PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» COMMUNISME : chemins de traverse
Hier à 22:55 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Hier à 21:58 par Patlotch

» ALIÉNATION des INDIVIDUS, et CAPITALISME
Hier à 21:33 par Tristan Vacances

» sur l'OCCIDENT, son histoire, son concept, et sa CRISE
Hier à 20:01 par Admin

» 'PROGRÈS', SCIENCES, HUMAIN, SANTÉ et capital... TRANSHUMANISME et dés-humanité
Hier à 19:11 par Patlotch

» VA-SAVOIR : chronique à la com, la dialectique du quotidien en propotion magique
Hier à 16:07 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT (français) et RESTRUCTURATION (mondiale) du CAPITALISME
Hier à 15:32 par Patlotch

» PROLÉTARIAT : je t'aime, un peu, beaucoup... à la folie... pas du tout ?
Hier à 15:18 par Patlotch

» Vers un MARXISME DÉCOLONIAL / des marxistes s'emparent de la pensée décoloniale
Hier à 13:48 par Patlotch

» DÉCOLONISER le MARXISME, l'ANARCHISME, l'ULTRAGAUCHE et la "COMMUNISATION"... Histoire et nécessité actuelle d'un clivage, pour en finir avec les dogmes universels eurocentrés
Hier à 13:29 par Patlotch

» DÉCOLONISER les ESPRITS, les SAVOIRS, les THÉORIES et les 'FAIRE' : CRITIQUE DE L'EUROCENTRISME y compris 'POST-COLONIAL'
Hier à 12:38 par Patlotch

» les "BLANCS" forment-il une 'race' à part ? Whiteness ? BLANCHITÉ ?... le COLORISME... le 'RACISME ANTI-BLANCS'
Lun 21 Aoû - 11:22 par Patlotch

» 9 - QUE SE PASSE-T-IL ? hypothèses et validations empiriques... Quelles contradictions, quelle dynamique historique ?
Lun 21 Aoû - 11:11 par Patlotch

» POPULISME de GAUCHE : CHANTAL MOUFFE et ERNESTO LACLAU théoriciens transclassistes, PÉRONISME... TONI NEGRI, ses ambiguïtés et les limites de l'OPÉRAÏSM
Lun 21 Aoû - 10:06 par Patlotch

» des MOTS que j'aime et d'autres pas
Lun 21 Aoû - 9:45 par Patlotch

» RACISMES : DES CHIFFRES
Dim 20 Aoû - 19:22 par Patlotch

» BIDONVILLES : SLUMS : BARRIOS DE TUGURIOS
Ven 18 Aoû - 11:27 par Patlotch

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Jeu 17 Aoû - 18:27 par Patlotch

» LA RÉVOLUTION vers LA COMMUNAUTÉ HUMAINE
Jeu 17 Aoû - 17:02 par Admin

» COMMUNISME(S), RELIGION(S), FOI, et RÉVOLUTION (étude)
Jeu 17 Aoû - 16:59 par Admin


Partagez | 
 

 un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 14:15


je redescends ce commentaire, pour une meilleure lisibilité au tournant de la page


la recomposition politique en marche

qu'il parvienne ou pas au second tour de la présidentielle, Mélenchon est peut-être en passe de réussir ce qui avait jusque-là échoué en France et particulièrement à l'occasion de Nuit Debout*, à savoir construire un mouvement politique, pour ne pas dire un parti, atteignant à l'ampleur (militante et représentative), de celle de Syrisa et Podemos, dans la même veine de populisme radical de gauche, cher à Chantal Mouffe et ses émules en France

* encore que son initiateur, François Ruffin, « annonce en novembre 2016 qu'il envisage de se présenter comme candidat aux élections législatives de 2017 dans la première circonscription de la Somme19, avec un programme inspiré de celui de La France insoumise, du PCF et d'EELV. » (Wikipédia)

l'exercice est périlleux dans le contexte de la présidentielle, mais devrait être facilité dans celui des législatives, quel que soit le score du Chavez français

rappelons que la montée de Syrisa en Grèce, bien avant sa victoire, a signé la plongée du Pasok à partir de 2010, de près de 45% à 6,5% en septembre 2015 (source : En Grèce, la dégringolade électorale des socialistes du Pasok). Voir en relation Danielle Simonnet, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, estime que la mort du PS ne serait "pas une mauvaise chose"

la montée de Macron complète ce phénomène, comme lieu du remplacement du PS par un "parti" de centre-droite-gauche, qui est en quelque sorte un aggiornamento des politiques gouvernementales réellement mises en œuvre par la droite et la gauche depuis la crise de 2008 (et avant, mais depuis les attentats de janvier 2015, l'implosion du clivage droite-gauche s'est accélérée, dans ce que j'ai caractérisé depuis deux ans par l'idéologie française)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 15:24


nous ne dérivons plus d'espoirs situationnistes,
nous errons, le bec dans la boue, en attendant la fin de l'impossible, @julierivoire
nous dérêvons dans l'eau des calculs égoïstes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 15:39


l'espoir militant me désespère


« Vous n'aurez rien appris de nos illusions rien de nos faux pas compris »

Aragon, Les poètes, épilogue, 1960


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 16:01


s'abstenir ? Pourquoi pas, et alors ?

non, je ne milite pas pour l'abstention, pour la bonne raison que je ne crois pas les abstentionnistes globalement plus "conscients" de la situation et de son impasse politique

à preuve, si j'en crois les sondages, le pourcentage de Mélenchon traduirait une mobilisation d'abstentionnistes, autant qu'il mordrait sur l'électorat de Hamon, Macron, et Le Pen réunis. Contrairement à ce que j'en disais il y a deux mois, il y a plus que des vases communicants entre Hamon et Mélenchon, puisque la somme de leurs espérances de voix atteint désormais 28%, pour 25% jusqu'à la semaine dernière

avoir voter puis s'abstenir ne peut être compris comme une évolution unilatérale vers un rejet de la démocratie politique, puisque celle-ci demeure, massivement, un souhait sur fond de "conflit d'intérêt" généralisé des élites, qui n'apparaît que dans sa forme de collusion avec l'argent du pouvoir, une corruption, un système mafieux

les enquêtes d'opinion montrent que Mélenchon a réussi à passer à travers les gouttes (voir Mélenchon honnêteté). Face aux "affaires", il apparaît aujourd'hui plus propre que Marine Le Pen même. Sa progression repose sur une éthique humaniste de la politique

PS : je ne suis plus inscrit sur les listes électorales depuis 1989, mais je n'en fais pas une position plus active qu'une autre


Dernière édition par Admin le Sam 8 Avr - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 16:10


(14:35) je n'ai pu me le refuser



aucun dessinateur ne l'a encore illustré. Dommage, dans la continuité du moment Jeanne d'Arc de Macron..

ajout, c'est venu :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 18:41


même en farce, l'histoire ne se répète pas à l'identique

d'un des rares chroniqueurs-blogueurs du milieu radical qui se risque à une analyse à chaud de la campagne présidentielle. On y retrouve des thèmes vus plus haut...

La France ingouvernable

Zones subversives édito 28 8 Avril 2017


extrait, liens dans l'original
Citation :
Tous les candidats aux élections sont discrédités. Fillon, qui se gave et nous propose de nous serrer la ceinture, ne provoque que des éclats de rire. Le renouveau Macron empeste le hollandisme de fin de règne. Hamon doit s'encombrer des caciques du PS qui ne perdent jamais une occasion de dénoncer son sectarisme gauchiste. Le FN peine à organiser un meeting sans déclencher une émeute. Leur élection promet une France ingouvernable et le règne du désordre.

Reste le phénomène Mélenchon, le plus redoutable et talentueux des politiciens en course. Son improbable élection serait une catastrophe. En Grèce le gouvernement de Syriza a permis de liquider la révolte sociale. Les grands mouvements de grève ont disparu et l'extrême gauche applique une politique d'austérité. Bien que coupé des mouvements sociaux, le tribun Mélenchon conserve le profil de celui qui peut endormir la révolte. Son programme illusoire et ses promesses en carton visent à désamorcer la contestation sociale. Retour au plein emploi, CDI pour tous, protectionnisme et plan de relance keynésien : il ne fait que ressortir les vieilles recettes d'une social-démocratie à bout de souffle. Un programme de l'aménagement de l'exploitation ni désirable ni même réaliste dans le contexte d'un chômage structurel de masse.

Mélenchon reste pourtant épargné par l'appel Premier tour social. Ce texte a le mérite de sortir de la contemplation anti-électoraliste pour s'appuyer sur des luttes emblématiques et sur les mouvements de grèves. Mais, pour les vieux routiers du gauchisme à l'origine de cet appel, les mouvements sociaux doivent se contenter de faire pression sur l'Etat et le gouvernement pour grappiller un peu plus de droits. Ce qui reste sympathique. Mais il n'est pas question d'un mouvement social d'ampleur, de l'auto-organisation des exploités dans une perspective de rupture avec le capitalisme et l'Etat.

[...]

je ne partage pas le petit côté "rien de nouveau sous le soleil". C'est l'inconvénient d'une vision normative, même radicale, qui ne regarde pas assez ce qui se passe (Debord), ce que nous avons sous les yeux (Marx)

comme j'ai tenté de le montrer dans le cadre de ce long feuilleton sur la singularité de l'idéologie française et la signification mondiale du populisme radical de gauche, il se passe vraiment quelque chose en France qui n'est pas la répétition du même, même si, au fond, cela ne fait que conférer au moment présent du capitalisme son caractère historique, c'est-à-dire de jamais vu à ce niveau de crise de la politique dans celle de l'économie


Dernière édition par Admin le Sam 8 Avr - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Sam 8 Avr - 19:40


il est connu que les sondages sont plus intéressants et fiables dans leur évolution qu'à l'instant t. Les moyennes ici fournies sont d'autant plus significatives



Citation :
INFOGRAPHIE - Chaque semaine, le JDD dresse l'évolution de la moyenne des sondages de cette campagne : Jean-Luc Mélenchon est désormais presque revenu sur François Fillon et les deux hommes se rapprochent du duo de tête.

La campagne présidentielle approche de sa dernière ligne droite et de nouveaux mouvements sont à l'oeuvre dans les sondages. En l'espace d'une semaine, le duo Macron-Le Pen, qui dominait depuis plus d'un mois les enquêtes, voit son avance se réduire. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont perdu près de deux points chacun et recueillent désormais 23,5% d'intention de vote. Ce score est une moyenne des dernières enquêtes : le JDD a compilé 70 sondages depuis le début de l'année* en fonction de leur date de réalisation. Dans notre infographie, les points représentent chaque sondage et les courbes sont des moyennes mobiles calculées à partir des trois derniers réalisés. Une telle méthode permet de gommer les variations entre instituts tout en faisant ressortir les tendances en cours.

Mélenchon amplifie sa dynamique

L'orientation est assez nette pour les courbes de Macron et Le Pen. Dans les derniers sondages qui ont suivi le débat à onze de mardi, les deux favoris se situent entre 23 et 24% des intentions de vote en fonction des instituts. Le candidat d'En marche n'était plus descendu à ce niveau depuis février. La frontiste, elle, ne l'avait simplement jamais connu. A 15 jours du premier tour, leur campagne respective connaît donc un essoufflement. La faute aussi à la relative émergence des "petits candidats" qui sont désormais plus visibles. La faute surtout à la progression en parallèle des deux challengers : troisième, François Fillon est en légère hausse, entre 18% et 20% en fonction des enquêtes. Après un mois de mars rythmé par les affaires, le candidat de la droite tente de reconquérir l'électorat qui lui a tourné le dos.

Mais il voit surtout se rapprocher Jean-Luc Mélenchon, qui profite d'un nouvel accélérateur avec le débat : après ses 2,5 points gagnés la semaine précédente, il prend trois points de plus cette fois-ci pour se situer aujourd'hui à 18% d'intentions de vote. Un sondage BVA publié vendredi soir donne même pour la première fois les deux hommes à égalité, à 19%. Derrière, Benoît Hamon a endigué sa chute mais est aujourd'hui très bas, à 9% de moyenne. Nicolas Dupont-Aignan reste crédité de 3 à 5% et Philippe Poutou a connu cette semaine ses premiers sondages à 1,5% et 2% d'intentions de vote.

Les enquêtes d'opinion ne constituent pas une prédiction du vote. Les dynamiques actuelles peuvent se prolonger ou d'autres tendances peuvent émerger d'ici au 23 avril... Selon les instituts, entre 30 et 38% des sondés peuvent encore changer d'avis. Enfin, le niveau de participation le jour du scrutin reste toujours difficile à mesurer. Il était de 79,5% en 2012. Aujourd'hui, il est estimé à 64% par Elabe, 65% par l'Ifop et au moins 71% par BVA.




on vérifie ma remarque plus haut, que Mélenchon monte plus qu'Hamon ne descend, et semble prendre sur Fillon et Le Pen, ou sur les intentions d'abstentions, qui diminuent dans le même temps

il faudra, le moment venu, par les résultats et la suite, valider ou infirmer les éléments d'analyse proposés jusqu'ici sur nos critères (vote et abstention par classes sociales, générations, les populismes et la fin du clivage droite-gauche...), et non dans l'objectivisme d'une approche politique en miroir de l'événementiel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Dim 9 Avr - 13:52


mais...

le sondage d'opinion est le comble du Spectacle, contemplation de l'étant, narcissisme de masse, attentisme pour foule, dévotion au vote

bref, c'est la pensée-comme, le même impensé dans son changement même

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 9:29


tweet poème (sonku)


Assignés à présidence
sondés en dame nation
consignés Lafrance

entrés en transe
et populeuse copulation

ils sont d'avance
leur condamnation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 9:47


Monsieur Mélenchon, la société civile, et l'État

Karl Marx a écrit:
Posez telle société civile et vous aurez tel État politique, qui n'est que l'expression officielle de la société civile. Voilà ce que M. Proudhon ne comprendra jamais, car il croit faire grande chose, quand il en appelle de l'État à la société civile, c'est-à-dire du résumé officiel de la société à la société officielle.

Lettre à Annenkov, 28 décembre 1846

cette lettre de Marx est une courte réfutation des thèses de Proudhon dans Philosophie de la misère (1846), avant la publication de Misère de la philosophie (1847, quelques mois avant le Manifeste). J'ai souvent rappelé que la gauche française, y compris communiste, est restée proudhoniste (on le voit encore dans les thèses sur le Commun, de Dardot et Laval)

on peut lire, dans l'évolution des discours, notamment ceux de J-L Mélenchon - ce qu'il ne dit plus, ce qu'il dit en plus -, l'adaptation au désir d'État de la société civile (les citoyens). C'est assez frappant au fur et à mesure que la probabilité d'une victoire augmente, du moins pour ses partisans, comme hier on l'a entendu à Marseille

c'est un aspect de la spécificité du populisme de gauche dans l'idéologie française, et bien sûr, plus largement, l'absence de critique radicale de l'État, de la démocratie poplitique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 12:10


panem et circenses

pattern austère

d'un patron paternaliste


Le patron des boulangeries Paul votera Fillon  «en tant qu’ambassadeur de ses salariés»,
les syndicats mécontents


H.B. 20minutes 10.04.2017

« On est un peu surpris qu’il parle à notre place. Chacun est encore libre en France d’avoir ses opinions libres », a déclaré un élu syndical…



Illustration des boulangeries Paul. - JON ENOCH

Citation :
Le patron des boulangeries Paul roule pour François Fillon. « J’ai décidé de voter pour Monsieur Fillon », a déclaré samedi Francis Holder, le président du groupe. Un choix personnel qui n’engage théoriquement que lui. Seulement voilà, le patron de l’enseigne a assuré qu’il parlait « en tant qu’ambassadeur de ses salariés ».

« Je suis ici en tant qu’ambassadeur des 14.000 personnes qui forment l’entreprise », peut-on entendre dans une vidéo relayée sur le site officiel de la campagne du candidat des Républicains. « Quand Monsieur Fillon nous parle de la libération du travail, c’est la demande que fait l’ensemble du personnel, de pouvoir travailler quand on a envie de travailler plus et simplifier le code du travail, c’est évident. »

Une prise de position qui a énervé de nombreux salariés, surpris que leur président parle ainsi en leur nom. « On est un peu surpris qu’il parle à notre place. Chacun est encore libre en France d’avoir ses opinions libres. Vous savez, ici chez Paul, on a une grande majorité de personnes issues de l’étranger et je ne pense pas que François Fillon fasse partie de leur cœur », a déclaré sur Europe 1 Henri Fakih, délégué de la CFDT chez Paul.

« On est un peu manipulés », a ajouté le délégué syndical qui affirme avoir écrit à la direction du groupe pour demander des explications.

Malaise sur les réseaux sociaux

Cette annonce publique a également suscité de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux, certains annonçant qu’ils allaient cesser d’acheter des produits vendus par l’enseigne. Un hashtag #BoycottPaul a même été lancé ce samedi 8 avril, date de la publication de la vidéo.

comme dit ci-dessus avec Marx contre Proudhon, l'État représente "la société civile". Le patronat, en tant que la classe capitaliste dans les rapports économiques, représente toutes les classes en tant qu'il est le pôle dominant de ce rapport d'exploitation. C'est ce qu'on appelle l'idéologie dominante. En disant tout haut ce que les patrons font tout bas, "Monsieur Paul" ne fait que son boulot

la preuve du pain c'est qu'on le mange, mais avec le blé, on fait aussi de la farine. Monsieur Fillon en sait quelque chose...



panem et circenses : pain et jeux du cirque > du pain et des jeux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 12:18


pour la route, à consommer avec modération


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 13:43


le NPA, spécialiste en contorsions

Poutou : "Mélenchon, ce n'est pas un adversaire pour nous"

Marie Demeulenaere RTL 10/04/2017

Philippe Poutou est revenu sur "la dynamique Mélenchon". Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) estime que "Mélenchon n'est pas la solution".

Citation :
Sacré "héros populaire" suite au grand débat télévisé du 4 avril, Philippe Poutou a gagné une notoriété importante et est de plus en plus à l'aise face aux médias. Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) a nuancé la popularité de Jean-Luc Mélenchon, qui, crédité de 18% d'intention de vote au premier tour de la présidentielle, vient de passer devant François Fillon (17%), selon un sondage Kantar Sofres One Point pour Le Figaro, LCI et RTL.

Considéré comme le candidat le plus plus proche des idées politiques de Mélenchon, Philippe Poutou a tout de même pris ses distances avec le chef de file de "la France insoumise". "Mélenchon, ce n'est pas un adversaire pour nous (...) mais ce n'est pas non plus 'Mélenchon la solution'", a déclaré sur BFM TV Philippe Poutou.

"La solution, c'est dans la rue que ça se passera"

Le candidat du NPA a reconnu "des points communs" (interdiction des licenciements, répartition des richesses plus justes...) partagés avec Jean-Luc Mélenchon, mais il a mis en avant des lignes de désaccords entre lui et son adversaire, qu'il considère comme un candidat du "Moi je", alors que Philippe Poutou réclame des rapports directs entre la politique et le peuple. "On pense que c'est à la population de prendre ces affaires-là en main, on pense que la solution, c'est dans la rue que cela se passera", a déclaré celui qui croie au "progrès social par la révolte". Le candidat est crédité de 2,5% d'intention de vote pour le premier tour de la présentielle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Lun 10 Avr - 21:51


de 19:25, republié avec quelques ajouts et une précision en bas


« LA France responsable...»  
une polémique qui masque l'idéologie de l'État-nation

à propos de la "polémique" crée par Marine Le Pen ayant affirmé « Je pense que la France n’est pas responsable du Vél’ d’Hiv ». Sur le plan politique, c'est évidemment tout sauf un "faux pas" ou une "erreur", et de convoquer tel historien n'y changera rien. Elle a paradoxalement juridiquement tort (depuis la repentance de Chirac) et formellement raison mais elle ne dira pas pourquoi (voir plus bas). Cette sortie à double sens est naturellement millimétrée pour ratisser large chez les électeurs du FN jusque dans la mouvance antisémite

De Gaulle n'avait rien dit d'autre en distinguant le régime de Vichy et la France de Londres qui était pour lui la légitimité de la continuité républicaine. Fillon attaquant Le Pen reprend l'argument gaulliste, en disant qu'il y avait « deux France », celle de Pétain et son État français avec la majorité de son administration, et celle que représentait à Londres le Général de Gaulle)

le plus intéressant est ailleurs, dans les critiques dont elle fait l'objet de la part des autres candidats et de la classe politique, car tous se placent sur le même terrain idéologique de la personnalisation, voire de la déification de l'État-nation. La question se réduit donc à « La France est-elle ou non responsable, etc. ? »

car, "LA France", c'est qui, c'est quoi ? Les Français ? Lesquels ? Quelles classes au pouvoir politique ?... Hamon et d'autres rappellent qu'il n'y avait pas de soldats allemands au Vel' d'Hiv, mais seulement des policiers français sur initiative du gouvernement de Pétain. Vrai. La police française, c'était l'État français, pas le peuple français, mais enfin, qui a protesté ? Qui a sorti quelques Juifs de cet enfer ?

La France divinisée est, tout autant que celle de Pétain alors, celle des politiques aujourd'hui - tous les politiques puisque l'État-nation est leur fond de commerce électoral et idéologique

voir en relation le sujet l'ÉTAT : critique de l'État, de la DÉMOCRATIE POLITIQUE, des PARTIS, de la RÉPUBLIQUE... et notamment les textes croisés de Marx et Pierre Legendre le 10 octobre 2015...


le Totem de l'État est tabou

ajout : pour être plus précis et ne pas être interprété de travers : c'est l'idéologie de l'État-nation, masquant les rapports de classes (mondiaux), qui permet à la polémique de se développer sur le terrain de l'affrontement politique entre fascisme et démocratie, toujours en jouant sur l'opposition vue plus haut avec Marx entre État et Société civile (9:47)


Dernière édition par Admin le Mar 11 Avr - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 11:37


et pendant ce temps-là



Le 20 avril, devant nos lycées et dans la rue à 11h à Paris pour manifester de notre existence politique hors des urnes et des débats électoraux stériles !


je surligne en rouge
Citation :
Leurs élections, notre avenir.

À la suite de deux assemblées générales inter-lycéennes et de nombreuses AGs lycéennes nous avons décidé d’appeler à une journée de mobilisation lycéenne avant le premier tour des élections présidentielles. Nous pensons indispensable de protester avant même l’annonce des premiers résultats qui, quels qu’ils soient, ne modifieront en rien notre sentiment de non-représentation, et notre rejet des idéologies représentées par les candidats en tête des sondages - entre une gauche désunie et fantôme et une extrême-droite néo-fasciste et aveuglante se croisent les conservatismes et les libéralismes d’antan.

Face à la voie saturée des populismes nous ne pouvons rester silencieux - car notre silence serait synonyme d’acceptation. Nous qui n’avons ni carte d’électeur ni parti ni syndicat ne pouvons que protester contre un scrutin qui s’annonce comme un incontestable échec - échec pour notre démocratie, échec pour notre modèle social, échec pour notre vision de la politique.

Car nous sommes parmi les premiers concernés, il est de notre devoir d’instaurer un rapport de force puissant et concret face à des élections et des candidats pour lesquels nous sommes invisibles. Aucun d’entre-nous n’est exclu des incidences des scrutins du 23 avril et du 7 mai, c’est pourquoi nous appelons tous les lycéens à se mobiliser le 20 avril - car si nous n’avons pas le pouvoir des urnes, nous avons le pouvoir de renverser le silence !

Les assemblées générales inter-lycéennes du 22 et du 31 mars 2017.

Planning :

16 et 17 avril - mobilisation contre le FN
20 et 21 avril - mobilisation lycéenne contre la mascarade électorale
22 avril - manifestation inter-syndicale « 1er tour social »
23 avril - premier tour

un texte a priori sympathique mais étrangement contradictoire (un peu comme Nuit debout), puisqu'il semble revendiquer la représentation, regretter la gauche unie, rapporter ce qui se passe à une répétition du passé... Pourtant "la voie saturée des populismes" est une formule juste qui porte potentiellement une autre analyse, plus proche de la mienne

il y a de la norme dans l'air, comme dit le 8 avril à propos de l'analyse de Zones subversives, La France ingouvernable

or prendre le pouls à chaud de ce qui se passe de nouveau me semble la seule manière de faire de la théorie embarquée au présent, plutôt que se poser après, comme certains théoriciens communistes, en historiens des travaux finis, ou pas commencés

reste une activité qui n'a rien de condamnable et qui est aussi une caractéristique de l'époque. Ma mémoire flanche, quant à savoir si les précédentes élections ont suscité de telles réactions dans la jeunesse

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 12:59


d'un ami, qu'il en soit remercié


Citation :
Juste un petit mot en passant, pour dire que j'apprécie énormément les billets du forum sur les zélections. Un vrai plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 13:40


le monde à l'envers des idées politiques

comme on vote qu'importe on se couche

pour détourner la citation de Marx en exergue chez dndf

Marx a écrit:
Alors s’ouvre une époque de révolution sociale. Le changement dans la base économique bouleverse plus ou moins rapidement toute l’énorme superstructure. Lorsqu’on considère de tels bouleversements, il faut toujours distin guer entre le bouleversement matériel – qu’on peut constater d’une manière scientifiquement rigoureuse – des conditions de production économiques et les formes juridiques, politiques, religieuses, artistiques ou philosophiques, bref, les formes idéologiques sous lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit et le mènent jusqu’au bout.

K. Marx Préface à la critique de l’économie politique

Alors s’ouvre une époque d'incertitude sociale. Le changement dans la superstructure politique bouleverse plus ou moins rapidement la norme de la superstructure. [passage inchangé] les hommes prennent conscience de ce conflit et le mènent jusqu’au bout... de la Nuit... debout ?

c'est manifeste :

un spectre hante l'euro


Jean-Luc Mélenchon nouvel épouvantail des investisseurs Le Point 11 avril

même son de cloche dans Capital : Un duel Mélenchon Le Pen au second tour, la nouvelle hantise des investisseurs

« on entrerait dans un nouveau monde, inconnu »

Citation :
[...] Si les investisseurs s’inquiètent, c’est avant tout parce que Jean-Luc Mélenchon comme Marine Le Pen prônent le Frexit, la sortie de la France de la zone euro. Une volonté dénoncée par l’économiste Marc Touati (Acdefi), qui souligne que l’euro nous "protège contre l’inflation" et "maintient nos taux d’intérêt relativement bas". Selon lui, si l’un ou l’autre était élu, le CAC40 pourrait rapidement dévisser de 20%, et plus à moyen terme, car "on entrerait dans un nouveau monde, inconnu". Les taux d’intérêt à long terme pourraient grimper "à 8, 10%, avec un impact très négatif sur les finances des ménages et des entreprises, qui verraient leurs bénéfices affectés. En outre, les investisseurs internationaux fuiraient, retirant leurs capitaux"


mais l'on a vu tant de rapaces aux bras des épouvantails à moineaux...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 15:38


suite, quant au


principe d'incertitude

quantité et qualité - politique et rapports de classes

instruits par la surprise Trump, les instituts de sondage prennent de plus en plus de précautions autour de leurs résultats, quand à l'incertitude, non sur leurs méthodes, la fourchette de probabilités, ni même quant au fait qu'ils ne représentent qu'un instant t des intentions de vote, mais sur l'échantillon choisi pour le sondage, car il repose sur des comportements électoraux relatifs aux précédents scrutins, alors que le paysage politique est bouleversé

en clair, on ne peut pas mesurer quantitativement ce qui change avant de savoir ce qui change qualitativement

pour qui ça intéresse, voir sondage échantillon incertitude

dans une certaine mesure, c'est le même type d'observation que je retiens avec un objectif différent, puisque ce qui compte n'est pas tant le résultat en lui-même, mais ce qui y aura conduit et fait que le quantitatif aura produit un changement qualitatif (sur la dialectique voir DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE)

n'en déplaise à Temps Critiques, il se produit bien des dépassements dialectiques, et s'ils n'ont rien de révolutionnaires en ce qu'ils ne sortent pas du capital, ni même n'annoncent la sortie (raison pourquoi Théorie communiste se tait), ils sont révolution en tant que l'histoire sans cesse bouleverse ses bases

la qualité de la nouvelle situation ne sera pas tant le nouveau dispositif des forces politiques recomposées, que les nouveaux rapports entre classes qui y auront conduit et en ressortiront comme la nouvelle donne, dont on observera avec intérêt une éventuelle dynamique


crise des partis... crise de régime ?

le gentil Hamon, idiot utile et dindon de l'histoire

la plongée de Hamon, représentant officiel du PS, sous les 10%, traduit la vieillesse historique de ce parti dans la bipolarisation droite-gauche, comme le mur impassable des 20% pour Fillon candidat de la droite unie. Ils sont les suicidés du système des partis (cf C'est la crise du régime partisan), qu'annonçait déjà la longue agonie du PCF. Hamon ne sert à rien, ni même au PS que représenter sa fin. C'est le candidat inutile par excellence, le témoin impuissant du passage des "voix de gauche" vers Macron et Mélenchon, dont c'est l'intelligence politique - et celle de l'électorat - de l'avoir compris

il est remarquable que cette recomposition politique se soit accomplie sous nos yeux à froid, dans le processus de la campagne, avant que le résultat des élections proprement dites ne vienne en sanctionner l'étape d'une manière ou d'une autre, puisque rien ne sera plus comme avant


*

toutes proportions gardées, c'est la façon dont Marx analysait les rapports de classes à travers les événements politiques dans Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte (1851)

ceci pour insister sur la fonction de ces commentaires, essayer, au quotidien, d'échapper à la quotidienneté des événements relayés par les médias, qui ne sont pas tout le Spectacle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 19:07


Philippe Poutou : "Les gens me disent : 'merci d'avoir parlé à notre place'"

Europe1 11 avril 2017

le jour où "les gens" ne diront pas "merci de ne pas parler à notre place", c'est qu'ils n'attendront plus d'être représentés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 20:14


sondage

VAUTREZ-VOUS !?


ce slogan m'a valu deux "j'aime" sur tweeter. C'est la première fois, et donc le signe incontestable d'une dynamique. Je devrais faire de la politique. J'aurais dû me présenter contre ce qui est pour et pour ce qui est contre. Je regrette aujourd'hui de compter si peu dans le jeu électorrible

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 22:32


le charme persistant du trostko-gauchisme

Que cache la Poutoumania ?

L'Express
11/04/2017

ce serait un peu long à décrypter, d'où ça vient, mais c'est assez jouissif. L'adversaire médiatique, "de classe" supposé, est quand même souvent moins con que les gauchistes, sans parler de quelques ultras,

mais le comble des clowns, c'est les trostkards, toutes tendances et scissions confonbues. Le trotkisme, ça doit être un trait de caractère, un truc psycho-social, on dirait presque un talent d'agile, et de fossoyeurs au long cours

Marx chaque matin lisait la presse bourgeoise (Aragon aussi) ... Il écrivait même dedans, avec les dents

PS 1 : enfin bon, les troskos ou ex-, i' sont quand même gratinés du surf idéologique pour occuper le terrain de l'idéo-démagogie depuis un siècle : sur 11 candidats à la présidentielle, on a 3 ex- ou post- trotskistes (Poutou, Artaud, Mélenchon) : la France a 27,2% de candidats tropkystes. À eux trois unis, ils sont aux deuxième tour, mais bon, comme on dit, deux troskistes un parti, trois trotskistes une scission

si on généralise : plus je converge, plus tu diverges, comment veux-tu comment vertu que je t'en...

PS 2 : pour le gauchiste, le gauchisme n'existe pas, ou toujours plus à droite. À ceci on le reconnaît : il confond surenchère et critique radicale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 22:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mar 11 Avr - 23:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 12 Avr - 9:53


un spectre hante l'Europe ?

l'homme au costume entre les dents


Présidentielle : Macron et Fillon contre le "communiste" Mélenchon

Geoffrey Bonnefoy L'Express 12/04/2017

Fillon hier à Marseille : « Croyez-moi, ce n'est pas avec le programme communiste de M. Mélenchon, et le retour au franc de Mme Le Pen, que l'économie va redémarrer »

Macron à Besançon : « une gauche communiste [qui] prétend vendre des rêves... mais avec votre argent [...] le révolutionnaire communiste qui était déjà sénateur lorsque j’étais au collège ! »



le pire ne serait-il pas que le communisme ne fasse plus peur... au capital ? À quelque chose malheur serait bon, pour le moral, si Staline avait été et si Mélenchon était communiste


on a noté, durant cette campagne, l'importance des costumes. Viendra le temps de prendre des vestes, ou de les retourner

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Admin
Admin


Messages : 6317
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)    Mer 12 Avr - 11:38


suite


les voies du communisme au populisme sont pénétrables

Mélenchon : adieu "camarades", bonjour "les gens" !

Eric Hacquemand Paris Match 04/04/2017

Jean-Luc Mélenchon préfère désormais parler des «gens» plutôt que de s'adresser à ses «camarades». Analyse d'un phénomène de langage qui traduit un dépassement politique.


Jean-Luc Mélenchon en meeting au Havre, le 29 mars.
CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Citation :
. « C’est un joli nom camarade, c’est un joli nom tu sais, qui marie cerise et grenade, aux cents fleurs du moi de mai », chantait Jean Ferrat en 1969. Vieux compagnon de route du PCF, l’Ardéchois y célébrait le Grand soir dans un album du même titre. Autre temps, autre époque : près de 50 ans plus tard, ce terme connoté est désormais banni. Y compris par Jean-Luc Mélenchon qui dépoussière la sémantique révolutionnaire pour mieux s’adresser au grand public. C’est ce que nous apprend « Le Poids des mots » le nouvel instrument d’analyse des discours des candidats à l’élection présidentielle de Paris Match. Ainsi en va-t-il de l’usage du mot «camarade(s)». Longtemps associé à la culture communiste et ouvrière, ce terme a disparu des meetings et des prises de parole publiques de Jean Luc Mélenchon : le candidat l’a utilisé seulement 10 fois depuis le 30 janvier dernier, date de début de la collecte des discours.

Le leader de la France insoumise lui préfère désormais l’expression «les gens», beaucoup plus lisse : sur 710 occurrences, elle revient 456 fois dans la bouche de Mélenchon, loin devant Emmanuel Macron (122), Marine Le Pen (76), Benoit Hamon (30), François Fillon (26). Et que dire de «communiste(s)»? Seulement sept occurrences pour Jean-Luc Mélenchon et trois références à «communisme». Alors même que le PCF est un soutien officiel du candidat! Le glissement sémantique traduit en réalité un dépassement politique. Dans la «France insoumise», «le peuple» se substitue aux partis quels qu’ils soient. Parti communiste, Parti de gauche et autres formations radicales doivent s’effacer au profit «des gens» et des «Insoumis». Contrairement au Front de gauche qui en 2012, rappelle Eric Coquerel, porte-parole du Parti de gauche, n’était que «l’addition des forces militantes» issues des appareils. Le résultat avait été, il est vrai, décevant : 11% des voix à l’époque pour Mélenchon.

On n'entonne plus "L'Internationale" mais "La Marseillaise"

Cinq ans plus tard, sur fond de crise persistante des appareils militants, le candidat vise plus haut. « Restez vous-mêmes, les gens, prévenait-il encore ce dimanche à Châteauroux. Ce n’est pas le parti qui fait la Révolution mais le peuple.» Dans les meetings, les communistes sont donc priés de ranger leurs drapeaux. Le symbole des Insoumis, le  φ («phi») grec a remplacé la faucille et le marteau. On n'entonne plus «L’Internationale» mais «La Marseillaise».

La préparation des élections législatives de juin prochain est plus délicate. Soucieux de s’inscrire durablement dans le paysage politique d’après présidentielle, les candidats «Insoumis» pullulent, y compris dans les dernières circonscriptions ayant un député PC sortant. Au risque de se diviser et, au final, de perdre. «Aucun accord national n’a été trouvé», reconnaissait encore le week-end dernier Manuel Bompard, le directeur de campagne de Mélenchon. Un «code de bonne conduite» serait ainsi à l’étude pour éviter dans les prochaines semaines les dérapages entre «Insoumis» et candidats communistes. Bien loin des temps où, chantait Ferrat, « avec ton seul nom comme aubade, les lèvres s’épanouissaient, Camarade, Camarade »




relevons toutefois que l'appellation "camarade" a toujours été réservée aux membres du parti, au PCF du moins, et aux meetings de militants. Il y a belle lurette que le PCF parle des "gens", il me semble que c'est Marchais qui en a usé dès les années 70, notamment à la télévision. Les voies du "communisme" au populisme sont de longtemps pénétrables

cela étant, j'ai fustigé l'emploi de "camarades" chez ceux, à l'ultragauche et dans le milieu anarcho-communisateur, (re)créent ainsi une identité communiste alors même qu'ils critiquent toute forme-parti, et même l'idée d'une organisation révolutionnaire permanente. Quand on met en avant l'auto-organisation de la classe, c'est une contradiction dans les termes, un retour du refoulé de leur sectarisme d'avant-garde impénitent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
 
un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Démocratie, Humanisme et Capitalisme
» Historique des navires
» Historique du 9RG
» Cherche le Dictionnaire Historique du Japon
» Effacer l'historique de son navigateur (Firefox-4, IE-9, Chrome-11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CIVILISATION CHANGE / COMMUNISME, SEXE, et POÉSIE :: MONDE ACTUEL, LUTTES, ANALYSES et THÉORISATIONS :: PENSER le MONDE et les LUTTES : refondation d'ensemble-
Sauter vers: