PATLOTCH / le COMMUNISME, un ART de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES, ÉCOLOGISTES... et POÉTIQUES !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VOYAGE AU BOUT DE LA PAPOTE EASY
Aujourd'hui à 19:45 par Admin

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Lun 19 Fév - 7:36 par Patlotch

» 7. LE LIVRE : du capitalisme à la communauté humaine, UNE CLASSE pour LA RÉVOLUTION (sommaire, texte complet et renvoi aux compléments)
Lun 19 Fév - 7:08 par Patlotch

» LE GRAND PEUT-ÊTRE
Lun 19 Fév - 6:59 par PEUTÊTRE

» LA PAROLE EST À LA DÉFONCE
Dim 18 Fév - 19:35 par Patlotch

» CAPITALISME et RELIGIONS, histoire et présent d'un mariage de raisons
Dim 18 Fév - 13:26 par Patlotch

» 1968 POÈMES et SLOGANS, AFFICHES, ARTS et LUTTES... UNE POÉTIQUE RÉVOLUTIONNAIRE ? (tour d'horizons et debriefing théorique)
Dim 18 Fév - 12:22 par Patlotch

» de LA MARCHANDISE EN SA FABRIQUE, avec ou sans FÉTICHISME, au TRAVAIL LIBÉRÉ par le COMMUNISME et aux valeurs d'échange communistes
Sam 17 Fév - 23:40 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Sam 17 Fév - 19:11 par Patlotch

» 3. AUTO-ORGANISATION RÉVOLUTIONNAIRE, dépassement contre autonomie
Sam 17 Fév - 18:40 par Patlotch

» CIRCONSTANCES de la CRÉATIVITÉ ou la folle banalité du "génie"
Sam 17 Fév - 17:39 par Patlotch

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Sam 17 Fév - 17:31 par Patlotch

» NOTES de STYLISTIQUE et POÉTIQUE
Sam 17 Fév - 14:08 par Patlotch

» les "BLANCS" forment-il une 'race' à part ? Whiteness, BLANCHITÉ ?... le COLORISME... le 'RACISME ANTI-BLANCS'... NON-MIXITÉ
Sam 17 Fév - 13:10 par Patlotch

» MARXISME DÉCOLONIAL / des marxistes s'inspirent de la pensée décoloniale
Sam 17 Fév - 12:51 par Patlotch

» actualités de la CRITIQUE DÉCOLONIALE
Sam 17 Fév - 12:41 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA FÉMINISTE OU NE SERA PAS (féminisme et marxisme)
Ven 16 Fév - 17:36 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION COMMUNISTE SERA ÉCOLOGISTE OU NE SERA PAS (écologie et marxisme)
Ven 16 Fév - 16:28 par Patlotch

» 1968 ANNÉE révolutionnaire pour le CAPITAL : documents et propositions théoriques
Ven 16 Fév - 12:48 par Patlotch

» 4. COMMUNISME : chemins de traverse, de la chose au mot à la chose
Ven 16 Fév - 3:54 par Patlotch


Partagez | 
 

 PALESTINE et ISRAËL

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Patlotch



Messages : 1474
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   Dim 10 Déc - 17:18




« La France condamne avec la plus grande clarté toutes les formes d'attaques des dernières heures et jours contre Israël.
J'ai invité le Premier ministre à mener des gestes courageux envers les Palestiniens pour sortir de l'impasse actuelle. »



« Jérusalem est la capitale d'Israël, et du peuple juif et pas d'un autre peuple.
La paix pourra progresser si les Palestiniens reconnaissent la réalité de Jérusalem comme capitale d'Israël. »


Jérusalem: violente manifestation devant l'ambassade américaine au Liban
RFI  10-12-2017
avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh


Des manifestants se dressent face à la police, près de l'ambassade américaine au Liban,
à Beyrouth, le 10 décembre 2017
. REUTERS/Mohamed Azakir

Citation :
A Beyrouth, de violents affrontements ont opposé ce dimanche 10 décembre la police à des centaines de personnes qui manifestaient à proximité de l'ambassade des États-Unis contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

L’armée libanaise et la police avaient déployé d’importants moyens pour empêcher les manifestants de s’approcher de l’ambassade des Etats-Unis, située à Awkar, à 10 kilomètres au nord de Beyrouth. Mais en dépit de ces mesures, les protestataires ont réussi à arracher les fils barbelés et à s’approcher du portail de la chancellerie, avant d’être repoussés à coups de bombes lacrymogènes et de jets d’eau.

Survoltés, les manifestants ont lancé plusieurs charges, en scandant des slogans et en brandissant des drapeaux libanais et palestiniens. Des portraits de Donald Trump et des drapeaux israéliens ont été brûlés par la foule en colère. Selon la chaîne panarabe al-Mayadeen, au moins deux personnes ont été blessées lors des heurts.

La situation s’est ensuite stabilisée et les affrontements ont cessé, laissant la place à des chants patriotiques et à des discours. Les affrontements ont repris entre de petits groupes de jeunes et la police, lorsque la manifestation s’est dispersée.
Ce mouvement de protestation a été organisé à l’appel d’un collectif de partis de gauche, de formations laïques et de groupes islamistes, libanais et palestiniens.

Les participants venaient de tout le Liban mais aussi des camps palestiniens.

Cette manifestation intervient à la veille d’un grand rassemblement organisé lundi à l’appel du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, dans son fief de la banlieue sud de Beyrouth.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1474
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   Dim 28 Jan - 6:54


Près de 200 000 rescapés de la Shoah vivent en Israël. Un quart d'entre eux vit sous le seuil de pauvreté, raconte « Libération ».


Des survivants de l'Holocauste dans une maison de retraite qui leur est dédiée à Haïfa.
©️ Menahem Kahana  / AFP

Citation :
Israël est l'un des pays les plus inégalitaires au monde : selon l'OCDE, 20 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté alors que le coût de la vie est comparable aux pays occidentaux. Parmi les personnes les plus vulnérables, les rescapés de la Shoah. 70 ans après la libération des camps, ils seraient 189 000 survivants à vivre en Israël, selon les chiffres de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Un quart d'entre eux, soit 45 000 personnes, vit sous le seuil de pauvreté, fixé à 3 000 shekels par mois (720 euros), rapporte Libération. Une situation qui, bien qu'elle se soit améliorée grâce à une allocation de 2 200 shekels (530 euros) par mois versée par le gouvernement, inquiète les associations de défense des victimes de la Shoah.

Ces survivants de l'Holocauste ont quitté, pour la plupart, le bloc soviétique à la chute de l'URSS et sont venus s'installer en Israël, laissant derrière eux travail, économies et retraite, explique Libération. L'objectif des associations d'aide aux victimes de la Shoah est d'« informer » et de « guider les survivants dans leurs démarches » et de les épauler pour faire valoir leurs droits en Israël. C'est notamment le cas de l'Association pour l'assistance immédiate des survivants de l'Holocauste qui, depuis 2007, aide les survivants de l'Holocauste à recevoir les indemnités auxquelles ils ont droit. Certaines associations ont également mis en place des refuges pour accueillir ces personnes âgées, et des aides pour les soins médicaux ou psychologiques.

Réparations

Les ONG se battent également pour que l'État israélien qui a perçu des indemnités de réparation de la part de l'Allemagne les verse aux rescapés. Selon un audit mené en 2008 par une ex-juge à la Cour suprême, les deux tiers de ces sommes ne leur sont pas parvenus.

Ce 27 janvier est célébrée, comme chaque année, la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste et à la prévention des crimes contre l'humanité. Une date choisie par l'ONU en 2005, qui coïncide avec la libération du camp d'extermination d'Auschwitz, le 27 janvier 1945. Plusieurs événements sont organisés à Paris et partout en France, du 14 au 28 janvier, notamment au mémorial parisien de la Shoah.


Des survivants de la Shoah ont demandé vendredi 26 janvier au gouvernement israélien de renoncer au récent programme qui contraint près de 40.000 immigrés africains en situation irrégulière à quitter le pays volontairement ou être placés en détention pour une durée indéterminée.


Dans un restaurant africain à Tel Aviv, le 3 janvier 2018
©️ REUTERS/Amir Cohen

Citation :
« Nous, nous savons parfaitement ce que c'est que d'être réfugiés, sans domicile et sans protection, et nous ne pouvons pas concevoir qu'un gouvernement juif puisse envoyer des réfugiés et des demandeurs d'asile sur un chemin de souffrance et de mort ».

C'est le texte signé par 36 Israéliens rescapés de la Shoah et publié par le quotidien Haaretz, à la veille de la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste.

Parmi les signataires, l'ancienne député travailliste Colette Avital. «Nous sommes nous-même un peu des réfugiés. Notre devoir à nous qui avons subi la souffrance de l'expulsion et à qui on a refusé le refuge par le passé, est d'éviter la souffrance d'autrui... », a t-elle confié à RFI.  

En tout ce sont des dizaines de milliers d'Israéliens qui demandent au premier ministre Netanyahu de renoncer au programme d'expulsion des immigrés africains en situation irrégulière. Certains se déclarent même prêts à cacher chez eux les réfugiés, prenant exemple sur la période de la Shoah en Europe.

Benyamin Netanyahu a annoncé qu'environ 38.000 immigrés clandestins, principalement des Érythréens et des Soudanais, devront quitter Israël avec un pécule de 3.500 dollars d'ici la fin du mois de mars, sous peine d'être arrêtés et détenus jusqu'à ce qu'ils acceptent de partir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1474
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   Sam 3 Fév - 12:08


une étude de Hic Salta



R.F. – B.A. a écrit:
Parmi les mouvements apparus après la crise de 2008, la Révolte des Tentes en Israël a souvent été négligée dans les analyses du courant communisateur. En fait, à l’exception de ce qu’en ont dit les journaux pendant quelques jours, personne n’en sait grand-chose, et il n’y a pratiquement pas d’analyses communistes sur le sujet. À l’opposé, d’autres mouvements plus modestes ont fait couler beaucoup d’encre. Des mouvements portés exclusivement par la classe moyenne salariée, mais moins massifs – Occupy, Indignés, etc. – ont donné lieu à quelques analyses dans le « milieu », tandis que sur Israel il n’y rien du tout. Cela nous incite à essayer de reconstruire le contexte, le déroulement, la composition sociale et les enjeux de ce mouvement.

[...]

Il semble donc que la Révolte des Tentes n’a pas changé grand chose au destin de la CMS ou de la société israéliennes. Ce que le mouvement a gagné, ce sont des députés à la Knesset. Stav Shaffir siège maintenant au parlement, plus jeune élue (travailliste) dans l’histoire de la Knesset. Shmuli aussi a été élu21. Les élections de 2013 ont aussi signalé l’essor du parti Yesh Atid (« Il y a un avenir ») qui – avec une campagne électorale ciblant cette CMS laïque qui travaille, paie les impôts et sert dans Tsahal, tout en s’opposant au « parasitisme » des Haredim – a réussi à placer 19 députés sur 120 au parlement, devenant ainsi le premier parti d’opposition. Entre le parti travailliste et Yesh Atid, il semble que le mouvement de 2011 a fait une entrée certaine à la Knesset.

Mais pour obtenir de cette assemblée satisfaction sur ses objectifs, il faudrait que la classe moyenne et ses représentants politiques s’associent au prolétariat. Ce ne serait pas la révolution, bien au contraire, mais cela signifierait tout de même une discontinuité remarquable dans un pays où les circonstances imposent l’Union Sacrée permanente, y compris chez les voisins palestiniens. Ce n’est toujours pas pour aujourd’hui : les manifestations anti-corruption de décembre 2017, qui dénoncent les « affaires » de Netanyahu et demandent sa démission, ne vont nullement dans ce sens. De nouveau, elles se sont tenues tous les samedis soir, principalement sur le boulevard Rothschild de Tel-Aviv. Le décor est donc le même qu’en 2011, mais le motif est purement politicien, le nombre n’y est pas… et tout le monde s’en fout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1474
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   Lun 12 Fév - 18:57


Israël veut absorber ce qui reste de la Palestine
Liberté 12-02-2018

La Knesset propose une loi pour annexer des colonies en Cisjordanie
Trump soutient

La politique expansionniste d’Israël en Palestine complique déjà l’établissement du futur État palestinien dans un territoire homogène, avec pour capitale El-Qods occupée.


Lyès Menacer a écrit:
Le gouvernement extrémiste de droite israélienne s’apprête à mettre en place un nouveau plan d’expansion en territoire palestinien, en proposant un projet de loi prévoyant d’annexer les colonies juives disséminées en Cisjordanie occupée et les placer sous l’autorité de Tel-Aviv, a rapporté, hier, le quotidien de gauche Haaretz. Le projet de loi devait être examiné en fin de journée d’hier à la Knesset (Parlement israélien), sur proposition de deux députés du Likoud, dont est issu l’actuel Premier ministre Benjamin Netanyahu, et du parti Maison juive, selon la même source.

“Le projet de loi est largement soutenu par la plupart des membres du gouvernement, et sera discuté durant la réunion des chefs de bloc de la coalition”, a rapporté la presse palestinienne de son côté, affirmant toutefois que la Knesset pourrait surseoir à l’adoption de ce texte en raison d’une possible réaction internationale hostile, dans un contexte marqué par une multiplication par Israël du droit international et des droits des Palestiniens, sous protection américaine directe.

Il est à noter que le texte en question est presque similaire à celui qui a été approuvé par le centre du Likoud, il y a environ un mois, ce dernier prévoit l'annexion de toutes les zones de peuplement coloniales à la souveraineté israélienne plutôt que l'ensemble de la Cisjordanie occupée. De son côté, le journal Harratz affirme que “le Comité ministériel sur la législation a reporté, il y a deux mois, un certain nombre de projets de loi, y compris la loi qui élimine l'évacuation des colonies et permet aux colons de retourner dans les colonies et avant-postes qui ont été évacués au nord de la Cisjordanie occupée, ainsi qu'une loi accordant au sud des colonies d'Hébron, des concessions financières et fiscales telles que celles obtenues par les résidents du Néguev”.

Par ailleurs, le Centre palestinien d’information a affirmé que “le gouvernement a approuvé un certain nombre de lois qui comprennent les colonies israéliennes et la souveraineté de certaines zones, pas entièrement, sur le chemin de l'annexion rampante, y compris l'annexion de l'Université de la colonie d'Ariel, en incluant également le commerce des œufs dans les colonies à l'économie israélienne”.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, Israël a redoublé de violence à l’égard des Palestiniens, en les chassant de leurs maisons, rapidement occupées par des colons qui s’attaquent à des villages entiers pour exproprier leurs habitants de tout ce qu’ils possèdent et y établir de nouvelles colonies. La reconnaissance par M. Trump d’El-Qods occupée comme capitale d’Israël a encouragé Benjamin Netanyahu dans sa politique d’occupation, avec la relance de plusieurs chantiers de colonies que Tel-Aviv avait gelés sous l’ère de l’ancien président américain Barack Obama.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 1474
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   Lun 12 Fév - 18:58


Israël veut absorber ce qui reste de la Palestine
Liberté 12-02-2018

La Knesset propose une loi pour annexer des colonies en Cisjordanie
Trump soutient

La politique expansionniste d’Israël en Palestine complique déjà l’établissement du futur État palestinien dans un territoire homogène, avec pour capitale El-Qods occupée.


Lyès Menacer a écrit:
Le gouvernement extrémiste de droite israélienne s’apprête à mettre en place un nouveau plan d’expansion en territoire palestinien, en proposant un projet de loi prévoyant d’annexer les colonies juives disséminées en Cisjordanie occupée et les placer sous l’autorité de Tel-Aviv, a rapporté, hier, le quotidien de gauche Haaretz. Le projet de loi devait être examiné en fin de journée d’hier à la Knesset (Parlement israélien), sur proposition de deux députés du Likoud, dont est issu l’actuel Premier ministre Benjamin Netanyahu, et du parti Maison juive, selon la même source.

“Le projet de loi est largement soutenu par la plupart des membres du gouvernement, et sera discuté durant la réunion des chefs de bloc de la coalition”, a rapporté la presse palestinienne de son côté, affirmant toutefois que la Knesset pourrait surseoir à l’adoption de ce texte en raison d’une possible réaction internationale hostile, dans un contexte marqué par une multiplication par Israël du droit international et des droits des Palestiniens, sous protection américaine directe.

Il est à noter que le texte en question est presque similaire à celui qui a été approuvé par le centre du Likoud, il y a environ un mois, ce dernier prévoit l'annexion de toutes les zones de peuplement coloniales à la souveraineté israélienne plutôt que l'ensemble de la Cisjordanie occupée. De son côté, le journal Harratz affirme que “le Comité ministériel sur la législation a reporté, il y a deux mois, un certain nombre de projets de loi, y compris la loi qui élimine l'évacuation des colonies et permet aux colons de retourner dans les colonies et avant-postes qui ont été évacués au nord de la Cisjordanie occupée, ainsi qu'une loi accordant au sud des colonies d'Hébron, des concessions financières et fiscales telles que celles obtenues par les résidents du Néguev”.

Par ailleurs, le Centre palestinien d’information a affirmé que “le gouvernement a approuvé un certain nombre de lois qui comprennent les colonies israéliennes et la souveraineté de certaines zones, pas entièrement, sur le chemin de l'annexion rampante, y compris l'annexion de l'Université de la colonie d'Ariel, en incluant également le commerce des œufs dans les colonies à l'économie israélienne”.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis, Israël a redoublé de violence à l’égard des Palestiniens, en les chassant de leurs maisons, rapidement occupées par des colons qui s’attaquent à des villages entiers pour exproprier leurs habitants de tout ce qu’ils possèdent et y établir de nouvelles colonies. La reconnaissance par M. Trump d’El-Qods occupée comme capitale d’Israël a encouragé Benjamin Netanyahu dans sa politique d’occupation, avec la relance de plusieurs chantiers de colonies que Tel-Aviv avait gelés sous l’ère de l’ancien président américain Barack Obama.

un État palestinien ne réglerait pas les conflits, ni ethniques ni de classe, mais en attendant les choses en sont là, mieux vaut être juif et riche qu'arabe et pauvre... et réciproquement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PALESTINE et ISRAËL   

Revenir en haut Aller en bas
 
PALESTINE et ISRAËL
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» ISRAËL SAYERET MATKAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / le COMMUNISME, un ART de la RÉVOLUTION :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: le MONDE du CAPITAL : continents, migrations, 'Nègres du monde'... transnationalisme-
Sauter vers: