PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE

dans la DOUBLE CRISE du CAPITAL et de l'OCCIDENT, LUTTES COMMUNISTES, FÉMINISTES, DÉCOLONIALES et ÉCOLOGIQUES
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» VA-SAVOIR : chronique à la com, ou la dialectique en propotion magique
Aujourd'hui à 0:11 par Patlotch

» SURVEILLANCE de la POPULATION, sécuritaire, caméras, écoutes, internet...
Dim 25 Juin - 12:49 par Patlotch

» PENSÉES diverses à marier sans modération
Sam 24 Juin - 17:07 par Patlotch

» MACRONISME, ÉTAT (français) et RESTRUCTURATION (mondiale) du CAPITALISME
Sam 24 Juin - 13:52 par Patlotch

» ÉCONOMIE POLITIQUE, quand tu nous tiens : et la CRISE ? NOUVELLE RESTRUCTURATION du CAPITALISME ?
Sam 24 Juin - 10:56 par Patlotch

» 'PROGRÈS', SCIENCES, HUMAIN, SANTÉ et capital... TRANSHUMANISME et dés-humanité
Ven 23 Juin - 12:23 par Patlotch

» "CLASSES MOYENNES" : encadrement, prolétarisation, transclassisme, prolophobie
Mar 20 Juin - 19:03 par Patlotch

» un TOURNANT HISTORIQUE du CAPITALISME et de l'ÉTAT FRANÇAIS, élections 2015-2017, faits et propos, analyses et théorie (antiroman)
Jeu 15 Juin - 20:26 par Patlotch

» THÉORISATIONS COMMUNISTES, FÉMINISTES, et DÉCOLONIALES : remises en perspectives révolutionnaires. Cheminement et bouclages de synthèse
Ven 9 Juin - 10:58 par Patlotch

» la vie du forum : réception, conseils, mises à jour, etc.
Jeu 1 Juin - 17:45 par Admin

» DÉCOLONISER le FÉMINISME ! Féminisme, voile, race et Islam... "Féministes blanches"... sexisme et racisme... et le burkini ?!
Lun 29 Mai - 18:42 par Patlotch

» AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir, suivi de BLACK WOMEN, Love, Sex, Song, Dance... et théorie communiste
Lun 29 Mai - 17:23 par Tristan Vacances

» DOMESTIQUES (travailleuses et travailleurs) / DOMESTICS WORKERS / Servants
Sam 27 Mai - 16:09 par Admin

» DIALECTIQUE COMPLEXE et MÉTHODOLOGIE : DÉPASSEMENTS À PRODUIRE
Sam 27 Mai - 14:54 par Admin

» "GUERRE AU TERRORISME" : la grande imposture / CALIFAT et CAPITALISME
Jeu 25 Mai - 15:02 par Patlotch

» "le PRÉCARIAT définit le SALARIAT" : 25% des travailleurs du monde ont un emploi stable / travail et anti-travail
Jeu 25 Mai - 12:07 par Patlotch

» TRAVAIL, CHÔMAGE, SYNDICALISME... MONDE / chiffres, courbes, cartes...
Mer 24 Mai - 13:25 par Patlotch

» OPIUMS DU PROLÉTARIAT : RELIGIONS, ATHÉISMES, LAÏCITÉ... IDÉOLOGIES et RÉALITÉS
Mer 24 Mai - 9:34 par Admin

» des LUTTES dans la CRISE : GRÈVES, OCCUPATIONS, BLOCAGES, MANIFESTATIONS...
Mar 23 Mai - 13:45 par Admin

» PALESTINE et ISRAËL
Lun 22 Mai - 18:41 par Patlotch


Partagez | 
 

 PENSÉES diverses à marier sans modération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 6302
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : trop loin

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Jeu 13 Avr - 6:42


à propos de


à Laurène

décharné, avec application,
des amitiés sourdes,
une adversité lourde
entre en conversation

entre horreur et grandeur
l'aurore
mélancorlire


sonku 232
FoSoBo 13 avril 2017 05:54

« L'unique moyen de sauvegarder sa solitude est de blesser tout le monde, en commençant par ceux qu'on aime.»
Cioran De l'inconvénient d'être né 1973

citer Cioran, en milieu "camarades", c'est l'assurance de se les mettre à dos, vu le soufre dont il est enfariné, et la vague idée qu'il serait "le misanthrope absolu", ce qui ne saurait être compatible avec l'idée du communisme. Voire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patlotch.com/text/index.html
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Mer 26 Avr - 23:28


plus je connais les hommes, plus je comprends les femmes

plus je connais les femmes, plus je désespère de les comprendre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Mer 3 Mai - 15:12


le virtuel est réel

quelques notes improvisées

avant toute réflexion sur le virtuel au sens de ce qui est sur Internet, rappelons la distinction entre deux sens, deux pôles de signification du terme


wikipédia a écrit:
Virtuel est un adjectif (qui peut être substantivé : le virtuel) utilisé pour désigner ce qui est seulement en puissance, sans effet actuel. Il s'emploi souvent pour signifier l'absence d'existence.

À partir des années 1980, cet adjectif est aussi utilisé pour désigner ce qui se passe dans un ordinateur ou sur Internet, c'est-à-dire dans un « monde numérique » par opposition au « monde physique »

dès lors qu'il y a communication par un langage, quel qu'il soit, nous sommes entre ces deux sens. Autrement dit, on ne peut être matérialiste au seul sens d'une matière matérielle, physique. Il convient d'intégrer cette dimension proprement subjective, serait-elle idéologique

le virtuel sur Internet appartient au domaine des idées, mais aussi des images, de la musique, de la parole, et rien ne le distingue de ce point de vue des livres, de la peinture, des films, des disques, de la radio, de la TV, du téléphone... selon qu'il y a, ou non, interactivité, c'est-à-dire passage d'objets à des sujets en relation

toutes les distinctions, assommantes, pour préférer le réel au virtuel, sont par conséquent très relatives à ce qu'on y fait, sur Internet, qu'on le produise ou le consomme. Aucune nécessité par exemple d'une rencontre réelle, en chair et en os, pour une conversation théorique avec un texte (et non son auteur)

cela vaut même pour le sexe virtuel, sans quoi personne ne prendrait de plaisir physique, physiologique, à regarder un film érotique ou échanger avec un.e partenaire virtuelle, justement. Ce serait en la matière ignorer les nécessités psychologiques, de penser que la rencontre de deux corps est toujours plus "réelle", sans quoi Balzac n'aurait pas littéralement désiré Madame Hanska au point de lui déclarer, « dès la troisième lettre, un amour indéfectible, alors même qu'il ne l'a jamais vue, ne sait pas son âge et ne connaît rien d'elle...» (source). Nous voilà, avec ces lettres échangées, très proche de la projection par échanges sur internet de fantasmes (plus que de désirs) sur un objet dont on ignore presque tout, et qu'on ne reconnaît pas toujours comme sujet (pensant, actif...)

le plus vieux métier du monde n'est pas la prostitution, mais la masturbation

pour paraphraser Marx, le virtuel devient réel dès qu'il devient force matérielle, et là nous retombons sur ce que serait, à l'ère d'Internet, un matérialisme non "vulgaire". Il en va bien évidemment de même dans le domaine des idées politiques et des rapports objectifs et subjectifs entre classes, et de la séparation entre théorie et pratique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Mar 16 Mai - 20:35


post-coïtum triste

chaque fois que je termine quelque chose, un poème, un texte*... c'est le bord du gouffre, tout est comme à recommencer, de l'envie de vivre, que je n'attends jamais d'autres que moi-même ou par telle rencontre, d'une prochaine création sans même oser espérer un écho, un échange...

encore faut-il avoir envie d'un début, en attendant la fin

* là, AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Mar 16 Mai - 23:17


le dernier des camarades...

le dernier des camarades avec qui j'ai pu échanger, c'est sur un site de rencontres extraconjugales, où je ne faisais qu'une enquête, masqué sous un profil de femme noire bisexuelle, lui au premier degré du degré zéro de la distanciation (et de l'humour), un type normal, tout ce qu'il y a d'abjectement normal, un plouc sexuel en manque, mais du milieu radical révolutionnaire

il faut croire que, quel que soit le lieu où je les rencontre, il n'ont qu'un empressement, faire comme s'ils ne m'avaient pas vu, pas lu, pas connu. Bref, me virer. Pauvres pauvres types, vraiment, qui n'assument rien de ce qu'ils sont et font, ni en "théorie", ni en "pratique" : beurk !

extrait de cet antiroman, AFRODITE CHEZ LES PHALLOCRATES, antiroman sans repentir


Patlotch a écrit:

"camarade" égaré ?


après la "féministe queer foucaldienne" venue ici trouver une pratique à sa théorie (voir page 1), un post-ultragauche honteux... On se souvient de Pepe@dndf/Théorie Communiste, bouleversé par Simone de Beauvoir avec 50 ans de retard, au point de se chercher une amante sur internet, mais préférant ne pas indiquer sa situation d'homme marié. Un excellent mari, encore un rien coincé... et bête au point de le faire sous son nom d'identité avec photo en ligne

le camarade Gleeden, donc, par messagerie privée :


Citation :
et bien s'il y a un lieu où je ne me m'attendais pas à voir citer Patlotch, c'est bien celui-ci


(le poème de la présentation d'Afrodite est signé Patlotch)


Patlotch a écrit:
si je le cite, c'est parce que je le suis


je m'apprêtais à continuer :


Patlotch a écrit:
et bien s'il y a un lieu où je ne me m'attendais pas à voir quelqu'un connaître Patlotch, c'est bien celui-ci


mais trop tard, j'étais black-listé. Il n'a pas souhaité poursuivre notre échange, dieu sait pourquoi... Je ne vous dirai pas si j'ai reconnu ce camarade du milieu communiste radical, où l'on n'est pas essentiellement démuni : on y prétend qu'en attendant la fin, on ne peut vivre que normalement, mais quand même chacun selon ses moyens... et surtout son éthique de soi

quoi qu'il en soit, "camarades", un conseil, faites comme dans les manifs, sortez couvert : venez sur Gleeden avec un cagoule avant de criez Ciel, mon Patlotch !



affraid


il y a, voyez-vous, dans la solitude de la théorie communiste, que dit Bruno Astarian, que nous partageons "tous" au-delà de désaccords, quelque chose de plus terrifiant, et plus grave car totalement désespérant, c'est le sectarisme, l'orgueil mal placé, la censure au point de vouloir détruire l'autre de soi, ce concurrent plus intérieur que vraiment menaçant, et in fine comme disait Brel la bêtise humaine, l'incapacité de se botter le cul chaque matin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Lun 5 Juin - 12:26


« Le chômage et les cris dans la crise,
ce n'est plus la belle lurette. »


Henri Calet, La belle lurette, 1935 (roman)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patlotch



Messages : 217
Date d'inscription : 22/04/2017

MessageSujet: Re: PENSÉES diverses à marier sans modération   Sam 24 Juin - 17:07


les gauchismes sont, en permanence, des révolutionnarismes de pacotille,
de quelques atours politiques ou théoriques qu'ils se parent

de là leur succès chez les jeunes et vieux cons réunis
(la plupart petits bourges de souche ou par destin salarial d'État)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
PENSÉES diverses à marier sans modération
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» La page humour - à lire sans modération 2
» pensées diverses pour se ressourcer
» La page humour - à lire sans modération 6
» La page d'humour - à lire sans modération 3
» la lune rousse vous invite à une ballade érotique et douce ... à consommer sans modération !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PATLOTCH / CHANGER DE CIVILISATION / LUTTES, THÉORIE, SEXE et POÉTIQUE :: ENTRÉES THÉMATIQUES : CAPITALISME, MONDE, COLONIALITÉS... LUTTES :: RÉVOLUTION de la POÉTIQUE et POÉTIQUE de la RÉVOLUTION : Debord -> Patlotch :: LITTÉRATURE, PENSÉES, PEINTURES, PHOTOS, etc.-
Sauter vers: