PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com, ou la dialectique en propotion magique
Aujourd'hui à 0:11 par Patlotch

» SURVEILLANCE de la POPULATION, sécuritaire, caméras, écoutes, internet...
Dim 25 Juin - 12:49 par Patlotch

» PENSÉES diverses à marier sans modération
Sam 24 Juin - 17:07 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT (français) et RESTRUCTURATION (mondiale) du CAPITALISME
Sam 24 Juin - 13:52 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Sam 24 Juin - 10:56 par Patlotch

» 'PROGRÈS', SCIENCES, HUMAIN, SANTÉ et capital... TRANSHUMANISME et dés-humanité
Ven 23 Juin - 12:23 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, transclassisme, prolophobie
Mar 20 Juin - 19:03 par Patlotch

» un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Jeu 15 Juin - 20:26 par Patlotch

» THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse
Ven 9 Juin - 10:58 par Patlotch

» la vie du forum : réception, conseils, mises à jour, etc.
Jeu 1 Juin - 17:45 par Admin

» DÉCOLONISER le FÉMINISME ! Féminisme, voile, race et Islam... "Féministes blanches"... sexisme et racisme... et le burkini ?!
Lun 29 Mai - 18:42 par Patlotch

» AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste
Lun 29 Mai - 17:23 par Tristan Vacances

» DOMESTIQUES (travailleuses et travailleurs) / DOMESTICS WORKERS / Servants
Sam 27 Mai - 16:09 par Admin

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Sam 27 Mai - 14:54 par Admin

» "GUERRE AU TERRORISME" : la grande imposture / CALIFAT et CAPITALISME
Jeu 25 Mai - 15:02 par Patlotch

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Jeu 25 Mai - 12:07 par Patlotch

» TRAVAIL, CHÔMAGE, SYNDICALISME... MONDE / chiffres, courbes, cartes...
Mer 24 Mai - 13:25 par Patlotch

» OPIUMS DU PROLÉTARIAT : RELIGIONS, ATHÉISMES, LAÏCITÉ... IDÉOLOGIES et RÉALITÉS
Mer 24 Mai - 9:34 par Admin

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Mar 23 Mai - 13:45 par Admin

» PALESTINE et ISRAËL
Lun 22 Mai - 18:41 par Patlotch


Partagez | 
 

 COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 27 Mai - 19:38


Collector de mauvais goût (lui, pas moi)



la veille de sa mort, il était encore vivant, les "casseurs" et Patlotch l'ont immortalisé avec un feeling indubitable de poètes destructeurs théorico-pratiques de l'environnement publicitaire du capital

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 28 Mai - 13:16


Collector noir et jaune


Raciste, une pub chinoise montrant un comédien noir poussé dans une machine à laver avant d'en ressortir en jeune Asiatique ? Les médias étrangers sont "trop susceptibles", réagit la marque


Citation :
Après la controverse suscitée par une vidéo publicitaire chinoise raciste montrant un comédien noir poussé dans une machine à laver avant d'en ressortir en jeune Asiatique, l'entreprise à l'origine de la pub se défendait samedi, jugeant les "médias étrangers" "trop susceptibles".

« Nous ne voulions rien faire d'autre que promouvoir notre produit. Les médias étrangers sont peut-être trop susceptibles", a déclaré M. Wang, un porte-parole du groupe de cosmétique Shanghai Leishang, cité par le quotidien officiel "Global Times". »

Cette publicité pour la marque de lessive Qiaobi, largement diffusée sur internet ces derniers jours, mettait en scène un musculeux homme noir au tee-shirt souillé de peinture, à qui une jeune Chinoise faisait ingurgiter du détergent avant de le glisser tête la première dans une machine à laver.

Quelques instants plus tard, un Asiatique au teint pâle sort alors de la machine vêtu d'un tee-shirt blanc immaculé, devant la femme émerveillée.


l'occasion de lire cet excellente "enquête historique", déjà signalée


2013

Citation :
« Les Chinois n'ont pas inventé les échecs. Mais depuis quatre mille ans, ils disposent, avec leur jeu de go, d'un redoutable exercice de stratégie aux règles très subtiles. Les joueurs placent leurs pions noirs et blancs sur un damier de 361 intersections. Le principe consiste à conquérir ou à contrôler le maximum de territoires. C'est à cela que jouent les Chinois en Afrique contre les anciennes tutelles coloniales. Autrement dit, l'empire du Milieu y applique une stratégie précise et calculée au détail près, pour bouter l'adversaire occidental hors de l'espace africain. C'est presque réussi, l'épopée africaine de Pékin ressemble à une conquête triomphale. »

La stratégie millénaire et récente de la Chinafrique, sa traite intercontinentale et son racisme olympique, cette Chinafrique à qui le passif colonial occidental sert de cheval de Troie, avec ses gigantesques dévastations aux pillages subtilement organisés : voici l'enquête historique de l'anthropologue franco-sénégalais Tidiane N'Diaye qui fait éclater, preuves en main, un nouveau scandale planétaire, comme à la lecture de ses trois livres précédents publiés dans Continents Noirs.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 28 Mai - 15:06


Collector Tee Shirt vs Costard-Cravate


le macronocomique est arrivé

« Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt,
la meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler »


Macron jaloux du "bras de fer Valls -Martinez" ?



Échange musclé entre Emmanuel Macron et deux militants CGT à Lunel Le Monde 28.05.2016

c'était mieux avant



mais ils l'ont dans le dos !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Dim 29 Mai - 14:41


Collector Paris libérée


« La population est priée de compatir avec le bras armé de l'État policier
puis de tendre l'autre joue pour se faire mieux réprimer »


Le JT de la Parisienne Libérée ♫
(violences policières, périscope, interdiction de manif, nucléaire)




l'humour, la fraîcheur, le talent, la justesse de la poésie embarquée !

que demande le peuple ?


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 11:04


Collector fort comme un Turc

« Je condamne la violence exercée par la police française
contre les gens qui usent de leur droit de manifester. »


Erdogan



Sihame Assbague a écrit:
@s_assbague  

Tanju Bilgic, le ministre turc des Affaires étrangères, a lui invité les autorités FR à se garder de «tout usage excessif de la force»

la dispussion



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 11:46


Collector "civilisation"


l'idéologie eurocentriste

« pour que l’Europe se réorganise comme le foyer capital de la civilisation
et le guide principal d’un monde tourné vers le progrès ».


de Gaulle cité par Hollande



Cérémonie à l'Ossuaire de Douaumont Verdun – Dimanche 29 mai 2016
Discours intégral de François Hollande (texte)

Citation :
Verdun est devenue la ville symbole de la réconciliation franco-allemande, d’abord. C’est autour du souvenir de la Grande Guerre que Konrad ADENAUER et Charles de GAULLE se sont retrouvés à Reims en 1962 – et vous avez rappelé leur geste, chère Angela, en remettant tout à l’heure à la ville de Verdun, le prix qui porte leur nom.

C’est ici même à Douaumont, il y a cinquante ans exactement, que le Général de GAULLE a conclu son discours pour le cinquantenaire de la bataille, en appelant à une nouvelle coopération entre la France et l’Allemagne – je le cite – « pour que l’Europe se réorganise comme le foyer capital de la civilisation et le guide principal d’un monde tourné vers le progrès ».

C’est ici encore, à Verdun, que François MITTERRAND et Helmut KOHL se sont donné la main pour sceller cette amitié mais surtout pour la mettre au service de l’Europe et engager une nouvelle étape de sa construction autour d’un principe que je rappelle ici : la liberté de circulation, celle des personnes comme celle des biens.



Hollande à Douaumont : « Aimons notre patrie mais protégeons l’Europe » Le Monde



« Bien entendu on peut sauter sur sa chaise comme un cabri
en disant l'Europe ! l'Europe ! l'Europe !... »



14 décembre 1965

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 12:00


Collector poules mouillées


Et maintenant, qui va faire l'œuf ?

30 000 poules périssent dans un incendie dans la Somme


Citation :
Les pompiers sont intervenus vers 23h30 avant-hier et ont mis plus de trois heures pour éteindre le feu, à l'aide de trois lances.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 17:19


Collector Macronocomique, suite


Macron va changer de costard sans retourner sa veste
(il mettra un T-shirt sous sa chemise avant qu'on lui déchire...)


Emmanuel Macron, ministre de l’économie, le 31 mai 2016 à Valenciennes
François Lo Presti / AFP

Le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, devra désormais payer l’impôt sur la fortune (ISF), a révélé mardi 31 mai Mediapart.

Citation :
« Après un an et demi de discussions avec le fisc, ayant porté en particulier sur la valeur de la demeure de son épouse au Touquet, Emmanuel Macron a finalement admis qu’il devait payer l’ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014 », affirme le site d’information.

Le patrimoine du ministre et de son épouse a été réévalué, lui faisant franchir le seuil de l’ISF fixé à 1,3 million d’euros.

En avril, Emmanuel Macron avait critiqué l’ISF

« Le barème de l’ISF étant faible sur les premières tranches du patrimoine (inférieur à 1 % jusqu’à 5 millions d’euros), le rattrapage pourrait toutefois rester inférieur à 10 000 euros, intérêts ou pénalités compris », ajoute Mediapart, qui a sollicité le cabinet d’Emmanuel Macron qui n’a pas souhaité faire de commentaire, arguant du « secret fiscal ».

« Les époux Macron précisent que le secret fiscal s’applique à chaque contribuable français. Ils ajoutent que leur situation fiscale est tout à fait régulière qu’ils ont effectué toutes déclarations auxquels ils sont assujettis et qu’ils n’ont fait l’objet d’aucune notification d’un redressement », précise l’entourage du ministre, contacté par Le Monde.

En avril, Emmanuel Macron avait critiqué l’ISF dans la revue Risques. « Je pense que la fiscalité sur le capital actuelle n’est pas optimale ». « Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF », avait-il déclaré.

D’après sa déclaration sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, lorsqu’il travaillait à la banque Rothschild, l’actuel ministre de l’économie avait gagné 2,4 millions d’euros entre 2011 et mai 2012, souligne Mediapart.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 19:12


Collector canadien


nos cousins québecquois n'ont pas de pétrole, mais ils ont du sucre

Grève à la raffinerie de sucre Lantic à Montréal


Le Journal de Montréal 31 mai 2016


Photo Jocelyn Malette / Archives / Agence QMI

Citation :
Les employés syndiqués de la raffinerie de sucre Lantic à Montréal viennent de déclencher la grève.

L’entreprise a indiqué mardi que la convention collective de travail d’une durée de trois ans est échue depuis le 28 février dernier. Le syndicat représente quelque 200 travailleurs des opérations et de l’entretien de l’usine.

Lantic indique que les activités de production ont été suspendues, mais qu’un plan de contingence a été mis en place afin de minimiser les perturbations auprès de la clientèle.

Lantic produit notamment du sucre cristallisé, du sucre à glacer et de la cassonade.

Lantic est une filiale de Rogers Sugar de Toronto.


mais qu'on se rassure



Rogers Sugar (sic) a annoncé mardi que le syndicat représentant les travailleurs des opérations et de l'entretien de la raffinerie de Montréal est en grève. Les activités de production ont donc été suspendues. Rogers Sugar assure avoir mis en place un plan de contingence afin d'atténuer les perturbations auprès de sa clientèle...



... qui pourra continuer à se sucrer !




Dernière édition par Admin le Mar 31 Mai - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 19:53


Collector capital


achetez Le Capital, ou l'éloge de la marchandise

Le premier tirage de Das Kapital bientôt vendu aux enchères pour 120.000 £

Orianne Vialo 24.05.2016


Un rare exemplaire du premier tirage de l’ouvrage de Karl Marx, Das Kapital (Le Capital) sera adjugé aux enchères le 15 juin prochain chez Bonhams Londres. Dédicacé de la main de l’auteur à son ami Johann Georg Eccarius — un ouvrier tailleur, militant de la Ligue des justes puis de la Ligue des communistes et ami de Karl. Le montant de la vente pourrait s’élever à 120.000 £ selon les estimations (150.000 €).


Citation :
Conservé par la famille de Johann Georg Eccarius durant 149 ans, les descendants du militant ont finalement décidé de mettre en vente le premier volume de Das Kapital, publié en 1867. Il s’agit du seul livre de Marx publié de son vivant. Cet exemplaire mis aux enchères prochainement est dédicacé « Seinem Georg Eccarius / Lond. 18 Sept. 1867. Karl Marx » au verso de la page de grand titre sera présentée lors de la vente « Fine books, manuscrits and original illustrations » dès 14 h à Bonhams Londres (Knightsbridge). Il est présenté sous le lot 98.

Décrit sur le site de Bonhams comme faisant partie des livres ayant le plus d’influence dans le monde, un nombre très limité d'exemplaires de la première édition a réussi à survivre au temps. Cependant, au moins deux autres exemplaires ont été dédicacés le même jour à Londres par Marx, sans doute lorsque le premier lot est arrivé de Hambourg.

L’un des exemplaires est détenu par le Trinity College de Cambridge, qui porte une inscription similaire « signée de la main de Marx » à « Dem Deutsche Arbeiter-Bildungsverein [The German Yorker’s Educational Association] / Lond. 18 Sept. 1867. Karl Marx ». L’autre exemplaire, signé à l’identique pour le professeur Edwars Spencer Beesly a été vendu aux enchères par Bloomsbury le 27 mai 2010, sous le lot 606 et pour 115.000 £.

Simon Robert, spécialiste de livres anciens chez Bonhams, et qui sera chargé de la vente de Das Kapital le 15 juin prochain, décrit le livre comme « une copie incroyablement importante d’un livre qui a changé le monde ».

Un ouvrage reconnu dans le monde entier...

Historien, journaliste, philosophe, économiste, essayiste, théoricien de la révolution, sociologue, socialiste et communiste… Les titres attribués à Karl Marx sont aussi nombreux que variés. Reconnu dans le monde entier pour son activité révolutionnaire, les courants de pensée inspirés de ses travaux ont eu une grande influence sur le développement de la sociologie.

Influencé par Engels, Rousseau, Lucrèce ou encore Ricardo, Karl Marx compte parmi les hommes qui ont bouleversé leur époque et les suivantes. Avec ses écrits Manifest der Kommunistischen Partei (1848, Manifeste du Parti communiste), Das Kapital (1867, Le Capital), il a su populariser sa conception du capitalisme, de l’économie, du travail et de la propriété privée, de la consommation et de la production ou encore de la production, de la distribution et de l’échange.

... Dont les exemplaires originaux se vendent "comme des petits pains"

Une chose est sûre, les fins collectionneurs de livres anciens n’ont pas froid aux yeux lorsqu’il s’agit d’agrandir leurs collections de livres, dont le prix de vente de certains atteint le montant d’un petit appartement londonien.

Rappelons que ce n’est pas la première fois qu’une version rare de Das Kapital est vendue au plus offrant. Imprimé en 1000 exemplaires, le premier volume de Das Kapital est très prisé et peu d'entre eux existent toujours.




En novembre 2011, le site de vente en ligne faisant partie du groupe Amazon AbeBooks, spécialisé dans les livres anciens et rares avait vendu Das Kapital, Kritik der politischen Ökonomie - première édition en trois volumes publiée en 1967, 1885 et 1894 - pour la somme de 51.730 $. En juillet 2014, la même librairie avait une fois encore adjugé l’ouvrage Das Kapital au prix de 40.000 $ sur son site de vente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 20:29


Collector "révolutionnaire"


Camarades, me voilà !

« La révolution, on va y arriver, et par les urnes, la révolution citoyenne.»

Jean-Luc Mélenchon


Jean-Luc Mélenchon a écrit:
Il y a dans ce pays une contre révolution dont le gouvernement est à l'initiative

La révolution, on va y arriver, et par les urnes, la révolution citoyenne
, c'est surtout une révolution qui part de quelque chose de plus important (…)

Je m'intéresse à la façon dont les événements surgissent, les révolutions ne sont jamais décidées par personne. J'essaye de comprendre les événements pour y trouver ma place, pour savoir comment dans une grande nation comme la nôtre, un événement peut se produire (...) Par principe et par doctrine, c'est par les urnes que cela doit se produire, si je suis élu, nous commencerons par changer la constitution.

source : JLM : « Il y a dans ce pays une contre-révolution dont ce gouvernement est à l'initiative »Atlantico 26 mai


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 31 Mai - 22:03

Collector ultra

Martinez et l'ultra-gauche hors-sol



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 1 Juin - 14:38


Collector Shiraku


les vieux démons de Chirac

Le masque japonais sosie de Chirac arrive au musée du quai Branly ! Le Point.fr 01/06/2016

Dans le cadre de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures", le musée parisien expose dès le 21 juin le masque du démon Ôbeshimi.


Difficile de nier la ressemblance entre ce masque japonais et l'ancien président.  
© Capture d'écran compte Twitter du musée Georges-Labit/ DR

Citation :
Pour « dresser le portrait culturel » de Jacques Chirac, le musée du quai Branly exposera une pièce de choix. Le masque japonais sosie de l'ancien président de la République rejoint en effet dès le 21 juin le musée parisien dans le cadre de l'exposition « Jacques Chirac ou le dialogue des cultures ».

Un masque qui fascine les internautes

Depuis des années, le masque du démon japonais Ôbeshimi amusait les employés du musée Georges-Labit de Toulouse.

Au mois de mars de l'année dernière, ils avaient décidé d'en faire profiter le reste des Français en en publiant une photo sur Internet. Une réussite : le cliché n'avait pas manqué de fasciner les internautes.

L'exposition, organisée jusqu'au 9 octobre prochain à l'occasion du dixième anniversaire du musée, a pour but de faire redécouvrir la passion pour l'Asie et le Japon de Jacques Chirac, qui avait personnellement porté le projet de création du musée. En plus du masque utilisé dans le théâtre nô, près de 200 œuvres de collections publiques et privées internationales, aussi bien des sculptures que des peintures et photographies, seront ainsi exposées dans le musée qui doit être renommé musée du quai Branly-Jacques Chirac.


SAKÉ SHIRAKU ?

Djaku Shirak à Ôsaka
vend le Japon d'hier  
le prix d'un gros sac  
à la France demain clap clap

Sacré Chirac ! où ?

Vante à tous vents l'Europe hop hop
cause toujours c'est ailleurs
et boit du saké c'est meilleur
sans sushi mais si merci beau coup

Saké Shiraku

Conte en-dessous du sumo la ceinture
et prends-nous pour des jacques
au cas où zou !?...

Saqué Chirac ? hou !

FoSoBo 28 mars 2005 23h47


LIVREDEL VIII 6 SÉRIE BÉE



affaire à suivre



Hollande au musée Nezu, à Tōkyō, 2013 POOL/REUTERS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 1 Juin - 18:21


Collector enfumeurs


du FOG dans le GAZ, mieux que GATTAZ





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 4 Juin - 14:12


Collector "arabe"


compte français des milles et une nuits à dormir debout

Lyon : Des parents retirent leurs enfants d’une école après avoir appris qu’ils étudiaient des « chiffres arabes »

G/ Le Gorafi 03/06/2016


Mathematical decision on the school Blackboard

Citation :
Lyon – Émotion dans cette école proche de Lyon. Plusieurs parents furieux d’apprendre que leurs enfants étudiaient des « chiffres arabes » refusent de les envoyer en classe tant que l’enseignant responsable ne sera pas renvoyé.

« C’est scandaleux, on savait que même Belkacem avait un plan politique mais on ne savait pas que cela irait jusque-là » s’étouffe une mère d’élève. « D’après mon fils, cela fait plusieurs semaines qu’ils étudient l’arabe avec ces chiffres et personne ne nous a rien dit » ajoute un autre père de famille qui exige des explications de la ministre et du rectorat. L’école, elle, se défend comme elle peut. « L’enseignant incriminé est un instituteur remplaçant très bien noté et dont personne ne s’est jamais plaint ». Une enquête interne a cependant été commandée pour tenter de comprendre comment des chiffres arabes avaient pu être intégrés dans plusieurs disciplines enseignées par ce professeur, notamment l’algèbre.



Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Lun 6 Juin - 22:47


Collector "citoyen"


citoyennisme, quand tu nous tiens, et nous ligote

« S'ils sont soumis, les hommes sont des sujets,
alors que
s'ils sont insoumis, les hommes deviennent des citoyens »


Gérard Dahan "humoriste insoumis" avant le discours de Mélenchon à Stalingrad, à 1h19mn


les mots sont importants, et dans ma compréhension, pour devenir un sujet, non assujetti, a fortiori un sujet révolutionnaire, il faut cesser de se considérer comme un citoyen, individu de la société civile dans ou même face à l'État... comprenne qui pourra, et (re)lire Marx œuvres de jeunesse contre Hegel et la Révolution française bourgeoise...



gentil, mais concon,
le populisme a ses exigences,
et "l'humour" qu'il mérite,
c'est comme ça




Dernière édition par Admin le Mar 7 Juin - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 7 Juin - 12:47


Collector plancher de verre


le lion est fort ce soir

ou le plancher de verre...tical




autre histoire japonaise de lion : Le Roi lion, de Disney a été copié sur un dessin animé japonais des années 50 : « Le Roi Léo (ジャングル大帝, Jungle Taitei?, littéralement « L'empereur de la jungle ») est une série d'animation japonaise adaptée du manga d'Osamu Tezuka Le Roi Léo, paru entre 1950 et 1954 »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mar 7 Juin - 13:56


Collector Président / mis à jour pour plus de clarté



Hollande "oublie" le bout de citation qui le dérange : Semaine de 40 heures, congés payés...
Citation :
Le hic, c'est que la "formule célèbre" n'a pas vraiment la même signification et s'inscrit dans un contexte de progrès social bien différent. C'est le secrétaire général du parti communiste Maurice Thorez qui utilise l'expression le 11 juin 1936 après la signature des accords Matignon, il y a 80 ans tout juste. "Il faut savoir terminer une grève dès que satisfaction a été obtenue" , lance le député de la Seine. Cette "satisfaction obtenue", c'est ce texte prévoyant l'instauration de la semaine de 40 heures, des congés payés ainsi que la création des conventions collectives et du principe du faveur.

il faut dire que la citation est invariablement tronquée par les "camarades" anti-staliniens, ce qui ne permet pas de poser clairement la critique du syndicalisme et de la politique du PCF alors

exemple : « Thorez se porte en 1936 en première ligne pour liquider la grève générale : «Il faut savoir terminer une grève». » source marxist.org

que les prolos aient rechigné à reprendre le boulot, et même à faire du zèle pour assurer le succès politique du Front populaire, c'est une chose, une autre de considérer que l'on aurait pu alors aller plus loin...

lire plutôt



Citation :
Michael Seidman montre la continuité de la résistance au travail, en grande partie ignorée ou sous-estimée par les théoriciens et historiens du xxe siècle. Au moment des Fronts populaires, les ouvriers ont persévéré dans leurs pratiques antérieures qui donnaient déjà le caractère extérieur, utilitaire du sens de leur travail : des refus directs et indirects, par l’absentéisme, le coulage de cadence, le vol, la grève, etc.

Au moment où s’est posée la question du contrôle ouvrier – révolutionnaire ou réformiste – du procès de production, les luttes quotidiennes sur le lieu de travail, à Paris et Barcelone, étaient des faits de résistance : « La résistance était aussi un phénomène conjoncturel et cyclique, mais les refus sont restés une part intrinsèque de la culture ouvrière et sont apparus à différentes périodes avec diverses divisions du travail. Pendant les Fronts populaires, les ouvriers se révoltaient contre un ensemble de disciplines, y compris celles imposées par les organisations ouvrières. Les salariés souhaitaient certainement contrôler leurs lieux de travail, mais généralement afin d’y travailler moins. On peut supposer que la façon d’éliminer la résistance n’est pas le contrôle ouvrier sur les moyens de production mais plutôt l’abolition du travail salarié lui-même. »

Il nous est alors possible de voir, dans ces affrontements entre ouvriers et organisations ouvrières, des collectivités barcelonaises aux usines aéronautiques parisiennes, la contradiction interne des mouvements de Front populaire, qu’ils aient été révolutionnaires ou réformistes. L’impossibilité d’un triomphe de la classe du travail, en tant que telle, se manifeste sous sa forme la plus empirique. C’est la faillite d’un programme ouvrier dans ses propres termes, alors sommé de se réaliser dans un moment critique.


au demeurant, ce sont autant les limites du programmatisme communiste que celles du syndicalisme et de la "courroie de transmission"

Citation :
En contrepartie des accords Matignon, la CGT s' engage à faire cesser le mouvement de grève, ce qu'elle aura beaucoup de mal à mettre en œuvre, malgré l'insistance de ses cadres et du dirigeant communiste Maurice Thorez ("il faut savoir finir une grève") : ce n'est que pendant la première quinzaine de juillet, soit plus d'un mois après les accords Matignon, que le mouvement de grève cesse définitivement.

Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord INA



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 8 Juin - 19:07

Collector Papal





Blocage de l'usine de déchets d'Ivry-sur-Seine- Juin 2016 © Rachida El Azzouzi

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 8 Juin - 22:38


Collector "barricade"...


gonflé à bloc



Nordstadt (Dormund)

tutoriel



Instruction Video Inflatable Cube / Cobble

fabrication en série, un jeu d'enfants



Die Spiegel-Barrikade // The mirror barricade


source Indymédia-Nantes Barricade gonflable mobile Camille 8 juin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 8 Juin - 23:32


Collector Anagramme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Jeu 9 Juin - 3:46


Collector BHL


l'emphase en lente phase de décomposition française

« on entonnera je ne sais quelle «Multinationale»
en lieu et place de «L’internationale» défunte...»

M. Martinez, la CGT et le peuple La Règle du jeu 6 juin 2016

La CGT n’est plus que l’ombre des rassemblements qui enflammèrent nos esprits de jeunes hommes. Philippe Martinez est seul.


« ces rassemblements qui enflammèrent nos esprits de jeunes hommes »

Citation :
Je regarde M. Martinez avec son œil de chien battu et son air triste, si triste, que ne parviennent à égayer ni ses déclarations fracassantes ni la surenchère de ses points presse.

J’observe sa façon mâle, toujours un peu pathétique, de surjouer son «bras de fer» avec l’Etat, d’assurer qu’il ne «cédera» pas, qu’il ira «jusqu’au bout», qu’il fera «plier» la France et la mettra, si besoin, «à genoux».

J’écoute et réécoute, en marge des défilés où les feux, les lacrymogènes et les fusées d’alerte prennent le pas sur les slogans et les chants ouvriers d’antan, ses fortes déclarations sur la «brutalité policière», la «violence patronale» et sa capacité, lui, M. Martinez, tout seul et comme un grand, à renverser le «rapport de forces» avec une gauche «sociale-traître» qui aurait érigé la perfidie en méthode de gouvernement et de survie.

Le plus frappant, dans cette comédie, c’est le spectacle qu’offre d’elle-même une CGT naguère si puissante et si maîtresse de sa puissance.

C’est cet appareil dont les services d’ordre faisaient la fierté des militants et contrôlaient, dans les défilés, tous les débordements mais qui n’a plus, là, soudain, ni l’autorité ni la volonté de contenir les nouveaux casseurs.

C’est ce corps exsangue, et sous perfusion, dont on sent bien qu’il ne gueule si fort que parce qu’il ne tient plus rien et dont on voit, plus clairement encore, qu’il ne serait pas si radical en paroles et symboles s’il n’était conscient d’avoir déjà perdu dans le réel, le seul qui compte, celui du monde du travail – ils sont loin, les spectres de Georges Séguy et d’Henri Krasucki ! loin, les beaux jours de la bataille de Renault et des subtils compromis obtenus, à l’arraché, de Pierre Dreyfus ! et loin, presque effacées, ces pages extraordinaires d’intelligence et de civilisation qu’étaient les grandes négociations syndicales du siècle passé !

Le plus frappant et, pour le coup, le plus triste, c’est cette petite foule sans âme que conduit le patron de la CGT et qui n’est plus que l’ombre des rassemblements, des masses, des groupes en fusion révolutionnaires, des fraternités sartriennes ou des foules mallarméennes «déployées en coups d’aile», des peuples, qui enflammèrent nos esprits de jeunes hommes avant de violemment nous dégriser.

Car il y a eu des peuples. Il y a eu, forgée au creuset des hauts-fourneaux, des chaînes de production, des hurlements de la machine industrielle et des luttes pour s’en émanciper, quelque chose qui s’est appelé le peuple.

Il y a eu, de Dickens à Tolstoï, du «Cuirassé Potemkine» à «Qu’elle était verte ma vallée» – il y a eu, en France, de Robespierre à Michelet, et de Lamartine à Hugo, cet être fragile et colossal qu’on appelait le peuple et qui n’était ni la tourbe des Latins, ni le gros animal des Athéniens, ni cette masse béante, chosifiée par la machine, dans laquelle elle est en train de se noyer, ni, encore moins, cette émeute devenue meute et projetée, sur fond de slogans débiles et de destruction de mobilier urbain, sur un boulevard Diderot où l’on ne sait plus que singer la geste prolétarienne.

Il est tombé, bien sûr, ce peuple. Il s’est égaré, il s’est perdu.

Il s’est donné à des idoles immenses et terribles : l’idole politique, quand il s’est voulu nation; la communiste, quand il s’est rêvé international, sans frontières, genre humain ; l’idole religieuse, évidemment, sous le nom et la guise des Eglises.

Mais enfin il a été.

Il lui est arrivé d’être grand.

Et il y avait de la grandeur, et il y avait de la puissance d’esprit et de pensée, dans le mystère de cette agglomération d’hommes au cœur d’une langue, d’une tâche et même d’une terre qu’ils décidaient d’habiter ensemble en se réglant sur de beaux noms inspirés de la volonté générale et du souci républicain.

Or ce qu’atteste le quart d’heure warholien dont bénéficie M. Martinez, c’est que tout cela est mort.

Et, de cette mort, de cette CGT anémique et qui en rajoute dans la fausse force, de ce Front de gauche caricaturé par un tribun de parc à jeux, de ce gauchisme rendu synonyme de nihilisme (et attention ! pas le nihilisme des philosophes ! pas même celui de Netchaïev ! un nihilisme de paumés, de vagues repris de justice qui trompent, non la mort, mais l’ennui et la conscience de leur propre nullité), il n’y a lieu ni de rire ni de pavoiser.

La mort d’un peuple n’est jamais une bonne nouvelle.

Elle est probablement même, aujourd’hui, l’une des pires nouvelles qui nous menacent.

Et ce n’est pas ici que l’on entonnera je ne sais quelle «Multinationale» (dont les paroles restent à inventer, c’est dire…) en lieu et place de «L’internationale» défunte ou, ce qui est pire, guignolisée (car ce carnaval du peuple convoqué sur la petite scène du Grand Spectacle contemporain ne signifie rien que la perte avérée du sens, sa dissolution dans la friche de l’inculture, l’enflure de cette matière mi-morte mi-vivante qui prolifère quand se décomposent les corps et dont Polybe, le plus grand des historiens grecs, disait qu’on ne sait plus trop s’il faut la brûler ou la noyer…).

Comment fait-on pour ressusciter un peuple ? Je ne le sais pas – mais une chose est certaine : le silence des esprits et la mise au pas des consciences produiront, à coup sûr, l’effet inverse.


il n'y a rien à jeter chez BHL, heureusement, les éboueurs sont en grève. Ce Collector exigeait l'intégral, qui n'ira pas dans Littérature indiscutable. S'il atteint ici des sommets à chaque phrase de sa décomposition française, on l'aura compris, ce n'est pas tant de s'attaquer à Martinez, mais à tous ceux qui se battent et constituent ainsi le "peuple" des anti-BHL et son monde...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 10 Juin - 14:26


Collector négociation


poker menteur

« la rencontre du 17 juin avec la CGT n'a "aucun lien avec les conflits en cours" »


Philippe Martinez et Myriam El Khomri le 10 septembre 2015
Photo Thomas Samson. AFP

toujours la classe, ces deux là...

Citation :
"Depuis mars, la CGT a adopté la politique de la chaise vide, sa position a évolué, nous avons donc convenu avec Philippe Martinez de nous rencontrer le 17 juin", a-t-elle ajouté.

"Soyons clair, le gouvernement n'a pas l'intention de retirer ce texte (projet de loi travail), ni même de le détricoter mais je suis à l'écoute des propositions de la CGT comme de celles des organisations syndicales que je reçois", a expliqué Mme El Khomri.

El Khomri prête à recevoir Martinez "dans la minute" Le Point AFP 10/06/2016




Les Tricheurs
, Le Caravage 1594-1595



Dernière édition par Admin le Ven 10 Juin - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 10 Juin - 18:53


Collector ministériel


ne parlons pas du stade 'sabordage des grèves'

Euro 2016 : le ministère de l'Intérieur conseille de ne pas parler de politique aux abords des stades



de l'état d'urgence à des tas d'interdits

on apprécie que la liste assimile propos politiques, idéologiques, racistes et xénophobes, dans une compétition où tout est fait pour que s'affirment les identités nationales sous les couleurs de chaque équipe. On est passé de l'état d'urgence à des tas d'interdits

mais le plus drôle n'est-il pas d'éviter les attroupements là où l'on attend des dizaines de milliers de personnes ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Dim 12 Juin - 0:13


Collector royal


Royaume-Uni: parade militaire et liesse populaire pour les 90 ans de la reine

vous avez dit 21è siècle ?



cela dit, la famille royale, quel sens de l'harmonie des couleurs...


Revenir en haut Aller en bas
 
COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les collectors de chaton ^^
» Vos bonnes adresses internet ou ailleurs
» Les Barbies Collectors de Marmotte96
» helo here some pictures of my majorette collection response in eglisch s.v.p
» Les archives départementales de Seine-Maritime en ligne à partir de 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: LITTÉRATURE, PENSÉES, PEINTURES, PHOTOS, etc.-
Sauter vers: