescente

l'insurrection, tout ce milieu élargi en est fasciné, de Coupat et copains avec L'insurrection qui vient en 2007 à Joshua Clover et Riot Strike Riot cette année. Voir le sujet ÉMEUTES/RIOTS... IDÉOLOGIE de l'ÉMEUTE ? un débat important

qu'il y ait nécessité d'un ou de moments insurrectionnels pour produire des ruptures, c'est certain, mais le fond de ce qui change, sur le moyen ou long terme, n'est pas réductible à ces moments-là, comme on l'a vu de la Révolution anglaise en 1689 à la Révolution française, un siècle plus tard ! soit autant que de 1848 à la fin de la Seconde guerre mondiale, du capitalisme mode de production encore naissant en Europe à son passage au keynésianisme triomphant

les histoires courtes ne sont pas toujours les meilleures

les marxistes, et particulièrement les Occidentaux, sont réticents à l'histoire longue, parce que ça les obligerait à se poser des questions qu'ils refoulent quant à l'histoire de l'Occident. Pourtant, en rester à l'histoire du capitalisme sans se pencher sur ce qui la produit en amont, ou en évacuant ce qui dérangerait leur certitudes normatives. On est ici confronté à une négation de l'histoire comme foultitude de dimensions de changements dont les plus profonds ne sont pas forcément les plus spectaculaires, ce que Raymond Williams a montré en matière de "culture"

c'est encore un point sur lequel Sassen attire l'attention : « J’insiste sur les modes complexes de l’expulsion parce qu’ils peuvent servir de fenêtres sur la dynamique essentielle de notre époque. De plus, j’ai choisi des cas extrêmes parce qu’ils rendent visible ce qui pourrai rester autrement vague et déroutant. » Expulsions, Introduction, Le tri sauvage

le risque est qu'en se focalisant sur la révolution, ses formes possibles supposées annoncées aujourd'hui, l'on oublie que la base de toute théorie communiste est d'abord la critique du capital comme histoire au présent, et rien n'indique qu'elle se réduise actuellement à une histoire de la lutte de classes prolétariat-capital

autrement dit, ce que pointe Sassen, c'est la possibilité d'une inflexion historique d'une toute autre ampleur que celle vue par les marxistes, en une vision bien plus complète que la leur de la totalité

PS : ici comme je l'ai fait avec tous les penseurs dont je me suis inspiré, je ne retiens pas ce qu'ils font politiquement de leurs théorisations, et je ne cherche pas comme Dauvé dressant son Marx contre Federici, à démontrer que celles-ci expliqueraient celle-là. Autrement dit, la position politique de Sassen m'importe assez peu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 12:06

Merci pour tous ces longs développements. J'y réfléchirai et vous ferai part de ce que j'en pense, et surtout de ce que je pense moi, pour autant que ça vous intéresserait de ne pas m'utiliser seulement comme faire-valoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 12:36

si l'impression que je vous donne est de me servir de vous, ça n'ira pas loin tant, effectivement, que vous n'aurez pas exposé, soit des critiques de mes éventuelles erreurs, que jusqu'ici je n'ai découvertes que par moi-même ou avec l'aide de Corinne Cerise, soit des idées renouvelant des problématiques ou en faisant émerger d'autres

je disais me réjouir de votre inscription, parce qu'elle nous permettait de repartir sur la base des avancées les plus récentes, que je tentais là de reformuler et de préciser sous l'angle de la pluralité des communismes, ce qui correspondait à une piste en jachère qui avait intéressé Corinne

n'oubliez pas que si nous sommes apparemment dans un dialogue, c'est dans le cadre d'une expression publique donc lus par d'autres

à vous lire avec intérêt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 13:00

Il y a une première chose qui ne va pas chez vous, c'est de vous contredire sur ce que vous appelez positivité du communisme, qui donc apparaîtrait d'ores et déjà dans certaines luttes, et de rejetez celles-ci dès qu'elles font des expériences d'autres vies et voies possibles. Vous n'êtes pas loin de les considérer à l'instar des communisateurs que pourtant vous conspuez, comme étant intrinsèquement réformistes, ou modes de vies illusoires en tant que prétention à changer quoi que ce soit. Ce fut le cas récemment avec les zadistes, quand vous avez épinglé leur phrase « À la lisière du bocage, s’expérimentent de nouvelles formes de communisation des terres. »

Or, si vous voulez soutenir la possibilité d'une utopie concrète construisant une subjectivation révolutionnaire, il ne faut pas rejeter a priori tout ce qui est susceptible de le faire, pour reprendre votre terme, en tant que création, et pas seulement négation/destruction.

Je pense qu'ici vous refermez aussi vite ce que vous prétendez ouvrir, et s'il est difficile de vous accuser de sectarisme, puisque vous êtes seul, j'ai du mal à saisir la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 13:30

dont acte, mais vous savez, quand je critiquais Léon de Mattis, R. Simon comprenait très bien, lui, que c'était TC que je mettais en cause comme responsable de l'existence même d'une telle déproblèmatisation de la communisation, par opportunisme

hé bien, il en va ici de même, les zadistes n'auraient jamais songé à utiliser le concept, ou le mot de communisation, sur le registre « communisons nos vies », si TC n'avait pas mis toute son ambiguïté dans « C'est au présent que nous parlons de communisation. »

or les zadistes, ces nouveaux Robinsons, me rappellent les Parisiens descendus élever des chèvres en 1968 et après. Ils auraient pu dire qu'ils "communisaient le Larzac". À voir ce qu'il en reste, quoi ? Une idéologie de la terre et des comportements de petits paysans, artisans, "artistes", qui n'ont qu'une envie, vendre sur les marchés touristiques leurs produits dotés d'on ne sait quelle qualité qu'on ne trouverait pas en entrant dans la première boutique bio près de chez soi, ou sur un marché de Noël, en prenant garde aux camions, ces nouvelles armes de destruction massive

quand mon arrière-grand-mère filait la laine au rouet, puis tricotait des chaussettes au crochet, elle ne prétendait pas communiser sa vie. Elle vivait encore après-guerre dans une maison sans électricité ni eau courante, et de son vivant ne sut pas ce qu'étaient des WC ou une salle de bain à la maison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 13:45


des modes de vie hors du capital ?

pour le dire de façon plus générale :

- une chose est de vivre comme on veut ou comme on peut en échappant le plus possible aux conditions imposées par la vie sous le capitalisme, surtout dans un pays tel que la France, qui n'est pas au fin fond de la jungle

- une autre d'en faire un modèle, un exemple, ou même une expérience singulière de communisme réalisé, alors que ces vies communautaires ou ces ZAD ne sont pas davantage des Planètes à part que les bidonvilles, pour reprendre la formule d'Astarian contre Mike Davis

il est possible que ces types de résistances soient moins qu'il y a quarante ans des modes de vie choisis par des enfants des classes moyennes, parce que leur prolétarisation, voire leur expulsion, sont avancées. Ici je me séparerais de la vision qu'en ont les communisateurs, mais ce n'est pas une raison pour perdre la tête, et à la différence de TC, je ne passe pas mon temps, en quelque sorte, à les draguer malgré tout de la façon la plus perverse et militante qui soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 14:01

Dans ce cas, que faites-vous de l'écologie radicale que vous avez mise en avant comme finalement plus révolutionnaire, plus porteuse de ruptures avec la production capitaliste que les luttes ouvrières elles-mêmes ? Il me semble que ces zadistes sont tout-à-fait dans ce courant, en se dressant contre cet aéroport, ou d'autres contre le nucléaire, le gaz de schiste, etc. Je ne vois pas trop la différence avec les luttes sud-américaines ou africaines contre l'extractivisme, dont vous faites par ailleurs grand cas, y compris depuis que vous vous appuyez sur Saskia Sassen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6251
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 14:11

un point pour vous. Je vais y réfléchir, dans les termes de dépassements à produire de contradictions dans la double crise, y compris celle des présupposés de la "bonne vie"

à ce stade, je vois deux écueils :

- considérer les luttes particulières, notamment communautaires, comme portant nécessairement des limites indépassables, c'est le cas des anti-racialisateurs ou de la critique des "lobbys politiques" par les deux TC

- considérer qu'on a réalisé la rupture, communisé des espaces libérés du capital... Le terme ZAD (zones à défendre) ne procède-t-il pas du même principe idéologique que les ZAT ou TAZ d'Hakim Bey : Zones autonomes temporaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: 'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION   Jeu 22 Déc - 14:33

Il y a une deuxième chose qui ne va pas chez vous, votre obsession d'une "cohérence" qui n'existe que pour vous et qui quoi qu'elle en dise construit une systématicité critique, donc induit la nécessité de tout tenir dans une seule approche, ni plus ni moins "totalisante" que celle que vous reprochez à d'autres. La seule différence avec celle que vous critiquez est qu'elle est plus complète, et mieux construite par ce que vous appelez dialectique complexe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
'LES' COMMUNISMES, UNE IDÉE NEUVE DANS LA CIVILISATION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maison neuve insalubre après le passage d’un locataire
» Comment nettoyer un vomito qui pue dans la voiture ?
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: PENSER le MONDE et les LUTTES : refondation d'ensemble-
Sauter vers: