PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com
Mer 21 Juin - 20:36 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, transclassisme, prolophobie
Mar 20 Juin - 19:03 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT et RESTRUCTURATION du CAPITALISME
Lun 19 Juin - 17:52 par Patlotch

» un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Jeu 15 Juin - 20:26 par Patlotch

» THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse
Ven 9 Juin - 10:58 par Patlotch

» PENSÉES diverses à marier sans modération
Lun 5 Juin - 12:26 par Patlotch

» la vie du forum : réception, conseils, mises à jour, etc.
Jeu 1 Juin - 17:45 par Admin

» DÉCOLONISER le FÉMINISME ! Féminisme, voile, race et Islam... "Féministes blanches"... sexisme et racisme... et le burkini ?!
Lun 29 Mai - 18:42 par Patlotch

» AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste
Lun 29 Mai - 17:23 par Tristan Vacances

» DOMESTIQUES (travailleuses et travailleurs) / DOMESTICS WORKERS / Servants
Sam 27 Mai - 16:09 par Admin

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Sam 27 Mai - 14:54 par Admin

» "GUERRE AU TERRORISME" : la grande imposture / CALIFAT et CAPITALISME
Jeu 25 Mai - 15:02 par Patlotch

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Jeu 25 Mai - 12:07 par Patlotch

» TRAVAIL, CHÔMAGE, SYNDICALISME... MONDE / chiffres, courbes, cartes...
Mer 24 Mai - 13:25 par Patlotch

» OPIUMS DU PROLÉTARIAT : RELIGIONS, ATHÉISMES, LAÏCITÉ... IDÉOLOGIES et RÉALITÉS
Mer 24 Mai - 9:34 par Admin

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Mar 23 Mai - 13:45 par Admin

» PALESTINE et ISRAËL
Lun 22 Mai - 18:41 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Dim 21 Mai - 13:41 par Admin

» 0 - INTRODUCTION et SOMMAIRE : GENÈSE et DÉFINITION d'un CONCEPT incontournable
Dim 21 Mai - 13:00 par Admin

» DROITE-GAUCHE : IMPLOSION d'un PARADIGME FRANÇAIS historique et CRISE de la POLITIQUE INSTITUTIONNELLE
Dim 21 Mai - 11:18 par Admin


Partagez | 
 

 BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Sam 12 Déc - 16:54

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Sam 12 Déc - 17:23










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Sam 12 Déc - 17:27


bidonvilles en France





Citation :
Dans le cadre de sa mission en matière d'anticipation et d'accompagnement des évacuations de campements illicites, la Dihal consacre son 26ème atelier le jeudi 5 décembre 2013 à l'histoire des bidonvilles d'après-guerre en France. Des travaux d'historiens, des témoignages directs et des documents audiovisuels ont permis de revenir sur ce qu'ont été l'installation, les conditions de vie et la trajectoire personnelle de leurs habitants, mais aussi des réponses que les pouvoirs publics y ont apportées. Les « Roms » ont eux aussi une histoire et forment nos bidonvilles contemporains. Ils se sont peu à peu précarisés, à force de déplacements, de migrations, d'errance.

Ce sont 150 personnes qui ont assisté aux échanges de ce 26ème atelier de la Dihal.


images




vu sur le CNIT, à La Défense



Bidonville de Noisy - photos Bloncourt  

source : Années 50 - Des bidonvilles aux portes de Paris



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Sam 12 Déc - 17:38






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Sam 12 Déc - 18:02















Citation :
15/10/2015 — Le témoignage de Baby, Ethiopienne, leader du mouvement des habitantes de la Jungle.

Baby, 29 ans, avocate et combattante des droits des femmes, s'efforce de rassembler et d'organiser la lutte politique à l'intérieur du bidonville. Tous les jours, toutes et tous essaient de franchir la frontière. Malgré les forces de l'ordre, les blessé-e-s, les mort-e-s "des sœurs et frères qui meurent chaque jour", ils, elles s'acharnent. Passer la frontière et lutter. Impression de tracts, rassemblements, manifestations... autant d'actions que les habitant-e-s de la jungle tentent de filmer, photographier et collecter pour sensibiliser la presse européenne.

"Puisque les journalistes ne viennent plus à notre rencontre, ou en sont empêché-e-s par la police, nous avons pris l'habitude de témoigner de la dureté de notre existence à l'intérieur de la jungle, ainsi que des violences policières que nous subissons."

Dénoncer les discours officiels qui déculpabilisent les acteurs du drame de Calais et pointer du doigt les mécaniques meurtrières de la police française qui pourchasse sans relâche les habitant-e-s de la jungle. Celles qui les poussent à se mettre en danger pour tenter d'échapper aux politiques d'expulsions françaises.


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS    Dim 20 Déc - 12:51


bidonvilles et théorie communiste

Hic Salta – Communisation
Textes de Bruno Astarian et autres


Les bidonvilles forment-ils une planète à part ? Bruno Astarian, février 2010

Citation :
L’article qui suit est essentiellement une critique du livre de Mike Davis Le Pire des Mondes Possibles, consacré aux bidonvilles.


Ce qui désespère Mike Davis et consorts, c’est de ne pas retrouver dans les bidonvilles un prolétariat qui soit conforme à l’image qu’ils en veulent : une masse salariée de façon formelle, consciente et organisée en partis et syndicats. C’est comme cela qu’il faut comprendre leurs lamentations sur la disparition du travail formel, prédominant au cours des trente glorieuses, de même que sur celle de Marx (remplacé par Mahomet!). Il s’agit au contraire de montrer que, loin d’être des laissés pour compte qu’il faudra tirer de leur merde, les bidonvilliens font pleinement partie de la classe qui sera appelée à communiser la société


plan
Citation :
I – Problèmes de définition

I.1 -  Les mots et les chiffres
Part de la population vivant dans des bidonvilles ou slums

I.2 –  Histoire et géographie

II – Comment survivent les bidonvilliens ? Travail, trafic, chômage ?

III – Les luttes de classe dans les bidonvilles

IV – Discussion


IV.1 Classe ouvrière et prolétariat
IV.2 Révolutionnaires par procuration ?
IV.3 – La communisation face aux écarts de développement
Le problème des écarts de développement



Mike Davis
Le pire des mondes possibles
De l'explosion urbaine au bidonville global
Citation :
« Pour mortels et dangereux qu’ils soient, les bidonvilles ont devant eux un avenir resplendissant. » Des taudis de Lima aux collines d’ordures de Manille, des bidonvilles marécageux de Lagos à la Vieille Ville de Pékin, on assiste à l’extension exponentielle des mégalopoles du tiers monde, produits d’un exode rural mal maîtrisé. Le big bang de la pauvreté des années 1970 et 1980 – dopé par les thérapies de choc imposées par le FMI et la Banque mondiale – a ainsi transformé les bidonvilles traditionnels en « mégabidonvilles » tentaculaires, où domine le travail informel, « musée vivant de l’exploitation humaine ».

Un milliard de personnes survivent dans les bidonvilles du monde, lieux de reproduc-tion de la misère, à laquelle les gouvernements n’apportent aucune réponse adaptée. Désormais, les habitants mettent en péril leur vie dans des zones dangereuses, instables ou polluées. Parallèlement, la machine impitoyable de la rénovation urbaine condamne des millions d’habitants pauvres au désespoir des sombres espaces périurbains. Bien loin des villes de lumière imaginées par les urbanistes, le monde urbain du XXIe siècle ressemblera de plus en plus à celui du XIXe, avec ses quartiers sordides dépeints par Dickens, Zola ou Gorki. Le pire des mondes possibles explore cette réalité urbaine méconnue et explosive, laissant entrevoir, à l’échelle planétaire, un avenir cauchemardesque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
 
BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DES BIDONVILLES.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: le MONDE du CAPITAL : continents, migrations, 'Nègres du monde'... transnationalisme-
Sauter vers: