PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com, ou la dialectique en propotion magique
Hier à 15:21 par Patlotch

» THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse
Mar 27 Juin - 23:40 par Patlotch

» SURVEILLANCE de la POPULATION, sécuritaire, caméras, écoutes, internet...
Dim 25 Juin - 12:49 par Patlotch

» PENSÉES diverses à marier sans modération
Sam 24 Juin - 17:07 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT (français) et RESTRUCTURATION (mondiale) du CAPITALISME
Sam 24 Juin - 13:52 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Sam 24 Juin - 10:56 par Patlotch

» 'PROGRÈS', SCIENCES, HUMAIN, SANTÉ et capital... TRANSHUMANISME et dés-humanité
Ven 23 Juin - 12:23 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, transclassisme, prolophobie
Mar 20 Juin - 19:03 par Patlotch

» un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Jeu 15 Juin - 20:26 par Patlotch

» la vie du forum : réception, conseils, mises à jour, etc.
Jeu 1 Juin - 17:45 par Admin

» DÉCOLONISER le FÉMINISME ! Féminisme, voile, race et Islam... "Féministes blanches"... sexisme et racisme... et le burkini ?!
Lun 29 Mai - 18:42 par Patlotch

» AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste
Lun 29 Mai - 17:23 par Tristan Vacances

» DOMESTIQUES (travailleuses et travailleurs) / DOMESTICS WORKERS / Servants
Sam 27 Mai - 16:09 par Admin

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Sam 27 Mai - 14:54 par Admin

» "GUERRE AU TERRORISME" : la grande imposture / CALIFAT et CAPITALISME
Jeu 25 Mai - 15:02 par Patlotch

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Jeu 25 Mai - 12:07 par Patlotch

» TRAVAIL, CHÔMAGE, SYNDICALISME... MONDE / chiffres, courbes, cartes...
Mer 24 Mai - 13:25 par Patlotch

» OPIUMS DU PROLÉTARIAT : RELIGIONS, ATHÉISMES, LAÏCITÉ... IDÉOLOGIES et RÉALITÉS
Mer 24 Mai - 9:34 par Admin

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Mar 23 Mai - 13:45 par Admin

» PALESTINE et ISRAËL
Lun 22 Mai - 18:41 par Patlotch


Partagez | 
 

 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Sam 3 Sep - 12:13

comme indiqué dans le commentaire du 2 décembre, les 11 thèses sont rebaptisées et le titre du sujet changé en conséquence...

seule la thèse 1 est pour l'heure reprise



mis à jour 3 sept. 12:13

11 THÈSES SUR LE COMMUNISME/FÉMINISME DÉCOLONIAL

study

I
nous appelons COMMUNISME DÉCOLONIAL le mouvement des luttes au présent qui, dans la DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL, transforment en permanence la perspective révolutionnaire d'abolition du capitalisme (communisation) comme totalité économique et sociale, politique et sociétale, exploitation et dominations le constituant comme structure à dominante et idéologie : exploitation du prolétariat, État et police, expulsion des 'nègres du monde', dominations masculines et racialistes, aliénation des individus, destruction de l'humain et du vivant (Patlotch août 2015-septembre 2016)

II
le communisme/féminisme décolonial s'inscrit comme combat actuel dans la perspective future d'une communisation comme processus révolutionnaire d'abolition du capital

nous vivons cette "double crise de l'Occident et du capital" comme :

- une restructuration du capitalisme mondial (global), qui repousse d'autant une telle perspective révolutionnaire

- une période historique caractérisée par la fin de la suprématie occidentale dans le capitalisme, et en même temps la montée des luttes décoloniales et des idées, théoriques ou politiques, idéologiques, qui vont avec

l'idée d'un tournant décolonial émerge dans les années 1990, doublement comme tournant historique dans la réalité et dans la pensée critique (epistemic decolonial turn) (août 2016)

le communisme décolonial reprend la critique épistémique décoloniale de l'eurocentrisme y compris dans les divers courants de la pensée marxiste : il est critique tant du programmatisme ouvrier (communisme à étapes de transition étatiques ou autogestionnaires) décomposé après 1968, que de l'universalisme prolétarien incolore et abstrait, renversement de l'universalisme humaniste et bourgeois des Lumières

héritant de l'œuvre de Marx, le communisme/féminisme décolonial critique l'approche intersectionnelle classe/genre/race sans structure à dominante dans le Capital

le communisme décolonial est transracial, car l'intérêt des prolétaires blancs est de dépasser leur propre identité, leur "blanchité", leur "blanchitude" revendiquée ou non, consciente ou non

le communisme décolonial se présente comme combat au présent, courant praxique d'un « marxisme décolonial » émergeant avec ses propres variantes théoriques au sein de la pensée décoloniale, d'où résulte la nécessité d'une double débat, à fronts renversés

III
le communisme/féminisme décolonial se veut praxis de luttes et pensées prenant en compte :

- le primat des luttes auto-théorisantes sur la théorie (février 2014)

- la production par ces luttes de dépassements des identités de classe, de 'race', et de genre, construites socialement dans l'histoire de l'humanité et particulièrement par la modernité occidentale (depuis 5 siècles) puis l'émergence du capitalisme comme mode de production, économie politique (depuis 2 siècles) (Patlotch juin 2014 à mai 2015)

- le principe d'auto-organisation sans théorie ni parti d'avant-garde

corollaire 1 : la légitimité des luttes autonomes sur la base de dominations particulières, racialistes ou machistes, et de leur auto-organisation non mixte (débats de 2015, Nuit Debout et Camp d'été décolonial)
corollaire 2 : le primat des luttes de masses sur les oppositions entre partis et organisations
corollaire 3 : les communistes et féministes décoloniaux ne forment pas un parti séparé des autres partis (cf le Manifeste de 1847)

IV
le communisme/féminisme décolonial vise la construction de liens organiques entre les luttes telles qu'elles sont et se pensent elles-mêmes, et leur théorisation (formulation théorique). Son élaboration, chantier permanent, relève d'un intellectuel collectif, non de débats réservés aux intellectuels de métier

V
le communisme décolonial est critique de l'État-nation, c'est-à-dire de l'État et de la nation . Il rejoint de ce point de vue le meilleur de la critique anarchiste et de la pensée décoloniale comme "pensée transfrontalière" (Patlotch janvier 2016)

VI
le communisme/féminisme décolonial vise l'auto-production par les luttes d'une subjectivation révolutionnaire, 'utopie concrète' (Ana Cecilia Dinerstein 2015 reprenant Le Principe espérance de Ernst Bloch, 1954-59). L'idée d'utopie est renversée, d'un idéal à l'horizon, au présent de combats communistes immédiats et concrets, foncièrement non déterministes

VII
le communisme/féministe décolonial intègre les combats pour le dépassement des rapports entre humanité et « nature ». Il combat l'anthropocentrisme pour viser un processus de communisation aboutissant à la communauté du vivant, au-delà de la Gemeinwesen, Communauté humaine (de Marx à Jacques Camatte)

VIII
le communisme/féminisme décolonial intègre les combats pour le dépassement de l'individualisme capitaliste en individualité communisante, créolisation de soi : « Je est des autres » (Patlotch 2004)

IX
le communisme/féminisme décolonial comporte une dimension de poétique de la relation (Édouard Glissant 1990), supposant une improvisation collective en temps réel des luttes produisant les dépassements d'identités liées au capitalisme global et ses dominations (subsomption réelle, de Marx, 6ème chapitre inédit du Capital, 1867, à l'émergence de cette domination réelle globale dans les années 1970, avec la restructuration mondiale du capitalisme et la décomposition concomitante du programmatisme prolétarien)

il s'agit d'un renversement du rapport de l'art à la société, dépassant la posture artiste y compris dans sa conception situationniste (Guy Debord années 1960), et renouant avec cette idée de Marx dans L'Idéologie allemande en 1845 : « Dans une société communiste, il n'y a pas de peintres, mais tout au plus des êtres humains, qui, entre autres choses, font de la peinture » (Patlotch 2006-2016)

X
en France particulièrement, le communisme/féminisme décolonial est critique de l'Idéologie française, qui concentre tous les aspects idéologiques, politiques, culturels et sociétaux qui font la singularité de la France dans l'idéologie occidentale en général (Patlotch depuis janvier 2015)

XI
jusqu'ici les théoriciens et militants marxistes et décoloniaux n'ont fait qu'interpréter leurs accords et désaccords, il s'agit maintenant de les transformer, tant dans les débats théoriques que par les luttes communistes, féministes, et décoloniales



scratch

- les dates entre parenthèses indiquent le moment où ces notions et concepts ont été élaborés
- la vocation de ce texte court et dense théoriquement n'est pas de vulgarisation. Elle est de faciliter la tâche à qui veut voir d'où tout cela provient, et de proposer des problématiques nouvelles à débattre
- Première version 2 septembre 2016. Ce texte à l'état provisoire est appelé à évoluer, soit de mon propre fait, soit à la suite de remarques critiques, qui peuvent m'être adressées ici ou sur sur twitter Communism decolonial @patlotch
- il est imprimable en recto-verso A3

 


Dernière édition par Admin le Ven 2 Déc - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Mer 14 Sep - 7:31


le sujet tweet pensées sur le communisme féministe et décolonial est une autre formulation de ces 'thèses', tentant de les déplier sans remonter aux raisonnements théoriques qui en constituent l'explication néanmoins indispensable

arrivé à un certain stade de maturation, je poursuis l'objectif de clarté et de mise à portée de qui s'en donne la peine


Marx a écrit:
je me suis efforcé d'en rendre l'exposé aussi clair que possible et accessible à tous les lecteurs.[...] [À part...] la lecture de ce livre ne présentera pas de difficultés. Je suppose naturellement des lecteurs qui veulent apprendre quelque chose de neuf et par conséquent aussi penser par eux-mêmes.

Le Capital - Livre premier - Préface de la première édition, 1859


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Mer 14 Sep - 20:26


pour éviter les méprises

que signifie "une perspective révolutionnaire repoussée"
et de quel "marxisme décolonial" je me réclame ?

une précision importante qui m'amènera peut-être à modifier quelque point de ces thèses sur le communisme féministe et décolonial, parce que le risque de méprise existe :

quand j'écris


Citation :
II
le communisme/féminisme décolonial s'inscrit comme combat actuel dans la perspective future d'une communisation comme processus révolutionnaire d'abolition du capital

nous vivons cette "double crise de l'Occident et du capital" comme :

- une restructuration du capitalisme mondial (global), qui repousse d'autant une telle perspective révolutionnaire
[...]


le constat que cette perspective de fenêtre révolutionnaire est repoussée ne signifie en aucun cas un retour à l'idéologie du "démocratisme radical", caractéristique de l'alternative mondialiste apparue dans les années 90, avec son apogée au début de la décennie 2000, avant sa chute avec la crise de 2008

héritant du programmatisme ouvrier décomposé après 1968 et de la perspective d'un socialisme démocratique à petits pas, cette idéologie a repoussé tant et si bien l'horizon d'une abolition du capital qu'elle a éternisé son "anticapitalisme" (dit souvent "anti-néolibéralisme")

je veux bien redonner un espoir à ceux qui s'y sont enlisés, mais pas au prix de brader le cœur de mes considérations : pour être encore plus clair, la perspective politique d'un État démocratique ("de gauche radicale") est selon moi une utopie capitaliste (genre Syrisa...), et sa variante qui monte, le populisme radical de gauche à la Chantal Mouffe (inspiratrice de Podemos, voire de Nuit Debout ou Mélenchon) est fondamentalement de la même eau

c'est pourquoi je ne tiens pas à créer des illusions chez les "gauchistes" qui font tant référence à Chavez, voire à la mémoire d'Allende, non qu'ils ne méritent un certain respect, mais encore faut-il voir sur quoi reposait ces dernières décennies le relatif succès des populismes de gauche en Amérique latine

il est évident que cela peut relever d'un "marxisme décolonial", dans la mesure où il englobe toutes les variantes du marxisme intéressées par la pensée décoloniale, ce qui signifie aussi toutes les divergences entre ces courants, de fossiles du programmatisme à transition d'État aux recyclés dans le démocratisme radical, en passant par divers néo-trostkismes plus ou moins mâtinés de "libertaire" (NPA ex LCR, etc.)

la catégorie de "marxisme décolonial" se trimballe donc toutes les contradictions de la catégorie "marxisme", plus celle de la catégorie "décolonial" dont tout le monde sait quelle n'a rien d'homogène. La rencontre des deux peut par conséquent donner tout et son contraire, et c'est pour l'heure ce que j'essaye de cerner à travers divers contacts enfin pris

je préfèrerais ne pas décevoir qui je ne suivrais pas, car notre époque a ceci de tragique qu'il nous faut regarder les choses en face, et elles ne prêtent pas à l'optimisme, mais quoi qu'il en soit, "mon" communisme décolonial est au présent anti-étatiste et même anti-démocratie politique (anti-citoyenniste) en ce que celle-ci n'est qu'une dimension de la fonction idéologique d'État

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Mer 21 Sep - 16:43

encore pour éviter les méprises

la théorie de la communisation comme moment théorique incontournable
dans l'histoire de la théorie communiste et de la lutte des classes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Sam 24 Sep - 13:24

en affirmant, thèse I,

Citation :
I
nous appelons COMMUNISME DÉCOLONIAL le mouvement des luttes au présent qui, dans la DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL, transforment en permanence la perspective révolutionnaire d'abolition du capitalisme...


nous affirmons en même temps que les luttes reformulent en permanence leur auto-compréhension, comme invitation à la reformulation théorique permanente

Guy Debord a écrit:
« L’époque ne demande plus seulement de répondre vaguement à la question «Que faire ?» [...] Il s’agit maintenant, si l’on veut rester dans le courant, de répondre, presque chaque semaine, à la question : "Que se passe-t-il ?"» Guy DEBORD, lettre à Eduardo ROTHE, 21 février 1974, Correspondance V, p.126

pour détourner Trotsky, c'est la reformulation permanente

Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Sam 8 Oct - 23:55


tweet thèses

la crise qui vient est/sera restructuration du capital mondial
entérinant la perte de suprématie occidentale
sans fenêtre révolutionnaire

=> l'enjeu de la dynamique des luttes décoloniales,
dans les luttes entre classes,
est d'ouvrir à de possibles dépassements

cela fonde en théorie les tâches actuelles du combat communiste
comme n'ayant pas pour but immédiat de faire la révolution

un pas en avant franchi vaut mieux que deux fantasmés
mais le combat communiste n'est pas le tango
"un pas en avant deux pas en arrière"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Ven 4 Nov - 21:57


ce forum est désormais accessible par le sommaire interactif du livre en cours de rédaction

des décalages existent en raison du nouveau plan
dont j'espère qu'il rendra la lecture plus compréhensible
sinon scratch agréable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Lun 14 Nov - 13:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Jeu 1 Déc - 16:57


histoire courte, histoire longue,
et "révolution sociale"

dans la définition que j'avais donnée, « nous appelons COMMUNISME DÉCOLONIAL le mouvement des luttes au présent qui, dans la DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL, transforment en permanence la perspective révolutionnaire d'abolition du capitalisme...», il y a cette idée que « la perspective révolutionnaire se transforme en permanence », mais dans la conjoncture actuelle, elle est presque un oxymore, une contradiction dans les termes que j'ai posés par ailleurs d'une double temporalité liée à la double crise de l'Occident et du Capital qui produit sous nos yeux une nouvelle restructuration globale/mondiale, à la fois structurelle et géographique, du monde capitaliste comme civilisation en crise

les deux dernières années ont vu l'accélération de la crise du l'Occident dans celle du capital, et réciproquement. Cette phase n'est pas achevée mais confirmée par le Brexit, l'élection de Trump, et la reprise en main de la gouvernance politique par la droite du capitalisme en France entérinant l'idéologie française dans sa spécificité au sein de l'idéologie dominante dans l'Occident capitaliste

il faut encore quelques années pour voir la fin de cette période, qui viendra de l'aggravation de la crise économique et de ses effets sur les populations des pays du capitalisme développé, leur paupérisation accentuée, l'expulsion d'une partie des plus pauvres, du prolétariat ou passant directement de la case protégée à celle d'expulsés de l'exploitabilité même

nous sommes dans ce tournant historique sans visibilité derrière le virage, mais ce qui est certain, c'est que cela ne se présente pas du tout comme le "holding pattern", la "structure d'attente" selon Endnotes et peu ou prou l'ensemble du courant de la communisation le voit, et ne peut que le voir dans ce qui se présente pour lui comme un "cycle de luttes" (idée propre à Théorie Communiste mais de fait partagée par tous) conduisant à une crise de reproduction avec fenêtre révolutionnaire de sortie du capitalisme. Le niveau de généralités auquel ils se situent toujours leur permet ce tour de passe-passe intellectuel, un syllogisme de leurs certitudes, en boucle : le comble de ce théoricisme, qui ne trouve pas dans la réalité de quoi confirmer sa vision de la révolution à titre prolétarien, n'est-il pas de se confirmer en permanence sur la base de ses présupposés ?

l'attente dont je parle porte sur quelques années vers une crise de restructuration globale déjà engagée

il en ressort que ces 11 THÈSES SUR LE COMMUNISME, FÉMINISTE, DÉCOLONIAL et ÉCOLOGISTE, et particulièrement cette définition de la thèse I sont encore excessivement optimistes, puisqu'il n'est pas possible de définir les implications réciproques dans le capital global en général et occidental en particulier comme "mouvement communiste" au sens de Marx dans L'idéologie allemande

incidemment, dndf met en exergue depuis quelques jours cette citation de Marx dans la « Préface à la critique de l’économie politique » de 1859

Citation :
Alors s’ouvre une époque de révolution sociale. Le changement dans la base économique bouleverse plus ou moins rapidement toute l’énorme superstructure. Lorsqu’on considère de tels bouleversements, il faut toujours distinguer entre le bouleversement matériel – qu’on peut constater d’une manière scientifiquement rigoureuse – des conditions de production économiques et les formes juridiques, politiques, religieuses, artistiques ou philosophiques, bref, les formes idéologiques sous lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit et le mènent jusqu’au bout.

je laisse de côté le problème que pose la contradiction infrastructure-superstructure et la définition en elle de l'idéologie, au demeurant étrange rappelée par Théorie communiste qui a été mieux inspiré quant au rapport entre idéologie et économie politique

ce qui est intéressant, c'est la notion de « révolution sociale », dans le sens où elle ne signifie pas nécessairement révolution communiste. La Révolution française, par exemple, est une de ces révolutions répondant à ces critères de Marx mais qui débouche sur le mode de production capitaliste. Les mettre en avant aujourd'hui est logique du point de vue des communisateurs dans le sens de leur "cycle de lutte" vers une crise démiurgique de sortie du capitalisme, mais nous ne pouvons nous permettre ce luxe théorique marqué au coin d'un déterminisme des plus abstraits. On peut toujours dire, à la manière de Temps Critiques, ou de Marx, qu'une restructuration historique d'une telle ampleur est une révolution du capital, ou plutôt dans le capital. C'est ici affaire de mots et de définitions, mais on ne joue pas avec l'ambiguïté des mots quand ils portent des concepts avec lesquels penser l'histoire

en somme, il faudrait reprendre de façon plus réaliste la rédaction de ces thèses, en posant la double crise de l'Occident et du Capital comme quasi définitoire des mutations actuelles, pour l'étudier dans sa double implication comme je l'ai posé ici III. LA DOUBLE CRISE de l'OCCIDENT et du CAPITAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: 11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense   Ven 2 Déc - 17:08

le texte mis à jour du 3 septembre, ci-dessous, devra être repris pour tenir compte des remarques faites dans histoire courte, histoire longue, et "révolution sociale", pour en finir avec les théories du prolétariat comme sujet révolutionnaire dans V.1.7. la décomposition/recomposition des classes dans la restructuration du capital et 6) le concept d'expulsion inaugure une troisième "classe" au-delà de l'antagonisme du prolétariat et du capital, dans V.0. 'expulsions', 'dynamique prédatrice' et 'limite systémique' (Saskia Sassen) dans la restructuration globale du capital 'animiste' (Achille Mbembe)

je ne reprends pour l'heure que la thèse I, qui ne définit plus le mouvement du communisme et les thèses sont en conséquence rebaptisées "sur le mouvement actuel du capitalisme global et des luttes"

11 THÈSES SUR LE COMMUNISME, FÉMINISTE, DÉCOLONIAL et ÉCOLOGISTE LE MOUVEMENT DU CAPITALISME GLOBAL ET DES LUTTES

I
une double crise de l'Occident et du Capital repousse la perspective révolutionnaire d'abolition du capitalisme. Jusqu'à la fin du 20è siècle, une totalité économique et sociale, politique et sociétale le constituaient comme structure à dominante et idéologie, fondée sur l'exploitation du prolétariat et les pouvoirs étatiques et médiatiques, les dominations masculines et racialistes, l'aliénation des individus et la destruction programmée de l'humain et du vivant...

au 21è siècle s'ouvre une nouvelle période de restructuration globale par laquelle une troisième classe apparaît, celle des expulsés, au-delà de l'antagonisme traditionnel du marxisme entre capital et prolétariat, et les divers schémas théoriques faisant de celui-ci la classe supposée devenir révolutionnaire sont aujourd'hui caducs

cette conjoncture nouvelle transforme au présent le mouvement du capital et renouvelle ses contradictions essentielles, appelant une approche critique inédite rompant avec l'universalisme prolétarien des marxismes eurocentrés


voir pour les liens dans 0.1. 11 thèses sur le mouvement actuel du capitalisme global et des luttes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
 
11 THÈSES SUR LE MOUVEMENT DU CAPITAL GLOBAL et DES LUTTES - synthèse courte et dense
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Mouvement Révolutionnaire Humaniste
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Université populaire du Mouvement Démocrate
» Mouvement 20 Fevrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE :: PRÉSENTATION, ÉVOLUTION, PLANS, BIBLIOGRAPHIE...-
Sauter vers: