PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGISTES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Aujourd'hui à 16:44 par Tristan Vacances

» FÉMINISME et MARXISME : SEXES, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, Sara Farris, Elsa Dorlin...
Aujourd'hui à 16:24 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Aujourd'hui à 16:20 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Aujourd'hui à 15:36 par Patlotch

» 8. poèmes, fables et contes pour en causer
Aujourd'hui à 15:21 par Patlotch

» CLASSES SOCIALES et AUTRES RAPPORTS SOCIAUX, de sexes, races, nations, générations... Documents
Aujourd'hui à 13:01 par Patlotch

» 7. LE LIVRE : du capitalisme à la communauté humaine, UNE CLASSE pour LA RÉVOLUTION (sommaire, texte complet et renvoi aux compléments)
Aujourd'hui à 10:08 par Patlotch

» CATASTROPHES INDUSTRIELLES et POLLUTIONS
Aujourd'hui à 9:35 par Admin

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Aujourd'hui à 9:19 par Admin

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 18:17 par Patlotch

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Hier à 14:02 par Patlotch

» l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
Hier à 12:57 par Patlotch

» OUTRE-MER : outre frontière de races, classes et sexes ?
Hier à 12:43 par Patlotch

» JAZZ, BLUES, R'n'B, SOUL, RAP... pour "double paire d'oreilles"
Hier à 12:27 par Patlotch

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Hier à 4:19 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, interclassisme, prolophobie... et théorie
Hier à 0:45 par Tristan Vacances

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Mer 18 Oct - 23:58 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Mer 18 Oct - 16:43 par Patlotch

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire ?
Mer 18 Oct - 14:05 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Mer 18 Oct - 13:47 par Patlotch


Partagez | 
 

 COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 28 Sep - 14:58


Collector des armées


à moitié militaires, pas demi-soldes
mais deux fois citoyens


Garde nationale : position de la Réunion des ORSEM



dans cet article repéré par Matthieu Rigouste, la phrase que j'ai préférée

Citation :
il est plus important que jamais que les pouvoirs publics témoignent de compréhension, de reconnaissance et de confiance envers ces militaires à temps partiel, que Churchill qualifiait de « deux fois citoyens » et qui se vivent comme les successeurs et les héritiers de Charles Péguy, de Marc Bloch ou d’Antoine de Saint-Exupéry.

c'est au plan théorique l'idéologie capitaliste
déni de "la société civile" = "les citoyens" comme pendant de l'État


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Jeu 6 Oct - 12:42


Collector théorie, culture, et poésie


solitude désespérée ?

commentaire dans « Solitude de la théorie communiste » de Bruno Astarian
S a écrit:
dndf 05/10/2016 à 16:42
« Les chants désespérés sont les chants les plus beaux » C. Nougaro

« Aux maux désespérés, il faut des remèdes désespérés, ou il n'en faut pas du tout.»
William Shakespeare, Hamlet


Les plus désespérés sont les chants les plus beaux.
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots

Alfred de Musset Nuit de mai

On demande l'espoir du côté de Vincennes
Et je veux que l'espoir ait l'accent du midi
Les chants désespérés Niez ce qu'on en dit
N'ont que faire aujourd'hui sur les bords de la Seine


Aragon, Absent de Paris 1943




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 7 Oct - 10:59


Collector "écrivain anarchiste"



Claude Guillon, ou du droit d'auteur (anarchiste) à enculer des mouches

il y a bien longtemps que je ne me suis pas amusé aux dépens de Claude Guillon « écrivain anarchiste ». Il m'en donne l'occasion avec un papier du  17 septembre 2016 sur son blog Lignes de force, Anarchisme & droit d’auteur

loin de moi l'idée que dans ce monde où tout est marchandise, l'on pourrait vivre sans vendre quelque chose de soi, parfois jusqu'à sa personne, sans quoi il ne resterait qu'à se suicider. SI Claude Guillon en connaît la procédure qu'à défaut d'utiliser pour lui il a conseillée à d'autres il y a 35 ans, c'est donc qu'il n'est pas suicidaire, ainsi me rassuré-je en étant certain que ces quelques mots ne l'y pousseront pas



1982


le comble de cet auto-proclamé "écrivain anarchiste" est de vendre jusqu'à ce label, et de le faire en revendiquant ni plus ni moins que les droits bourgeois de l'échange marchand qui s'établit entre un auteur et son éditeur. Bon, admettons, une sorte de syndicalisme au nom du droit, établi par l'État, cet ennemi juré des anarchistes (ici je lui suggère d'expérimenter l'édition gratuite, don ou potlatch, pas fait pour des chiens seraient-ils anarchistes)

extrait

Claude Guillon a écrit:
On savait déjà que les éditeurs ont une fâcheuse tendance à maltraiter les auteurs dans leurs droits, financiers notamment.

On voit que les marchands de culture peuvent se découvrir une âme de réfractaires au principe de la propriété morale quand ça les arrange. La propriété, n’est-ce pas le vol ? ont dû se dire ces braves gens. Autant faire comme si l’auteur, cet éternel gêneur, n’existait pas…

Ah! le monde [de la marchandise] n’est guère diplomatique!

c'est qu'à l'auteur (anarchiste) Guillon, il faut exister, et pour ceci, se vendre, marchandise de lui-même. Il n'est ni le premier, ni le dernier, mais j'en connais peu l'ayant fait au nom de l'anarchisme

dans un autre papier récent, du 2 octobre

Claude Guillon a écrit:
Merci à Gabriel et aux deux amies qui m’ont fait le plaisir de venir, au lendemain du débat au CIRA, débattre d’érotisme, et plus particulièrement de mon livre Le Siège de l’âme. Éloge de la sodomie (Zulma


une chose est sûre, c'est que sa vie durant, Claude Guillon aura passé beaucoup de temps à enculer des mouches



Comment peut-on être Guillon ?



« Ecrire pour avoir du pain eût bientôt étouffé mon génie et tué mon talent…
Rien de vigoureux ne peut partir d'une plume vénale…
J'ai toujours senti que l'état d'auteur n'était et ne pouvait être illustre et respectable qu'autant qu'il n'était pas un métier…
Mon métier pouvait me nourrir si mes livres ne se vendaient pas ;
et voilà précisément ce qui les faisait vendre.»


J-J. Rousseau, dans un malentendu avec D. Diderot

source


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 15 Oct - 19:39


Collector « De la main.. »


des mains expertes en pleine lumière !

« Catherine Deneuve a reçu vendredi à Lyon
le Prix Lumière des mains
du réalisateur Roman Polanski »


source Le Parisien



Dernière édition par Admin le Dim 23 Oct - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 19 Oct - 20:02


Collector il y avait longtemps


l'humour involontaire
ou la servitude de Corcuff


mou rire, car du mou l'on ne meurt pas

Dans le brouillard politicien: vers une éthique de la fragilité démocratique

Philippe Corcuff Médiapart 19 oct. 2016

Citation :
Face aux tendances oligarchiques et sécuritaires de nos régimes représentatifs, à l’hystérie des identités fermées et aux menaces du djihadisme meurtrier, la relance d'un projet démocratique confectionné à partir de nos fragilités ordinaires et doté d’une dimension spirituelle

[...]

L’ancrage dans le quotidien, ses aléas et ses repères, ses joies et ses mélancolies, ses fidélités et ses ruptures, ses habitudes et ses ouvertures, ses familiarités et ses moments inédits, ses vulnérabilités singulières et ses puissances coopératives, ses états de solitude et ses plaisirs mis en commun… a sa grandeur propre, celle de la cité démocratique et de sa dimension proprement spirituelle, adossée à une éthique de la fragilité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Dim 23 Oct - 21:36


Collector Valls & Cie


du souci de Francfort
au saucisson français


A Francfort, l’appel de Valls à la jeunesse franco-allemande

Les Échos 20 octobre



Valls à 2 temps

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 28 Oct - 15:06


Collector sur la piste...


La France n'est "en guerre" ?

été indien ?


François Hollande : La France est "sur un sentier de croissance



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 4 Nov - 20:02


Collector Laurent


À mourir pour mourir...

la politique : en rire plutôt qu'en pleurer


PCF : Pierre Laurent privilégie le soutien à Jean-Luc Mélenchon

Le Monde AFP 4 novembre





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Dim 6 Nov - 21:20


Collector Contraceptor


le sexe fort enfin pulvérisé

Une contraception masculine en spray nasal ?

Fémin Actu 6 novembre


il existe aussi le spray anal



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Ven 11 Nov - 19:11


Collector présidentiel


çui-ci qui dit qui l'est ?

« Trump pense être le candidat antisystème,
mais dès qu’il va être président, les Etats-Unis seront LE système.
Le système d’ailleurs le pire, le système d’oppression, de domination, de mépris, etc. »


François Hollande

Gérard Davet et Fabrice « Un président ne devrait pas dire ça… »

source Hollande et Trump ont discuté et partagent « la volonté de travailler en commun »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 16 Nov - 8:06


Collector Sarko



Citation :
Nicolas Sarkozy s'est posé mardi en candidat du peuple et anti-système contre "les élites coupées du réel"... "M. Trump veut défendre les intérêts des Américains, ça tombe bien ! Moi, je veux défendre l'intérêt de la France"... "la colère et l'exaspération portée à un point d'incandescence que les élites coupées du réel ne peuvent même pas concevoir"... "Je ne suis pas le candidat d'une petite élite française. Je veux être --et c'est mon honneur et ma fierté-- le candidat du peuple de France (...) Je ne serai jamais un homme qui méprise le vote populaire, +populiste+ comme ils disent ! Ecouter le peuple c'est le devoir impérieux d'un homme d'Etat"... "Combien de Brexit, combien d'élections américaines, combien de référendums européens perdus vous faudra-t-il pour qu'enfin vous entendiez la colère du peuple ?!"... "la grande France, éternelle, fière d'elle-même"... "une immigration que la France ne peut plus accueillir"... "un islam provocateur"... "la France paralysée par l'angoisse existentielle de sa (propre) disparition"... "La France est menacée, gravement menacée et de toutes parts, par un terrorisme qui dirige une violence de masse, aveugle, inhumaine, sans limites. Ces barbares, mes chers compatriotes, détestent ce que nous sommes, tout ce que nous aimons, tout ce que nos grands-parents, nos parents et vous-mêmes ont construit. Ce sera eux ou nous !"... "Je serai le président qui leur mènera une guerre implacable"...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Lun 21 Nov - 4:55


Collector droite pure et dure


à quelle sauce serons nous mangés ?

Fillon

#UnProjetPourLaFrance

à moins d'un accident...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 30 Nov - 12:45

dans une tristesse que rien ne mesure, il faut bien rigoler

Collector universel

François Hollande entend proposer un capital universel ,
plutôt qu'un revenu, accordé à tout citoyen arrivant à la majorité




c'est le prolétariat universel qui va être content

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Jeu 1 Déc - 17:32

Collector universel 2)

des primaires déprimantes ?
tsss... on rigole

après le "capital universel pour tous" du Président qui a des idées, l'ancien lieutenant du génie industriel français...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Jeu 1 Déc - 21:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 3 Déc - 8:54


Collector anarchiste


la femme du compagnon

Aachen (Allemagne) : compte-rendu du procès en cours contre la compagnonne accusée de braquage

non-fides 2 décembre 2016

Citation :
A.− Vx, p. plaisant. Compagne. Je me souviens bien, (...) des uns et des autres, de mes compagnons et des petites demoiselles, qui étaient alors mes compagnonnes (E. et J. de Goncourt, Journal,1855, p. 216). Ces deux aimables compagnonnes [la luxure et la mort] voyagent toujours ensemble (J. Lorrain, M. de Phocas,1901, p. 35).

B.− Péj. Femme laide, masculine. Qui m'envoie une duègne, affreuse compagnonne, Dont la barbe fleurit et dont le nez trognonne (Hugo, Ruy Blas,1838, IV, 7, p. 437): ... n'est-ce pas la cousine germaine de la Mort? dit le dessinateur à l'oreille de Gazonal en lui montrant au comptoir une terrible compagnonne... Balzac, Les Comédiens sans le savoir,1846, p. 320.

source Ortolang

Ces "anarchistes" là sont-ils des machos sans le savoir ? Et faut-il être bon ou mauvais féministe pour inventer un mot désignant une femme par la féminisation du mot désignant l'homme ?

au diable la avaricE, on trouve aussi « considérer quelqu'unE comme unE compagnonNE  »

sans déessE ni maîtrESSE, la compagne est la femme du compagnon, amen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 3 Déc - 20:29


Collector présidentiel


à bout d'habit présidentiel

Hollande aux Emirats : «Il est président et il est libre»

Libération 3 décembre



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Dim 4 Déc - 16:06


Collector citoyen



on s'était habitué au citoyennisme de gauche, en version démocrate radicale puis nationale-populiste. Voici le citoyennisme de droite, qui pointait déjà dans La Manif pour tous, avec son caractère catho qui en fait un soutien au candidat de la droite bourgeoise François Fillon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 17 Déc - 19:09


Collector dndf




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Sam 17 Déc - 20:17


Collector la fin du selariat





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 21 Déc - 12:52


Collector du jour



Nuit à vendre
pour solde de tous comptes à dormir debout

Nuit Debout est désormais une marque déposée


Citation :
L'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi) a accepté, le 10 novembre dernier, le dépôt de la marque Nuit Debout. Ses propriétaires peuvent désormais utiliser le nom du mouvement à des fins commerciales.

Culottes, sacs, pilules...

"Des tee-shirts Nuit Debout. Des petites culottes Nuit Debout. Des combinaisons de plongée Nuit Debout. Des pilules amincissantes Nuit Debout. Des caisses enregistreuses Nuit Debout", le journal indépendant dresse une liste non exhaustive des objets et services qui pourront porter le nom du mouvement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 21 Déc - 22:10


Collector Pepe@dndf


Pepe@dndf, le pied noir judéo-chrétien qui se réalise schizophrénétiquement normal (BL/TC) en chantant dans les Églises de la musique médiévâlse, et se rêve en communisateur anti-racialisateur, s'est empressé d'annoncer, en lien de son blog, que ce forum était "en voie d'auto-destruction". Je ne lui contesterai pas ce constat, à un moment donné, d'autant que pour moi-même, je suis imprévisible

j'observerai simplement que de la plupart de ses liens, la grande majorité sont morts, inactifs ou introuvables, ce que notre impayable Pepe n'a pas éprouvé le besoin de signaler

qu'en penser ? Que la vie de notre forum l'intéressait assez, ou quelques visiteurs de dndf, pour qu'il annonce, en "préviseur" droit dans ses bottes de non-débat, ma mort

constater de quoi survivent les morts-vivants de la théorie communiste d'un prolétariat auquel ils sont totalement étrangers, c'est un plaisir

qu'ils crèvent, puisque c'est leur devenir, nécrologie auto-produite. Je ne souhaite pas leur mort physique, je m'en fous. À mes yeux en tant qu'ils s'expriment en théorie et en pratique sur le net, ils sont morts de leur propre haine du monde et du mépris dans lequel ils tiennent tout ce qui n'est pas eux, dans la "solitude de leur théorie communiste" : mon œil, et mon culte !

mort aux religieux des sectes mortifères !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 21 Déc - 22:34

Je dois bien vous avouer que ce côté de vos polémiques me semble sans intérêt, sauf celui que vous y trouver, sur quoi vous devriez vous interroger, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 21 Déc - 22:48

vous mettez, Tristan Vacances, le doigt sur une de mes faiblesses, j'en conviens, mais vous savez, ce sujet n'a d'autre objet que de me faire plaisir et peut-être à quelques autres. Sous cet angle, Claude Guillon, Manuel Valls, Léon de Mattis, Jean-Luc Mélenchon, Pepe@dndf... sont les personnages malgré eux talentueux d'un roman plus vrai que toute réalité conceptualisable : les acteurs de leur propre vie par eux-mêmes managés sans ménagement

Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?    Mer 21 Déc - 22:52

Si vous permettez une remarque, vous aurez été, depuis des années que je vous lis, en meilleur ennemi de vous-mêmes, le fossoyeur de vos meilleures idées que vous aurez contribué à ridiculiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
COLLECTORS de série B, béate & Cie : à quoi bon la littérature et le 'mentir-vrai' (Aragon), quand 'le vrai est un moment du faux' (Debord) ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les collectors de chaton ^^
» Vos bonnes adresses internet ou ailleurs
» Les Barbies Collectors de Marmotte96
» helo here some pictures of my majorette collection response in eglisch s.v.p
» Les archives départementales de Seine-Maritime en ligne à partir de 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: LITTÉRATURE, PENSÉES, PEINTURES, PHOTOS, etc.-
Sauter vers: