PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION

LA CONSTITUTION EN CLASSE CONTRE LE CAPITAL DES LUTTES PROLÉTARIENNES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGISTES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» 0. un livre ? Une théorie est apparue... Diffusion, réception... débats ?
Aujourd'hui à 16:44 par Tristan Vacances

» FÉMINISME et MARXISME : SEXES, GENRE, CLASSES, et CAPITALISME, avec Cinzia Arruzza... Silvia Federici, Selma James, Sara Farris, Elsa Dorlin...
Aujourd'hui à 16:24 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE en FRANCE : machisme, travail, domesticité, violences...
Aujourd'hui à 16:20 par Patlotch

» LA NOUVELLE GAZETTE DES VANNES (Franzoseur Zeitung)
Aujourd'hui à 15:36 par Patlotch

» 8. poèmes, fables et contes pour en causer
Aujourd'hui à 15:21 par Patlotch

» CLASSES SOCIALES et AUTRES RAPPORTS SOCIAUX, de sexes, races, nations, générations... Documents
Aujourd'hui à 13:01 par Patlotch

» 7. LE LIVRE : du capitalisme à la communauté humaine, UNE CLASSE pour LA RÉVOLUTION (sommaire, texte complet et renvoi aux compléments)
Aujourd'hui à 10:08 par Patlotch

» CATASTROPHES INDUSTRIELLES et POLLUTIONS
Aujourd'hui à 9:35 par Admin

» ÉMEUTES, typologie formes/contenus : des réalités à l'idéologie
Aujourd'hui à 9:19 par Admin

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 18:17 par Patlotch

» au-delà du vrai et du faux, tragique comédie
Hier à 14:02 par Patlotch

» l’écosocialisme entre théories révolutionnaires et alternative capitalisme verte
Hier à 12:57 par Patlotch

» OUTRE-MER : outre frontière de races, classes et sexes ?
Hier à 12:43 par Patlotch

» JAZZ, BLUES, R'n'B, SOUL, RAP... pour "double paire d'oreilles"
Hier à 12:27 par Patlotch

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Hier à 4:19 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, interclassisme, prolophobie... et théorie
Hier à 0:45 par Tristan Vacances

» EXTIMITÉ, les confessions de Patlotch : un rapport aux autres et au monde
Mer 18 Oct - 23:58 par Patlotch

» 9. l'apparition plurielle d'une nouvelle théorie communiste ? questions parentes
Mer 18 Oct - 16:43 par Patlotch

» 5. LA CONSTITUTION EN CLASSE POUR LE COMMUNISME : quel sujet révolutionnaire ?
Mer 18 Oct - 14:05 par Patlotch

» la DOMINATION MASCULINE dans le monde : un MACHISME STRUCTUREL
Mer 18 Oct - 13:47 par Patlotch


Partagez | 
 

 un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 12 Avr - 12:36


au rendez-vous du peuple avec l'idéologie française

Dans "Minute", Jean-Marie Le Pen s'imagine en "précurseur" du "tribun" Mélenchon

Romain Herreros Le Huffington Post 12/04/2017

L'hebdomadaire d'extrême droite va même jusqu'à dire que le candidat est son "héritier".


Citation :
L'ascension de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages ne laisse personne indifférent. Alors que les adversaires du candidat de la France insoumise ferraillent contre le "communiste" Mélenchon, l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, préfère voir dans la progression de l'euro-député l'empreinte de... Jean-Marie Le Pen.

"Le tribun Le Pen a trouvé son héritier, il s'appelle Mélenchon", titre en une le magazine, qui a pour l'occasion ouvert ses colonnes au président d'honneur du Front national. Une interview au cours de laquelle le "Menhir" s'imagine "précurseur" du style Mélenchon.

"Je crois avoir été le premier en France"


D'emblée, le fondateur du FN s'octroie la paternité de la forme des meetings de Jean-Luc Mélenchon. "Je crois avoir été le premier en France, il y a déjà vingt ou trente ans de cela à parler de cette manière", affirme-t-il. L'eurodéputé assure avoir des similitudes avec le candidat de la France insoumise comme, "la capacité à tenir un discours d'une heure et demi sans notes" ou encore l'abandon de certains codes: "un contact moins formel de la communication politique".

Même son de cloche concernant le vocabulaire utilisé par Jean-Luc Mélenchon: "j'ai dû être le précurseur de cette scénographie". "Il faut dire que cet homme, qui était un sénateur obscur pendant de longues années, s'est révélé un orateur public de qualité", poursuit Jean-Marie Le Pen, qui indique qu'à l'instar du candidat de gauche, lui aussi récitait des poèmes à la tribune.

Et le fondateur du Front national de jouer les modestes: "je n'ai pas la prétention d'avoir été son modèle, mais j'ai été un précurseur".

au fond, nous sommes ici en pleine idéologie française, telle que j'en ai décrypté les passerelles idéologiques jusque dans la non-récupération par la nouvelle droite (Alain de Benoist) de thèmes chers à une certaine ultragauche, le salut à celle-ci de Marine Le Pen

voir Un livre néo marxiste ? Quand Marine le Pen devient Marine la rouge... Atlantico 4 Mars 2012


ou Quand Marine Le Pen confond son extrême droite et son extrême gauche Blog Le Monde 27 janvier 2012
extrait

Marine Le Pen a écrit:
« A cet instant de mon propos, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer les analyses et les démonstrations de l’extrême gauche la plus radicale, la vraie, pas celles des bobos de Jean-Luc Mélenchon ou des jeunes bourgeois du NPA (…). Non je parle de ceux qui s’arc-boutent encore dans cette défense intransigeante des intérêts des classes populaires et ne les ont pas abandonnés »

« Ces forces politiques-là, même si elles se trompent sur les solutions, partagent avec nous beaucoup d’analyses et auront comme beaucoup d’autres leur place dans ce grand mouvement que j’appelle de tous mes vœux. »


De qui parle-t-on ? Les choses deviennent plus mystérieuses encore lorsque Mme Le Pen avance que lorsque l’on a « surmonté » les « inévitables hystéries antiaméricaines et antisionistes, voire le traditionnel antisémitisme économique de la gauche et de l’ultra-gauche (sic) », on trouve dans cette fameuse extrême gauche véritable, « les mêmes fondements d’une opposition sociale à l’immigration ».

Et puis vient la référence. Marine Le Pen cite, à l’appui de son propos, un extrait  d’un livre inconnu, Critique de la société de l’indistinction, écrit par un collectif anonyme [en réalité Francis Cousin], « L’internationale », et paru aux Editions Révolution sociale dont il a été l’unique ouvrage publié.

voir aussi : Marine Le Pen est-elle d'extrême gauche ? Le Figaro 18 février 2014

dans ses dernières apparitions, Marine Le Pen épargne Mélenchon, comme si elle préférait l'avoir comme adversaire au second tour. François Hollande ne s'y est pas trompé : Hollande sort de sa réserve pour fustiger la "mode Mélenchon". Entre les mots il soutient Macron, et finit d'enfoncer le petit Hamon, qu'il ne cite pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 12 Avr - 17:23


« Pourquoi nous soutenons Emmanuel Macron »

Dans une tribune au « Monde »,
quarante économistes signent un appel en faveur du candidat d’En marche !
seul capable, selon eux, de poser les bases d’une nouvelle croissance économique


« Qui se souviendra de l'économie, et de ses prêtres, les économistes ? »

Bernard Maris, Houellebecq économiste, 2014


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Jeu 13 Avr - 6:19



j'insiste, liberté de penser !

plus nous approchons de l'élection (érection ?), plus on n'entendra, on ne verra que ça, le "résultat", résultat faux par excellence non seulement en raison du non compte des non-inscrits, abstentions et blancs, mais parce que le véritable résultat, dont celui-là quel qu'il soit ne sera que l'émergence à la surface, c'est la recomposition politique dans la crise, comme réponse à celle-ci, entérinée par "le peuple français", alias la société civile des citoyens appelant l'État

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Jeu 13 Avr - 9:18


Le leadeur de la France insoumise à l'Elysée ? L'hypothèse n'est désormais plus à exclure. Et fait aussi bien trembler les marchés financiers que François Hollande, qui évoque un «péril».

Citation :
Les milieux économiques n'hésitent pas à parler de «cataclysme» et tremblent à l'idée de voir Jean-Luc Mélenchon accéder au deuxième tour de la présidentielle. « Il est a priori sympathique, mais il propose des solutions extrêmement violentes pour l'économie tricolore, tacle Philippe Waechter, chef économiste de Natixis Asset Management. Son programme ferait basculer la France dans un système potentiellement très instable. » Tour d'horizon des mesures qui inquiètent les marchés et les milieux économiques.

Le Contrôle des mouvements de capitaux

En cas de victoire de la France insoumise, les capitaux sortants seraient lourdement taxés et un contrôle global des mouvements serait effectué par l'Etat. Déjà, de gros portefeuilles ont quitté l'Hexagone. « Ces personnes fortunées veulent protéger leur épargne et s'assurer qu'elle ne serait pas bloquée en cas de victoire d'un candidat comme Jean-Luc Mélenchon, assure Vincent Cudkowicz, le directeur général de la société de placements financiers Bien prévoir. On peut aussi imaginer que si Mélenchon était élu, de grands acteurs internationaux envisageraient rapidement de quitter la France pour les mêmes raisons. Ce serait un scénario à la vénézuélienne : la France serait isolée et les grandes entreprises fuiraient le territoire. » Cette hypothèse est exagérée, selon Jacques Généreux, l'économiste et conseiller de Jean-Luc Mélenchon qui assure que cette mesure aura surtout l'avantage de « détourner de la France les gens qui veulent spéculer. Tant mieux pour le pays, bon débarras ! »

La refonte des traités européens

Il le martèle à chaque débat : Jean-Luc Mélenchon promet une refonte des traités européens, couplée au rejet des accords de libre-échange (Tafta avec les Etats-Unis, CETA avec le Canada...). Sa défiance vis-à-vis de l'Union européenne s'articule avec une remise en cause de l'euro. Pour Philippe Waechter, c'est là que le bât blesse : « Jean-Luc Mélenchon parle de nouvelle monnaie commune, sans que l'on sache bien de quoi il s'agit... Surtout, rien ne garantit que cette nouvelle devise suscite la confiance des ménages, des entreprises et des investisseurs étrangers. »

Le Rachat de la dette par la Banque centrale européenne

« Totalement illusoire », selon Vincent Cudkowicz, le directeur de Bien prévoir, cette mesure interpelle le secteur financier. « Cela revient à dire : nous annulons la dette publique pour pouvoir recommencer de plus belle, estime Philippe Waechter. Or, cela aurait pour effet de faire s'envoler les taux auxquels la France emprunte sur les marchés financiers ». Pas du tout, selon Jacques Généreux qui reconnaît que la « formule très forte » de cette mesure ne reflète pas forcément l'idée réelle du candidat. « Nous souhaitons que la BCE puisse prêter directement aux Etats, explique-t-il. Cela ennuie les banques car, si l'Etat ne passe plus par elles, cela réduit considérablement leurs intérêts. »

L'augmentation des salaires

Une fois à l'Elysée, le candidat de la France insoumise promet une hausse du smic de 16 %, l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires... « Cela ne poussera pas les investisseurs à embaucher, ni à miser sur la France », note Vincent Cudkowicz.

entre temps, les économistes soutiens de Macron sont devenus "grands"


les "malheurs" européens de Syrisa attendent Mélenchon et ceux qui espèrent en lui...

bah, diront les camarades d'ultragauche, on vous l'avait bien dit :


les sous-chiens d'ultragauche

stratégie capitaliste et/ou rêve debout ?

Jean-Luc Mélenchon, un serviteur de la nation et du capital

GD, CCI Révolution Internationale, 1er février 2017

extrait
Citation :
Mélenchon est un pur produit du système capitaliste qu’il prétend rejeter et son radicalisme n’est que le résultat d’une stratégie globale de la bourgeoisie pour faire en sorte que le terrain politique soit le plus possible occupé. En gesticulant sur la gauche du PS, Mélenchon flatte son ego de “leader” en pensant à ses maîtres (Castro, Chavez 3... d’emblématiques apôtres du nationalisme !) et cherche à ramasser derrière des propositions rebattues et inoffensives le maximum de ceux qui tentent de s’interroger sur la perspective que le capitalisme nous propose. Ce n’est pas en comptant sur le genre de propositions avancées par Mélenchon, pas plus que celles de n’importe quel autre candidat, que le prolétariat pourra faire triompher sa propre perspective.

je souscris peu ou prou à l'analyse qui précède cette chute. Cela dit, le problème n'est pas tant que « le radicalisme n’est que le résultat d’une stratégie globale de la bourgeoisie », sans quoi on se demande pourquoi cet acharnement, que du caractère d'utopie capitaliste de cette voie nationale-populiste, "révolution par les urnes", avec ses recettes néo-keynésiennes qui ne sont plus applicables au stade actuel, et donc ne peuvent précisément pas faire l'objet, comme après la Première guerre mondiale et jusqu'aux années soixante, d'un compromis (fordien...) entre le capital et le prolétariat

c'est le même caractère d'utopie (anti-)capitaliste que le démocratisme radical avant son effondrement dans la crise de 2008, mais dans les conditions actuelles et sous la bannière populiste radicale de gauche que l'on a vu émerger depuis en Occident (notamment avec Sanders aux USA

ce qui s'oublie un peu, dans ce type de discours dogmatique normé, c'est que la lutte de classes se mènent dans et même par l'idéologie. Autrement dit, il faut quand même rapporter cette critique au vitriol au projet du CCI


Citation :
- La clarification théorique et politique des buts et des moyens de la lutte du prolétariat, des conditions histor­i­ques et immédiates de celle-ci.

- L’intervention organisée, unie et centralisée au niveau international, pour contribuer au processus qui mène à l’action révolutionnaire de la classe ouvrière.

- Le regroupement des révolutionnaires en vue de la constitution d’un véritable parti communiste mondial, indispensable au prolétariat pour le renversement de la domination capitaliste et pour sa marche vers la société communiste.

là, on n'est plus dans l'utopie capitaliste, mais dans la foi du croyant, et en ceci finalement, pas si loin que cela de Jean-Luc Mélenchon...

"Merde au capital !"

paradoxalement, c'est cet acharnement croisé des dirigeants capitalistes et des politiques qui peut faire gagner Mélenchon (comme le Non à l'Europe en 2005). Cibler l'épouvantail Le Pen depuis 30 ans n'a pas enrayé la montée du FN, et n'enrayera pas celle du populisme de gauche, même si pour beaucoup d'électeurs, il s'agira plus de dire "Merde !" que de soutenir un programme qu'ils ne connaissent pas ou auquel ils ne croient même pas

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Jeu 13 Avr - 22:45


sans commentaire : détestable !



Philippe Poutou : « Les élections ne changent pas la vie, il faut des luttes sociales»

hé, banane, comme (se) faire-valoir, on fait pas mieux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6253
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Ven 14 Avr - 12:10


toutes les hypothèses de second tour en attendant le résultat de la demi-finale







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
stanislas brown



Messages : 5
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 17 Avr - 12:51

Avis à la lectorate,

L'ami Patlotch est actuellement parti avec Tristan en vacancE forcée pour quelque temps. A toutes fins (in)utiles, sachez qu'il est en train de fabriquer du compost.

Il devrait néanmoins revenir sur le forum sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 22 Avr - 10:00

merci à l'ami Stan... Mon ordi en composte... Il va falloir attendre..., ma thèse de 3è cycle de lutte sur le compost pré-électoral comme dépassement produit du démocratique radical au populisme démocratique radical de gauche

Nous observons la consolidation au niveau politique de nos considérations depuis janvier 2015, le tournant étant confirmé de la recomposition politique. Tous les duels électoraux possibles en sont hautement significatifs.

Macron, comme annoncé en février, est le candidat idéal du capitalisme mondial français, adéquat à la crise de reproduction, comme le serait Mélenchon si ses chances étaient réelles : les choix électoraux, en tant que 'citoyens', sont cette adéquation État-Société civile avec l'économie politique, alias 'le capital(isme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 22 Avr - 17:16

J'aurais eu qq remarques sur la dernière semaine, mais là difficile au tel portable

- retour du thème sécurité/immigration amplifié à la faveur des attentats déjoués ou réels, instrumentalisés par Le Pen et Filon (sic, le 'radicalisé' des Champs est plus antiflics qu'islamiste, mais qu'importe... C'est le remake tranquille de janvier 2015...

- diminution de l'abstention attendue : quid d'un vote prolétarien, réactions en tous sens... Le Pen peut encore monter, Mélenchon aussi... Sans parler de la trouille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 23 Avr - 6:30

On aura un 'vote de classe'assez clair, sous réserve d'examen des données par catégories sociales, et génétationnelles pour la dynamique historique, à savoir les choix populistes, fasciste ou démocratique, voire ultralibéral (comme on l'a vu, Macron n'échappe pas au populisme 'auto-entrepreneur', ni Fillon avec 'sens commun'/ Manif pour tous)

La recomposition politique sera effective avec les législatives. Il importera de distinguer ce niveau de représentation institutionnelle de celui des partis, anciens ou nouvelles alliances pseudo-partisanes

Exemple, les 'militants' nouvelle manière de En marche ! Ou France insoumise

Ne pas perdre de vue que cette recomposition politique ne fait qu'entériner la recomposition des rapports sociaux correspondant à la prolétarisation des couches moyennes

Il s'agit en quelque sorte d'une prise en compte post-crise de 2008, comme un retard de la 'superstructure' politique sur l'infrastructure' économique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 23 Avr - 7:13

J'insiste sur ces éléments rappelés dans la logique de ce sujet et du forum

La campagne électorale, dans le contexte mondial de l'idéologie française, à (bizarre bug orthographique, dsl) fourni des éléments aussi importants que le résultat des urnes, d'autant que les écarts sont faibles

L'inconnue réside dans la forme de gestion de la crise de restructuration, dont le contenu politique peut varier, entre populisme démocratique et ultralibéralisme décomplexé, celui-ci étant hautement plus probable : Macron comme 'chouchou' du capital choisi par la 'société civile'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 23 Avr - 18:54

Ma chère lectorate, chair appâtée de notre enfoirum hors d'âge, je t'en supplie sur la plage de cinq à sept, quelles que soient tes convections les plus chaudes dans l'effroi démocratique, ne sors pas ton mouchard de poche

Notre sort est jeté comme un kleenex sur le trottoir de toutes ces putes du pouvoir d'État

Viens plutôt pleurer dans mes bas, et demain enlève le haut

Ton Patlotch préféré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 24 Avr - 10:55

Pas de surprise, mauvaise devise. Il serait presque frustrant de constater que depuis deux mois, les sondages donnent le résultat de ce premier tour (et du second), dans l'ordre et à quelques points près

'il serait', conditionnel, car si je ne les ai pas négligés, mes commentaires et 'pronostics' ont porté davantage sur les causes que les conséquences, comme plus essentielles à la compréhension des résultats mêmes, leur sens comme entérinant une recomposition politique sur fond de crise de l'économie politique dans ses spécificités françaises

L'émergence éventuelle de nouveau sera à lire comme indiqué plus haut dans les comportements de classes et générationnels, ville et campagne, quartiers populaires, banlieues d'immigration...

J'attire lourdement l'attention sur une erreur d'analyse possible : 'la société française glisse à droite', vu que Macron... etc. Cette apparence masque l'effondrement du clivage droite-gauche, et signe la caducité des analyses théoriques citoyennistes. Certains commentaires journalistiques sont à cet égard moins objectivistes, surtout dans la pressé étrangère

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 24 Avr - 13:57

Voir l'entretien avec Gérard Courtois dans Le Monde, pas mal sur les critères énoncés. Dsl pour le lien, du portable, c'est malaisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 24 Avr - 15:02

Plus clair : nous avons effectivement changé d'époque, mais pas seulement 'en surface' de la politique (là-dessus, Courtois est à court, de théorie du capital)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Vacances



Messages : 373
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 24 Avr - 20:34


l'anti-système systémique

Macron : avec la palette de ses soutiens, avant et après le premier tour, on n'aura jamais vu un candidat anti-système" aussi systématiquement systémique.

Et la cohorte de tous ceux qui appellent à voter "contre Le Pen" pour se raccrocher aux branches, comme si leurs électeurs avaient besoin d'eux, et pas plutôt l'inverse, prenant date...

Rien de tel pour faire monter la Marine française de souche, au demeurant...

voir entre autres Présidentielle : Macron engrange les soutiens, Le Pen dénonce le "front républicain tout pourri"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 24 Avr - 23:22


Ah, cher Tristan, vous avez de la chance, votre ordinateur n'est pas encore bon pour le compost...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 25 Avr - 0:47


de l'adéquation des vedettes politiques à la situation

ni Mélenchon, l'homme faussement nouveau venu du trotskisme passé par le PS, ni Macron, l'homme vraiment nouveau inconnu il y a trois ans, ne tombent du ciel de la campagne présidentielle avec de pareils scores

ils sont des produits adéquats à la situation de crise de la politique dans l'économie politique, des hommes grosses "virgules de l'histoire" répondant à ses besoins d'être quelque part cohérente : « Ce qui est réel est rationnel » (Hegel)

nous le sentions depuis des mois et cela s'est produit conformément à nos analyses

le renversement, la "recomposition politique", se comprend comme dépassement produit, cad ici et à ce niveau superstructurel, entériné institutionnellement, du démocratisme radical au populisme démocratique, face à une solution systémique de gestion du capital par les mêmes, modernisés, ubérisés. Certes, ce n'est pas ce match qui est sorti des urnes, mais c'est celui-ci qui comptera pour la suite, toute la "gauche" politique le sait et se repositionne(ra) en conséquence

le flair et l'intelligence politique avec lesquels Macron a endossé le rôle qu'exigeait la fonction historique sont assez stupéfiants, dans ce délai. En ce sens il est un représentant parfait de l'homme capitaliste tel qu'en parlait Marx, d'emblée en phase avec sa position de classe (peu importe ici ses origines sociales, au contraire, il a le flair "couches moyennes supérieures" rivé au corps de son expérience de banquier surdoué, augmenté du passage dans un sinon le ministère le plus important, avec l'Intérieur, du dispositif étatico-gouvernemental)

Marine Le Pen va encore faire de gros progrès médiatiques, sans doute pas au point de gagner face à Macron, mais de rafler sur l'électorat antisystème, les amateurs de populisme dont des prolos électeurs de Mélenchon (prolongeant le passage du PCF au FN), car tous ne voteront pas Macron ni ne s'abstiendront. C'est dans la logique du populisme que de pouvoir traverser de la "démocratie" au "fascisme", comme nous l'avons vu sur le plan théorique avec les idées d'extrême-gauche et parfois mêmes anarchistes (du côté de Proudhon, d'Orwell...)

je ne parle pas des vrais battus (la droite avec Fillon, le PS avec Hamon), vedettes à leurs manières comme idiots utiles à la transition

vote de classe, lutte... communisme

plus que jamais, si on ne confond pas "classe ouvrière" (~ prolétariat) et sa représentation politique comme étant "à gauche", ni la bourgeoisie comme étant nécessairement "à droite", on a eu un vote de classes, mais...

mais un vote prolétarien populiste, fasciste ou démocratiste, qui confirme mon analyse de ce choix, au niveau mondial ou du moins occidental (au sens conceptuel et non géographique), c'est-à-dire un choix donc un vote antirévolutionnaire, et ceci jusque dans les luttes qui l'ont accompagné (depuis le mouvement anti-loitravail). En un sens nous vérifions les derniers mots de Marx : « Il n'y a que la lutte », ses contenus n'étant pas déterminés par un sens unilinéaire de l'histoire, et moins encore par un sens communiste de l'histoire comme uniquement celle de "la lutte de classes"

de ce point de vue, c'est une confirmation de l'analyse de la crise comme étant doublement celle du capital et de l'Occident
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 25 Avr - 9:47


à nouveau sur le paradigme populiste

il est convenu de considérer que seuls Marine Le Pen et Mélenchon représenteraient le populisme, sous ses deux faces néo-fasciste et post-démocratie radicale

Fillon et Macron ne seraient pas populistes, ce qui se comprend par peu séduisants pour les classes populaires, les gens d'en-bas, ce que confirme la composition sociale de leur électorat

c'est oublier que Macron n'existerait pas sans la dynamique créée par Nuit Debout dans les couches moyennes plus ou moins prolétarisées, pilotées par les militants du démocratisme radical défait

c'est oublier que Fillon a surfé sur le populisme, tel qu'il a été programmé avec la manifestation du 11 janvier 2015 (cf sur ce point le livre d'Emmanuel Todd : Qui est Charlie ? Sociologie d'une crise religieuse), tel qu'il s'est structuré à droite avec la Manif pour tous, et donc ceux qui s'en sont détachés, avec Sens Commun, pour adhérer aux Républicains

le populisme est paradigmatique de notre époque, et ceci au plan mondial, particulièrement en Occident
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 26 Avr - 10:56


un début de réponse à nos questions sur le vote "de classes" et par générations



Citation :
Dimanche 23 avril, le rideau est tombé. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont dominé les débats et remporté le premier tour de l'élection présidentielle. Si François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont un temps cru pouvoir bouleverser cette hiérarchie, ils ont échoué à respectivement moins de 470.000 et 620.000 voix de cette deuxième place qualificative pour le second tour.

Mais alors, qui a voté quoi ? Pour qui ont voté les cadres, les retraités, les ouvriers, les jeunes, les ruraux... ? Autant de réponses qui permettent d'y voir un peu plus clair dans la mobilisation des Français lors de ce premier tour de la présidentielle.

Si Emmanuel Macron peut se targuer d'être arrivé en tête du premier tour avec 24,01%, il le doit surtout à un vote très homogène dans toutes les catégories interrogées, selon une enquête réalisée par Ipsos / Sopra Steria au près de 4.698 personnes inscrites sur les listes électorales.

Les ouvriers avec Le Pen, Macron séduit les cadres

Ouvrier, retraité, cadre, profession intermédiaire... L'électorat varie fortement en fonction des catégories socio-professionnelles. Le monde ouvrier est ainsi largement tourné vers Marine Le Pen, qui réalise un score de 37%, loin devant Jean-Luc Mélenchon (24%). Une catégorie où Emmanuel Macron ne séduit guère (16%).

À l'inverse, le leader "En Marche !" est majoritairement plébiscité chez les professions intermédiaires (26%) et surtout chez les cadres (33%) distançant largement François Fillon (20%), Jean-Luc Mélenchon (19%) et Marine Le Pen (14%).

En revanche, les retraités se sont eux essentiellement tournés vers François Fillon, à plus de 36%, alors que Emmanuel Macron arrive en deuxième position, dix points derrière.

Les chômeurs largement tournés vers Mélenchon


Si le vote des salariés est assez homogène, Marine Le Pen arrivant devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, les écarts sont beaucoup plus importants. Une catégorie où le leader de la France insoumise domine (31%), devant Marine Le Pen (26%) alors qu'Emmanuel Macron ne reçoit que 14% des votes.

Macron et la France qui va bien

C'est un des constats de cette enquête, Emmanuel Macron réalise des scores très favorables chez les foyers qui "vont bien". Outre les catégories socio-professionnelles, les statistiques en fonction du revenu des foyers sont dans la même lignée. Ainsi l'ancien pensionnaire de Bercy domine chez les foyers gagnants entre 2.000 et 3.000 euros (25%) et encore plus chez les foyers gagnant plus de 3.000 euros (32%).

Le raisonnement est parfaitement inversé pour Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Ces derniers arrivent largement en tête chez les foyers gagnant moins de 1.250 euros. Ils obtiennent respectivement 25% et 32% quand Emmanuel Macron est troisième à seulement 14%.

Mélenchon remporte le vote des jeunes

Concernant l'âge des électeurs, là encore subsistent certaines divergences notables. Ainsi, les jeunes de 18-24 ans se sont, en grand majorité, tournés vers Jean-Luc Mélenchon (30%). La présidente du Front national, deuxième, n'obtient cependant que 21% des voix. Et si le leader "En Marche !" est à la traîne dans cette tranche d'âge, il domine pourtant chez les 15-34 ans avec 28% d'électeurs séduits.

À l'inverse, chez les plus de 60 ans, la population a majoritairement voté en faveur de François Fillon. D'une courte tête chez les 60-69 ans mais très largement chez les 70 ans et plus : 45% des personnes ont choisi l'ancien premier ministre, 27% Emmanuel Macron, 10% Marine Le Pen et seulement 9% Jean-Luc Mélenchon.

En fonction du sexe, Emmanuel Macron séduit davantage l'électorat féminin (25%), devant François Fillon (21%) et Marine Le Pen (20%). Cette dernière arrivant légèrement devant si l'on compare l'électorat masculin.

Dans les villes, les habitants plébiscitent Macron


Si l'on classe le vote en fonction de la taille des villes, l'a aussi les résultats sont différents des résultats nationaux. Le monde rural a ainsi davantage plébiscité Marine Le Pen (23%), devant Emmanuel Macron (21%), François Fillon (19%) et Jean-Luc Mélenchon (18%). Le constat est similaire dans les villes de moins de 20.000 habitants.

En revanche, le rapport de force s'inverse dans les communes de plus de 20.000 habitants. L'ancien ministre de l'Économie (26%) dépassant la fille de Jean-Marie Le Pen (24%). Un écart qui se creuse encore davantage dans l'agglomération parisienne où la présidente du Front national est relayée en quatrième position, derrière Emmanuel Macron (29%), François Fillon (25%) et Jean-Luc Mélenchon (19%).


Selon notre sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, certains secteurs de l'électorat s'apprêtent à voter majoritairement pour Marine Le Pen, même si l'ensemble des Français rejettent largement la candidate FN.

Citation :
Emmanuel Macron dispose d'une avance confortable sur Marine Le Pen. Selon notre sondage quotidien sur le second tour de la présidentielle Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, le candidat d'En Marche! obtient 61% des intentions de vote (+1) contre 39% à la candidate du Front national (-1). L'ancien ministre de l'Economie bénéficie toujours de reports de voix très favorables, puisqu'il capte 48% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (-3), 47% des électeurs de François Fillon (+6) et 83% des électeurs de Benoît Hamon (+3). Ce sondage, le deuxième réalisé depuis le premier tour, porte sur un échantillon de 1416 personnes. La marche d'erreur est de 2,6 points.

L'indice de participation est de 73% (-1). Il baisse de quatre points pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour (60%) et de trois points pour ceux de François Fillon (75%).

62% des ouvriers déclarent une intention de vote en faveur de Le Pen

La domination d'Emmanuel Macron dans les intentions de vote ne se traduit pas dans toutes les catégories de population. L'ancien banquier est préféré par les cadres (74% d'intentions de vote) et les professions intermédiaires (76%). En revanche, Marine Le Pen est en tête chez les employés (53%) et les ouvriers (62%). L'eurodéputée d'extrême droite réalise de bons scores parmi les salariés du secteur public (51% d'intentions de vote dans la sous-catégorie des salariés d'entreprises publiques).

Concernant le niveau d'études, Emmanuel Macron s'impose d'autant plus facilement que le niveau de diplôme est plus élevé (jusqu'à 79% d'intentions de vote pour les diplômés des deuxième et troisième cycles de l'enseignement supérieur). Marine Le Pen, en revanche, est majoritaire auprès des sondés ayant un niveau d'éducation inférieur au Baccalauréat (54% d'intentions de vote).

autres vote ouvrier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 26 Avr - 14:25


méthodologie, méta

dans ce type d'analyse à chaud, la difficulté est d'utiliser la grille de lecture à laquelle on a abouti (acquis, hypothèses, questions) et de la valider ou de l'infirmer en chemin à partir des événements-matériaux

ici, voir les stratégies et tactiques des deux candidats et la façon dont ils draguent des électeurs chez les perdants (exemple Le Pen certains de Mélenchon, les deux ceux de Fillon)

à ce petit jeu, Le Pen a un avantage, elle peut se contredire, tricher sans vergogne, et à mon sens, elle a une meilleure connaissances des classes populaires, sans besoin des gens d'en-haut pour progresser

elle est plus réellement populiste que Macron, qu'il le veuille ou non candidat du système, plombé par ses soutiens sur le terrain des anciens clivages et la nécessité d'une recomposition qui doit faire avec le reste des partis : pour les reconstruire ?

avec les législatives, la situation s'équilibrera sur un nouveau compromis historique, forcément fragile dans la crise

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Jeu 27 Avr - 19:17



un vrai moment du faux

on a beau être au parfum, savoir ce que représente ces deux candidats, maintenant qu'ils sont face à face, le malaise s'amplifie, par un poker menteur à tous les étages du système/antisystème. Les deux sont en fait prisonniers des alliances qu'il recherchent, c'est-à-dire, avant les législatives, des électeurs qu'ils doivent convaincre avec des arguments contradictoires, un coup d'un côté un coup de l'autre

Macron aura beau faire, il a déjà commencé de décevoir avant même d'être au pouvoir, et ça ne s'arrêtera plus. Marine est dans son bain, elle peut caresser ses bébés

le 1er mai va rappeler Jeanne d'Arc au service national, elle ne saura plus où donner de la tête

c'est jusque-là beaucoup moins intéressant à décrypter que la campagne du premier tour, parce que tout se brouille. Mais bon, c'est bien le but...

puisque c'est ça, je retourne à mon compost

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Ven 28 Avr - 16:26

Macron,  charognard, avec sa pouffiasse,  'Mireille Dark', à Oradur sur Glabre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 30 Avr - 12:15

Dupont taignant le gaullisme en pétaino-fascisme... On n'arrête pas l'idéologie française et teigneuse de réverbères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 875
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 30 Avr - 18:27

les deux tours de cette élection sont des moments 'compostuels' de changements qualitatifs produits. À partir de la bonne proportion d'ingrédients de base, la température monte, et commencent les processus chimiques de cette transformation... Ils ne cesseront qu'après différentes phases, jusqu'à maturation...

Je filerai plus tard cette métaphore d'une dialectique de la nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Démocratie, Humanisme et Capitalisme
» Historique des navires
» Historique du 9RG
» Cherche le Dictionnaire Historique du Japon
» Effacer l'historique de son navigateur (Firefox-4, IE-9, Chrome-11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / NOUVELLE THÉORIE du COMMUNISME et de la RÉVOLUTION :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: PENSER le MONDE et les LUTTES : refondation d'ensemble-
Sauter vers: